LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiés le : 2011-7-3


Titre du documents Description Pseudo de l'auteur
Princesse Eh bien, Monsieur, lui répondit-elle en se jetant à ses genoux, je vais vous faire un aveu que l'on n'a jamais fait à son mari, mais l'innocence de ma conduite et de mes intentions m'en donne la force. Il est vrai que j'ai des raisons de m'éloigner de la cour, et que je veux éviter les périls où se trouvent quelquefois les personnes de mon âge. Je n'ai jamais donné nulle marque de fa... sousou2010
Grenadou, paysan français d'Éphraïm Grenadou et Alain Prévost ||   Lecteurs : Par le sujet traité et son écriture, ce livre peut être lu par tous les publics. Cependant, il s'adresse en particulier aux jeunes paysans et aux élèves d'établissements d'enseignement agricole car les péripéties de la vie professionnelle d'Éphraïm Grenadou ont pour toile de fond « la révolution silencieuse » du monde paysan, particulièrement à partir de 1950. Il peut constituer un excellent préambule à un cours d'économie... ???
Commentaire Composé : La Plaine d'Emile Verhaeren ||Emile Verhaeren est un poète belge flamand, d'expression française, né en 1855 et mort en 1916. Apres ses études, Verhaeren se voue aux lettres. Ses premières poésies s'orientent vers le naturalisme. En 1883, il publie un célèbre recueil intitulé Les flamandes dont la sensualité et le réalisme font scandale. Puis en 1893, il publia le premier volet d'une trilogie sociale qui comporte trois recueils : les campagnes hallucinées(1893), les v... clara93
UNE SATIRE DE BOILEAU. Le mauvais et le bon écrivain. Boileau écrit dans la Satire II (1664), (A Molière) : Bienheureux Scudéry, dont la fertile plume Peut tous les mois sans peine enfanter un volume ! Tes écrits, il est vrai, sans art et languissants, Semblent être formés en dépit du bon sens ; Mais ils trouvent pourtant, quoi qu'on en puisse dire, Un marchand pour les vendre et des sots pour les lire ; Et quand la rime enfin se trouve au bout des vers, Qu'importe que le reste y soit ... ???
UNE FABLE DE LA FONTAINE. Le Coche et la Mouche Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé, Et de tous les côtés au soleil exposé, Six forts chevaux tiraient un coche. Femmes, moine, vieillards, tout était descendu. L'attelage suait, soufflait, était rendu. Une mouche survient, et des chevaux s'approche, Prétend les animer par son bourdonnement, Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment Qu'elle fait aller la machine, S'assied sur le timon, sur le nez du cocher. Aussitôt que... ???
MOLIÈRE, Critique de l'École des Femmes, scène VI Commenter, non seulement par des observations de style, mais par des observations littéraires et morales, le texte que voici. URANIE. La tragédie, sans doute, est quelque chose de beau quand elle est bien touchée ; mais la comédie a ses charmes, et je tiens que l'une n'est pas moins difficile à faire que l'autre. DORANTE. Assurément, madame ; et quand, pour la difficulté, vous mettriez un plus du côté de la comédie, peut-être que vous ... ???
UNE LETTRE DE Mme DE SÉVIGNÉ. Le Buron. Je fus hier au Buron, j'en revins le soir; je pensai pleurer en voyant la dégradation de cette terre : il y avait les plus vieux bois du monde ; mon fils, dans son dernier voyage, lui a donné les derniers coups de cognée. Il a encore voulu vendre un petit bouquet qui faisait une assez grande beauté; tout cela est pitoyable : il en a rapporté quatre cents pistoles, dont il n'eut pas un sou un mois après. Il est impossible de comprendre c... ???
UNE MAXIME DE LA ROCHEFOUCAULD. La fausse humilité. || Faites sur la maxime suivante de La Rochefoucauld les observations que vous jugerez nécessaires : L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission, que nous employons pour soumettre effectivement tout le monde; c'est un mouvement de l'orgueil par lequel il s'abaisse devant les hommes, pour s'élever sur eux ; c'est un déguisement et son premier stratagème ; mais quoique ses changements soient presque infinis, et qu'il soit admirable... ???
Pascal. L'homme n'est qu'un roseau... « L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d'eau suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui. L'univers n'en sait rien. Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C'est de là... ???
LE PUR SANG DE RAOUL DUFY || 1940 (Collection Alfred Schwabacher, New York) Huile. 45,7 X 54,6 cm Sensible à l'élégance et pour lui-même très attentif à la dignité vestimentaire — le genre rapin fut toujours très loin de son goût — Raoul Dufy s'est souvent plu à évoquer les plaisirs du champ de courses. || ???
LES PÊCHEURS A LA LIGNE DE RAOUL DUFY || 1908 (Collection privée) Huile. 65 X 81 cm Une exposition rétrospective des œuvres de Cézanne avait eu lieu, en 1907, au Salon d'Automne. Dufy et ses amis s'en souvinrent, pour en tirer des conclusions personnelles : les uns s'orientèrent vers un constructivisme de plus en plus sévère, les autres n'en retinrent que les vertus d'une couleur... || ???
LE TRAIN BLEU DE RAOUL DUFY || 1935 (Collection de Mme Albert D. Lasker, New York) Gouache. 61 X 50,5 cm Il relie Paris à la Côte d'Azur, en une nuit, et c'est tout un heureux souvenir de voyage que Dufy conte ici, en des termes dont la gentillesse nous touche ; c'est juvénile, et, même, voyez le petit train et son panache de fumée, presque enfantin. || ???
HOMMAGE A MOZART DE RAOUL DUFY || 1951 (Collection privée, New York) Huile. 61 X 50,8 cm On touche ici à la jointure très secrète de la matière et de l'esprit. Un fond bleu, comme incandescent, des feuillages à peine indiqués, un tableau de fleurs à délicate dominante verte, le noir et le blanc d'un piano, et le nom de Mozart se détachant sur la blancheur de la partition : le signe exprime l'idée ; le rythme du graphisme fait songer à l'agilité d'un scherzo de sonate... ???
DÉPIQUAGE AU CIEL BLEU DE RAOUL DUFY || 1949 (Collection de M. Louis Carréy Paris) Huile. 46 x 55 cm Raoul Dufy passe l'été de 1943 dans la Haute- Garonne, chez Roland Dorgelès. L'évocateur racé des concerts symphoniques, le chroniqueur raffiné de la vie élégante à Deauville et sur la Riviera se consacre alors à peindre des scènes rustiques, mais ses églogues n'auront rien de conventionnel. || ???
LE BAL DU MOULIN DE LA GALETTE, D'APRÈS LE TABLEAU DE RENOIR DE RAOUL DUFY || 1943 ( Collection de M. Louis Carré, Paris) Huile. 130 X 162 cm Ce fut à Perpignan que, de souvenir ou presque, une simple reproduction en couleurs lui servant d'aide-mémoire, Raoul Dufy se plut non pas à copier, mais à traduire dans sa langue particulière le chef- d'œuvre de Renoir. Il s'agit en réalité d'une création nouvelle, à partir d'une peinture qui ne laissait sans doute pas de rappeler à Dufy le cher Montmartre d'où l... ???
LE BEAU DIMANCHE DE RAOUL DUFY ||   1943 (Collection de M. Louis Carré, Paris) Huile. 130 X 162 cm Un des tableaux où Raoul Dufy semble avoir voulu donner la somme des ressources originales de son art : trois zones verticales de couleurs, un jaune, un bleu, un vert, tantôt purs, tantôt superposés, se répondant, supposant, rimant, se combinant, suffisent à conférer à l'œuvre sa tonalité générale de joie paisible, comme à moduler la nuance. || ???
L'ATELIER DE RAOUL DUFY || 1942 (Collection Jonathan Marshall, New York) Huile. 45,7 X 54,5 cm Peu de matière et beaucoup d'art. La maladie contraint Dufy à ne plus guère s'aventurer en dehors de son atelier. Or, entre ces quatre murs la beauté du monde et la joie de vivre continueront d'aiguillonner sa verve de plasticien exact et de poète résolument allègre.  || ???
LE ROYAL YACHT CLUB DE RAOUL DUFY || 1936 (Collection M. et Mme Harry N. Abrams, New York) Huile. 47 X 64,5 cm De la couleur avant toutes choses : le bleu, le vert, et l'ocre, en trois zones, comme les volets d'un triptyque ; mais l'un rejaillit sur l'autre, et les formes que l'on y voit s'inscrire riment ensemble...  || ???
A DEAUVILLE DE RAOUL DUFY || 1935 (Collection privée) Huile. 65 X 81 cm L'eau dort, sous le ciel en mouvement. Fera-t-il beau, demain, pour les régates? Les petits voiliers de luxe ont revêtu des coques neuves, couleur de fête. Les hauts mâts oscillent paisiblement dans la lumière. Cela se passe comme au creux d'un coquillage frais et nacré. La petite ville aligne et superpose ses toits bleus, confondus dans la verdure où nichent, là-haut, des villas blanches. ... ???
LE CONCERT DE RAOUL DUFY || 1946 (Collection privée, New York) Huile. 33 X 41 cm Membre fondateur, au Havre, dès les premières années du siècle, du Cercle de l'Art Moderne qui révéla au public provincial les œuvres, notamment, d'Albert Roussel, Raoul Dufy, dont le père avait été passionnément un organiste du dimanche, ne se souvenait pas de n'avoir pas eu de goût pour la musique. || ???
LA GRILLE DE RAOUL DUFY || 1930 (Collection Evelyn Sharp, New York) Huile. 128,8 x 162 cm Rien de ce qui peut embellir la nature et la vie n'a laissé de toucher la sensibilité heureuse de Raoul Dufy. Cette grille est comme le symbole de la demeure française, du temps où la propriété profitait de la permission de n'être pas encore strictement utilitaire.  || ???
INTÉRIEUR DE RAOUL DUFY || 1928 (Collection privée, New York) Huile. 63,5 x 80 cm Impossible de faire entrer entre les murs d'une chambre plus d'air et de clarté. C'est ce qui justifie la manière personnelle à Dufy, et que l'on aurait profondément tort de confondre avec le maniérisme, qui est la gesticulation pour la gesticulation.  || ???
LE PORT DE MARSEILLE DE RAOUL DUFY || 1925 (Galerie Perls, Nezv York) Huile. 55,5 X 65 cm Depuis le Paysage de Marseille (planche 8), Raoul Dufy a vécu une évolution que la comparaison des deux tableaux permet de mieux connaître. Celui de 1908 est dominé encore par un incontestable souci d'harmonie imitative. || ???
LE CASINO DE NICE DE RAOUL DUFY || (Collection privée, New York) Huile. 50,2 X 60,8 cm Il est laid, il est prétentieux, dans sa robe du temps où Edouard VII n'était encore que prince de Galles.  || ???
LA BAIE DE SAINTE-ADRESSE DE RAOUL DUFY || 1924 (Collection Evelyn Sharp, New York) Huile. 60 X 72 cm Dufy est allé revoir la côte normande qui lui a inspiré, notamment, cette preste peinture qui ressemble à un chant d'allégresse. || ???
TAORMINE DE RAOUL DUFY || 1923 (Collection Stephen D. Heineman, Greenwich, Conn.) Huile. 60 x 73 cm Ce fut au cours de son voyage en Italie et plus encore de son séjour à Taormine que Raoul Dufy se rendit maître de plusieurs particularités essentielles de son style. || ???
MÉDITERRANÉE DE RAOUL DUFY || 1923 (Collection Mme Louis S. Gimbel Jr, New York) Huile. 129 X 109,8 cm Dufy est allé à Florence, à Rome et en Sicile. C'est l'époque de ses premiers succès de peintre. Il est ici en pleine possession de sa maîtrise et de son style. || ???
LE PÊCHEUR NAPOLITAIN DE RAOUL DUFY || 1914 (Collection M. et Mme Peter A. Rubel, New York) Huile. 74 x 40 cm Raoul Dufy ne s'est jamais engagé plus avant dans les voies du cubisme. Par la pratique de la gravure sur bois, il a appris à bâtir la figure par le moyen de quelques traits francs, incisifs, et qui synthétisent. || ???
PAYSAGE DE MARSEILLE DE RAOUL DUFY || 1908 (Collection M. et Mme Peter A. Rubel, New York) Huile. 89,5 x 73 cm Comme à peu près tous les grands peintres dé sa génération, Dufy a été sensible aux enseignements de Cézanne, partisan de faire du Poussin sur nature, c'est-à-dire d'organiser le tableau, en plan et en profondeur, selon l'esprit et non plus seulement selon la sensation directe; de revenir, en somme, à pratiquer les règles de la composition classique. || ???
VIE ET OEUVRE DE RAOUL DUFY ||   Il était né au Havre, le 3 juin 1877 et mourut à Forcalquier, le 23 mars 1953. Sa famille, disait-il, était normande depuis le XVe siècle. N'allons donc pas, comme le fit Elémir Bourges, chercher plus haut, ni lui imaginer un ancêtre parent du Macduff de Shakespeare. Dufy est un peintre français, et même très français, issu en droite ligne de Watteau, de Fragonard et de Renoir qui l'attendent au Louvre. Ses parents n'étaient pas ric... ???
Gustave FLAUBERT : BOUVARD ET PÉCUCHET (fiche de lecture) Genre : Roman philosophique et satirique. Lecteurs : Tous lecteurs adultes et adolescents. Lieu : Chavignolles, bourg normand situé entre Caen et Falaise, dans le Calvados. « La réalité ne se plie point à l'idéal mais le confirme. Il m'a fallu pour Bouvard et Pécuchet trois voyages en des régions diverses avant de trouver leur cadre, le milieu idoine à l'action. L'esthétique est le vrai... à un certain degré intellectuel (quand on a d... ???
L'humanisme (culture générale) || I) Pour commencer : Définir le mot humanisme Le sens courant du mot humanisme désigne une théorie, doctrine qui place la personne humaine et son épanouissement au-dessus de toutes les autres valeurs. Le sens spécifique quant à lui désigne un mouvement, doctrine des humanistes de la Renaissance, caractérisé par un effort pour relever la dignité de l’esprit humain et le mettre en valeur, et un retour aux sources gréco-latines, donnan... Annaab
Fiche de lecture: VOL DE NUIT d'Antoine de Saint-Exupéry ||   Lecteurs : Pour tout lecteur adulte qui ne recherche pas seulement l'aventure et le sensationnel. Pour les adolescents. Une discussion devrait alors replacer l'épopée dans son contexte historique et un débat sur les droits et les limites de commandement d'un chef doit être organisé. Lieu : Amérique du Sud : Buenos Ayres et les lignes aériennes (Argentine, Chili, Paraguay). Milieu : Aviation de ligne : pilotes, directeurs, personn... ???
Notes sur le roman américain son influence et sa situation face au roman français 1) «L'âge du roman américain». Lorsque Steinbeck publie, en 1938, Des Souris et des Hommes, le roman américain exerce depuis un certain nombre d'années une influence si considérable, qu'un critique a pu parler « d'âge du roman américain» (C.- E. Magny). Exactement comme certains parlèrent d'« âge du roman russe » au moment où l'on découvrit les grands romanciers russes et Dostoïevski en particulier. Pour préciser cette influence, son sen... ???
Fiche de lecture: LE VIEIL HOMME ET LA MER d'ERNEST HEMINGWAY || lecteurs Quelques comparaisons hardies, la crudité occasionnelle du langage n'altèrent point le caractère tonique de ce livre qui doit être lu par tous ceux qu'intéressent les aventures de la mer et qui se passionnent au récit de la vie réelle des hommes. Livre prenant, tant par la personnalité du vieil homme que par la poésie réaliste qui caractérise tout le récit. Le vieil homme n'est pas un héros, un puissant de ce monde. C'est un p... ???
Fiche de lecture: L'enfant de Jules Vallès ||   Lecteurs : Le livre est valable pour un public d'adultes. Cependant, pour qu'il soit pleinement apprécié, il est souhaitable de le présenter à des lecteurs déjà expérimentés. La forme elliptique du récit, sa vivacité, ses outrances risquent de dérouter des lecteurs débutants. Lieu : Les villes où M. Vingtras est successivement nommé professeur : tout d'abord Le Puy et la campagne du Forez; puis Saint-Etienne et Nantes; enfin, Paris... ???
Fiche de lecture: Le tour du monde en quatre-vingts jours de Jules VERNE || Lecteurs : Adolescents Lieux : Londres, mais aussi l'Égypte, l'Inde, La Chine, le Japon, les U.S.A. Milieu : Varie en fonction des Pays traversés. Fogg fait partie de la bourgeoisie anglaise. Époque : 1872. Exactement du mercredi 2 octobre au samedi 21 décembre 1872. Résumé Philéas Fogg, un Anglais riche et un peu mystérieux, a parié 20000 livres avec des amis qu'il accomplirait le Tour du Monde en 80 jours. Nous sommes le 2 octo... ???
Révolution cartésienne et Révolution kantienne || 1. Limites de la révolution cartésienne En signalant les limites, peut-être même les défauts de la philosophie cartésienne tels qu'ils se sont manifestés particulièrement dans l'héritage de Descartes, nous voudrions montrer comment la voie a été frayée à une nouvelle révolution philosophique, celle de Kant. En marquant les caractères de cette nouvelle révolution, nous finirons par faire une comparaison entre les deux philosophies: c... ???
Vocabulaire de l'oeuvre de KANT ABSOLU: «Je me servirai du mot absolu dans un sens plus étendu; je l'opposerai à ce qui n'a de valeur que relativement et sous un rapport particulier, car le relatif est restreint à des conditions, tandis que l'absolu est valable sans restriction». (Critique, éd. T. et P., p. 270-271) APERCEPTION: a- aperception empirique: le sens interne, b- aperception transcendantale: conscience pure, originaire et immuable. APODICTIQUE: Le ... ???
FALAISES A ÉTRETAT LA PORTE D'AVAL DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1869 (signé et daté 1870) Musée du Louvre Toile 130 X 162 cm Lors de son séjour en Languedoc, Courbet avait admirablement compris la Méditerranée. La mer attirait mais troublait ce montagnard. || ???
LE GRAND CHÊNE D'ORNANS DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1864 (signé et daté) The Academy of Fine Arts, Philadelphie. Toile 89 X 110 cm Ce robuste chêne d'Ornans peut rivaliser avec les futaies profondes du Poussin et du Lorrain, avec les verdures automnales de Watteau, avec les châtaigniers de Théodore Rousseau, avec les forêts dépouillées de Millet et les ormes d'Île de France de Corot. On pourrait faire une géographie sylvestre de notre pays d'après ses grands peintres et, dan... ???
LES DEMOISELLES DES BORDS DE LA SEINE DE GUSTAVE COURBET || Peint vers 1856 (signé) Petit Palais Toile 173 X 205 cm « Impossible de s'en tenir à une seule femme, si l'on veut connaître la femme, » a écrit Courbet. Toutes sont bonnes à peindre et les plus généreuses de leur corps sont de merveilleux modèles. Quand il peignait des professionnelles, voulait-il donc stigmatiser le mal, comme il s'est plu à le dire? Dans ces Demoiselles des bords de la Seine, souhaitait-il, comme l'a écrit Castagn... ???
LA FILEUSE ENDORMIE DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1853 (signé et daté) Musée Fabre, Montpellier. Toile 91 X 115 cm Cette fileuse endormie, c'est la deuxième sœur de l'artiste, la tendre et modeste Zélie. Elle ne ressemble plus au portrait que son frère nous a laissé d'elle, en jeune fille aux cheveux couverts de feuillages. Ses traits se sont épaissis, sa taille alourdie, seules ses mains restent fines. || ???
LES DEMOISELLES DE VILLAGE FAISANT L'AUMONE A UNE GARDEUSE DE VACHE DANS UN VALLON D'ORNANS DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1851 (signé et daté) City Art Gallery, Leeds. Toile 54 x 66 cm Les Demoiselles de Village sont les trois sœurs de l'artiste. Zoé, la future Madame Reverdy, est coiffée d'un grand chapeau, Juliette porte une ombrelle et Zélie, un panier au bras, tend une aumône à la bergère. Ce petit groupe, complété par un chien, un taureau et une génisse, est arrêté dans une conque verdoyante entourée de rochers où l'on a reconnu la R... ???
L'HOMME BLESSÉ DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1844 (signé) Musée du Louvre Toile 81 x 97 cm Dans la longue suite de portraits que Courbet a fait de lui-même, celui-ci est un des plus romantiques. L'artiste est représenté en buste, adossé à un tronc d'arbre, à côté de l'épée qui vient de le frapper. Les yeux mi-clos, les cheveux longs, plus assyrien que jamais avec son collier de barbe, il a l'air d'un chevalier de légende, terrassé dans sa quête du Graal, mais sa souffr... ???
PORTRAIT DE L'ARTISTE, dit COURBET AU CHIEN NOIR DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1842 (signé et daté) Petit Palais Toile 46 x 55 cm Depuis 1840, Gustave Courbet habite Paris. C'est un beau jeune homme, grand et mince, aux yeux larges et doux. Th. Sylvestre a voulu voir quelque chose d'assyrien dans son visage aux méplats profonds, à l'arcade sourcilière très marquée. || ???
COURBET A SAINTE-PÉLAGIE DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1871 Musée d'Ornans Toile 92 x 72,s cm Après la défaite de la Commune, condamné à six mois de prison pour avoir participé à la démolition de la colonne Vendôme, Courbet fut interné à Sainte-Pélagie.  || ???
LA TRUITE DE GUSTAVE COURBET || Peint vers 1872 Kunsthaus, Zurich. Toile 52 X 85 cm Bien que datée de 1871 et malgré la mention, de la main de l'artiste G. Courbet in vinculis faciebat cette toile a sans doute été peinte en 1872, à Ornans. || ???
NATURE MORTE AUX POMMES ET A LA POIRE DE GUSTAVE COURBET || Feint en 1871 (signé et daté G. Courbet, Ste-Pélagie, 71) Collection particulière, Paris. Bois 27 x 41 cm Délassements d'un captif privé des biens de la terre, ces natures mortes, exécutées de mémoire, pour la plupart, sont aussi véridiques que si elles étaient peintes d'après nature. || ???
PORTRAIT DE MADAME BOREAU DE GUSTAVE COURBET Peint en 1863 (signé) Collection particulière Toile 75 X 60 cm Madame Boreau traversa la vie de Courbet quand celui- ci fit son voyage en Saintonge. Sans doute, le peintre avait-il été attiré par ce beau visage au teint mat, à l'ovale délicat, par ces grands yeux sombres aux cernes voluptueux, par le côté romantique de cette figure un peu triste, encadrée de bandeaux noirs.  ???
LE SOMMEIL DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1866 (signé et daté) Petit Palais Toile 135 X 200 cm Au Salon de 1864, un tableau de Courbet représentant Vénus et Psyché avait été refusé pour « inconvenance ». Les amis du peintre s'insurgèrent. || ???
