LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2009-12-16


Titre du documents Description Pseudo de l'auteur
Le réel se limite-t-il à ce que perçoivent nos sens ? ||« Je le crois parce que je le vois. » Cette phrase est prononcée, selon les Évangiles, par l'apôtre Thomas, après la résurrection du Christ. Elle est devenue proverbiale parce qu'elle présente les exigences de la vérification concrète. Mais voit-on pour autant tout ce qui est tel qu'il est ? La perception sensible est-elle suffisante pour déterminer ce qui est réel et ce qui ne l'est pas ? Peut-elle englober la totalité de ce qui existe ré...
Euthanasie   1) Quelles étaient les opinions des anciennes civilisations sur l'euthanasie ? 2) Que pensent les grands philosophes de l'euthanasie ? 3) L'évolution des opinions sur l'euthanasie ? 4) Quels problèmes d'éthique peut poser l'euthanasie ? 5) La religion peut-elle s'accorder avec le droit de vie ou de mort ? 6) Dans une société où l'on est libre, qu'est-ce qui nous empêche alors de décider de notre propre mort ?    
Les mots nous séparent-ils des choses ? || I/ Pourquoi une telle accusation des mots ?    1/ L'abstraction des mots  le reproche adressé aux mots est de ne pas se reporter au concret ( à qui est immédiatement perçu )  Mise en accusation par les savent du voyage de Gulliver de Swift qui refuse ce qui est l'ordre de la médiation dans le langage .  Ils préfèrent une "langue par choses "  rapport de continuité à l'objet .on montre l'objet ; on a pas à le désigner par un signe  = ...
Choisir entre drame romantique et tragédie: Aujourd'hui se joue le célèbre drame romantique de Musset : Lorenzaccio mais également l'incontournable tragédie de Racine : Phèdre. ||Après réflexion mon choix se portera vers Lorenzaccio tout d'abord parce qu'un drame romantique remet en cause la règle « des deux unités » (=préface de Cromwell V. Hugo) : celle de temps et de lieu ( dans la plupart des drames romantiques au moins une scène se déroule la nuit, au clair de lune, avec une part de rêve et méditation ), ce reniement des unités suggère donc un fréquent changement de lieux tout au long de la pièce, ainsi qu'un...
Comparer les apports de Platon et d'Aristote à l'élaboration d'une démarche scientifique. ? ||La structure technique est une combinaison unitaire. Par exemple l'outil ou la machine à la base de la production.  L'ensemble technique est une combinaison technique de structures techniques. L'acte de production est bien défini, il y a un but recherché.  La filière technique est la succession d'ensemble technique qui permettent la fabrication d'un produit désiré.  Les structures techniques sont diverses et une même structure peut interver...
L'art est-il arrivé à sa fin ? || L'esprit ne peut se réaliser et se reconnaître pleinement dans ces manifestations sensibles et finies de lui-même que sont les oeuvres d'art : l'Absolu doit se manifester dans les formes culturelles plus hautes, car émancipées du sensible, que sont la religion et la philosophie. Au moment où la philosophie ressaisit la vérité de l'art, l'esprit parvenu à la pleine conscience de soi n'a plus besoin d'images sensibles pour se représenter à...
Une pensée de la mort a-t-elle un sens ? La mort en général et ma mort en particulier sont donc impensables par une pensée vivante car la mort n’est pas un objet de connaissance ni un modèle de représentation tandis que la pensée de ma mort est une pseudo-pensée qui contredit la structure même du vivant et de mon moi conscient et inconscient. La pensée du rien est un rien de pensée, le néant de l'objet annihilant le sujet: penser le rien, c'est ne penser à rien, et c'est...
L'histoire est-elle l'échec de nos croyances ? De plus, nos croyances-illusions sont confrontées à la réalité historique qui condamne nos croyances à l’échec. Le petit garçon de raconte une histoire quand il croit que la petite fille a un pénis par peur de castration. La foule, vulnérable à la suggestion, insensible à la vérité, est hypnotisée par un leader auquel elle s’identifie comme idéal du moi. Mais, Freud, dans L’avenir d’une illusion, montre que je crois qu...
La sexualité est-elle naturelle ou culturelle ? Maupassant décrit la sexualité réduite à la reproduction comme une « abominable loi de la reproduction qui fait de la femme normale une simple machine à pondre des êtres. » On ne peut donc pas distinguer une part naturelle ou culturelle dans la sexualité, ni en faire une chose totalement  naturelle ou culturelle. Elle ne se limite ni à la nature ni à la culture. La sexualité est le fruit de la fusion entre nature et culture, dont la valeur ...
Chacun est-il à lui-même l'être le plus lointain ? La distinction entre moi social et moi profond montre bien que le premier est représentation, alors que le second est perception par intuition. Le moi social est représentation car c’est l’image de nous même qui est soumise à la perception et au jugement d’autrui. La notion de honte est à ce titre particulièrement éloquente. La honte ne s’éprouve pas seul, mais par rapport à quelqu’un. Dans le cas d’une ac...
Comment savoir ce que l'on doit faire ? L’homme est un être, au deux sens du terme : en ce qu’il est un realité-humaine, mais aussi et surtout en ce qu’il est un devenir, une liberté de devenir. Or, ce devenir se crée, et n’advient pas seul. « (…) l’homme est d’abord ce qui se jette vers un avenir, et qui est conscient de se projeter dans l’avenir. [Il] est d’abord un projet qui se vit subjectivement (…) [et] rien n&rsqu...
Peut-on parler d'un pouvoir des faibles ? Il ne s’agira donc pas de considérer les faibles comme équivalents au fort, a fortiori aux forts, mais comme pouvant ayant éventuellement avoir une forme d’expression plus ou moins puissante, dans une société où ils sont dans une proportion majoritaire. Dans ce cas, effectivement les faibles pourraient prétendre à un pouvoir. Le cadre reste cependant limité : on serait tenté d’agrandir le raisonnement à la philosophie polit...
A quoi puis-je trouver un sens ? Il faut, pour interpréter le monde, postuler qu’il est intelligible, qu’un principe supérieur le gouverne, selon la tradition positiviste, de Platon jusqu’à Leibniz. Il y a actuellement un courant très fort dans le cinéma américain, assez proche de cette conception : il s’agit de montrer qu’une série de hasards, de coïncidences et d’évènements sans aucun lien apparent s’imbriquent finalement pour men...
Qu'est-ce qui est historique ? De la même façon que l’on peut donner deux sens à l’Histoire — le devenir passé d’une part, et la narration de ce devenir de l’autre—, l’historique peut être perçu de deux manières différentes. Ce qui appartient au passé, à l’achevé est historique, dans le sens où ce sont des événements, des hommes, des faits sociaux “morts”. Mais ce que l’on retient, ce que l’on r...
L'homme est-il malade de lui-même ? En distinguant ce qui est bon pour l’homme de ce qui ne l’est pas, la philosophie s’est rapidement attachée à la morale et sa nécessité. Ainsi, pour le cynisme antique qui cherche à « vivre conformément à la nature », la morale est un artifice car elle est considérée comme ne faisant pas partie de la nature. S’opposant effectivement au sens de la vie telle que la voyait Diogène de Sinope : en accord avec les instinct...
Suffit-il d'être cultivé ? Être cultivé semble se définir comme la caractéristique suffisante pour évoquer le fait humain, parce que cette caractéristique permet à l’homme de se distinguer de l’animalité. En effet, il est possible de mettre en lumière des propriétés qui visent à caractériser l’humanité telles qu’un langage non rigide, modulable à l’infini, à la différence du langage animal qui est fixe et permet la communication de messag...
L'art est-il le miroir de l'homme ? L’art est condamné car il est double apparence de l’homme, ou u mieux accepté en tant que pâle reflet de l’essence humaine.             Dans l’antiquité grecque, le miroir est un tabou car il est révélateur du temps et qu’il reflète donc sur l’homme la finitude. Dans la société du face à face, chacun vit par le regard de l’autre; d’où le paradigme de la vision dans L’Iliade et l’O...
N'y a-t-il rien de beau que le vrai ? || Mais notre sujet s’intéresse aussi au concept de la Vérité : synonyme de la Raison et de la Sagesse. Pour Platon, la raison, c’est s’élever du point de vue particulier au point de vue universel, tandis que pour Descartes, la raison, c’est pouvoir distinguer le vrai du faux. Ces deux définitions montrent deux points de vue différents, mais qui se rejoignent : la Vérité doit être universelle et rationnelle. Ces de...
Efficacité et équité sont-elles antinomiques ? xxx ?
« Toutes les erreurs où peuvent tomber les hommes [...] ne proviennent jamais d'une mauvaise inférence, mais seulement de ce qu'on admet certaines expériences mal comprises, ou que l'on porte des jugements à la légère et sans fondement. » Descartes, Règles pour la direction de l'esprit, I 701 (posthume). Commentez. xxx
« C'est la raison qui engendre l'amour-propre, et c'est la réflexion qui le fortifie ; c'est elle qui replie l'homme sur lui-même ; c'est elle qui le sépare de tout ce qui le gêne et l'afflige [...]. » Rousseau, Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, 1754. Commentez. xxx
 « [...] Il y a à tout moment une infinité de perceptions en nous, mais sans aperception et sans réflexion, c'est-à-dire des changements dans l'âme même, dont nous ne nous apercevons pas, parce que les impressions sont, ou trop petites et en trop grand nombre, ou trop unies [...]. » Leibniz, Nouveaux Essais sur l'entendement humain, 1704.  Commentez. ||  Aperception Acte de la conscience qui se saisit elle-même. • Ce mot a été créé par Leibniz : «Il est bon de faire la distinction entre la perception qui est l'état intérieur de la Monade représentant les choses externes; et l'aperception qui est la conscience ou la connaissance réflexive de cet état intérieur » • Kant distingue l'aperception empirique et l'aperception pure ou transcendantale : «Le "je pense" doit pouvoir accompa...
Vocabulaire: ABSOLU ? ||Est absolu ce qui a en soi-même sa raison d'être et qui n'a besoin ni pour être conçu, ni pour exister d'aucune autre chose - opposé au terme relatif, il renvoie à une forme extrême d'indépendance et d'autosuffisance.||
Le DASEIN chez Heidegger ||  Terme allemand forgé par Martin Heidegger dans «l'Etre et le temps». Il signifie littéralement «être-là», et désigne le mode d'être, et le mode de relation à l'Etre, propres à l'existant humain. Si une pierre se borne à coexister dans l'espace avec les autres pierres, l'homme, lui, n'est pas seulement, ni surtout, un être indéfinissable comme occupant une certaine portion d'étendue: il est «présence intentionnelle» au monde qu'il perço...
La contemplation esthétique. || On connaît la conception d'A. Schopenhauer du plaisir esthétique : pour lui (dans « Le Monde comme volonté et comme représentation », 1819), l'Art a pour caractéristique de nous «ravir » c'est-à-dire de nous arracher au sentiment de l'existence humaine qui est un sentiment nécessairement tragique. Dans le plaisir esthétique, nous oublions un instant de vivre, c'est-à-dire de souffrir ou d'avoir du souci. Pour d'autres, l'essentiel de l...
Le bonheur consiste-t -il dans l'hédonisme ? L'hédonisme se comprend comme la recherche du plaisir. Or définir le bonheur comme relevant de l'hédonisme c'est dire que le bonheur se conçoit comme une recherche des plaisirs. Dès lors il semble qu'il y ait une exclusion conceptuelle entre le bonheur et le plaisir en tant que déjà temporellement, le plaisir n'est pas un état durable du corps ou de l'âme. De plus, qualitativement, le plaisir n'est pas le Souverain bien et semble alors ne pas êt...
Les empirismes ||Français ou Allemands, les philosophes du XVIIe s. sont rationalistes mais de façon plutôt abstraite, c'est-à-dire que leurs discours, leurs jugements se fondent sur la Raison comme source de tout savoir, sans pour autant nier ce qu'une vérification expérimentale est à même d'apporter comme preuve, information, connaissance.  Au fond, sauf à considérer le monde comme pure production de l'esprit humain, toute philosophie rationnelle est à l...
La culture n'est-elle pas une forme d'asservissement ? xxx ?
Signification et portée du cogito cartésien ? Le premier présupposé du cogito est donc, en fait, que le monde existe et qu'il faut le retrouver. Mais le cogito le présente, artificiellement, comme une production pure de l'esprit qui peut le retrouver par la seule force de sa progression intérieure. Voilà le monde dans un rapport de dépendance avec le Moi intellectuel. C'est ce qui explique que Descartes puisse considérer l'homme comme le « maître et possesseur de la nature », car le ra...
Le désir peut-il tenir ses promesses ? xxx ?
Peut-on changer son identité ? xxx ?
LE CONTRAT SOCIAL ? Contrat Convention par laquelle une ou plusieurs personnes s'engagent envers une ou plusieurs autres à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose. • Selon le Code civil, le contrat peut également porter sur une action réciproque des contractants. • Dans le langage de la philosophie politique, le contrat, fictif, puisque ces termes n'ont jamais été énoncés, consiste, pour les individus cherchant à instituer le pouvoir commun, à...
L'IDEALISME ET LA VERITE ? Idéalisme : théorie selon laquelle les idées et la pensée possèdent un degré supérieur de réalité, par rapport et par opposition à la matière et aux choses, soit parce que leur existence est plus sûre et intelligible que la matière, soit parce que la réalité elle-même s'explique en fonction des lois de l'esprit. Philosophes : Platon, Berkeley, Hegel.||Il s'agit de la conception qui insiste surtout sur l'idée que l'esprit est la réalité fondament...
Penser , est-ce fuir le concret ? xxx ?
Durée vraie et temps pensé (H. Bergson) ? En tout état de cause, affirmait Bergson (1859-1941), notre intelligence a tendance à nier qu'il existe, en deçà du temps objectif des mathématiciens et des horloges, une «durée pure» qui assure l'interpénétration de tous nos états d'âme. Sans cette durée, nous ne connaîtrions que des instants ; il n'y aurait pas de prolongement du passé dans le présent (souvenirs, etc.) : «notre durée n'est pas un instant qui remplace un instant» (L'Évolution cr...
Actes manques, rêves et névroses sont des formations de compromis ? Acte par lequel un individu substitue involontairement une action imprévue à une action délibérée. • À travers des actes tels que l'oubli ou le lapsus, un individu révèle, selon Freud, la réalité d'un désir inconscient. Freud interprète les actes manqués comme un compromis entre une tendance manifeste et une tendance latente. ||Lapsus, maladresses et autres oublis (= «actes manques») passent généralement pour des produits du hasard ou de...
Le vivant: Mécanisme ou finalisme ? ||Il va de soi que l'étude du vivant engage assez vite le chercheur sur le terrain philosophique. La matière ou, pour le dire autrement, la nature peut-elle suffire à rendre compte des propriétés extraordinairement complexes du vivant ? Un Dieu, une Providence est-elle requise pour expliquer la vie ?||
Le concept d'INTENTIONNALITÉ en philosophie. ||Si l'intention est une notion psychologique et morale, liée à l'idée de volonté (elle s'oppose à l'acte, considéré dans son efficacité, ses conséquences objectives), l'idée d'intentionnalité est métaphysique, elle concerne la théorie de la connaissance et, plus largement, celle des rapports du sujet avec le monde.||
Qu'est-ce que l'ANALOGIE ? Analogie Identité de rapport entre des êtres ou des phénomènes. • Raisonner par analogie consiste à assimiler l'un à l'autre deux phénomènes apparemment ||  Du grec «analogia»: proposition — au sens mathématique, égalité de rapports unissant deux à deux les termes de plusieurs couples. Connaissant trois termes, on peut calculer le quatrième: A/B = C/D Plus généralement, l'analogie est la ressemblance entre deux ou plusieurs...
« Redouter l'ironie, c'est craindre la raison. » Sacha Guitry, L'Esprit de Guitry. Commentez cette citation.
Vocabulaire: CONCEPTUALISME.   Doctrine selon laquelle les concepts et les universaux n'existent pas en eux-mêmes, ne correspondent pas à l'existence, ne sont pas un simple mot et n'existent que dans l'esprit. — Pour Guillaume de Champeaux, le concept existe dans les choses ; pour Roscelin de Compiègne, il n'est qu'un mot. — « Sans aboutir à un conceptualisme nettement caractérisé, Abélard en approche aussi près que possible. » (Gilson.) — Pour Guill...
Définition: HÉTÉRONOMIE. Etat d'une volonté qui reçoit sa loi du dehors au lieu de la tirer de soi-même, qu'elle soit esclave d'une impulsion ou qu'elle obéisse sans critique aux règles que lui impose une autorité extérieure. Pour Kant, c'est l'état d'une volonté qui n'est pas son propre législateur, l'autonomie de la volonté étant pour lui l'un des points essentiels de la doctrine morale.   Chez Kant, qualifie l'attitude de celui qui se laisse guider par une auto...
L'Etat idéal est-il démocratique ? ||• L'État ne peut être fondé sur le despotisme, car la force ne fait pas le droit. Il ne peut y avoir de convention ni de contrat entre un despote et des esclaves. "Renoncer à la liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs." • L'idéal de l'État est démocratique : seule la volonté générale peut gouverner, et elle est inaliénable. Elle est fondée sur le contrat social : "Chacun de nous met e...
Quels sont les Rapports de l'induction et de la déduction ? ||Au premier abord, rien ne semble plus différent et même pins opposé que les deux formes de raisonnement qu'on appelle déduction et induction.La première ne consiste-t-elle pas en effet à passer du général au particulier et la seconde du particulier au général?Cependant, une constatation curieuse : un grand mathématicien, tel Henri Poincaré, tente de ramener la méthode de cette science, que tout le monde appelle déductive. à une « induction...
Peut-on faire le bien sans le connaître, peut-on le connaître sans le faire ? xxx ?
Le dilemme liberté - nécessité ? ||Quoi qu'il en soit de la solution proposée, la discussion du problème de la liberté exige un examen intellectuel des notions et des arguments mis en question. L'originalité de Renouvier est de s'être placé comme en deçà de la discussion et d'avoir cherché à dégager les préconditions de la discussion elle-même, en tant que telle, et quel qu'en soit le résultat.a) Avant d'engager la recherche, on est en présence d'un donné qui s'exprime en d...
Commentez ce mot de Pascal : « Nous avons une impuissance de prouver, invincible à tout le dogmatisme. Nous avons une idée de la vérité invincible à tout le Pyrrhonisme.» ? ||  INTRODUCTION «Ce que le désir engendre, remarquait Valéry, est toujours ce qu'il y a de plus clair». L'homme a tendance, en effet, à prendre ses désirs pour des réalités et c'est en ce sens qu'on peut dire que l'amour de la vérité est la cause de bien des erreurs. Parce qu'il aime la vérité, l'homme est disposé à tenir pour vraie toute proposition qui lui paraît seulement vraisemblable. Aussi devrait-on parler d'amour de la ...
Ce que "la raison ignore" peut-il valoir à titre d'argumentation ? ||On sait depuis Kant que la raison n'est pas toute puissante (Dialectique transcendantale). L'existence de Dieu, l'immortalité de l'âme sont hors de ses possibilités de connaissance. Dès lors, on peut se demander si ces ignorances rationnelles peuvent valoir à titre d'argumentation. De plus, si les fondements de la raison demeurent obscurs, peut-on encore argumenter avec certitude et parvenir à un accord avec autrui ? Ce sujet pose donc le pro...
Est-ce l'homme qui a crée Dieu ou Dieu qui a crée l'homme ? xxx ?
"C'est donc la faute de l'entendement si, négligeant sa tâche, il juge avec précipitation, sans avoir auparavant ordonné les représentations des sens selon les concepts." Kant, Anthropologie au point de vue pragmatique, 1798. Commentez cette citation. ? On accuse souvent les sens d'être trompeurs. Or, selon Kant. c'est parce que nous ne prenons pas la précaution de mettre en ordre ces perceptions que nous jugeons mal. C'est donc le mauvais usage de l'entendement, et non les sens, qui est responsable de l'erreur. Il faut cependant reconnaître que la perception, en particulier la vue, a une grande puissance de persuasion. Il faut véritablement aller à rencontre de la perception pour penser que les...
Comment se pardonner ses erreurs ? Comment se pardonner ses erreurs ?|| Erreur Fait de tenir pour vrai, ce qui est faux. • On doit à Aristote la définition classique de la vérité et de l'erreur : « Dire de ce qui est qu'il est, ou de ce qui n'est pas qu'il n'est pas, c'est dire vrai ; dire de ce qui n'est pas qu'il est ou de ce qui est qu'il n'est pas, c'est dire faux.  ||
Histoire et Historicisme ? ||Au-delà de la discipline proprement dite, la notion d'histoire joue un rôle original dans la pensée moderne. En tant que science, l'histoire est un secteur d'étude limité, elle s'attache, quelles que soient ses méthodes, à l'analyse du passé. Elle éclaire le présent, permet de comprendre certains aspects de l'action humaine, mais n'envahit pas tout le champ de la réflexion sur l'homme.  A partir du XIXe siècle pourtant, l'histoire dépasse ...
Et si on supprimait l'Etat ? Et si on supprimait l'Etat ?
L'âme, dit Alain, est ce qui refuse le corps. Qu'en pensez-vous ? L'âme, dit Alain, est ce qui refuse le corps. Qu'en pensez-vous ?||Le point de vue d'Alain est ici un moralisme de la volonté. Pour le mettre en valeur, distinguez-le des théories classiques: Platon: l'âme prosonnière du corps. Rapprochez l'idée d'Alain de celle de Maine de Biran (l'âme se saisit comme volonté libre dans l'effort musculaire, contre la résistance vivante du corps propre) et celle de Descartes (la liberté de la volonté).||
Notre identité dépend-elle du jugement des autres ? Notre identité dépend-elle du jugement des autres ?
Le doute et la croyance sont-ils compatibles pour l'esprit scientifique ? Le doute et la croyance sont-ils compatibles pour l'esprit scientifique ?
Le capitalisme peut-il être moral ? Le capitalisme peut-il être moral ?
Y a-t-il une autonomie du politique ? Y a-t-il une autonomie du politique ?
Faut-il douter des évidences ? Faut-il douter des évidences ?
L'anthropologie culturelle ? L'anthropologie culturelle ?|| Anthropologie Ensemble des sciences positives qui ont l'homme pour objet. • L'anthropologie peut être philosophique. Selon Kant, c'est la connaissance, d'un point de vue pragmatique, de l'homme en tant qu'être de libre arbitre. • L'anthropologie est physique lors qu'elle étudie l'homme en tant qu'espèce animale. • L'anthropologie est culturelle lors qu'elle compare et étudie les diverses cultur...
Etendue et limites de la connaissance rationnelle ? Etendue et limites de la connaissance rationnelle ?|| Connaissance Acte par lequel la pensée saisit un objet présent aux sens ou à l'intelligence. • La connaissance se distingue de l'affectivité mais également de la croyance et de l'imagination. • La théorie de la connaissance soulève le rapport entre le sujet et l'objet, en traitant des différentes facultés du sujet dans le processus de la connaissance. ||
« La liberté, ton nom se décline en lettre de sang. ». ? || Liberté Être soi-même sa propre cause. • La liberté est l'absence de toutes contraintes extérieures. Elle définit un être qui n'agit qu'en fonction de sa propre nature. • Dans la philosophie classique, la liberté s'applique à tout individu dont les déterminations sont rationnelles. Forme la plus élevée de la liberté humaine, le libre arbitre caractérise une volonté qui n'agit que de sa propre initiative sans l'intervention d'aucu...
Quelles sont les conditions du progrès humain ? xxx ?
Le prix de l'intelligence c'est l'angoisse ? ?
Peut-on faire le procès de l'inconscient ? ?
Pourquoi avons-nous besoin de vivre en communauté ? ?
Ne peut-on vivre que sous l'empire de l'imagination ? ?
Dieu est-il une idole ? ?
Le génie est-il un Dieu ? ?
L'éducation fait-elle le bonheur ? xxx ?
Peut-on parler à bon droit d'une Histoire sans Culture ? Histoire et Culture sont donc des notions complexes, dont les définitions sont étroitement liées. Voyons comment toutes deux s’opposent à une nature animale, en quoi l’Histoire est indissociable de l’expérience collective, et pourquoi elle est nécessairement anthropocentrique.      L’Histoire est une discipline humaine : les animaux n’ont pas d’Histoire, car elle supposerait une conscience du passé com...
Pourquoi des Tyrans ? ||On voit donc ici que la différence tient dans le fait que le tyran « moderne » ne porte pas d’attention particulière à la masse qu’il dirige. Pourtant, peut-on réellement affirmer qu’il existe une différence fondamentale entre le tyran « antique » et le tyran « moderne » ? Après tout, les deux hommes sont portés par la foule et sont des hommes emplis de souffrance et de volonté de pouvoir.  Cette différenciation dans la ...
En quoi consiste ma dignité ? || Dignité Idée de grandeur liée à la nature spirituelle d'un individu. • Kant distingue les choses, qui peuvent toujours être remplacées, des personnes, qui ont une dignité parce qu'elles sont irremplaçables et qu'elles ne doivent jamais être traitées comme un moyen mais comme une fin en soi. ||
La sexualité est-elle immorale ou amorale ? xxx ?
La religion est-elle essentiellement irrationnelle ? ||||• À cette question, Spinoza répond ceci : « Que si la Raison, en dépit de ses réclamations contre l'Écriture, doit cependant lui être entièrement soumise, je le demande, devons nous faire cette soumission parce que nous avons une raison, ou sans raison et en aveugles ? Si c'est sans raison, nous agissons comme des insensés et sans jugement ; si c'est avec une raison, c'est donc par le seul commandement de la Raison que nous adhéron...
Etre heureux, est-ce se passer du bonheur ? xxx ?
L'histoire : poids, déterminisme, héritage. xxx ?
L'intelligence est-elle innée ou acquise ? xxx ?
Les individus ont-ils prise sur le cours de l'histoire ? xxx ?
La violence legale est-elle une violence ? La violence legale est-elle une violence ?
Le sentiment d'injustice autorise-t-il le recours à l'illégalité ? Le sentiment d'injustice autorise légitimement le recours à l'illégalité, car dans la mesure où il n'y a pas de norme absolue, il devient indifférent d'agir en fonction d'un sentiment d'injustice personnel ou d'une loi étatique, puisque les deux sont arbitraires.     II.   Le sentiment d'injustice autorise légitimement le recours à l'illégalité car il fonde lui-même la légalité   a.    La toute puissance du sentiment de l'injustice sur l'...
Le goût artistique est-il de même nature que l'attrait sensible ?   On a du mal à définir le goût en tant que tel, on le juge évanescent, purement personnel et subjectif. Mais le goût n'est pas le caprice, le vrai goût se repère à certains regards, certaines attentions vers certaines choses. Il n'y a pas non plus une uniformité du goût parmi les hommes, les différences de goût sont infinies, elles dépendent des époques, des lieux, des milieux sociaux, on ne peut donc les énumérer, mais parmi cela on peut dégag...
L'ironie n'est-elle que moquerie et indifférence, rouerie et suffisance ? L'ironie n'est-elle que moquerie et indifférence, rouerie et suffisance ?
L'Etat est-il, par définition, indifférent aux intérêts particuliers ? L'Etat est-il, par définition, indifférent aux intérêts particuliers ?
N'y a t-il de foi que religieuse ? N'y a t-il de foi que religieuse ?
L'imagination: faculté de la forme ou de l'informe ? L'imagination: faculté de la forme ou de l'informe ?
La justice sociale est-elle la condition de la citoyenneté ? La justice sociale est-elle la condition de la citoyenneté ?
Le bien peut-il être commun ? Le bien peut-il être commun ?
L'individualisme menace-t-il la paix ? L'individualisme menace-t-il la paix ?
Croire en la morale, est-ce renoncer à la vie ? Croire en la morale, est-ce renoncer à la vie ?
Peut-on concevoir une existence sans habitude ? Peut-on concevoir une existence sans habitude ?
La tolérance suppose-t-elle l'indifférence à la vérité ? La tolérance suppose-t-elle l'indifférence à la vérité ?
L'intuition est-elle une forme de croyance ? L'intuition est-elle une forme de croyance ?
Faut-il ne voir en autrui qu'une limite à notre liberté ? Faut-il ne voir en autrui qu'une limite à notre liberté ?
Le langage est-il un tableau fidèle de la réalité ? Le langage est-il un tableau fidèle de la réalité ?
Les sciences économiques peuvent-elles échapper à l'idéologie ? Les sciences économiques peuvent-elles échapper à l'idéologie ?
L'idée de hasard a-t-elle un fondement objectif ? L'idée de hasard a-t-elle un fondement objectif ?
La réalité est-elle un fait ou une idée ? La réalité est-elle un fait ou une idée ?
Les mathématiques, modèle d'intelligibilité ? Celles-ci pour lui relèvent d'une autre nature, non seulement réelle mais aussi formelle : leurs outils de raisonnement ne sont pas des outils mathématiques. Wittgenstein se demande ainsi comment les hommes s'accordent quant aux significations du langage : selon lui, il ne s'agit pas du tout d'un "calcul" propositionnel mathématique, mais d'une sensibilité humaine intuitive (Recherches philosophiques).   -Heidegger va plus loin : pour lui...
Est-il dans l'essence de l'homme d'être libre ? xxx ?
L'absurde peut-il avoir un sens pour une pensée rationnelle ? • Qu'est-ce qui peut amener à se poser cette question ? — Cf. définition du terme absurde : « 1) Qui est contraire à la raison; qui viole les lois logiques. 2) Pour les existentialistes, désigne la facticité, l'étrangeté de l'univers, son absence de sens, ou son mystère. » • De ce que l'absurde est défini comme le contraire de la raison (du rationnel) s'ensuit-il nécessairement qu'il ne peut avoir de sens pour une pensée rationnelle ? — De ce qu...
Rôle de l'hypothèse, de l'induction et de la déduction dans l'histoire. Comme le physicien, comme le naturaliste qui essaie de reconstituer une espèce disparue, l'historien peut et doit y recourir pour combler les lacunes du document positif : ressentie! est de le faire avec prudence, sur des fondements sérieux, et d'indiquer soigneusement dans ses conclusions ce qu'il tire des documents et ce qu'il y ajoute, afin de ne jamais mélanger les données certaines de la science avec ses propres conjectures, quelque pl...
La justice a-t-elle le dernier mot ?
Qu'est-ce que l'arbitraire ?
La douleur des autres doit-elle avoir un sens pour moi ? La douleur des autres doit-elle avoir un sens pour moi
La morale peut-elle être ramenée à ce qu'Auguste Comte appelle l'altruisme ? On sait l'importance qu'il attachait à cette science et aux applications pratiques qu'on en peut faire ; il comptait sur ces applications pour réformer progressivement l'état social et amener l'ère du bonheur universel. La morale en est une à ses yeux : c'est bien une des questions sociales, pas autre chose. Toute la morale, selon Comte, repose sur un sentiment : l'altruisme. Il est la fin de la vie humaine ; la loi morale se ramène à cette formu...
L'âme est-elle amoureuse du beau ? L'âme est-elle amoureuse du beau
Dans la connaissance et l'action, faut-il toujours se méfier des premières impressions ?

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo