NoCopy.net

Violence et Politique

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Candide – CHAPITRE DIX-NEUF (commentai ...

Rapportée à son étymologie latine ...
>>


Partager

Violence et Politique

Philosophie

Aperçu du corrigé : Violence et Politique



document rémunéré

Document transmis par : Chaaimaasb-291096


Publié le : 8/10/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Violence et Politique
Zoom



Violence et Politique

Intro

Nous allons tout d'abord définir les deux termes du sujet:

-la politique provient du grec “polis”, la Cité, et “techné”, la Science : la politique se définit comme une science du gouvernement de la cité.= autorité

-La violence c'est l'action d'exercer un pouvoir dans l'intention de limiter ou de nier la libre existence d'autruit.

Ainsi, nous pouvons nous demander, si il existe ou non un lien intrinsèque entre politique et violence? Sont-il indissociable l'un envers l'autre? L'apparition de l'un produirait-il l'apparition de l'autre?

Dans un premier temps, nous tenterons tout au long de notre argumentation, avec certains exemples de s'intéroger sur la naissance même de la politique et de ses finalités tout en expliquant de manière pertinente et cohérente le lien intinsèque qui lie la violence et politiuque. La création même de l'Etat et de la politique étant permise par la volonté d'encadrer cette violence par une violence plus forte: L'Etat lui même, la Politique en elle même.

Dans un second temps, nous tenterons d'évoquer la violence utilisé par l'Etat afin de faire respecter son pouvoir et encarder les hommes tout en canalisant les violences naturelles qu'il se portent entre eux. Tout en nous questionnement sur la légitimité de violence par l'Etat.

Dans un troisième temps, nous envisagerons la violence n'ont plus exercer par l'Etat contre ses citoyens, mais à contrario, celle exercer par les citoyens qu'autre la politique qui est exercer dans leurs Etat. On pale ici de "Violence politique" pouvant être considérer comme légitime ou non. Avec l'exemple d'une violence politique qui perdure: le terrorisme.

(la géographie, ça sert, d'abord, à faire la guerre est un essai de géographie, écrit par le géographe français Yves Lacoste en 1976.)

Selon John Keegan, «l’histoire du monde est pour une large part, une histoire de guerre». En effet, les conflits militaires, les troubles intérieurs, ou encore la répression sont des éléments constitutifs de l’évolution des sociétés. La violence politique est donc une notion cruciale qui permet de comprendre les multiples changements qui se sont opérés au sein des sociétés. Elle est définie par Nieburg comme l’ensemble «des actes de désorganisation, destruction, blessures dont l’objet, le choix des cibles ou des victimes, les circonstances, l’exécution et les effets acquièrent une signification politique, c’est-à-dire tendent à modifier le comportement d’autrui dans une situation de marchandage qui a des conséquences sur le système social».

Il est fort probable que la violence durera aussi longtemps que l’homme ; elle est de tous les temps, encore qu’elle se montre plus virulente à certaines époques qu’à d’autres, quand

l’idéologie lui prépare le terrain. De ce point de vue il est ...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Violence et Politique Corrigé de 2259 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Violence et Politique" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Violence et Politique

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit