Devoir de philosophie.com : le site d'aide à la dissertation et au commentaire de texte en philosophie

»Créer un compte Devoir-de-philo
»
bandeau_philo
 

Rechercher un sujet précis

 

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: Comment le théâtre permet-il de persuader et d'émouvoir ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: théâtre persuader ou théâtre émouvoir

POUR LE SUJET: Les écrivains écrivent-ils seulement pour amuser ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: écrivains amuser

 
Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

Publiez et gagnezPubliez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents en suivant la démarche ci-contre.

Documents rémunérés

Chosisissez votre document puis sa catégorie et son titre


Titre :


Titre :


Titre :


Titre :

 

La question du jour

Question N°124

Comment appelle-t-on un principe qui s'étend à tous et à tout ?

A)

un principe universel

B)

un principe général

C)

un principe contingent

 Voir la correction 


Nombre d'inscrits : 17


Bienvenue sur Devoir de philosophie !


Derniers sujets disponibles

Chronologie littéraire

...
Lucien GOLDMANN : Les héros de Malraux et la crise des valeurs

Lucien GOLDMANN Les héros de Malraux et la crise des valeurs Marqué par la pensée de Lukacs, Lucien Goldmann cherche à établir des rapports entre les formes romanesques et l'idéologie d'un temps, - elle-même liée à des processus économiques. Il propose ici une interprétation de...
Georges LUKACS (né en 1885): « Le temps qui est l'instrument de cette victoire... »

||  La Théorie du roman, rédigée en 1914-15 , a été publiée pour la première fois à Berlin chez Paul Cassirer en 1920. Par la suite, Lukacs l'a reniée et s'est refusé à toute réimpression jusqu'en 1 962. Cette Théorie du roman a...
Paul-André LESORT Le lecteur de roman

||Paul-André LESORT Le lecteur de roman Paul-André Lesort montre ici que l'évolution du roman le conduit de nos jours à être non plus un art de connaissance, mais un art de communication : il ne donne pas accès à la vérité morale, mais à...
Albert THIBAUDET ( 1874-1936) Le roman, autobiographie du possible

||Albert THIBAUDET ( 1874-1936) Le roman, autobiographie du possible "L'esthétique du roman" d'où ce texte est extrait, a été publiée dans le numéro de la Novelle Revue Française du 1er août 1912 avant d'être repris dans le recueil de Réflexions sur le roman, en 1938....
Dina DREYFUS: Prolégomènes à toute mise en question du roman

||    Les romanciers sont entrés dans l'ère du soupçon, disait Nathalie Sarraute. Il faudrait peut-être remonter aux Faux-Monnayeurs et à Paludes, d'André Gide, pour trouver les premiers symptômes de cette inquiétude du romancier qui doute de pouvoir jamais par¬venir à raconter son histoire....
Bernard PINGAUD (né en 1923) Le nouveau roman, école du refus

||  Le nouveau roman tend à se définir contre le roman traditionnel, ou du moins contre le mythe qu'il a forgé du roman traditionnel. A ce titre, il se définit surtout par ses refus. En les analysant, Bernard Pingaud tente de saisir le...
Georges BLIN (né en 1917) Le romancier transmue la contingence en nécessité

||  Ce texte constitue une réponse, trente ans après, aux accusations que Paul Valéry portait contre le genre romanesque. Le roman fait mouvoir, comme il est évident, non des personnes, mais des personnages, et encore tels que n'étant point incarnés, ils disposent d'une existence...
Charles PLISNIER Roman-fleuve et nouvelle

||  La comparaison du roman et de la nouvelle est un des thèmes traditionnels de la pensée critique. Bourget, dans ses Nouvelles Pages de critique et de doctrine avait proposé la distinction suivante : « La matière de l'un et de l'autre est...
Jean-Louis CURTIS : Réplique à Jean-Paul Sartre : les limites du réalisme subjectif

||Jean-Louis CURTIS (né en 1917) Réplique à Jean-Paul Sartre : les limites du réalisme subjectif Jean-Louis Curtis est un romancier doublé d'un critique. Son essai Haute École (1950) contenait d'abord de brillants pastiches des auteurs qui avaient été ses maîtres. On y trouve aussi des...
Maxime CHASTAING (né en 1913) Le dogme du réalisme subjectif

||Maxime CHASTAING (né en 1913) Le dogme du réalisme subjectif Maxime Chastaing expose là les difficultés qu'il y a à raconter la moindre aventure sans trahir la vérité. Il faut que le romancier reste fidèle au point de vue à partir duquel il présente...
Claude-Edmonde MAGNY (1913-1966) La crise du roman

||  Le jour où Valéry a prétendu qu'il lui était impossible d'écrire une phrase comme : , le roman s'est éveillé à la conscience du scandale qu'il représentait dans la littérature. Mais il a acquis en même temps une ambition nouvelle. Jusque-là, il...
Jean PRÉVOST (1901-1944) La technique du point de vue chez Stendhal

||Jean PRÉVOST (1901-1944) La technique du point de vue chez Stendhal Le roman par lettres, le roman rédigé sous forme de mémoires, le roman conté comme par un témoin, résolvent dès le début, une fois pour toutes, par les lois de leur genre,...
Albert CAMUS (1913-1960) : Le roman, expérience imaginaire du destin

||  Qu'est-ce que le roman, en effet, sinon cet univers où l'action trouve sa forme, où les mots de la fin sont prononcés, les êtres livrés aux êtres, où toute vie prend le visage du destin. Le monde romanesque n'est que la cor¬rection...
Maurice BLANCHOT (né en 1907) : Le roman, ½uvre de mauvaise foi

Maurice BLANCHOT (né en 1907) . Le roman, œuvre de mauvaise foi   Paul Bourget, dans les Nouvelles Pages de critique et de doctrine, considérait la cré­dibilité comme une des vertus essentielles du roman. Cette crédibilité naît de la naïveté et de la conviction du romancier;...
Critique de l'impassibilité du romancier

Critique de l'impassibilité du romancier Taine avait commencé, vers 1861, la rédaction d'Étienne Mayran, un roman qu'il laissa inachevé. En 1908, une revue en publiait les premiers chapitres, les seuls qui furent écrits. Paul Bourget consacrait, en janvier 1909, une étude à Taine...
Albert LAFFAY : La feinte indétermination du récit

||  Au lendemain de la seconde guerre mondiale, prévalait, sous l'influence de Sartre, l'esthétique du réalisme subjectif : le romancier se devait, en particulier, de donner au lecteur le sentiment de l'indétermination de l'avenir. Albert Laffay analyse ici les pro¬blèmes que soulève une...
Jean POUILLON : La Vision « par derrière »

||    Après avoir analysé la vision « avec ., dans laquelle le lecteur épouse, pour ainsi dire, l'optique du protagoniste, Jean Pouillon envisage la vision « par derrière . : le lecteur est ...
Jean-José MARCHAND Roman et récit

  La distinction entre roman et récit avait été opérée déjà par André Gide, vers 191 1 . Dans son esprit, le récit s'opposait au roman comme le simple au complexe. L'opposition du récit et du roman se référait alors à l'affrontement d'un...
François MAURIAC : Origines du personnage fictif

Si le romancier veut atteindre l'objectif de son art, qui est de peindre la vie, il devra s'efforcer de rendre cette symphonie humaine où nous sommes tous engagés, où toutes les destinées se prolongent dans les autres et se compénètrent. Hélas !...
Jules ROMAINS (né en 1885) L'insuffisance des procédés traditionnels pour suggerer la complexité du réel

||  Au début du premier tome des Hommes de bonne volonté, en 1932, Jules Romains, dans une préface qui est, toutes proportions gardées, l'équivalent de l'Avant propos à ...
Édouard DUJARDIN (1861-1949) Définition du monologue interieur

||    Edouard Dujardin avait écrit en 1887 le premier roman sous forme de monologue intérieur, Les Lauriers sont coupés. Personne ne prêta attention, à cette époque, à cette forme nouvelle. C'est dans les années vingt que Joyce confia à Larbaud qu'il avait eu,...
Jean HYTIER (né en 1899) Essai de définition du roman

Jean HYTIER (né en 1899) Essai de définition du roman ( ... ) Ne tombons pas dans une fausse précision qui restreindrait abusi¬vement un genre resté si vague dans l'opinion coutumière. N'y voyons pas, par exemple, une fiction en prose : le Moyen Age a...
Georges DUHAMEL (1884-1966) Trois modalités du récit

...
Paul VALÉRY (1871-1945) : Roman et poème.

Paul VALÉRY (1871-1945) Roman et poème. Paul Valéry était l'ennemi du genre romanesque. André Breton, dans le premier Manifeste du surréalisme, a rapporté ses propos sur sa volonté de ne jamais consentir à écrire que « la marquise sortit à cinq heures ». Dans ce...
André GIDE (1869-1951) L'idéal et la chimère du roman pur

...
Paul BOURGET (1852-1935) Deux lignées romanesques au XIXe siècle : le roman de caractères et le roman de m½urs

Paul BOURGET (1852-1935) Deux lignées romanesques au XIXe siècle : le roman de caractères et le roman de mœurs Bourget donnait, en 1884, une préface à Le Rouge et le Noir, édité par Conquet en trois volumes. Son texte, intitulé Réflexions sur l'art du roman, a...
Balzac, romancier des « espèces sociales »

magnifique ouvrage en essayant de représenter dans un livre l'ensemble de la zoologie, n'y avait-il pas une œuvre de ce genre à faire pour la Société ? Mais la Nature a posé, pour les variétés animales, des bornes entre lesquelles la Société...
Félix DAVIN (1807-1836) : « La vie telle qu’elle est... »

va souvent jusqu’à la minutie du détail ; il sait vous émouvoir et vous faire palpiter dès l'abord, rien qu’à vous décrire une allée, une salle à manger, un ameublement. Il a une multitude de remarques rapides sur les vieilles   filles, les vieilles...
Philarète CHASLES (1798-1873) Balzac, romancier des temps nouveaux, peint les « ravages de la pensée »

laissait tomber les chaînes d’or qui retenaient les auditeurs ; ce fut la baguette de Mercure, forçant à s’unir les hommes, plus acharnés que les serpents; c’est le chant de la sirène, entraînant le navigateur dans l’onde d’où ses accents émanaient. Le...
BALZAC (1799-1850) La divination du romancier

son âme le lui a révélé intuitivement. Ainsi, le peintre le plus chaud, le plus exact de Florence n'a jamais été à Florence ; ainsi, tel écrivain a pu merveilleusement dépeindre le désert, ses sables, ses mirages, ses palmiers, sans aller de...
Victor HUGO (1802-1885): L’unité organique de toute ½uvre romanesque

Il est incomplet? il fallait le compléter en l’engendrant. Votre arbre est noué ? Vous ne le redresserez pas. Votre roman est phtisique ? Votre roman n'est pas viable ? Vous ne lui rendrez pas le souffle qui lui manque. Votre drame...
Alfred DE VIGNY (1797-1863) : La « vérité de l’art » doit l’emporter sur « le vrai du fait »

l'amour du VRAI, l'autre l'amour du FABULEUX. Le jour où l'homme a raconté sa vie à l'Homme, l'Histoire est née. Mais à quoi bon la mémoire des faits véritables, si ce n'est à servir d'exemple de bien ou de mal ? Or...
A. H. DE DAMPMARTIN (1755-1825) Les romans de « l’horreur révoltante »

cherche dans les livres que des distractions, la fantaisie exerce un pouvoir absolu : bientôt blasée, elle éprouve aujourd'hui du dégoût pour ce qui, la veille, faisait ses délices. Des moyens extraordinaires deviennent seuls capables de la réveiller : les incidents peu...
Madame DE STAËL (1766-1817) Les romans nous expliquent les mystères de notre sort.

tant parlé des affections du cœur. Enfin le genre en lui-même présente des difficultés effrayantes, et il suffit, pour s'en convaincre, de songer au petit nombre de romans placés dans le rang des ouvrages.   En effet, il faut une grande puissance d'imagination et...
].-K. HUYSMANS (1848-1907) Au-delà du naturalisme

il ne comportait que peu de moutures. Il était parachevé, irrecommençable pour Flaubert même ; nous en étions donc tous réduits, en ce temps-là, à louvoyer, à rôder par des voies plus ou moins explorées, tout autour.   La vertu étant, il faut bien...
Guy DE MAUPASSANT (1850-1893) Les multiples avatars du roman

« Cette vision personnelle du monde... » Le romancier, au contraire, qui prétend nous donner une image exacte de la vie, doit éviter avec soin tout enchaînement d'événements qui paraîtrait exceptionnel. Son but n'est point de nous raconter une histoire, de nous amuser...
« L’étude d’un cas curieux de physiologie... »

Le roman, expérimentation dans l’imaginaire... Zola publia en décembre 1880 Le Roman expérimental, recueil d'articles qu'il avait d’abord publiés dans la presse. La première étude du recueil, celle qui lui donne son titre, Le Roman expérimental, a paru dans Le Messager de l'Europe...
Edmond DE GONCOURT : Le romancier réaliste doit peindre aussi « les milieux d’éducation et de distinction »

||Edmond DE GONCOURT Le romancier réaliste doit peindre aussi « les milieux d’éducation et de distinction »   Edmond de Goncourt rappeUe que son frère et lui ont été les initiateurs du naturalisme avec Germinie Lacerteux, et il invite les jeunes écrivains à s’écarter du...
Jules (1830-1870) et Edmond (1822-1896) DE GONCOURT « Le roman s’est imposé les études et les devoirs de la science (...) »

||Jules (1830-1870) et Edmond (1822-1896) DE GONCOURT « Le roman s’est imposé les études et les devoirs de la science (...) »   « On peut joliment disputer sur le but de l'Art à propos de votre livre », écrivait Flaubert aux Goncourt, en janvier...
George SAND (1804-1876) « Une chose très touchante et très simple... »

||George SAND (1804-1876) « Une chose très touchante et très simple... »   Quand j'ai commencé, par La Mare au diable, une série de romans champêtres que je me proposais de réunir sous le titre de Veillées du chanvreur, je n'ai eu aucun système, aucune...
Balzac, peintre des m½urs de son temps

||Balzac, peintre des mœurs de son temps En lisant les sèches et rebutantes nomenclatures de faits appelées histoires, qui ne s'est aperçu que les écrivains ont oublié, dans tous les temps, en Égypte, en Perse, en Grèce, à Rome, de nous donner l'histoire...
D.A.F. DE SADE (1740-1814): La littérature romanesque et le mal

...
Le roman existentialiste

toujours les événements rapportés à leur vraie nature contingente. Si ternes que les désirent les romanciers, ils brillent, ils rayonnent doucement dans cet espace imaginaire auquel nous donne accès une suite de mots et de phrases. Roquentin lit La Chartreuse de Parme....
Flaubert ou l’envers du romanesque

LA DOCTRINE DE FLAUBERT L'élaboration de Madame Bovary dura près de cinq ans, de septembre 1851 à mai 1856. Pendant cette longue et minutieuse construction le rythme du travail de Flaubert n'est plus du tout ce qu'il était encore dans La Tentation de...
En marge du réalisme

évoquait le peuple du faubourg Saint-Antoine. Fantine incarnait le malheur d'une ouvrière au xixe siècle. Valjean, Javert, Gavroche, Thénardier étaient des êtres en marge plutôt que des représentants du peuple. Dans Les Misérables, pourtant, palpite un Paris qu'on cherche en vain dans...
Le romantisme et le roman

||de toute spiritualité, il leur montrait le sort que la société réserve aux êtres noblement dévoués à leur idéal, le poète, le soldat ou le croyant. Chacun des récits qui constituaient ces livres était profondément lié aux expériences de l'auteur ; il...
Le roman idéaliste de George Sand

George Sand On oppose traditionnellement les romans   et l’inspiration rustique champêtres aux romans sociaux. Mais   George Sand est passée insensiblement du Péché de M. Antoine à La Mare au diable : simplement, l'idéal social cesse d'être prêché avec intempérance, il s'efface bientôt devant la...
Balzac et la création d’un monde

Les « Scènes de la vie privée » Les Scènes de la vie privée, publiées   en 1830, comprenaient plusieurs contes : La Paix du ménage, Le Bal de Sceaux, Gobseck, La Maison du Chat-qui-pelote, La Vendetta, Une Double Famille. C'en était fini des...
Le romanesque stendhalien

Un roman balzacien ? René Boylesve voyait, dans Lucien Leuwen,   le roman le plus balzacien de Stendhal. Il est vrai que Stendhal n’a jamais poussé plus loin le scrupule d'exactitude. Il a versé, dans ce roman, beaucoup de souvenirs, de documents, de témoignages...
Le renouvellement du genre

l'évocation de grandes scènes, comme le célèbre tournoi d’Ivanhoé, tout cela a séduit d'emblée un large public. On sait que Balzac a rendu hommage à Walter Scott dans l'Avant-Propos de La Comédie humaine : c'est dans l'œuvre de Walter Scott qu'il a...
La vérité de la vie

et Constant de procéder à l'analyse la plus aiguë de ses états d'âme. L'idéologie, la poésie et l'analyse constituaient, en ce début du siècle, les trois tentations majeures du genre.   Mme de Staël et la tentation Beaucoup de traits, dans Corinne ou de...
Le nouveau roman

ce soir ou de La Révocation de l'Édit de Nantes! Il y a, dans ces récits, des secrets à déchiffrer, de même qu'il faut goûter, dans les romans de Jean Genet, les splendeurs d'une poésie de l'abjection. C'est aux confins de la...
Les romans de la condition humaine

Montherlant, « Lisez cela, c'est plus qu'un roman »,   un romancier moraliste disait Romain Rolland après la lecture   des Jeunes Filles. C'est une somme, en effet ; et le moraliste vient souvent relayer le romancier. Montherlant peut bien affirmer que « changer quoi que...
Les fresques d’histoire sociale

avec un moment de la durée française. Duhamel résumait un jour1, en ces termes, l'esprit de son entreprise : « L'histoire des Pasquier a donc pour sujet principal l'ascension d'une famille du peuple à l'élite, entre i88o et 1930. Raymond Pasquier, fils...
Le roman français au milieu de l’entre-deux-guerres

qui veut attirer l'attention sur des inconnus, sait aussi monter en épingle les valeurs acquises. Le public qu'elle façonne reste le même : public bourgeois de culture moyenne, qui est un peu désarçonné, par exemple, par la souplesse intellectuelle de Jean Giraudoux,...
Marcel Proust et les métamorphoses du roman

il place des jeux de mots qu'il a appris, il prend tout au pied de la lettre ; il attend, pour donner son avis, qu'on le renseigne sur la valeur du spectacle. Chez Proust, c'est l'exactitude de l'observation qui permet de radiographier,...
Romain Rolland et le roman-fleuve

||les dix volumes de l'œuvre venaient, les uns après les autres, en peindre les étapes successives : l'enfance et la jeunesse, les luttes de l'âge mûr, le triomphe et la sérénité. Le romancier associait à cette durée d'une vie qui s'écoule le...
L’ÈRE DES MÉTAMORPHOSES : Évolution générale du genre

une regrettable confusion des valeurs. Elle favorisait une effervescence de débats et de polémiques qui confère à cette période son caractère un peu survolté. Les prix, la publicité, la presse contribuent à tirer de l'ombre, en un seul jour, tel ou tel...