LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



28459 résultat(s) trouvé(s)

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Peut-on nous reprocher une faute de goût ?

DEFINITION DES TERMES: • Peut-on : - est-il possible ; - est-il légitime (sens à retenir essentiellement ici). • Reprocher (latin pop. repropriare, rapprocher, mettre devant les yeux et, par extension, remontrer, représenter) : - « représenter à quelqu'un, en le blâmant une chose condamnable ou fâcheuse, dont on le tient pour responsable. » (Dictionnaire Robert)...


9 pages - 1,80 euro

L'injustice provient-elle de la nature humaine ?

L'art d 'établir et de maintenir les républiques repose, comme l'arithmétique et la géométrie, sur des règles déterminées, et non comme le jeu de paume, sur la seule pratique. » L'expérience cruciale de la guerre civile, la montée de l'individualisme, la rupture des anciennes solidarités sociales, invitent Hobbes à penser qu'en dehors d'un pouvoir commun fort, les hommes vivent...


5 pages - 1,80 euro

Une société juste peut-elle s'accommoder d'inégalités ?

Si l'on ajoute à cela le fait que, dans la « République », l'individu semble n'exister que pour et en fonction de la communauté à laquelle il appartient, on comprendra que certains théoriciens modernes aient voulu voir dans la philosophie Platonicienne le premier de tous les totalitarismes. Appliquer la catégorie moderne de « totalitarisme » à la «...


6 pages - 1,80 euro

La science implique-t-elle la sagesse ?

Et, par un juste retour, la moralité donne plus de pénétration à l'esprit, non certes dans le domaine de la pure spéculation, mais dans celui de « la connaissance contemplative et infuse, concrète et synthétique, amoureuse et savoureuse (sapit), dont ni l'entendement abstrait ni la pensée discursive ne peuvent jamais atteindre la plénitude,...


2 pages - 1,80 euro

Faut-il oublier le passé ?

Vivre c'est gouter le présent, faire des projets, être tourné vers le passé est un obstacle à cela, il faudrait donc penser qu'il faut oublier le passé et tirer un trait dessus. [opinion immédiate]  on peut contester a ceci que cependant je suis une personne et celle-ci se construit, alors comment se construire sans passé...


4 pages - 1,80 euro

Le travail est-il un droit ?

C'est donc bien le droit - au sens de liberté - qui est au fondement du devoir. - Le droit au travail, c'est la libre décision de travailler ou non à mon humanité et d'en être ainsi entièrement responsable. Notons qu'il y a toutes sortes de travaux humains possibles, dont par exemple ce qu'on appelle le « travail...


11 pages - 1,80 euro

La vérité est-elle contraignante ?

FREUD Analyse du sujet : Un texte qui combat une opinion : la dignité égale des démarches philosophique, religieuse et scientifique pour parvenir à la vérité ; et en affirme une autre : seule la science possède une telle possibilité. C'est donc la démarche même du positivisme qui est ici évoquée. Conseils pratiques : Examinez avec soin la façon...


6 pages - 1,80 euro

L'histoire a-t-elle pour objet l'événement ?

L'historien relie et ordonne les événements Repérer les événements déterminants du passé ne suffit pas. Pour que la science historique s'élève au-dessus de la simple narration, il faut, selon Cournot, que l'historien puisse discerner parmi ces événements des «faits généraux» et montrer comment ces faits commandent tous les autres. Ainsi, l'histoire apparaît comme une suite ordonnée d'événements qui découlent...


1 page - 1,80 euro

Le plaisir conduit-il au bonheur ?

Cicéron n'admet pas que le plaisir seul puisse conduire au bonheur. S'il ne faut pas nier l'existence du corps, il ne faut pas non plus oublier les aspirations de l'âme. Le bonheur n'est pas concevable sans la connaissance du bien et la pratique de la vertu.]   Le plaisir n'est pas une ...


2 pages - 1,80 euro

Faut-il se méfier de l'écriture ?

Il interpelle intellectuellement le savoir de ceux qui sont autorisés à lui parler. C'est qu'il y a sans doute un rapport entre la parole vivante et le sacré, duquel est à exclure le profane qui doit rester hors du temple. De même peut-on distinguer, et justement chez Platon, un enseignement théorique adressé à tous, et un enseignement ésotérique,...


4 pages - 1,80 euro

Les inégalités sociales sont-elles naturelles ?

Ce mot « naturelles » peut avoir deux sens, l'un au sens où les inégalités sociales seront fondées sur des données naturelles et réelles, elles seraient justifiées sur une faiblesse ou une force naturelle. D'autres parts, on peut penser que ces inégalités peuvent résulter de mécanismes sociaux presque immuables, au sens où la parfaite égalité sociale est impossible et forcément...


3 pages - 1,80 euro

Les mathématiques sont-elles le modèle de toute vérité ?

Néanmoins, elles cherchent tout d'abord à produire des énoncés possédant les caractères précédents des vérités mathématiques. En outre, les vérités mathématiques sont déduites d'autres énoncés et, ultimement, des axiomes de la théorie mathématique. Les autres sciences cherchent également à imiter cette structure déductive, caractéristique des vérités mathématiques, en se donnant une forme axiomatique, comme c'est le cas de...


3 pages - 1,80 euro

Les relations humaines se réduisent-elles a un échange ?

Lorsque le sens commun aborde la notion de relations humaines, il trouve en elles une base, un fondement social : l'échange. C'est en effet toujours un échange qui caractérise, au fond, toutes les actions humaines produites en société. Une parole adressée à autrui caractérise l'attente d'une compréhension, voire d'une parole en retour de la part de cet autre. Même...


2 pages - 1,80 euro

L'Etat doit il éduquer le citoyen ?

) tantôt que l'homme n'est pas encore homme ("... ne peut devenir homme"). S'il est déjà homme, pourquoi le deviendrait - il, mais s'il ne l'est pas encore, qu'est -il donc et comment être sûr qu'il pourra le devenir ? La formule de E. KANT ainsi comprise énoncerait soit une absurdité, soit une...


3 pages - 1,80 euro

L'étude de l'histoire nous conduit-elle à désespérer de l'homme ?

Note : 6/10

D'où la tentation d'en conclure - assez légitimement d'ailleurs - que l'homme ne progresse pas, qu'il est mauvais et que l'histoire n'est que la preuve de son incapacité radicale à s'améliorer. Il s'agirait alors en étudiant l'histoire à désespérer de l'homme...Pourtant, on devra d'abord constater que l'histoire peut aussi être lue comme un progrès technique,...


8 pages - 1,80 euro

L'homme est-il responsable de l'avenir ?

Le futur indécidable   Mais si l'homme est responsable de l'avenir, dans un autre sens, cela voudrait dire qu'il est maître du temps. Puisque responsabilité implique également maîtrise. Et pourtant on sait bien que le temps est une des choses que l'homme ne pourra jamais contrôler ni maîtriser. Tout d'abord parce que l'homme n'as pas connaissance de l'avenir. Ainsi il...


3 pages - 1,80 euro

Ordre des choses ou ordre de l'esprit ?

  Deuxièmement, à supposer que l'on montre qu'il y a bien un ordre des choses, est-il le même que celui de notre esprit ? Il pourrait bien en effet y avoir un ordre des choses différent de celui que l'esprit croit y trouver. C'est l'objectivité des sciences qui est dans cette seconde question mise en question. II - L'ordre de la...


4 pages - 1,80 euro

Penser autrui comme notre semblable : sur quoi faut-il fonder cette exigence ?

Quatrième partie : « Respecter son semblable » a) Sur le plan moral, l'usage de la notion de semblable dans des formules comme : « il faut respecter, secourir, etc., son semblable », met aussi l'accent sur la solidarité des personnes, l'appartenance de tous à une même humanité, alors que le concept d'autrui («...


3 pages - 1,80 euro

» Consulter également les 153 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo