LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



12125 résultat(s) trouvé(s)

Les 5 premiers résultats les plus consultés

L'expérience conditionne-t-elle la connaissance ?

Mais si toute notre connaissance débute AVEC l'expérience, cela ne prouve pas qu'elle dérive toute DE l'expérience, car il se pourrait bien que même notre connaissance par expérience fût un composé de ce que nous recevons des impressions sensibles et de ce que notre propre pouvoir de connaître (simplement excité par des impressions sensibles) produit de lui-même :...


5 pages - 1,80 euro

Être, est-ce être perçu ?

  Berkeley, « Être, c'est être perçu »   George Berkeley (1685-1753), évêque de Cloyne, a proposé une théorie métaphysique provocante et originale appelée l'« immatérialisme ». Partant de l'empirisme, Berkeley considère toute notion abstraite comme une illusion: seules existent les choses singulières; mais celles-ci ne sont connues par nous qu'en tant qu'images reliées à d'autres images. «Je dis que la table...


1 page - 1,80 euro

Peut-on agir seul ?

Agir avec► 1. Rousseau imagine des actions plaisantes avec des créatures de rêve. Marc Aurèle, après avoir guerroyé aux confins de l'Empire, acceptant les nécessités imposées par le Destin, se croit semblable à un roc battu par la mer : si la tension du héros solitaire ne va pas jusqu'au «stress» et à l'effondrement de la dépression majeure,...


4 pages - 1,80 euro

La justice est-elle un idéal ?

PLATON, La République, Garnier-Flammarion. Difficulté du sujet : **Nature du sujet : Classique. I. L'IDÉALITÉ DE LA JUSTICE : RÉALITÉ OU IDÉE RÉGULATRICE A. Le règne des finsPar règne des fins, Kant entend la capacité par des êtres raisonnables de vivre ensemble sous les lois objectives de la raison pratique, et dans le respect mutuel des uns et des autres, les...


11 pages - 1,80 euro

La connaissance scientifique est-elle un désenchantement du monde ?

La connaissance empirique cède, on ne perçoit plus le monde, on le connaît strictement. La question posée ici est : en quel sens la connaissance scientifique peut-elle être un désenchantement du monde ? En quel sens signifie sous quel point de vue plutôt qu'un autre, nous pouvons donc aborder la connaissance scientifique comme...


3 pages - 1,80 euro

La conscience peut-elle nous tromper ?

Le fait d'être convaincu (l'intensité subjective d'une conviction) montre sans doute qu'on n'arrive ni à douter ni à penser différemment - mais il ne prouve pas que l'on a raison de n'y pas arriver ! L'évidence ou la certitude sont des sentiments, des états mentaux de fait. « La certitude qu'il y a des certitudes de droit n'est...


7 pages - 1,80 euro

Faut-il renoncer à s'interroger sur ce qui est hors de portée de la connaissance scientifique ?

N'est-ce pas réduire la connaissance et la portée scientifique que de penser que quelque chose peut leur échapper ? Peut-on priver de tout crédit les connaissances qui ne peuvent être expérimentées ? Et s'interroger est-il la même chose que de donner une explication ? Ne peut- on pas s'interroger sans nécessairement décider d'une vérité ? L'interrogation ne devrait-elle...


4 pages - 1,80 euro

Qu'est-ce que faire une expérience ?

Faire une expérience, c'est toujours éprouver un donné qui est perçu de prime abord comme étranger à celui qui fait l'expérience. Pourtant, il semble que le savant, qui procède à une expérience, ne se contente pas de recevoir un donné empirique. Sa démarche ne se limite pas à la simple réception d'un matériau que le hasard l'aurait amené...


5 pages - 1,80 euro

Qu'est-ce que je sous-entends quand je parle d'autrui comme de mon semblable ?

Celui qui me ressemble, ce peut-être celui qui partage mes croyances, mes haines, mes folies. Et en effet, le critère de ressemblance désigne le semblable. Toutes les délimitations du domaine du "semblable" sont alors possibles. Spinoza butte sur un écueil: en posant comme irréductible la singularité des individus, on ne peut donner de critère universel de reconnaissance du...


5 pages - 1,80 euro

La perception dérive-t-elle d'impressions premières ?

La réponse de Merleau-Ponty La perception saisit immédiatement une totalité "La pure impression n'est [...] pas simplement introuvable, mais imperceptible et donc impensable comme un moment de la perception." Maurice Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception(1945), Introduction, I. Problématique La perception est-elle la médiation (organisation et liaison) de sensations élémentaires, ou l'idée d'une sensation immédiate n'est-elle pas...


1 page - 1,80 euro

Quelle objectivité pour l'interprétation ?

Quelle que soit la critique qu'on adresse à la psychanalyse, ne peut-elle pas être interprétée par le médecin en termes de résistance ? C'est précisément parce qu'elle n'exclut aucun fait de son domaine, même ceux qui pourraient la contredire, que Popper relègue la psychanalyse au rang de fausse science, aux côtés de la cartomancie ou encore de l'astrologie.Il...


4 pages - 1,80 euro

Opposer la science et la philosophie, est-ce légitime ?

Par son progrès indéfini, la science atteint le savoir absolu de la matière. * La connaissance de l'esprit est réservée à la métaphysique. Parce que sa méthode n'est pas l'analyse, mais l'intuition, simple, claire et précise, la métaphysique peut atteindre d'emblée un savoir absolu et définitif. Restera à en préciser les données ; comme...


14 pages - 1,80 euro

La religion et la morale ont-elles la même finalité ?

) Ce qui explique pourquoi une chose est telle qu'elle est : organisation de son activité ou de ses parties ; cf. finalité. 4. - Fin dernière : fin ultime au sens de but ou de terme absolu, tel que le souverain bien ; SYN. fin suprême ; fin en soi : pour KANT, fin objective, nécessaire, inconditionnelle...


5 pages - 1,80 euro

À quoi reconnaît-on une attitude religieuse ?

Sujet 3505À quoi reconnaît-on une attitude religieuse ? éléments de réflexion * L'athéisme théorique. Il consiste, semble-t-il, en la négation explicite de Dieu, au refus de reconnaître tout principe d'unité, transcendant ou immanent à l'univers empirique. La difficulté, lorsqu'on parle d'athéisme, tient au fait de savoir ce que l'on nie exactement en niant l'existence d'un Dieu. Si nier Dieu, c'est nier un...


3 pages - 1,80 euro

La conscience et le temps

Non seulement j'ai besoin de la conscience pour connaître un objet, mais il faut aussi que je lui soumette toute intuition pour qu'elle devienne pour moi un objet. C'est avec le je pense que les représentations sont miennes, dans un moi identique et permanent (et que je sais être tel). La conscience est donc elle aussi un a...


5 pages - 1,80 euro

Des cycles en histoire ?

Sujet 3755Des cycles en histoire ?  Termes du sujet: HISTOIRE: Ce mot désigne soit le devenir, l'évolution des individus et des sociétés (allemand Geschichte), soit l'étude scientifique de ce devenir (allemand Historie).Civilisation et organisme vivant* Poser l'existence de cycles en histoire, c'est penser que les civilisations se développent comme les vivants. Elles croissent - les arts et les sciences...


1 page - 1,80 euro

Expérience et vérification ?

Il est donc possible de décider de la vérité ou de la fausseté d'une théorie ou d'un énoncé, et ce de manière concluante. Dire qu' « un système faisant partie de la science empirique doit pouvoir être réfuté par l'expérience », cela signifie bien que, paradoxalement, « c'est la falsifiabilité et non la vérifiabilité d'un système qu'il faut...


4 pages - 1,80 euro

Percevoir et connaître ?

ConnaissanceDu latin cognitio, « action d'apprendre ». Activité de l'esprit par laquelle l'homme cherche à expliquer et à comprendre des données sensibles.Le problème de l'origine et du fondement de la connaissance, ainsi que celui de ses limites, oppose en particulier Kant et les empiristes.Si percevoir c'est juger, comment ce jugement est-il possible ? Notre capacité de juger se...


3 pages - 1,80 euro

L'expérience peut-elle se passer de présupposés théoriques ?

Ainsi, aucun raisonnement ne vient suppléer à l'incapacité où est l'observateur d'un phénomène unique d'en connaître la raison.Hume peut donc conclure : la réflexion et la puissance de raisonner ne sont d'aucun secours lorsqu'il s'agit de connaître les faits. Sans la réitération d'une observation ou d'une expérience, la raison ni la réflexion ne trouveraient à s'employer. Dans les...


3 pages - 1,80 euro

Pouvons-nous tenir l'évidence intuitive pour un authentique critère de vérité ?

Le type idéal de l'intuition est la connaissance que j'ai de ma pensée; dans ce cas, en effet, non seulement il n'y a aucun intermédiaire entre ma pensée et son objet, mais sujet pensant et objet pensé s'identifient. Cependant c'est le phénomène de la vue qui nous fournit l'exemple le plus clair de la connaissance intuitive. Etymologiquement d'ailleurs,...


3 pages - 1,80 euro

» Consulter également les 7 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo