NoCopy.net

Ordinatio Imperii

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Maupassant :Pierre et Jean Dissertation sur citation de Barthes >>


Partager

Ordinatio Imperii

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Ordinatio Imperii



document rémunéré

Document transmis par : Greysama-293157


Publié le : 23/11/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Ordinatio Imperii
Zoom



L’ORDINATIO IMPERII

Introduction :

A la mort de l’empereur Charlemagne en 814, c’est son fils, Louis 1er le Pieux, unique héritier qui va prendre la succession de l’Empire, car ses deux frères moururent avant, Pépin le Bossu en 810 et Charles le Jeune en 811 .La vie de Louis va être rythmée par de nombreux soulèvements envers sa personne notamment par ses fils à savoir Lothaire 1er, Pépin d’Aquitaine, Louis le Germanique et par la suite Charles le Chauve. Mais ce qui va ici le plus nous intéressé durant son règne est la promulgation de l’Ordinatio Imperii en 817 durant son second couronnement.En effet, dès 814, Louis le Pieux et ses conseillers ecclésiastiques commencent à cogiter. Il sait qu’à son décès, l’Empire carolingien risquera d’éclater. Il va donc essayer d’organiser sa succession par avance. L’organisation qu’il tente de mettre en place va clairement s’opposer aux usages germaniques. À cause de cette opposition à la tradition franque, sa tentative va échouer politiquement mais sera un succès juridique retentissant. La tentative de Louis se trouve contenue dans un document, un texte impérial : Ordinatio Imperii (817), c’est ce que nous allons donc étudier.Pour cela nous nous sommes aidés d’un extrait de ce texte à la fois diplomatique mais aussi normatif car il impose des règles obligatoires [p.24/25 du corpus]. Ce capitulaire, c'est-à-dire un acte royal divisé en chapitre est constitué par Louis le Pieux et son assemblée et est traduit ici, par Alfred Boretius et Viktor Krause à la fin du 19ème siècle dans leur ouvrage « Monumenta Germiniae Historica ». Je le précise car si certes nous ne devons pas faire un commentaire de texte nous avons à disposition un extrait du document en question alors autant l’utiliser.Mais avant de regarder cet extrait et de nous pencher sur le sujet, il nous faut comprendre le contexte qui va mener Louis le Pieux à promulgué l’Ordinatio Imperii.Il faut donc pour cela répondre aux questions suivantes : Quel est le but de l’Ordinatio Imperii et en quoi consiste-t-il ? Et quel est son ces repercussion sur l’Empire?Pour répondre à cela nous allons voir dans un premier temps les origines de l’Ordinatio Imperii, puis nous observerons à l’aide de l’extrait de texte son contenu et enfin nous étudierons enfin ses répercussions sur l’Empire Carolingien.

L’origine de l’Ordinatio Imperii.

Avant de se pencher sur le texte en lui-même, il me semble nécessaire de faire un point sur la tradition successorale germanique.

La remise en cause de la succession.

Quand Charlemagne meurt le 28 Janvier 814, son empire s’étend des Pyrénées à la Saxe, de la pointe de la Bretagne au duché de Spolète, mais il n’est pourtant pas inaliénable. En effet, en Février 806, et selon la coutume Franque, Charlemagne promulgue le Divisio Imperii (Regnorum) qui consiste à partager son royaume entre ses trois fils légitimes, Charles, Pépin et Louis. Seulement le problème qui sera vite résolu est que Charlemagne n’était pas décidé à choisir un successeur en tant qu’Empereur. mais en 811, le problème est résolu car deux de ses fils meurt prématurément, et l’unique survivant est Louis le Pieux, qui selon le souhait de son père devait se lancer dans une carrière monastique et non être à la tête de son Empire (d’où son nom). Cependant il le sera rapidement, car Charlemagne meurt en 814. Louis 1er dit le Pieux se fait alors sacré de la même façon que son prédécesseur, par l’intermédiaire de l’Eglise à Reims en 816. Durant son règne, Louis Ier va s’engager à respecter les Etats de l’Eglise et à ne pas intervenir dans les élections pontificales ; ainsi le pape garde une certaine indépendance. Cette politique très axée sur la religion consacre un empire fondamentalement Chrétien. L’Ordinatio Imperii dictée par Louis le Pieux en 817 pourrait donc se traduire comme une contestation des principes ancestraux.En effet, à cette époque on pratiquait la répartition du pouvoir en fonction du nombre de descendants légitimes, ce qui était par ailleurs la cause du morcellement de l’Empire. (Comme nous l’avons vu précédemment avec Charlemagne et ses fils lors du Divisio Imperii).Cette Ordinatio quant à elle règle le statut de l’Empire tant sur le plan de la succession que celui du partage de l’Empire. On va donc voir ici le désir de rompre avec l’ordre ancestral en place, c'est-à-dire celui du partage et de l’éclatement du pouvoir à chaque génération. Le texte met donc en place une succession différente c’est-à-dire qu’il attribue le trône à un seul descendant de l’Empereur, mais les autres descendants ne sont pas pour autant oubliés. De plus le texte réglemente toutes les successions qui se produiront dans les prochaines décennies chez les Carolingiens. (Trouver une transition). Mais pour mieux comprendre ce qui amène Louis le Pieux à ne pas se conformer au partage ancestral, il faut comprendre les causes de son ordonnance de 817.

Les causes du Capitulaire.

L’origine de l’Ordinatio Imperii est donc comme on l’a vu une rupture avec les coutumes franques cependant pour mieux comprendre cette rupture il faut en étudier les causes.

Tout d’abord nous savons qu’à l’époque Carolingienne, l’Eglise occupe un rôle très important. En effet, l’Empire Carolingien apparait sous l’influence des clercs de la Cour, comme l’Empire Chrétien par excellence étroitement lié à l’Eglise (Respublica Christiana). Après la mort de Charlemagne en 814, l’Eglise et l’Etat restent fortement associés dans l’exercice du pouvoir.Sous Louis le Pieux, l’église apparait avec la volonté précoce de celui-ci et de ses conseillers ecclésiastiques de promouvoir une réforme générale de l’église, c’est la première manifestation d’une volonté d’unité dans l’Empire. Mais elle n’est pas la seule, on observe aussi que l’Eglise étant une, l’Empire doit être un, ce qui va rejeter une fois de plus l’antique coutume du partage mais va donner l’apparition d’une autre volonté d’unifier l’Empire par l&rsq...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Ordinatio Imperii Corrigé de 4577 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Ordinatio Imperii" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ordinatio Imperii

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit