LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



7643 résultat(s) trouvé(s)

Les 5 premiers résultats les plus consultés

L'otan

Dissertation : OTAN Phrase d'attaque : La mission de l'Organisation du Traité Atlantique Nord (OTAN) était limpide à ses débuts ; Hastings Lionel Ismay, secrétaire général de 1952 à 1957, la résumait dans une formule : « keep the Russians out, the Americans in, and the Germans down ». =: Définitions des termes du sujet :


2 pages - 1,80 euro

Conjonctures.

conjonctures. Or, du moment que le docteur était satisfait, les deux amis auraient été mal venus à ne point l'être. Ils avaient donc réintégré leur jolie habitation, en attendant qu'on eût besoin de leurs services, et ils espéraient bien qu'ils pourraient encore être utiles à la bonne cause. Dès leur arrivée à Antékirtta, Pointe Pescade et Cap Matifou...


2 pages - 1,80 euro

Comte, vous auriez raison de penser que quelque événement prochain... - Aucunement, répondit Mathias Sandorf ; mais, dans la haute banque, on est quelquefois informé de choses que le public ne connaît que plus tard.

comte, vous auriez raison de penser que quelque événement prochain... - Aucunement, répondit Mathias Sandorf ; mais, dans la haute banque, on est quelquefois informé de choses que le public ne connaît que plus tard. Voilà pourquoi je vous avais posé cette question, tout en laissant à votre convenance d'y répondre ou non. - Je n'ai rien entendu dire dans ce...


2 pages - 1,80 euro

Comme agent à l'étranger.

comme agent à l'étranger. Or, mes amis, rappelez-vous que Pointe Pescade a surpris, dans la maison du moqaddem, une conversation entre Sîdi Hazam et lui. Dans cette conversation, le nom d'Antékirtta a été prononcé à plusieurs reprises, et Sarcany n'ignore pas que cette île appartient au docteur Antékirtt, c'est-à-dire à l'homme qu'il redoute, à celui qu'il faisait attaquer...


2 pages - 1,80 euro

Quarante tonneaux.

quarante tonneaux. Ensemble, elles pouvaient porter de quinze cents à deux mille hommes. À cinq heures, la flottille se trouvait à la hauteur de l'îlot Kencraf. Les assaillants allaient-ils l'accoster et y prendre position, avant d'attaquer directement l'île ? S'ils le faisaient, ce serait une circonstance heureuse. Les travaux de mine, exécutés par le docteur, auraient pour résultat, sinon...


2 pages - 1,80 euro

Vieille femme, dont les jours étaient comptés.

vieille femme, dont les jours étaient comptés. Oui ! Dieu semblait les protéger, ces misérables, et il aurait porté sa protection jusqu'aux dernières limites, le jour où Sarcany serait le mari de Sava Toronthal, le maître de sa fortune ! Cependant il paraît que Dieu voulait l'éprouver par la patience, car le retard apporté à ce mariage paraissait devoir se...


2 pages - 1,80 euro

Les défendrai comme je l'entends !

les défendrai comme je l'entends ! - Soit, répondit Sava, j'attendrai. - Et qu'attendras-tu ? répliqua le banquier. Tu oublies sans doute que ta situation va changer, dès que les convenances le permettront ! Tu as donc d'autant moins le droit de faire bon marché de ta fortune que tu n'es plus seule intéressée dans l'affaire... - Oui !... une affaire ! répondit Sava d'un ton...


2 pages - 1,80 euro

Rêvait guère que l'on parlât de lui.

rêvait guère que l'on parlât de lui. « Le gouvernement anglais est extrêmement sévère et avec raison pour ce genre de délit, reprit Sir Francis Cromarty. Il tient par-dessus tout à ce que l'on respecte les coutumes religieuses des Indous, et si votre domestique eût été pris... -- Eh bien, s'il eût été pris, Sir Francis, répondit Mr....


2 pages - 1,80 euro

Paris n'avait plus de secrets.

Paris n'avait plus de secrets. Ses yeux, doublés de lunettes, perçaient le verre par des regards fins et moqueurs. Le juge de paix, ancien avoué, vieil adorateur du beau sexe, enviait le justiciable. -- Veuillez excuser la rigueur de notre ministère, monsieur le baron ! dit le commissaire, nous sommes requis par un plaignant. Monsieur le juge de paix assiste...


2 pages - 1,80 euro

Sera le premier.

||sera le premier. C'est un suicide pédagogique. Kirilov se sacrifie donc. Mais s'il est crucifié, il ne sera pas upé. Il reste homme-dieu, persuadé d'une mort sans avenir, pénétré de la mélancolie évangélique. « Moi, dit-il, je suis malheureux parce que je suis obligé d'affirmer ma liberté. » Mais lui mort, les hommes enfin éclairés, cette terre se peuplera de...


2 pages - 1,80 euro

Le cardinal connaissait l'activité et surtout la haine de Buckingham ;

||Le cardinal connaissait l'activité et surtout la haine de Buckingham ; si la ligue qui menaçait la France triomphait, toute son influence était perdue : la politique espagnole et la politique autrichienne avaient leurs représentants dans le cabinet du Louvre, où elles n'avaient encore que des partisans ; lui Richelieu, le ministre français, le ministre national par excellence, était perdu. Le...


3 pages - 1,80 euro

La novice s'assit.

||La novice s'assit. « Mon Dieu ! dit-elle, que je suis malheureuse ! voilà six mois que je suis ici, sans l'ombre d'une distraction, ous arrivez, votre présence allait être pour moi une compagnie charmante, et voilà que, selon toute probabilité, 'un moment à l'autre je vais quitter le couvent ! - Comment ! dit Milady, vous sortez bientôt ? - Du moins je l'espère, dit...


2 pages - 1,80 euro

CHAPITRE LXVII CONCLUSION Le 6 du mois suivant, le roi, tenant la promesse qu'il avait faite au cardinal de quitter Paris pour revenir à La Rochelle, sortit de sa capitale tout étourdi encore de la nouvelle qui venait de s'y répandre que Buckingham venait d'être assassiné.

||CHAPITRE LXVII CONCLUSION Le 6 du mois suivant, le roi, tenant la promesse qu'il avait faite au cardinal de quitter Paris pour revenir à La Rochelle, sortit de sa capitale tout étourdi encore de la nouvelle qui venait de s'y répandre que Buckingham venait d'être assassiné. Quoique prévenue que l'homme qu'elle avait tant aimé courait un danger, la...


2 pages - 1,80 euro

Votre regard, que ces mille circonstances enfin qui se réunissent

||votre regard, que ces mille circonstances enfin qui se réunissent parfois pour perdre une femme se soient roupées autour de moi dans cette fatale soirée ; mais vous l'avez vu, Milord, la reine est venue au secours de la femme qui faiblissait : au premier mot que vous avez osé dire, à la première hardiesse à laquelle j'ai eu à


2 pages - 1,80 euro

CHAPITRE XXVI LA THÈSE D'ARAMIS D'Artagnan n'avait rien dit à Porthos de sa blessure ni de sa procureuse.

||CHAPITRE XXVI LA THÈSE D'ARAMIS D'Artagnan n'avait rien dit à Porthos de sa blessure ni de sa procureuse. C'était un garçon fort sage que notre Béarnais, si jeune qu'il fût. En conséquence, il avait fait semblant de croire tout ce que lui avait raconté le glorieux mousquetaire, convaincu qu'il n'y a pas d'amitié qui tienne à un secret...


3 pages - 1,80 euro

XV - Ce que femme veut Dieu le veut   Marguerite ne s'était pas trompée : la colère amassée au fond du coeur de Catherine par cette comédie, dont elle voyait l'intrigue sans avoir la puissance de rien changer au dénouement, avait besoin de déborder sur quelqu'un.

||XV - Ce que femme veut Dieu le veut   Marguerite ne s'était pas trompée : la colère amassée au fond du coeur de Catherine par cette comédie, dont elle voyait l'intrigue sans avoir la puissance de rien changer au dénouement, avait besoin de déborder sur quelqu'un. Au lieu de rentrer chez elle, la reine mère monta directement...


3 pages - 1,80 euro

- Eh bien, que s'est-il donc passé ?

||- Eh bien, que s'est-il donc passé ? - Il s'est passé que notre bonne mère avait donné l'ordre à M. de Maurevel et à six de ses gardes de m'arrêter. - Vous, monsieur ! vous ? - Oui, moi. - Et pour quelle raison ? - Ah ! qui peut dire les raisons d'un esprit profond comme l'est celui de notre mère ?...


2 pages - 1,80 euro

-- Oh !

||-- Oh ! Moins que de les envoyer se faire fusiller par les volontaires de Hongkong, ne trouvez-vous pas ? -- Mais la question ne se pose pas. Vous savez comme moi que la guerre n'aura pas lieu, que l'Angleterre ne eut pas la faire ! Chaque jour démontre à tous les Chinois -- et le parti y contribue -- la stupidité du...


3 pages - 1,80 euro

-- Il suffit qu'il se stabilise.

||-- Il suffit qu'il se stabilise. C'est qu'il revient de loin. Remarque, n'exagérons rien : chez un autre dont on ne s'occuperait pas, on s'en apercevrait sans doute moins. Mais nous sommes là, à le guetter, souvent inconsciemment... Suzanne qui ne voulait pas contrarier son mari avant le départ finit par abonder dans son sens. Elle 'alarmait encore de le...


2 pages - 1,80 euro

» Consulter également les 102 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo