commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< interaction L'incoscient >>


Partager

commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil

Philosophie

Aperçu du corrigé : commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil



document rémunéré

Document transmis par : arthur-294127


Publié le : 20/12/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil
Zoom



ESTEVE Philosophie Ts1

Arthur

Eric Weil : Logique de la philosophie, Vrin, 1967, pp7-8

« L’homme est un être comme les autres, un être vivant ; mais tout en étant comme les autres, il n’est pas seulement comme les autres. Il a des besoins, mais il a encore des désirs, c’est-à-dire, des besoins qu’il a formés lui-même, qui ne sont pas dans sa nature, mais qu’il s’est donnés. L’instinct sexuel se trouve chez lui comme chez tous les animaux ; mais il ne se contente pas de la possession du partenaire, il veut encore être aimé par celui-ci. Comme tout organisme, il a besoin de nourriture et ne peut se nourrir que de certaines substances ; mais il ne lui suffit pas d’assouvir sa faim, il transforme ce que lui offre la nature. Il lutte avec ses congénères pour son habitat, […] pour la nourriture ; mais ce n’est pas assez pour lui d’avoir chassé le concurrent, l’adversaire ; il veut le détruire ou le forcer à se soumettre à lui et à reconnaître sa maîtrise et sa domination, à faire à sa place ce que, jusqu’ici, il avait fait lui-même, à transformer ce que la nature présente immédiatement à l’homme, à chercher, produire, préparer la nourriture, la maison, à garder les femmes, à élever les enfants.En somme, l’homme ignore ce qu’il veut. Mais il sait très bien ce qu’il ne veut pas : […] l’homme n’est pas ce qu’il est […] parce qu’il ne veut pas être ce qu’il est, parce qu’il n’est pas content d’être ce qu’il est, d’avoir ce qu’il est. Il est l’animal qui parle, un des animaux qui parlent, mais il est le seul animal qui emploie son langage pour dire Non. »

Commentaire philosophique du texte

Dans cet extrait de la logique de la philosophie, Eric Weil développe une réflexion sur l&apos;opposition entre l&apos;homme et la nature. Il soulignera le rapport naturel et logique entre l&apos;homme et l&apos;animal qui reste par définition le besoin; tout ce qui concerne les actions déterminées biologiquement, physiologiquement dont l&apos;être vivant est dépendant et dont il ne pourrait vivre sans ( fonction nourricière, fonction reproductive etc...). Toutefois il considère homo sapiens sapiens, comme un être évolué qui a surpassé cette notion de besoin pour la transformer en désir; tout ce qui concerne tout ce que l&apos;homme souhaite avoir mais qui ne sont pas essentiels à sa survi...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil Corrigé de 1846 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



commentaire philosophique : Logique de la philosophie, Eric Weil

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit