LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



471 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

En quel sens peut-on dire d'une oeuvre d'art qu'elle est vraie ?

Une oeuvre sera d'autant plus vraie que son auteur se tournera vers les réalités idéales (cf. Timée 28 a). En ce sens cf. J. Joyce : « L'art ne doit nous révéler que des idées, des essences spirituelles dégagées de toute forme » (Ulysse). b) La vérité d'une oeuvre d'art réside dans son « naturel », c'est-à-dire, selon Kant,...


2 pages - 1,80 euro

Si Dieu n'existait pas, tout serait permis ?

.. choisissez.«Mais, en fait, de la mort de Dieu, de sa suppression ou de son «meurtre«, il faut tirer toutes les conséquences : dans la seconde grande partie, Sartre progresse de la notion de valeur vers celle de sens, lequel ne procède, lui aussi, que d'une intention humaine.Deux sous-parties divisent cette deuxième grande partie. Dans la première («Si j'ai......


7 pages - 1,80 euro

Que pensez-vous de cette affirmation: "l'homme est un être de désir" ?

L'homme devant accomplir sa nature d'être raisonnable ne saurait donc être soumis à la juridiction commune de la nature. Il disposerait de la faculté de se donner librement des règles et de transcender la nature qui, elle, est soumise à des lois. Il pourrait donc s'arracher à ses désirs et n'agir que mû par la raison. Or, c'est...


3 pages - 1,80 euro

Sensation et perception

Chaque chose perçue parle « à tous mes sens ». C'est pourquoi je peux parler, c'est-à-dire employer des mots, pour décrire des couleurs qui sont du registre visuel. Rimbaud avait donné des couleurs aux voyelles : « A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu [...] » (« voyelles »). QUESTION 3 (réponse rédigée) Ma perception est-elle une...


4 pages - 1,80 euro

Qu'est-ce qui a du sens ?

En effet, généalogiquement, l'art est une manifestation du sacré comme on peut le voir à travers l'Esthétique de Hegel. L'architecture d'une cathédrale est en effet une invitation à l'élévation de l'esprit. L'art est d'essence religieuse. Il s'agit de capter les forces de la nature ou de saisir les forces immanentes et cachées. Relativement à la recherche d'une sens,...


5 pages - 1,80 euro

La raison est-elle toute-puissante ?

Hegel et le pouvoir absolu de la raison* Hegel va donner le pouvoir absolu à la raison. C'est la raison seule qui gouverne le monde : « Tout le rationnel est réel, tout le réel est rationnel ». C'est dans l'histoire que se réalise progressivement la rationalité. La raison humaine reflète l'Esprit immanent à l'univers. Il n'y a...


5 pages - 1,80 euro

La nécessité du travail n'est-elle qu'une contrainte ?

A cette contrainte naturelle s'ajoute la contrainte immanente à la société. Celle-ci exige des individus un certain degré d'utilité et de productivité. Il faut travailler pour gagner sa vie, le travail permet d'acquérir par échanges, des choses qu'on ne peut créer soi-même. Il permet aussi d'acquérir une position au sein de la société. Sans travail, l'individu se voit...


4 pages - 1,80 euro

La fin ne justifie pas les moyens ?

7. - Finalité. : a) Fait de posséder une fin, une signification, d'être organisé selon un dessein, un plan ; on distingue : la finalité externe qui a pour fin un être autre que celui dont il est question ; la finalité interne à un être dont les parties sont considérées réciproquement comme moyen et fin (cf. un...


4 pages - 1,80 euro

Différence entre individu et personne ?

DURKHEIM lui-même l'a noté : il y a jusque dans la conscience individuelle des « germes de rationalité » et les catégories de la raison « sont en un sens, immanentes à la vie de l'individu », mais les relations qu'elles expriment « ne pouvaient devenir conscientes que dans et par la société ».II. La personne (ou la...


3 pages - 1,80 euro

Quels sont les facteurs essentiels du langage ?

3 - Le langage est l'expression du rapport entre une conscience collective et son monde. La thèse existentialiste insiste sur l'expressionisme du langage mais tend trop à assimiler le langage à un chant individuel ; c'est méconnaître son essence collective. Il porte la marque du « génie » d'un peuple et, avec d'autres phénomènes collectifs (art, religion, histoire...


1 page - 1,80 euro

L'être en tant que conscience et l'être en tant que réalité. Immanences et transcendances

|| Husserl 2, Ideen I § 42. « Par principe l'essence régionale du vécu (et plus particulièrement la subdivision régionale constituée par la cogitatio) implique que le vécu puisse être perçu dans une perception immanente; l'essence d'une chose spatiale implique que celle-ci ne le soit pas... La chose comme telle et toute réalité au...


2 pages - 1,80 euro

L'Art est-il imitation ? (Platon / Aristote)

La beauté de l’œuvre tient à sa seule cohérence interne, et non aux enjolivements extérieurs dont on voudrait la parer. Le développement dramatique d’une bonne tragédie obéit donc à une nécessité immanente, et non transcendante. Elle imite en cela la nature, qui se déploie selon un principe interne de mouvement, et non par une...


6 pages - 1,80 euro

Comment se définit l'idée de Bien dans les morales de l'Antiquité ?

La forme du Bien, elle, se place au sommet du système. A toutes les formes, elle communique l'existence et l'essence. » Gomment définir le Bien ? « Le Bien apparaît tantôt comme la source, tantôt comme l'ensemble de tout ce qui est. Ce dernier aspect ne doit pas s'interpréter dans un sens collectif. Le Bien n'est pas la...


1 page - 1,80 euro

L'homme est-il sujet ou objet de l'histoire ?

||Tant que tout nous sourit, nous sommes assurés de la puissance de notre pouvoir de commander ; mais, dans l'adversité, lorsque tout est contre nous, nous disons que tout est malchance, revers de fortune, et nous imputons cela au hasard. Mais ce que nous nommons hasard, ce n'est que ce qui .ne peut pas s'expliquer par notre illusion. En réalité, rien ne se...


6 pages - 1,80 euro

Quelles peuvent être les significations de l'allégorie de la caverne dans la République de Platon ?

La dialectique platonicienne consiste à séparer l'idée en soi des choses sensibles dans lesquelles elle se trouve apparaître parce que ces choses participent d'elle. Elle procède en interrogeant les définitions, car elle suppose que l'on peut remonter des choses sensibles jusqu'à l'idée. Ce sont les interrogations socratiques qui ont engagé ce processus, en cher­chant tout d'abord à dégager...


2 pages - 1,80 euro

Panthéisme.

panthéisme. n .m. (du grec pan, « tout », et theos, « dieu »), doctrine selon laquelle la divinité suprême est assimilée à la création. Le panthéisme établit que l'absolu se confond avec tout ce qui est ; il postule une unité sans faille entre le principe producteur de toutes choses et la totalité des choses produites. Une doctrine de l'immanence règle...


1 page - 1,80 euro

Bruno (Giordano) Philosophe italien (Nola, royaume de Naples, 1548 - Rome, 1600).

Bruno (Giordano) Philosophe italien (Nola, royaume de Naples, 1548 - Rome, 1600). Dominicain, séduit par la Réforme sans y céder, Bruno juxtaposa son adhésion totale au système copernicien (décentrement du monde) à des thèmes philosophiques non systématisés (pythagorisme, platonisme tardif, pensées de Nicolas de Cues et de Raymond Lulle): unité qui engendre toute unité, univers pénétré d'une force sans limite, dynamisme...


1 page - 1,80 euro

Giordano Bruno 1548-1600 Jeune moine dominicain, Giordano Bruno s'échappe très vite pour connaître le monde.

Giordano Bruno 1548-1600 Jeune moine dominicain, Giordano Bruno s'échappe très vite pour connaître le monde. Séduit quelque temps par la Réforme, il se sent loin pourtant du rigorisme genevois, et c'est moins la foi luthérienne qui lui importe qu'une sorte de communion lyrique avec un Dieu immanent à la grande Nature. Enthousiaste de Nicolas de Cues, il sait que le monde n'a plus ni...


1 page - 1,80 euro
«« « Précédent 1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 17 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit