LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



1604 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Que dois-je respecter en autrui ?

La moralité s'établit donc à partir de la qualité de la volonté ou de l'intention qui sous-tend l'action.* Troisièmement le devoir est la nécessité d'accomplir une action par respect de la loi.Quelle peut donc être cette loi dont la représentation doit déterminer la volonté pour que celle-ci puisse être appelée bonne absolument ? Un devoir est défini par...


7 pages - 1,80 euro

Est-il moral de suivre sa nature ?

- On peut enfin entendre par nature, non plus seulement la nature propre à l'homme, mais la Nature au sens large, c'est-à-dire l'ensemble de tout ce qui existe. Celle-ci peut encore être conçue, soit de façon empirique et positive, soit de façon métaphysique. Même dans le premier sens, la Nature présente encore quelque chose de rationnel, car elle...


1 page - 1,80 euro

La vertu, pour être morale, doit-elle être absolument désintéressée ?

La maxime est subjective si elle est et reste individuelle. Elle deviendrait objective, nécessaire (semblable à une loi de la nature) si tous les êtres raisonnables y subordonnaient toujours entièrement leur faculté de désirer. Devenue objective, universelle, la maxime est la loi morale. Le principe suprême de jugement en matière de moralité réside donc dans la conformité des...


3 pages - 1,80 euro

Si dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer ?

Ces actions ne sont pas morales, car elles n'obéissent pas à une loi ayant la même valeur pour tous, une loi universelle. La morale est donc une affaire purement humaine, purement immanente. Tout n'est pas permis, non parce que Dieu existe, mais parce que la voix du devoir ne nous permet pas de tout faire. Personne ne peut ignorer...


4 pages - 1,80 euro

L'homme est-il capable de rendre le monde meilleur ?

Progrès et Histoire Pour Kant, le mal doit tendre à disparaître au fur et à mesure que la raison progresse. L'homme, qui s'est tout d'abord affranchi du règne de l'instinct, découvre petit à petit les règles de conduite qu'il doit observer. Toutefois, cette marche vers le bien n'est pas exempte de nombreux tâtonnements et faux pas. ■ Les actes humains...


4 pages - 1,80 euro

La vie morale n'est-elle qu'obéissance aux règles établies ?

.../... Sans doute, la vie morale comporte bien l'obéissance aux règles légitimement établies. mais elle ne se réduit pas à cette obéissance.   a) Tout d'abord, la vie morale n'est pas simple obéissance. Comme l'a bien fait valoir KANT, la moralité consiste, non pas à observer matériellement une règle reçue de l'extérieur, mais à s'imposer à...


3 pages - 1,80 euro

On a souvent souligné que les prescriptions morales varient selon les temps et les lieux. Faut-il en conclure qu'il n'y a pas de vérités morales universelles ?

- Il va de soi que, dans une telle conception, la moindre variation dans les jugements de la conscience ou les prescriptions des règles morales constitue une fissure dans le bloc rigide de la moralité et peut être exploité contre elle. II. Vraie conception de la conscience et de la moralité. A. - Mais une telle conception est celle de...


2 pages - 1,80 euro

N'est-on moral que par intérêt?

Dans de telles conditions, l'individu n'a pas intérêt à respecter les lois de nature car il n'est pas sûr que les autres les respecteront également. Ainsi les lois de nature sont alors inefficaces. -          Les lois de nature qui fondent la moralité nous invitent ainsi à chercher l'état civil, dans lequel seul il peut y avoir la paix, condition...


3 pages - 1,80 euro

La morale exige-t-elle le renoncement au désir ?

On constate immédiatement que les désirs risquent de faire les frais d'une telle interprétation de la moralité. Tout désir ne vise-t-il pas en priorité une satisfaction strictement individuelle ? Et n'est-ce pas le sujet désirant qui attribue à l'objet de son désir des qualités positives qu'il peut être le seul à concevoir ? En liaison avec l'intérêt immédiatement personnel,...


5 pages - 1,80 euro

Alfred de Musset a dit de La Fontaine : Molière l'a prédit et, j'en suis convaincu, Bien des choses auront vécu Quand nos enfants liront encore Ce que le Bonhomme a conté : Fleur de sagesse et de gaieté. Expliquez et commentez ce jugement

     Ce sujet est voisin du précédent et peut être traité avec les mêmes éléments. Deux méthodes se présentent : ou bien prendre de nombreux exemples parmi les Fables pour montrer les divers aspects de la sagesse et de la gaieté de La Fontaine. ou bien choisir une fable et l'analyser de près...


1 page - 1,80 euro

Kant: Nature et Raison

On pose la question de savoir si l'homme est par nature moralement bon ou mauvais. Il n'est ni l'un ni l'autre, car l'homme par nature n'est pas du tout un être moral ; il ne devient un être moral que lorsque sa raison s'élève jusqu'aux concepts du devoir et de la loi. On peut cependant dire qu'il contient...


3 pages - 1,80 euro

Rousseau: liberté et droit

Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. Il n'y a nul dédommagement possible pour quiconque renonce à tout. Une telle renonciation est incompatible avec la nature de l'homme, et c'est ôter toute moralité à ses actions que d'ôter toute liberté à sa volonté. Enfin c'est une convention...


2 pages - 1,80 euro

KANT, Fondements de la métaphysique et des moeurs.

"Des principes empiriques sont toujours impropres à servir de fondement à des lois morales. Car l'universalité avec laquelle elles doivent valoir pour tous les êtres raisonnables sans distinction, la nécessité pratique inconditionnée qui leur est imposée par-là , disparaissent si le principe en est dérivé de la constitution particulière de la nature humaine ou des circonstances contingentes dans...


3 pages - 1,80 euro

Séries C, D et E

||    1er sujet. — L'histoire produit-elle son sens ou bien ce sens lui est-il communiqué?    2e sujet. — Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?    3e sujet. — Dégagez l'intérêt philosophique du texte suivant à partir de son étude ordonnée.    « Il y a deux sortes de dépendances...


1 page - 1,80 euro

Pourquoi le bonheur est pour l'homme un rêve ?

Et de se moquer longuement des alternatives où il est impossible de trancher. L’homme veut la richesse ? Mais que de soucis, d’envies, de pièges cela ne va-t-il pas provoquer ! L’homme veut la connaissance ? Cela risque de lui donner une vue plus claire des maux qui le menacent ! L’homme veut une...


4 pages - 1,80 euro

Apologie et condamnation du suicide ?

||  1° DÉFINITIONOn appelle suicide l'acte par lequel la personne se détruit elle-même en se privant de la vie. Mais une telle définition demeure insuffisante. L'officier qui fait sauter le fort confié à sa garde, le capitaine qui coule avec son navire, se détruisent volontairement. Mais la fin de l'acte n'est pas la destruction de...


2 pages - 1,80 euro

Pour une pièce de théâtre, un roman, un film, qu'appelez-vous un dénouement « moral » ?

||INTRODUCTION. - En éducation, le facteur capital est le milieu. Or, ce milieu ne désigne pas seulement l'ensemble des hommes avec lesquels l'individu est en rapport : il englobe aussi le monde imaginaire dans lequel il vit, monde créé principalement par la littérature romanesque, les productions théâtrales et le cinéma. C'est pourquoi les éducateurs...


2 pages - 1,80 euro

Le devoir comme obligation morale.

||Le Devoir se présente à la conscience comme une obligation purement morale, différente en cela de la nécessité du besoin (pression croissante vers la satisfaction, impression progressivement plus douloureuse et plus globalement physique d'un manque à combler, fascination du désir, ébauches des automatismes d'assouvissement) et de l'obligation sociale (pression d'une autorité pour obtenir...


3 pages - 1,80 euro

Dissertation La Police Adminitrative

1 - La police administrative générale Elle se définit par son objet Il existe en Fr d rég juri consacrés pr d lois de pol (lib de la presse, du culte, de l'enseignement) qui forment le statut des libertés pub. On rencontre également une police exercée par les autorités adm qui seront comp pr appliquer les régimes G légis et pr...


2 pages - 1,80 euro
«« « Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 113 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit