LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il rťellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la sociťtť libŤre-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature sociťtť
»Crťer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Tous les document publiťs le : 2012-2-20


Titre du documents Description Pseudo de l'auteur
PhŤdre de Racine - Acte IV ScŤne 5 - Commentaire Composť COMMENTAIRE COMPOSE - PHEDRE de Racine - Acte IV Sc√®ne 5 - Note obtenue : 18/20 Ph√®dre¬†est l‚Äôune des trag√©dies majeures √©crites en 1677, par Jean Racine (dramaturge n√© en 1639 et mort en 1699), et c‚Äôest sans doute la plus connue. Elle constitue √©galement la derni√®re pi√®ce profane de cet auteur, qui se consacrera par la suite √† des sujets bibliques. Presque toutes ses pi√®ces sont des classiques qui connurent un succ√®s maje... flonoba
L'ťchafaud, Victor Hugo. L'échafaud, Victor Hugo. C'était fini. Splendide, étincelant, superbe, Luisant sur la cité comme la faulx sur l'herbe, Large acier dont le jour faisait une clarté, Ayant je ne sais quoi dans sa tranquillité De l'éblouissement du triangle mystique, Pareil à la lueur au fond d'un temple antique, Le fatal couperet relevé triomphait. Il n'avait rien gar... oliversykes
Y a t-il des secrets de la nature ? Dire qu'il existe des secrets de la nature, c'est dire en un premier sens qu'il existe des choses dans la nature qui nous échappent et sont cachées de intentionnellement par la nature elle meme, au nom de raison qui peuvent elles aussi nous échapper. Or affirmer cela ne va pas de soi : il semble que la nature soit capable de nous étonner. Et plus notre connaissance de la nature s'accroit, plus elle se releve paradoxall... Lowlaa
victor hugo Victor Hugo (inscription complète sur son acte de naissance : Victor, Marie Hugo1), né le 26 février 1802 à Besançon et mort le22 mai 1885 à Paris, est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains delangue française. Il es... roger926
Philosopher, c’est secouer le joug de l’Autoritť. En quoi cette dťfinition nous ťclaire-t-elle sur la littťrature des LumiŤres ? Madame du Deffand, une comtesse française et amie des philosophe des Lumières a déclaré que « philosopher, c’est secouer le joug de l’autorité. », c’est-à-dire, s’émanciper des contraintes imposées par les deux  formes dominantes d’autorité du XVIIIème siècle: la monarchie absolue et la religion. De plus, les philosophes des... dansss
Les mutations CHAPITRE 2: A l'origine de la variabilité génétique : les mutationsIntro: VOIR FEUILLEQuelle est la cause de l'apparition de ces nouveaux caractéres ? Les mutations.Probléme: Comment expliquer l'apparition des mutations ?I.Les causes des mutations(=modification de la séquence nucléotidique de L'adn)Variation de la fréquence de mutations (l'apparition/causes des mutations)Lors de la ré... soria75
La dťfinition des passions de l'‚me. || Apr√®s avoir consid√©r√© en quoi les passions de l'√Ęme dif¬≠f√®rent de toutes ses autres pens√©es, il me semble qu‚Äôon peut g√©n√©ralement les d√©finir des perceptions, ou des sen¬≠timents, ou des √©motions de l‚Äô√Ęme, qu‚Äôon rapporte parti¬≠culi√®rement √† elle, et qui sont caus√©es, et entretenues, et fortifi√©es par quelque mouvement des esprits. ¬† Explication de la premi√®re partie de cette d√©finition. ‚ÄĒ On les peut nommer des p... ???
LE CAPITAL DE MARX (analyse) Le travail pr√©paratoire effectu√© par¬†Marx pour le chapitre du Capital sur la¬†rente fonci√®re (IIIe tome) montre bien avec¬†quel s√©rieux il poursuivait ses investigations¬†scientifiques. Pour √©crire ce chapitre,¬†il entreprit, aux ann√©es 70, une √©tude approfondie¬†des rapports agraires en Russie¬†apr√®s la reforme de 1861. A ce propos Engels¬†dit dans l'introduction au IIIe tome du¬†Capital : ¬ę La vari√©t√© des formes de la propri√©t√©¬... ???
MARX DANS LA PERIODE DE REACTION ET DU NOUVEL ESSOR DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUES BOURGEOIS Au cours des années 50-60, le principal objet d'étude de Karl Marx était l'économie politique. Elle se trouvait maintenant au centre de son attention, tout comme les questions philosophiques, celles de la création des bases théoriques du communisme jusqu'à 1848, et en 1848-49 celles de la politique et de la tactique du prolétariat. Il se proposait d'achever dès 1851 un ouvrage d'économie comportant trois tomes, mais la vie f... ???
L'ACTIVITE DE MARX A L'EPOQUE DE LA REVOLUTION DE 1848-1849 (HISTOIRE) ... Marx et Engels en tête, ne pouvaient participer à la lutte politique que comme l'extrême gauche prolétarienne du parti démocrate. En période de révolution démocratique bourgeoise, Marx et Engels admettaient la collaboration des communistes avec les démocrates petits-bourgeois dans le cadre d'une même organisation, pour un certain temps et sous réserve de cdtiquer leur esprit inconséquent et leurs hésitations perpétue... ???
MARX A L'EPOQUE DE LA 1re INTERNATIONALE ET DE LA COMMUNE DE PARIS || Karl Marx s'était fixé pour but non ,seulement de démontrer théoriquement que la chute du capitalisme est aussi inévitable que le triomphe de la révolution prolétarienne, mais également d'aider le prolétariat - fossoyeur du régime capitaliste - à rallier ses forces pour l'attaque. Pendant qu'il terminait le premier tome du Capital, il déploya une énorme activité pour organiser, grouper et éduquer les masses ouvrières... ???
LES DERNIERE DECENNIE DE LA VIE DE MARX || A pr√®s la dissolution de l'Internationale,¬†le r√īle de Karl Marx¬†en tant que guide du mouvement¬†ouvrier international loin de diminuer,¬†continua √† grandir avec le mouvement¬†ouvrier lui-m√™me.¬†¬ęLa 1er Internationale avait accompli¬†sa mission historique et c√©dait la place √†¬†une √©poque de croissance infiniment plus¬†consid√©rable du mouvement ouvrier dans¬†tous les pays √† l'√©poque de son d√©veloppement¬†en largeur, de la formatio... ???
ELABORATION DES FONDEMENTS DU MARX : COMMUNISME SCIENTIFIQUE. LUTTE POUR LA CONSTITUTION D'UN PARTI PROLETARIEN || Ce livre contenait d√©j√† presque enti√®rement¬†formul√©e l'id√©e de Marx et d'Engels¬†sur la mission historique mondiale d√©volue¬†au prol√©tariat. A l'oppos√© des socialistes¬†utopistes qui ne voyaient dans le prol√©tariat¬†qu'une masse opprim√©e et impuissante,¬†Marx et Engels consid√©raient la classe ouvri√®re¬†comme une force sociale capable de¬†r√©aliser la transformation r√©volutionnaire¬†de la soci√©t√©. La th√®se sur le r√īle histori... ???
ANNEES DE JEUNESSE DE MARX. LA VOIE DE MARX VERS LE MATERIALISME ET LE COMMUNISME Avant de quitter le pays, Marx √©pousa¬†Jenny von Westphalen, son amie d'enfance¬†√† qui il s'√©tait fianc√© √©tant √©tudiant.¬†Karl Marx passa l'√©t√© et l'automne de 1843¬†√† Kreuznach (Prusse Rh√©nane) o√Ļ il commen√ßa¬†√† travailler √† la Contribution √† la¬†critique de la philosophie du droit de Hegel¬†dont il ne nous reste aujourd'hui que¬†le manuscrit inachev√©. Cette oeuvre ainsi¬†que l'¬ę Introduction¬Ľ parue dans les Annales¬†franco-a... ???
Voltaire - ''Le nŤgre de Surinam'', Candide Voltaire ¬† En approchant de la ville, ils rencontr√®rent un n√®gre √©tendu par terre, n'ayant plus que la moiti√© de son habit, c'est-√†-dire d'un cale√ßon de toile bleue; il manquait √† ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite. "Eh! mon Dieu! lui dit Candide en hollandais, que fais-tu l√†, mon ami, dans l'√©tat horrible o√Ļ je te vois? - J'attends mon ma√ģtre, M. Vanderdendur, le fameux n√©gociant, r√©pond... ???
La disparition d'une langue est-elle grave pour l'humanitť ? || (Remarque : La question sur ce sujet est en m√™me temps la probl√©matique.) Vous veillerez √† constuire des phrases grammaticalement riches et vari√©es en utilisant l‚Äôexpression de la cause et de la cons√©quence. Le vocabulaire que vous emploierez devra √™tre pr√©cis et concernera la langue. Le total de votre production devra atteindre 200 √† 250 mots || dulsine
Ode || (grec √īd√©, ¬ę chant ¬Ľ) 1 (Ant.) Tout po√®me destin√© √† √™tre¬†mis en musique, mais le mot s‚Äôest sp√©cialis√© pour d√©signer une¬†forme de po√©sie lyrique caract√©ris√©e par ses th√®mes, sa construction¬†en strophes et la pr√©dominance de certains rythmes.¬†Ode h√©ro√Įque ou pindarique : louange des dieux et des h√©ros, lyrisme¬†choral sur le rythme de la triade. Ode l√©g√®re : amour,¬†plaisirs de la vie, philosophie, petites strophes de... ???
Occultisme || Attitude et activité de ceux qui prétendent découvrir les causes et les liaisons des choses et des événements qui demeurent cachées à la science rationnelle. L'occultisme comporte l’idée de traditions mystérieusement transmises à un petit nombre d’initiés et qui permettent une explication et une synthèse de l’Univers, souvent en fonction d’une mystique : ex . l’alchimie, la magie, la divination sont des formes d'occu... ???
Objet || Ce qui est devant nous. 1 Ce qui est pens√© ou repr√©sent√©,¬†par opposition au sujet qui se le repr√©sente; d‚Äôo√Ļ, la¬†mati√®re (1) trait√©e par opposition √† l‚Äôesprit qui lui donne,¬†par l‚Äôart, une forme. D‚ÄôAlembert :¬† ¬ę¬†¬†La dur√©e d'un ouvrage...¬†est n√©cessairement li√©e √† son objet. ¬Ľ 2 Ce qui occupe l‚Äôesprit :¬†a) une image. Boileau : ¬ę Et pr√©sentant de loin leur objet ennuyeux ¬Ľ;¬†b) la cause d‚Äôun sentiment comme ... ???
Objectif || Qui vient de l‚Äôobjet, qui a rapport √† l‚Äôobjet. 1 (Au¬†sens cart√©sien) Tout ce qui n‚Äôexiste pas en soi, mais qui peut¬†constituer une repr√©sentation de l‚Äôesprit, un objet de la¬†connaissance. Descartes : ¬ę Cette fa√ßon d ‚Äô√™tre par laquelle une¬†chose est objectivement ou par repr√©sentation, dans Ventendement,¬†par son id√©e. ¬Ľ En ce sens, ce qui est pour moi objectif n‚Äôest pas¬†ce qui existe comme objet, au sens moderne (ex.... ???
Nouvelle || Genre littéraire à distinguer du conte et du roman : récit centré en général autour d’un seul événement dont il étudie les répercussions psychologiques; personnages peu nombreux, qui, à la différence du conte, ne sont pas des symboles ou des êtres irréels, mais possèdent une réalité psychologique : cependant, à la différence du roman, leur psychologie n ’est pas étudiée tout entière, mais simplement sous un asp... ???
Notation || Action de noter et son r√©sultat, d‚Äôo√Ļ sp√©c. : 1 le¬†fait de repr√©senter par symboles, signes convenus, et l‚Äôensemble¬†de ceux-ci : notation alg√©brique, phon√©tique. 2 En litt., ce qui est¬†not√© bri√®vement et rapidement, remarque, impression, description¬†saisie sur le vif, √† l‚Äôinstant : les notations de Jules Renard¬†dans son Journal. 3 En peinture, action et fa√ßon de rendre¬†le r√©el et les impressions qu‚Äôil procure : notati... ???
Norme || ¬†(Philos.) Chose concr√®te ou formule abstraite qui,¬†en tant qu‚Äôid√©al, mod√®le, but, r√®gle, d√©termine ce qui doit √™tre,¬†d‚Äôo√Ļ sp√©c. : 1 ce qui est habituel, conforme √† la majorit√© des¬†cas, et sur quoi, de ce fait, on se r√®gle : pour Vaugelas, la¬†norme grammaticale, c‚Äô√©tait l‚Äôusage; 2 (technique, souvent au¬†plu.) r√®gle fixant les conditions d‚Äôex√©cution d ‚Äôun objet, d‚Äô√©laboration¬†d‚Äôun produit, de la fa√ßon la ... ???
Nomenclature || Ensemble, liste de termes (et méthode pour les classer) : 1 répertoriés dans un dictionnaire (et par ext. relevés dans une langue : syn. lexique); 2 strictement définis pour être employés dans une technique ou une science : ex. la nomenclature de la botanique. Terminologie désigne, en ce sens, des termes employés, en fait, sans l’idée d’adhésion universelle et de systématisation qu’implique nomenclature : la terminolog... ???
Nombre || 1 Nombre oratoire : harmonie du discours r√©sultant¬†d‚Äôun certain rythme de la phrase. P. Bouhours : ¬ę Balzac¬†[donna] √† notre langue un tour et un nombre qu‚Äôelle n‚Äôavait pas¬†auparavant. ¬Ľ 2 Harmonie du vers. Boileau : ¬ę La rime... Tenait¬†lieu d‚Äôornements, de nombre et de c√©sure. ¬Ľ || ???
Noeud || P√©rip√©tie ou suite de p√©rip√©ties qui, dans une pi√®ce¬†de th√©√Ętre, un roman, am√®nent l‚Äôaction √† son point culminant,¬†si bien que la situation ne pourra √™tre √©claircie que par la catastrophe¬†finale, ou par l‚Äôaccomplissement d‚Äôactions n√©cessaires¬†qui constitueront le d√©nouement. || ???
Noblesse || Qualit√© du style classique. 1 Parfois simplement,¬†l‚Äôoppos√© de bassesse, c‚Äôest-√†-dire de vulgarit√©, de grossi√®ret√©.¬†Boileau : ¬ę Quoi que vous √©criviez, √©vitez la bassesse; | Le style le¬†moins noble a pourtant sa noblesse. ¬Ľ 2 S‚Äôapplique √† ¬ę une diction¬†[style] relev√©e et √©clatante ¬Ľ (P. Rapin ). || ???
Niveau (de langue) || Ensemble de prononciations, de mots, de tours grammaticaux et stylistiques (4) qui, à l’intérieur d’une langue, paraissent correspondre à un degré particulier de la hiérarchie sociale, mais s’emploient aussi pour répondre aux intentions expressives ou affectives du locuteur, à son désir de s’adapter à un auditoire ou à une situation, et vont du trivial au style noble ou élevé, en passant par ex. par le populaire, le ... ???
Nihilisme, Nihiliste || ¬†1 (Philos., vers 1810) N√©gation de toute¬†croyance, en vertu de l‚Äôid√©e qu‚Äôil n‚Äôexiste rien d‚Äôabsolu.¬†Royer-Colla rd : ¬ę Le nihilisme qui caract√©rise la philosophie de¬†ces derniers temps est n√© de la sati√©t√© ¬Ľ. 2 En Russie, apr√®s la mise¬†√† la mode par Tourgu√©niev (dans P√®re et Enfants, 1862) du mot¬†nihiliste qu‚Äôil d√©finissait ainsi : ¬ę quelqu'un qui ne s'incline devant¬†aucune autorit√©, n'admet aucun principe com... ???
Nťo-rťalisme || En vertu du sens de n√©o (cf. N√©o-classicisme)¬†n√©o-r√©alisme s‚Äôest dit : 1 entre les deux guerres, des oeuvres¬†litt√©raires qui voulaient adapter √† leur temps certaines formes¬†ou m√©thodes h√©rit√©es du r√©alisme (3); 2 apr√®s la derni√®re guerre,¬†du cin√©ma italien r√©aliste et social et des films qui, dans d‚Äôautres¬†pays, rappellent cette forme d‚Äôart. || ???
Nťologie, Nťologisme || (xviiie s.) N√©ologie a d‚Äôabord d√©sign√©¬†l‚Äôemploi de mots nouveaux dans une langue, n√©ologisme, l‚Äôhabitude,¬†l‚Äôaffectation de mots nouveaux. De nos jours, n√©ologisme¬†se dit seul de l‚Äôaction et de ce qui en r√©sulte (anton. archa√Įsme). Un n√©ologisme est : 1 un mot nouveau qu‚Äôon a introduit dans¬†une langue : a) en l‚Äôempruntant √† une autre langue : ex. speaker ;¬†b) en le cr√©ant par un des proc√©d√©s propres √† la langue... ???
Nťo-classicisme || Devant un nom d‚Äô√©cole litt√©raire ou philosophique,¬†post indique la suite, sans interruption dans le temps¬†(cf. Postclassique), n√©o, une reprise, souvent bien apr√®s, avec¬†d√©sir de renouvellement et d‚Äôadaptation au temps actuel. Le¬†n√©o-classicisme, vers 1900, √©tait un mouvement litt√©raire qui,¬†d√©rivant de l'√©cole romane de Mor√©as, voulait reprendre et renouveler¬†certaines formes classiques, sp√©c. en po√©sie par opposition¬... ???
Nťgritude || ¬†(N√©ol.) Ensemble des caract√®res de l‚Äôhomme noir;¬†sa condition; la conscience qu‚Äôil en prend et qu‚Äôil exprime par¬†l‚Äôart, la litt√©rature. || ???
Nťcessaire || Terme de la critique classique qui vient d‚ÄôAristote;¬†souvent joint √† vraisemblable. 1 Ce qui doit arriver suivant¬†les lois naturelles, le vraisemblable √©tant ce qui doit arriver¬†suivant les circonstances : ex. la mal√©diction de Th√©s√©e, dans¬†Ph√®dre, rend la mort d‚ÄôHippolyte vraisemblable, mais la violence¬†de son accident la rend n√©cessaire. 2 Pour Corneille, ¬ę le besoin¬†du po√®te pour arriver √† son but et y faire arriver ses... ???
Naturisme ||Ne pas confondre avec naturalisme, et réserver le mot pour désigner : 1 (Philos.) les religions primitives qui adorent les forces de la nature, et les théories qui insistent sur les traces d’un tel culte dans l’origine des religions; 2 (Hygiène) une conception thérapeutique fondée sur les médications naturelles (bain, chaleur, lumière, etc.) et une façon de vivre aussi proche que possible de la nature (aliments naturels, nud... ???
Naturalisme || A | (Philos.) 1 Doctrine qui enseigne que la¬†nature (1 et 2) existe par elle-m√™me, sans avoir eu besoin d‚Äôun¬†cr√©ateur; c‚Äôest, par ex., la doctrine d‚Äô√Čpicure, de Lucr√®ce, etc.;¬†syn. mat√©rialisme, panth√©isme; anton . d√©isme. 2 (Morale) Doctrine¬†suivant laquelle la sagesse consiste, pour l‚Äôhomme, √†¬†suivre les instincts que la nature (2 et 6) a mis en lui : ex . le¬†naturalisme de Rabelais. En ce sens, le naturalisme s‚Äôoppo... ???
Narration || ¬†1 R√©cit litt√©raire √©crit : a) en histoire, en po√©sie,¬†dans le roman, etc.; b) sp√©c. dans le genre oratoire pour raconter¬†les faits, apr√®s l‚Äôexpos√© du sujet (proposition) et avant celui¬†des preuves (confirmation) ; c) au th√©√Ętre, pour raconter un √©v√©nement¬†qui vient de se passer sans avoir √©t√© repr√©sent√© sur la¬†sc√®ne. La narration est le fait de l‚Äôauteur, on appelle r√©cit ce que¬†dit le personnage qui la r√©cite : d... ???
NaÔf || (lat. nativus, ¬ę apport√© en naissant ¬Ľ, d‚Äôo√Ļ ¬ę conforme √† la¬†nature ¬Ľ) 1 (xvie-xviiie s.) Qui repr√©sente la v√©rit√© sans effort¬†et sans artifice; naturel (2). Boileau : [Marot] ¬ę... distingua le¬†na√Įf du plat et du boufforf. ¬Ľ Le sens p√©j., ¬ę cr√©dule, inexp√©riment√©¬†¬Ľ, existe d√®s la fin du xvne s., il a fini par devenir le sens¬†le plus fr√©quent. 2 (xviie s.) Style na√Įf : style d‚Äôun naturel vieillot¬†et badin dont l... ???
Mythologie || ¬†1 Histoire fabuleuse des dieux, demi-dieux,¬†h√©ros de l‚ÄôAntiquit√© pa√Įenne et de peuples divers. 2 Science qui¬†√©tudie l‚Äôorigine, la signification et le d√©veloppement des¬†mythes (1). || ???
Mythe || (en grec, ¬ę fable ¬Ľ) 1 R√©cit fabuleux d‚Äôorigine populaire¬†et spontan√©e qui a un sens symbolique; ce sens peut¬†changer suivant l‚Äôinterpr√©tation des √©poques : ex. le mythe de¬†Ph√®dre. 2 Expression d‚Äôune id√©e philosophique sous la forme¬†d‚Äôun r√©cit po√©tique : ex. le mythe de la caverne (Platon). 3 Id√©e¬†simpliste ou amplifi√©e par l‚Äôimagination que se font un groupe,¬†un individu d‚Äôune chose, d‚Äôun √™tre, d‚Äôun fait so... ???
Mystique || ¬†(lat. mysticus, ¬ę qui suppose une initiation ¬Ľ) 1 (Adj.)¬†Qui a une signification cach√©e, all√©gorique. Pascal : ¬ę Car il y a¬†deux sens parfaits, le litt√©ral et le mystique ¬Ľ; c‚Äôest le sens baudelairien¬†du mot : qui est un symbole, qui suppose une correspondance¬†avec une r√©alit√© cach√©e derri√®re les apparences : les prunelles¬†¬ę mystiques ¬Ľ des chats. 2 (N. f√©m.) Science et ensemble¬†de pratiques du mysticisme. 3 Une mystiq... ???
Mysticisme || ¬†1 Croyance en la possibilit√© d‚Äôune union intime¬†et directe de l‚Äôesprit humain avec Dieu, union qui nous fait¬†conna√ģtre Dieu intuitivement : c‚Äôest cette union qu‚Äôon appelle¬†extase (en grec, le fait d'√™tre hors de soi). 2 La fa√ßon de vivre qui¬†r√©sulte de cette connaissance : ex. le mysticisme de sainte Th√©r√®se¬†d‚ÄôAvila; le mysticisme des qui√©tistes les poussait √† n‚Äôattacher¬†aucune importance aux oeuvres. 3 Toute atti... ???
MystŤre || (lat. ministerium, ¬ę action, repr√©sentation ¬Ľ) Au M. A.¬†(xve s.) pi√®ce de th√©√Ętre qui met en sc√®ne, sous forme de¬†tableaux, √† l‚Äôorigine la Nativit√© et la R√©surrection, puis la¬†Passion et enfin toutes sortes de sc√®nes tir√©es des deux Testaments¬†et des vies des saints. L‚Äôaction durait plusieurs journ√©es,¬†sur une sc√®ne √† d√©cors juxtapos√©s (mansions) avec de nombreux¬†personnages, un m√©lange de comique et de tragique, u... ???
Moyen franÁais || La langue parl√©e et √©crite en France, du¬†d√©but de la guerre de Cent Ans (deuxi√®me quart du xive s.) √† la¬†fin des guerres de Religion (fin du xvie s.). C‚Äôest une langue de¬†transition entre l‚Äôancien fran√ßais dont les structures se d√©sagr√®gent¬†peu √† peu, et le fran√ßais moderne dont certaines structures¬†s‚Äô√©bauchent avant que le syst√®me soit √©tabli et fix√© au¬†XVIIe s. || ???
Moyen ¬ge ||¬† P√©riode historique comprise entre l‚ÄôAntiquit√©¬†(chute de l‚ÄôEmpire romain en 476) et les temps modernes (prise¬†de Constantinople par les Turcs en 1453). ¬†|| ???
Motif || ¬†1 (Psych.) Ce qui pousse √† vouloir ou √† croire. Motif¬†d√©signe plut√īt un √©tat mental o√Ļ pr√©dominent les √©l√©ments¬†intellectuels, Mobile, une tendance impulsive et affective : les¬†motifs d ‚Äôun choix, les mobiles d‚Äôun crime. Motivation, ensemble¬†des motifs (ou mobiles) expliquant une conduite et rapport de¬†celle-ci avec eux. 2 (Droit) Expos√© des raisons qui d√©terminent¬†√† rendre un jugement ou √† proposer une loi. 3 Terme d... ???
Moralitť || ¬†1 (M. A., xve, xvie s.) Courte pi√®ce de th√©√Ętre dont¬†l‚Äôintrigue avait pour but de mettre en lumi√®re une id√©e morale.¬†Les personnages √©taient souvent des all√©gories : ex. La Condamnation¬†du Banquet attaque la gourmandise. 2 Conclusion morale¬†que sugg√®re une oeuvre : ex. la moralit√© du conte. || ???
Morale || ¬†1 La th√©orie raisonn√©e du bien et du mal; syn.¬†√©thique. Descartes : ¬ę Je me formai une morale par provision qui¬†ne contenait que trois ou quatre maximes. ¬Ľ On dit, en ce sens, la¬†morale d‚Äôun √©crivain, d‚Äôune oeuvre, pour d√©signer les r√®gles de¬†vie qu‚Äôils nous proposent. 2 Le sentiment intuitif, l‚Äô√©vidence¬†int√©rieure et inconditionnelle du bien et du mal. Pascal : ¬ę La¬†vraie morale se moque de la morale (au sens 1) ¬Ľ... ???
Moral || 1 Qui regarde l’esprit (4); anton . physique, matériel : ex. un portrait moral. 2 Spécialement, de l’ordre du sentiment; ANTON, logique, intellectuel : ex. une certitude morale. 3 Qui  concerne l’étude philosophique du bien et du mal : ex. une théorie morale. 4 Conforme à la morale; anton . immoral. Conte moral : conte destiné à faire ressortir une leçon morale : ex. Les Contes moraux de Marmontel. || ???
Monologue || 1 (Th√©√Ętre) Sc√®ne o√Ļ un acteur est seul et parle¬†pour lui-m√®me tout haut, pour √™tre entendu du spectateur :¬†le monologue d‚ÄôAuguste dans Cinna. 2 (Th√©√Ętre, xixe s.) Petit¬†discours fantaisiste que tient un seul personnage sur une¬†sc√®ne, ou m√™me petite sc√®ne o√Ļ un seul acteur joue ou imite¬†plusieurs personnages : les Monologues de Charles Cros. 3 Discours¬†d‚Äôun homme qui parle seul. Le monologue a lieu tout haut,¬†suppose de... ???
Monographie || ¬†√Čtude sur un point sp√©cial d‚Äôhistoire, de¬†science, de critique ou sur un auteur particulier : ex . une monographie¬†sur Pradon, sur la Sologne, etc. || ???
Moment ||  Pour Taine, l’ensemble du développement intellectuel et social accompli à une certaine époque en tant qu’il commande le développement futur. Avec la race et le milieu, une des influences qui déterminent le génie : ex. Le moment de La Fontaine est défini par l’étude des idées philosophiques, littéraires, politiques, sociales, etc., de son temps, et, de cette étude, le critique dégage les influences qui devaient orient... ???
Molinosisme || Doctrine du théologien espagnol Molinos (Guide spirituel, 1675) : le quiétisme. || ???
Molinisme || Doctrine du j√©suite espagnol Molina (Accord du¬†libre arbitre avec les dons de la gr√Ęce, 1588) : elle accorde une part¬†importante au libre arbitre de l‚Äôhomme dont la volont√© peut¬†contrarier la gr√Ęce, lui donner sa valeur efficace ou la perdre.¬†Th√©orie admise par le pape en 1607. || ???
Moeurs || 1 Fa√ßon de parler et d‚Äôagir d‚Äôun personnage, qui¬†a sa source : ¬ę dans l'√Ęge, dans les passions, dans la fortune pr√©sente,¬†dans la condition de vie, dans la nation et dans le sexe ¬Ľ¬†(La Mesnardi√®re , 1639). 2 Usages d‚Äôun pays, d‚Äôune classe¬†d‚Äôhommes. Boileau : ¬ę Des si√®cles, des pays √©tudiez les moeurs. ¬Ľ¬†En ce sens, le roman, la com√©die de moeurs peignent les usages¬†d‚Äôune √©poque (cf. Caract√®re). 3 Biens√©ance mor... ???
Moderne || (en lat., ¬ę r√©cent¬Ľ) 1 Les √©crivains qui n‚Äôappartiennent¬†pas √† l‚ÄôAntiquit√©, ou leurs partisans : anton . Anciens.¬†2 (anton . m√©di√©val et contemporain) Histoire moderne : la p√©riode¬†qui va de la prise de Constantinople (1453) √† la R√©volution¬†fran√ßaise (1789). 3 Qui caract√©rise une forme de pens√©e encore¬†actuelle et la tradition √† laquelle elle se rattache : la philosophie¬†moderne, celle qu‚Äôont fond√©e Bacon et Descar... ???
Mode || ¬†En philosophie, mani√®re d‚Äô√™tre : d‚Äôo√Ļ, en musique, la¬†mani√®re d‚Äô√™tre d‚Äôun ton et, par analogie, dans le langage critique,¬†le ton dominant d‚Äôune oeuvre d‚Äôart, souvent d√©fini par le¬†genre auquel sa forme la rattache : ex. un po√®me sur le mode¬†lyrique, √©pique, didactique, etc. || ???
Miracle || ¬†(M. A. xiiie-xve s.) Genre th√©√Ętral mettant en sc√®ne¬†l‚Äôaventure d‚Äôun homme plein de foi, sauv√©, par une intervention¬†surnaturelle, d‚Äôun danger dans lequel le d√©mon ou l‚Äôinjustice¬†sociale l‚Äôavaient plong√© : ex. Les Miracles Notre-Dame (xive s.). || ???
Mime || 1 Chez les Grecs et les Romains, acteur qui jouait de¬†petites com√©dies libres et parfois obsc√®nes, o√Ļ danse et gesticulation¬†tenaient plus de place que le texte, et appel√©es mimes,¬†parce qu‚Äôelles pr√©tendaient imiter (en grec mimein) r√©alistement¬†les moeurs. 2 De nos jours, acteur qui n‚Äôemploie que le geste¬†et les jeux de physionomie pour s‚Äôexprimer. Pantomime est beaucoup¬†plus rare pour d√©signer le m√™me acteur. Mais, au f√... ???
Milieu || 1 Mot emprunté aux physiciens par Geoffroy Saint-Hilaire (1833-1835) pour désigner les circonstances qui entourent la vie d’un organisme. 2 Repris par Balzac (1841) : les circonstances sociales qui déterminent les individus comme le milieu faisait les espèces zoologiques. 3 Repris par Taine (après 1850) : la sphère intellectuelle et morale dans laquelle vit un écrivain, une des influences qui avec la race et le moment détermine... ???
Microcosme || 1 L‚Äôhomme consid√©r√© par certains philosophes¬†anciens, par les √©sot√©riques juifs, puis par des savants de la¬†Renaissance et des occultistes modernes, comme un abr√©g√© de¬†l‚Äôunivers, le ¬ę grand monde ¬Ľ (macrocosme) qu‚Äôil reproduit en¬†petit, ce qui explique leur influence, r√©ciproque. 2 (Fig.)¬†Ensemble qui est comme un r√©sum√© de l‚Äôunivers ou d‚Äôun tout¬†qu‚Äôil reproduit fid√®lement en petit. Hugo :¬† ¬ę¬†¬†Ce microcosme¬†... ???
MŤtre / Mťtrique || * La nature du vers, d√©termin√©e, pour le vers fran√ßais,¬†par le nombre et la disposition des syllabes. * Ensemble des r√®gles relatives au m√®tre du vers¬†et au groupement de vers en strophes ou en po√®mes √†¬†forme fixe. || ???
Mťtonymie || ¬†(Rh√©t.) Figure de mots consistant √† d√©signer¬†un objet ou une id√©e par un terme s‚Äôappliquant √† un autre¬†objet ou √† une autre id√©e unis aux premiers par une relation¬†surtout de contigu√Įt√© spatiale, temporelle ou logique : ex.¬†cause √† effet (boire la mort : boire le poison), mati√®re √† objet¬†(le c√®dre : le coffre en c√®dre), etc. || ???
Mťthodologie || 1 Partie de la logique qui √©tudie a posteriori¬†la m√©thode des diverses sciences. 2 Etude rationnelle des¬†diverses m√©thodes que peut employer une science ou une¬†technique : m√©thodologie de la linguistique. || ???
Mťthode || ¬†(en grec, ¬ę poursuite, effort pour atteindre une fin ¬Ľ)¬†Proc√©d√© par lequel on arrive √† un r√©sultat : 1 sans que ce proc√©d√©¬†soit le fruit d‚Äôune id√©e pr√©con√ßue : ex. la m√©thode d'un¬†√©crivain, l‚Äôensemble de ses proc√©d√©s habituels; 2 en insistant¬†sur l‚Äôaspect conscient du proc√©d√© qui est r√©gl√© d‚Äôavance.¬†Descartes (Discours de la m√©thode) : ¬ę ...Des consid√©rations et des¬†maximes... dont j'ai form√© une m√©thod... ???
Mťtaphysique 1 (√Čtym.) La partie des oeuvres d‚ÄôAristote¬†qui se trouvait ¬ę meta ta physica biblia ¬Ľ (apr√®s la physique), partie¬†consacr√©e √† l‚Äô√©tude des choses divines, des principes des sciences¬†et de l‚Äôaction. 2 (M. A.) M√™me sens, mais par opposition √† la¬†th√©ologie, la m√©taphysique est consid√©r√©e comme une science¬†qui s‚Äôappuie sur la raison (2) et non sur la r√©v√©lation. 3 D ‚Äôo√Ļ ,¬†au sens moderne, connaissance par la raison de... ???
Mťtaphore || Figure de rh√©torique qui consiste √† d√©signer un¬†objet ou une id√©e par un mot qui convient pour un autre objet¬†ou une autre id√©e li√©s aux pr√©c√©dents par une analogie. La¬†m√©taphore fusionne donc en un seul les deux termes de la¬†comparaison. Du B ellay : ¬ę D√©j√† la nuit en son parc amassait \ Un¬†grand troupeau d'√©toiles vagabondes. ¬Ľ || ???
La collision continentale ||  La subduction conduit à la disparition d’un plancher océanique. Les continents qui bordent l’océan peuvent donc ensuite entrer en collision. La collision continentale est l’aboutissement de la fermeture de l’océan résultant de la convergence lithosphérique comme les Alpes franco-italienne. Il faut identifier les témoins d’un ancien domaine océanique, d’une ancienne subduction, et les marqueurs de la collision. I.    ... lechris37
Bac S - Sujet de SVT - Session 2011 - Polynťsie || 1√®re PARTIE : Restitution des connaissances (8 points). ¬† IMMUNOLOGIE ¬† ¬† Lors d‚Äôune infection virale, des anticorps sont produits puis s√©cr√©t√©s dans les liquides de l‚Äôorganisme (le sang et la lymphe). ¬† ¬† Pr√©sentez les diff√©rentes cellules et les m√©canismes impliqu√©s dans la production puis la s√©cr√©tion d‚Äôanticorps dirig√©s contre le virus infectant. ¬† Votre r√©ponse, qui devra comporter un... ???
La Rťvolution d'Octobre (histoire de l'URSS) || ¬† 1 Durant les dix derniers Jours d'octobre 1917 (selon l'ancien calendrier orthodoxe), le destin de la Russie et l'histoire du monde prennent un nouveau cours. Le r√©gime tsariste, min√© par une guerre impopulaire, est renvers√©. Les bolcheviks (fraction majoritaire du parti social d√©mocrate de Russie) s'emparent du pouvoir. Sous l'impulsion de L√©nine et de Trotsky, la Russie agraire et f√©odale du XIXe si√®cle, n√©gligeant l'√©tape de l... ???
Irkoutsk || ¬† 1 Irkoutsk, capitale de la Sib√©rie sovi√©tique, est situ√©e √† mi-chemin entre Moscou et Vladivostok (5 000 km) aux confins de l'URSS, de la Mongolie et de la Chine. Proche du lac Ba√Įkal (le lac le plus profond du monde,¬†1 750 m√®tres), des barrages de Bratsk et de Krasnoiarsk, elle se trouve au coeur d'un immense r√©seau hydrographique form√© par les bassins de l'I√©niss√©i, de la L√©na et de l'Angara. C'est un centre industriel impor... ???
Tchťka || Tch√©ka, mot compos√© des initiales russes de ¬ę Tchr√©zvytcha√Įnaya Komisia ¬Ľ (Commission extraordinaire) d√©signe la premi√®re police politique instaur√©e par le pouvoir sovi√©tique. Elle est directement issue du Comit√© militaire r√©volutionnaire du Soviet de P√©trograd. Au moment de la dissolution du Comit√© par le IIe Congr√®s des Soviets (7 d√©cembre 1917), l'existence de la commission est maintenue sur proposition de L√©nine. Le premi... ???
ARISTOTE. La Rhťtorique - Livre premier, chapitre XIII, (ßß 1 et 2). Commentaire ¬ę Par loi j'entends d'une part la loi particuli√®re, de l'autre la loi commune ; par loi particuli√®re, celle qui, pour chaque peuple, a √©t√© d√©finie relativement √† lui ; et cette loi est tant√īt non √©crite, tant√īt √©crite ; par loi commune j'entends la loi naturelle. Car il y a une justice et une injustice dont tous les hommes ont comme une divination et dont le sentiment leur est naturel et commun, m√™me quand il n'existe entre eux aucu... ???
BERGSON. La Pensťe et le Mouvant (P.U.F.). Commentaire A partir de son √©tude ordonn√©e, vous d√©gagerez l'int√©r√™t philosophique du texte suivant : Mais la v√©rit√© est qu'il s'agit, en philosophie et m√™me ailleurs, de trouver le probl√®me et par cons√©quent de le poser, plus encore que de le r√©soudre. Car un probl√®me sp√©culatif est r√©solu d√®s qu'il est bien pos√©. Jfentends par l√† que la solution en existe alors aussit√īt, bien qu'elle puisse rester cach√©e et, pour ainsi dire, couverte ... ???
Dťgagez l'intťrÍt philosophique du texte suivant ŗ partir de son ťtude ordonnťe : SPINOZA, Traitť politique ¬† ¬ę Il convient de ne jamais oublier le but poursuivi par l'√©tat de soci√©t√©. Ce but n'est autre que la paix et la s√©curit√© de la vie. Le meilleur √Čtat, par cons√©quent, est celui o√Ļ les hommes vivent dans la concorde, et o√Ļ la l√©gislation nationale est prot√©g√©e contre toute atteinte. En effet, il est certain que les s√©ditions, les guerres, l'indiff√©rence syst√©matique ou les infractions effectives aux lois sont bien plus imputab... ???
Comment comprenez-vous cette pensťe de Merleau-Ponty : ę Le philosophe a insťparablement le goŻt de l'ťvidence et le sens de l'ambiguÔtť. Ľ ¬† CONSEILS PR√ČLIMINAIRES Cette phrase se trouve dans le texte de la le√ßon inaugurale de Merleau-Ponty au Coll√®ge de France. Le titre de la le√ßon est : ce √Čloge de la philosophie ¬Ľ. On trouvera ce texte dans la collection Id√©es (Gallimard) : √Čloge de la Philosophie et autres essais. La phrase est √† la page 10 du livre. Nous faisons remarquer que la citation, telle qu'elle est formul√©e dans le sujet, est quelque peu inexacte. Merleau... ???
Peut-on se dťlivrer d'une illusion comme on rejette une erreur ? || ¬† CONSEILS PR√ČLIMINAIRES En lisant attentivement l'√©nonc√© du sujet, on s'aper√ßoit que celui-ci laisse entendre que l'illusion fait davantage probl√®me que l'erreur. Une analyse pr√©cise de ces deux termes doit confirmer et justifier cette impression. Il s'agit de bien distinguer l'erreur de l'illusion. On s'attachera donc √† montrer que l'erreur et l'illusion appartiennent √† deux domaines distincts. A partir de l√† on pourra chercher ... ???
L'ordre et le dťsordre Les deux notions d'ordre et de d√©sordre, dans leur oppo-sition m√™me, nous sont famili√®res. A vrai dire cette opposition para√ģt m√™me aller de soi tant nous sommes habitu√©s √† sous-entendre le mot ordre d√®s que nous parlons du d√©sordre et inversement. Ce faisant, nous sommes en quelque sorte sans cesse renvoy√©s d'un terme au terme oppos√© sans jamais toutefois consid√©rer l'opposition elle-m√™me. Ainsi si l'on dit par exemple qu'une pi√®ce... ???
Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ? || La difficulté majeure de ce sujet vient de ce que les élèves risquent de parler de telle ou telle oeuvre sans pour autant essayer vraiment de répondre à la question posée. Il ne faut donc pas répondre qu'une oeuvre d'art c'est la Joconde ou la grande pyramide. Il faut d'abord voir le cercle de l'interrogation (l'oeuvre d'art renvoyant à l'art, l'art ne se manifestant que par des oeuvres). Ensuite il faut analyser le mot oeuvre. Puis s... ???
Aeroflot (histoire de l'URSS) || La compagnie sovi√©tique Aeroflot assure aujourd'hui pr√®s de 12 p. 100 du trafic a√©rien mondial (voyageurs) contre 4 p. 100 en 1952. Pour des raisons √† la fois politiques (prestige aupr√®s des pays du tiers monde) et √©conomiques (am√©lioration des transports int√©rieurs, augmentation des recettes en devise), les responsables sovi√©tiques veulent accro√ģtre ce pourcentage. Aussi projettent-ils d'accorder √† l'Aeroflot les moyens financiers... ???
Rapport de stage : eec || Dans le cadre de ma formation BTS Etudes et Economie de la Construction,¬† je devais r√©aliser un stage de 8 semaines (9 Mai au 1 Juillet ¬†2011). J‚Äôai eu l‚Äôopportunit√© de r√©aliser mon stage au sein de la soci√©t√© Equation, entreprise de ma√ģtrise d‚ÄôŇďuvre et d‚Äô√©conomie de la construction implant√©e √† Sainte-Marie. Le choix de cette entreprise r√©sulte d‚Äôune part du fait qu‚Äôelle correspondait √† mes comp√©tences¬†: Dipl√īme B... 97490david
ę L'Etabli Ľ de Robert LINHART, les ťditions de Minuit (fiche de lecture) || ¬† ¬† Robert LINHART est n√© en 1943, Il est docteur en sociologie et en philosophie au d√©partement de philosophie de l‚ÄôUniversit√© Paris 8. Militant de la gauche prol√©tarienne, il a particip√© aux mouvements de mai 1968. Ces¬† √©v√©nements d√©noncent le capitalisme, les in√©galit√©s sociales sous l‚Äôeffet de patronat. Il s‚Äôest donc beaucoup int√©ress√© √† la lutte des classes, et plus particuli√®rement, aux conditions des ouvriers... babyo
Candide, Voltaire, 1759 Les cibles et les procťdťs de Voltaire dans Candide ||Les cibles dans Candide Le progr√®s n‚Äôest possible que si le lecteur prend conscience de son √©poque. Voltaire va ainsi caricaturer et attaquer avec une ironie acerbe les traits et les institutions de son si√®cle qui, selon lui, s‚Äôopposent au progr√®s. ¬† L‚ÄôEglise Institution la plus attaqu√©e du conte, l‚ÄôEglise subit au moins trois types de critiques. -¬†¬†¬†¬†¬†¬† La religion ne s‚Äôoppose pas √† la guerre, au contraire elle l‚... Skyounette
ULTRASON, n. m. || ULTRASON, n. m. ‚ô¶ Vibration sonore de fr√©quence trop √©lev√©e pour √™tre per√ßue par l'oreille humaine. Un sifflet √† ultrasons utilis√© pour rappeler un chien. ‚ÄĘ ULTRASONIQUE ou ULTRASONORE, adj.[, ] ‚ô¶ Un aspirateur ultrasonique. || ???
Citations avec partager, verbe Vous obtiendrez donc, de ma part, une √©ternelle reconnaissance, une √©ternelle admiration, et ma famille, √† coup s√Ľr,¬†partagera¬†mes sentiments. Fran√ßois de Baculard d‚ÄôArnaud,¬†les √Čpoux malheureux,¬†Gallica Il vivait avec eux dans de continuels contacts, quoiqu‚Äôil ne¬†partage√Ęt, bien entendu, ni leurs moeurs, ni leurs go√Ľts, ni aucun de leurs pr√©jug√©s. Eug√®ne Fromentin,¬†Dominique,¬†ABU, la Biblioth√®que universelle ... ???
ESPACE (dťfinition) || ‚óÜ√Čtendue ind√©finie entourant les personnes, les choses.¬†Espace vide, espace rempli. Le temps et l‚Äôespace. L‚Äôespace qui s√©pare deux objets. ‚óÜDomaine de l‚Äôunivers situ√© au-del√† de l‚Äôatmosph√®re terrestre.¬†La conqu√™te de l‚Äôespace. Voyage dans l‚Äôespace. ‚óÜ[MATH√ČMATIQUES]¬†Ensemble des points, des vecteurs, etc. munis d‚Äôune structure. ‚óÜLieu, surface.¬†On peut compter le nombre d‚Äôespaces verts dans la ville. Esp... ???
LES AM…RIQUES : HISTOIRE ET GEOGRAPHIE || Faits d‚Äôactualit√© ou phrases d‚Äôaccroche¬†: ¬† -¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Les am√©ricains se sentent le peuple √©lu car ils ont la conviction d‚Äôavoir √©t√© choisis pour jouer 1 r√īle vis-√†-vis de l‚Äôhumanit√© d‚Äôou leur fort messianisme politique mais les attentats du 11 septembre 2001ont bris√© le myhte de leur invuln√©rabilit√© tel qu‚Äôimagin√© par des USA superpuissants. ¬† -¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Les am√©ricains se sentent le peuple √©... manugsxr059
L'AMERIQUE LATINE EN RECOMPOSITION ||    I-                   LES LIMITES DU MODELE LIBERAL   a)      UNE REPRISE ECONOMIQUE LABORIEUSE -         Le modèle démocratique atteint ses limites, nombreuses difficultés économiques o   Haiti, pays le + pauvre d’AL, livré à l’anarchie et au bord de la guerre civile §  pillages, exécution sommaires, bandes armées §  police haitienne ne peut assurer la sécurité (peu nbreus... manugsxr059
LA POLITIQUE ETRANGERE DES USA, UNE VISION MONDIALE ||   I-                   PRINCIPE, MOTEUR ET INSTRUMENT DE LA POLITIQUE ETRANGERE   a)      PRINCIPE : LA DEFENSE DES INTERETS AMERICAINS -         Les attentats du 11 septembre ont déclenché 2 sentiments chez les américains o   Evenement exceptionnel (acte horrible ayant d’abord touché les USA avant le reste du monde) o   Objectif : légitimer une action à l’extérieur du pays pour as... manugsxr059
LES USA, UNE SUPERPUISSANCE ECONOMIQUE || ¬† I-¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† LES ASPECTS DE L‚ÄôHYPER-PUISSANCE ECONOMIQUE ¬† a)¬†¬†¬†¬†¬† AGRICULTURE -¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† 1√®re puissance agricole o¬†¬† Assure 20% des production et exportation en grains o¬†¬† Assure 1/4¬† des exportation des prdts de la Terre o¬†¬† Contr√īle 1/3 du commerce du bl√© o¬†¬† Contr√īle 70% du commerce de ma√Įs et de soja -¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Secteur primaire assure 18% du PNB -¬†¬†¬†¬†¬†¬†... manugsxr059
Le peuple soviťtique en URSS dans les annťes 1970 (histoire) ||L'une des difficult√©s de l'√©conomie sovi√©tique¬†tient au coOt de l'enseignement et de l'arm√©e, √†¬†l'importance de la population Inactive : c'est ainsi¬†qu'aux 25 millions de retrait√©s, aux 15 millions defemmes sans travail, il faut ajouter 75 millions¬†d'√©l√®ves et d'√©tudiants. Au sein m√™me de la population¬†active, on doit souligner aussi le poids du¬†secteur tertiaire : 25 millions de personnes, dont¬†4 millions de fonctionnaires et ... ???
Les traitements mťdicaux innovants : LE LASER OPHTALMOLOGIQUE Introduction‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ‚Ķ..‚Ķ‚Ķ.‚Ķ..‚Ķ.. 3 ¬† ¬† ¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† I.¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Le Globe oculaire, un appareil photo intelligent cependant fragile et r√©parable ‚Ķ‚Ķ‚Ķ. 6 -¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† L‚ÄôŇíil humain, un organe au m√©canisme aussi √©labor√©... brimbo92
Le Japon face ŗ la crise: adaptation ou dťfi ? || ¬† ¬† ¬†Un pays en difficult√© (1973-1975) ¬† De par sa d√©pendance √©nerg√©tique (81% d'importation d'hydrocarbures), le Japon est touch√© de plein fouet par le premier choc p√©trolier en 1973, la facture passe de 4,7 millions de dollars √† 16,8 milliards. Malgr√© la mise en place d'un plan d'urgence par le gouvernement l'inflation atteint plus de 20 % et abouti √† une d√©valuation du yen en 1974, ce qui entraine une r√©cession avec... CharlesCrespel
Extrait d'un discours prononcť le 24 janvier 1937 par V. Basch, prťsident de la Ligue des droits de l'homme ¬ęLe Rassemblement Populaire n'est pas autre chose que l'union naturelle, √©l√©mentaire, due √† un irr√©sistible r√©flexe de toutes les forces de gauche, dress√©es contre l'assaut d'un fascisme non plus camoufl√©, mais ouvertement, cyniquement avou√©. C'est, en r√©alit√©, non en juin 35, mais en l√©vrier 34, que s'est constitu√© le Rassemblement Populaire comme riposte au 6 f√©vrier. Il est organis√© avec la r√©solution de ne pas se dissoudre ... ???
Rapport du gťnťral Ludendorff devant l'ťtat-major de l'armťe allemande — 1er octobre 1918 tirť du Journal du Colonel Von Thaer || ¬† Terrible et effroyable! C'est cela, en effet! Lorsque nous fumes r√©unis, Ludendorff vint au milieu de nous, le visage ravag√© par la plus profonde douleur, p√Ęle mais la t√™te haute. Vraiment une belle t√™te de h√©ros germanique! Je songeai aussit√īt √† Siegfried, mortellement bless√© dans le dos par le javelot du tra√ģtre Hagen. H nous dit √† peu pr√®s ce qui suit : qu'il √©tait tenu de nous faire savoir que notre situation militaire √©... ???
Discours de Milan, 1er novembre 1936 (commentaire) 1¬į Pr√©sentez et expliquez les griefs de Mussolini √† rencontre de la Soci√©t√© des Nations. 2¬į Quelles cons√©quences en tire-t-il pour les relations ext√©rieures de l'Italie fasciste? 3¬į Quels aspects de l'id√©ologie fasciste apparaissent √† travers ce texte? || ¬† Mussolini s'adresse aux Chemises Noires ¬ę ... Pour nous, fascistes, habitu√©s √† examiner froidement les r√©alit√©s de la vie et de l'histoire, une autre illusion que nous... ???
Discours de Mussolini ŗ Milan le 1er novembre 1936 (document) || ¬† ¬† ¬ę Chemises Noires de Milan! ¬Ľ Je serai extr√™mement concis, mais j'ajoute que j'ai pes√© chacune de mes paroles. Si l'on veut √©claircir l'atmosph√®re politique de l'Europe, il faut d'abord faire table rase de toutes les illusions, de tous les lieux communs, de tous les mensonges conventionnels et de toutes les √©paves du grand naufrage des id√©es wiboniennes... Pour nous, fascistes, habitu√©s √† examiner froidement les r√©alit√©s ... ???
Discours de Mussolini le 3 janvier 1925 (commentaire de document) || ¬† ¬ę Messieurs! Le discours que je vais prononcer devant vous ne pourra √™tre, en termes pr√©cis, class√© comme un discours parlementaire... Un discours de ce genre peut conduire ou ne pas conduire √† un vote politique. Que IV sache, de toute fa√ßon, que je ne cherche pas ce vote politique. Je ne le d√©sire pas, j'en ai d√©j√† eu trop. L'article 47 du ¬ę Statut ¬Ľl d√©clare : ¬ę La Chambre des D√©put√©s a le droit d'accuser les ministres d... ???
L'adresse inaugurale du Prťsident Roosevelt le 4 mars 1933 (commentaire de texte) 1¬į En quelles circonstances politiques F.-D. Roosevelt a-t-il pr√©sent√© cette ¬ę adresse ¬Ľ ? 2¬į Quels sont les aspects de la crise que souligne le Pr√©sident? Expliquez-les. 3¬į En quoi les mesures envisag√©es par lui ont-elles un caract√®re novateur ? 4¬į Quelles difficult√©s dans leur application pr√©voit-il ? || ¬† ¬ę... Les prix sont tomb√©s √† des niveaux inimaginables; les imp√īts se sont √©lev√©s; nos possibilit√©s de paiement ... ???
Le dťveloppement ťconomique de l'U.R.S.S. en 1931 (commentaire de texte) QUESTIONS 1¬į Relevez et justifiez les expressions qu'utilise Staline pour brosser les grands traits du portrait √©conomique de PU.R.S.S en 1931. 2¬į A quelles m√©thodes de production les termes de rythmes, de cadence... vous font-ils songer? Quel est le but poursuivi et le d√©lai assign√©? Qu'en pensez-vous? 3¬į Quelles sont les ¬ę possibilit√©s objectives ¬Ľ auxquelles Staline fait allusion dans le texte? 4¬į Analysez d'apr√®s ce texte l... ???
La dťfaite franÁaise en mai-juin 1940 - Appel aux FranÁais, gťnťral de Gaulle, 18 juin 1940 (commentaire de texte) || ¬† ¬ę Les chefs qui, depuis de nombreuses ann√©es, sont √† la t√™te des arm√©es fran√ßaises ont form√© un gouvernement. Ce gouvernement, all√©guant la d√©faite de nos arm√©es, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat. Certes, nous avons √©t√©, nous sommes, submerg√©s par la force m√©canique, terrestre et a√©rienne, de l'ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous ... ???
Discours de Hitler, le 26 septembre 1938, au Sportpalast de Berlin QUESTIONS 1¬į Rappelez bri√®vement comment se pose ¬ę la question sud√®te ¬Ľ √† la date du discours de Hitler. 2¬į Quelle est l'attitude de Chamberlain? Comment la justifie-t-il? Quel a √©t√© le r√īle jou√© par le Royaume-Uni dans la politique europ√©enne en 1938? 3¬į Apr√®s avoir donn√© les grandes lignes du d√©nouement de la crise tch√©coslovaque, vous direz si la r√©action a √©t√© aussi unanime dans l'enthousiasme que l'affirme Flandin. ... ???
Les accords Matignon : 8 juin 1936 (extraits) - commentaire de texte QUESTIONS 1¬į Dans quelles circonstances ont √©t√© discut√©s et sign√©s ces accords? 2¬į Que nous apprend le premier texte sur les relations entre employeurs et ouvriers avant 1936? 3¬į Analysez les mesures sociales pr√©vues par ces textes et montrez leur importance. || ¬† Les d√©l√©gu√©s de la Conf√©d√©ration g√©n√©rale de la Production fran√ßaise et de la Conf√©d√©ration g√©n√©rale du Travail se sont r√©unis sous la pr√©sidence de Monsi... ???
Le 6 fťvrier 1934 : deux tťmoignages 1¬į Ces deux textes permettent-ils de reconstituer l'encha√ģnement des √©v√©nements conduisant au 6 f√©vrier 1934 ? 2¬į Quelles interpr√©tations donnent-ils de ces √©v√©nements ? 3¬į Quelles cons√©quences possibles laissent-ils entrevoir pour la vie politique fran√ßaise √† court et √† moyen terme ?|| ¬† ¬ę Le 6 l√©vrier, dans la soir√©e, tandis que le plus effroyable tumulte r√©gnait au Palais Bourbon, au dehors la manifestation grandiose des... ???
Extrait d'un discours prononcť le 24 janvier 1937 par V. Basch, prťsident de la Ligue des droits de l'homme Le candidat r√©digera un commentaire du document ci-dessus soit en le composant librement, soit en s'aidant des indications suivantes : 1¬į Expliquez toutes les allusions faites ici aux √©tapes de la formation du Front populaire et √Ę sa composition; 2¬į A partir des √©l√©ments contenus dans le texte, reconstituez les grandes lignes de ce ¬ęprogramme qui a triomph√© aux √©lections ¬Ľ; 3¬į Quel est ce point de d√©saccord en politique ext√©rie... ???
Une jeune fille allemande vers 1930 - commentaire de texte QUESTIONS 1¬į Que nous apprend ce t√©moignage sur la situation √©conomique, politique et sociale de l'Allemagne des ann√©es 1930 ? 2¬į Expliquez les expressions en italique dans le texte. 3¬į Qui est responsable du malaise d'apr√®s les adultes de l'√©poque ? 4¬į Comment cette vision des √©v√©nements a-t-elle pu favoriser √† la longue chez des adolescents le succ√®s de la propagande nazie ? || ¬† ¬ę Nos parents se plaignaient sans cesse d... ???
Rapport du gťnťral Ludendorff devant l'ťtat-major de l'armťe allemande - 1er octobre 1918 - commentaire de texte ||Terrible et effroyable! C'est cela, en effet! Lorsque nous fumes r√©unis, Ludendorff vint au milieu de nous, le visage ravag√© par la plus profonde douleur, p√Ęle mais la t√™te haute. Vraiment une belle t√™te de h√©ros germanique! Je songeai aussit√īt √† Siegfried, mortellement bless√© dans le dos par le javelot du tra√ģtre Hagen. Il nous dit √† peu pr√®s ce qui suit : qu'il √©tait tenu de nous faire savoir que notre situation militaire √©tait ... ???
Appel de Lťnine aux paysans (1919) - Commentaire de texte ||Avec une Arm√©e rouge forte nous sommes invincibles. Sans une arm√©e forte, nous serons la proie in√©vitable de Koltchak, de D√©nikine, de Ioud√©nitch. L'Arm√©e rouge ne peut √™tre forte si l'√Čtat ne dispose pas d'abondantes r√©serves de bl√©, puisque autrement, il est impossible de manoeuvrer l'arm√©e √† volont√©, ni de la pr√©parer. Tout ouvrier et paysan, conscient, doit savoir et se rappeler que, aujourd'hui, la principale raison des succ... ???
Prťsent de l'indicatif en russe ||¬† –ě–Ī—Ä–į–∑–ĺ–≤–į–Ĺ–ł–Ķ: I –≥—Ä—É–Ņ–Ņ–į: –ĺ—Ā–Ĺ–ĺ–≤–į –Ĺ–Ķ–ĺ–Ņ—Ä. —Ą–ĺ—Ä–ľ—č + -e, -e, -e, -ons, -ez, -ent¬†: aimer ‚Äď J‚Äôaime, tu aimes, il (elle) aime, ns aimons, vs aimez, ils (elles) aiment II –≥—Ä—É–Ņ–Ņ–į: –ĺ—Ā–Ĺ–ĺ–≤–į –Ĺ–Ķ–ĺ–Ņ—Ä. —Ą–ĺ—Ä–ľ—č + -is, -is, -it, -issons, -issez, -issent: finir ‚Äď Je finis, tu finis, il (elle) finit, ns finissons, vs finissez, ils (elles) finissent III –≥—Ä—É–Ņ–Ņ–į : –ĺ—Ā–Ĺ–ĺ–≤–į + -s, -s, -t(d), ... elenkamaksimka
Analyse de la thťmatique de la famille ŗ travers l'ťvangile et ę Le voleur d'enfants Ľ (jules Supervielle) || 1.¬†¬†¬†¬† Sch√©ma actanciel (personnages) ¬† Le colonel Philemon Bigua¬†: Il est le personnage principal de l'histoire. C'est le voleur d'enfants. Il joue le r√īle de p√®re de famille pour tous ''ses¬†'' enfants, il les accueille, il les prot√®ge et il les aime. Desposoria¬†: Elle est ma femme du colonel. Elle ne joue pas un r√īle particuli√®rement important dans l'histoire mais elle s'occupe des enfants et contribue ainsi √† leur bo... med90
Conjugaison espagnole ¬† Verbes r√©guliers ¬† infinitif¬†¬†¬†¬†¬† √Ü CANTAR chanter g√©rondif cantando participe cantado pr√©s. indic. ¬†√ä canto cantas¬†¬† √® canta cantamos¬†¬† cant√°is¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† √Ą¬† cantan pr√©s. imp√©ratif * canta cante Ud¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† √Į cantemos¬†¬†¬† √Į cantad canten Uds¬† √Į pr√©s. subjonctif cante cantes cante cantemos cant√©is canten imparfait ind. cantaba cantabas cantaba ... ???
L'EXP…RIENCE D'UNE OEUVRE D'ART ¬† Peut-on avoir diff√©rents points de vue sur une m√™me oeuvre d‚Äôart ? Sont-ils tous corrects ? Qui peut interpr√©ter une¬†oeuvre d‚Äôart ? Une connaissance contextuelle est-elle n√©cessaire ? Doit-on prendre les intentions de l‚Äôartiste en¬†compte ? Y-a-t-il un lien entre l‚Äôinterpr√©tation et la valeur d‚Äôune OA ? I- L‚Äôinterpr√©tation d‚Äôune oeuvre d‚Äôart A- D√©finitions et probl√®mes L‚Äôinterpr√®te est un interm√©diaire entre un... flo350
Histoire de l'art: La CrŤte et le monde ťgťen Troie, Tirynthe, Myc√®nes¬ę riche¬†en or¬Ľ, comme dit le po√®te¬†(Heinrich Schliemann y trouva¬†environ une tonne d'objets en¬†or), sont justement ceux o√Ļ¬†les arch√©ologues modernes ont¬†trouv√© le plus de vestiges de la¬†civilisation myc√©nienne. Hom√®re¬†parle avec √©merveillement des¬†remparts de Tirynthe et de la¬†Cr√®teauxquatre-vingt-dixvilles.¬†Ses vers ne citent qu'une statue¬†mais d√©crivent, avec de nombreux¬†d√©tails, plusieurs obj... ???
Introduction ŗ l'histoire de l'art Si l'art nait de l'esprit d'une¬†√©poque, il fa√ßonne aussi la¬†culture de cette √©poque et des¬†temps √† venir. Tout comme¬†Hom√®re cristallisa dans ses vers¬†les conceptions √©thiques des¬†Grecs, les cath√©drales romanes et¬†gothiques, n√©es des rites et de la¬†foi, confirm√®rent ces rites et consolid√®rent¬†cette foi. Apr√®s les¬†innovations de Giotto dans le¬†domaine de la peinture, les¬†Italiens de la Renaissance ne¬†purent plus concevoir ... ???
La discrimination des homosexuels Longtemps condamn√©s par la morale religieuse puis sociale, les homosexuels ont subi l‚Äôincompr√©hension d‚Äôune soci√©t√© bien pensante. Aujourd‚Äôhui encore, et malgr√© la lib√©ration des mŇďurs, les homosexuels souffrent encore de nombreux pr√©jug√©s. Dans l‚ÄôAntiquit√© grecque, les homosexuels jouissaient d‚Äôune excellente r√©putation. Les Grecs √©taient spontan√©ment bisexuels et les rapports homosexuels faisaient m√™me partie d‚Äôun ritu... timote18
La vierge d'Ognissanti (Oeuvre du XlVŤme siŤcle) ||La vierge d'Ognissanti, en italien Maest√† di Ognissanti, est une oeuvre du peinte Giotto di Bondone. Cette oeuvre a √©t√© peinte √† son retour d'Assise entre 1300 et 1303. Il se trouvait dans une √©glise que se pr√©nommait l'√©glise des Ognissanti √† Florence, c'est pour cela qu'il a choisi ce nom pour cette peinture. Elle mesure respectivement 325 x 204 cm et la technique utilis√©e est la tempera sur bois. C'est un proc√©d√© de peinture utili... babybash
Le radeau de la mťduse (Oeuvre du XIXŤme siŤcle) || Identit√© de l'oeuvre : Le radeau de la m√©duse est un tableau de Th√©odore G√©ricault, l'artiste a mis un an √† r√©aliser ce tableau. Il est actuellement conserv√© au mus√©e de Louvre √† Paris. C'est une huile sur toile. Il mesure 4.91m de hauteur et 7.16m de large. Durant cette √©poque, un des mouvements artistiques dominant √©tait le romantisme. Ce tableau annonce la catastrophe qu'il y a eu lorsqu'une division de bateaux sous la directio... babybash
La Naissance de Vťnus (Oeuvre dix XVŤme siŤcle) ||La Naissance de V√©nus a √©t√© peinte en 1845 par Sandro Botticelli. Cette oeuvre a √©t√© peinte avec la technique de la tempera sur toile. Elle mesure approximativement 172.5 cm de hauteur et 287.5 cm de large. On l'a trouve actuellement √† la Galerie des Offices √† Florence. C'est un sujet mythologique. Il a peint cette toile pour satisfaire √† la demande des M√©dicis et pour d√©corer leur maison de campagne de Castello. Cette peinture est un... babybash
Analyse de Guernica (OEuvre de XXŤme siŤcle) || Guernica¬†est une oeuvre peinte par Picasso en 1937. C'est une peinture √† l'huile qui mesure approximativement 7m52 de long et 3m51 de large.¬†Ce tableau symbolise l'horreur des conflits humains. C'est ce que Picasso a essay√© de faire passer √† travers son oeuvre.¬†Elle a longtemps √©t√© conserv√© √† New York au Mus√©e d'art moderne car Picasso a toujours fait comprendre qu'il ne voulait pas que ces oeuvres soit expos√©es en Espagne tant qu... babybash
Madeleine ŗ la veilleuse (Oeuvre du XVIIŤme siŤcle) || Identit√© de l ‚Äôoeuvre : C‚Äôest une peinture sur huile de 128 cm de hauteur et 94 cm de large. La toile a √©t√© peinte par George de la Tour vers 1640-45. Elle repr√©sente la Madeleine dite √©galement la Madeleine repentante. Marie Madeleine des √Čvangiles se voit consacrer cette oeuvre. Le peintre la montre modeste et pensive. Cette peinture se trouve en ce moment au mus√©e du Louvre √† Paris. || babybash
Dictionnaire: HAGIOGRAPHIE. n. f (du grec hagios, ¬ęsaint¬Ľ et graphein, ¬ę √©crire ¬Ľ). R√©cit qui relate la vie d'un saint, dans le but d'√©difier les lecteurs. Par extension, biographie extr√™mement √©logieuse d'un personnage dont l'auteur veut faire un h√©ros. Une hagiographie du g√©n√©ral de Gaulle. Ce n'est plus de l'histoire objective, c'est une hagiographie ! ???

150000 corrigťs de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littťrature
 QCM de culture gťnťrale
 Histoire
 Gťographie
 Droit
Podcast philo