JEUNE FILLE ARRANGEANT DES FLEURS ou LE TREILLIS DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1863 (signé) Muséum of Art, Tolède Toile 110 x 135 cm Invité à Rochemont, près de Saintes, par Etienne Baudry, cousin de Théodore Duret, Courbet arrive au printemps de 1862 dans cette belle demeure, sur les rives de la Charente. Il y passe son temps à peindre, à bien boire et à bien manger, à raconter des histoires, à chanter, à discuter avec ses amis de littérature et de politique. || ???
BICHE FORCÉE A LA NEIGE DE GUSTAVE COURBET || Peint vers 1856-57 (signé) Collection particulière Toile 91 X 147 cm Grand chasseur, comme tous les montagnards de la Comté, Courbet aimait à courir les bois avec ses amis. La chasse finie, il se complaisait aux longs repas, pendant lesquels on raconte des histoires, entrecoupées de chansons. Le drame des bêtes traquées ne le laissait pas insensible.  || ???
LA RENCONTRE, ou BONJOUR, MONSIEUR COURBET DE GUSTAVE COURBET || Peint en 1854 (signé et daté) Musée Fabrey Montpellier. Toile 129 x 149 cm Commandée par Bruyas en 1854, cette toile représente la rencontre du peintre et du grand amateur lors de la visite de Courbet en Languedoc. Elle fit scandale, pour des raisons qui tiennent au sujet, et non pas à la peinture. On ne pardonnait pas à Courbet son attitude orgueilleuse, barbe en avant, jambe tendue; son équipement d'alpiniste, et, surtout, l'ombre... ???
LA MEUSE A FREYR DE GUSTAVE COURBET Peint vers 1851 Musée des Beaux-Arts, Lille. Toile 68,5 X 82 cm C'est sans rechercher le pittoresque que Courbet a peint la nature. Il trouve bon de peindre tous les rochers, toutes les courbes de fleuves. Sans doute a-t-il choisi ce paysage parce que ces rocs lui rappelaient ceux d'Ornans et cette Meuse La Loue. On voit ici comment il a élargi son univers. ???
FEMME SE COIFFANT DE GUSTAVE COURBET || Peint vers 1847 (signé) Collection A. Morhange, Esq. Londres Toile 55 X 46 cm Comme il a quitté la Franche-Comté de son enfance, Courbet a quitté Paris. Ennemi des sentiers battus, ce premier voyage à l'étranger lui a révélé l'art des pays du Nord, encore peu en faveur. Ce n'est pas vers l'Italie qu'il s'est dirigé, mais vers la Hollande et la Belgique. La peinture de Rembrandt l'a comblé d'admiration. Il a médité longuement devant ... ???
ELEONOR REGIS COURBET DE GUSTAVE COURBET (1798-1882) Peint en 1844 Collection Georges-René Laederich, Paris. Toile 73 X 59,5 cm Le père de l'artiste avait près de 50 ans quand son fils a fait de lui ce portrait. C'est un propriétaire terrien, mi- bourgeois, mi-paysan.  ???
JULIETTE COURBET DE GUSTAVE COURBET Peint en 1844 (signé et daté) Petit Palais Toile 78 x 62 cm Courbet doit beaucoup à ses sœurs. Elles ont embelli l'univers de son enfance. Toutes trois belles et charmantes dans leur jeunesse, elles expliquent peut-être le souci d'élégance, de grâce et de fantaisie qui lui a permis de réaliser ses toiles les plus poétiques. Elles ont fait traverser son œuvre par un cortège de jeunes filles chastes et rêveuses, alors que ses... ???
VIE ET OEUVRE DE GUSTAVE COURBET ||   C'est un œil ! a dit un jour Monsieur Ingres en parlant du Maître d'Ornans et ce jugement, plein d'admiration et de hargne, est à la fois le plus juste et le plus injuste qu'on puisse porter sur Courbet. Merveilleux de rapidité et de précision, l'œil de Courbet n'est pas comparable à l'objectif de quelque appareil photographique. Ce n'est pas seulement un œil. C'est un regard. Il voit le monde avec cet angle de pri... ???

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo