LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



740 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

La violence peut-elle avoir raison ?

Tout le problème du passage à l'Etat est dans la manière de dépasser, de corriger ou de composer avec cette violence. Freud, par exemple, pense la conservation dans l'inconscient de ces pulsions violentes que l'éducation doit prendre en compte. Brider ces pulsions n'est pas une solution, elles doivent nécessairement être évacuées. C'est parce que...


9 pages - 1,80 euro

Peut-on se passer d'une éthique ?

Par ailleurs, cette position fait fi de ce qui fait justement le mystère de la violence: l’homme est le seul être proprement violent. Lorenz est donc inconséquent dans sa démarche: les animaux ne connaissent pas la violence gratuite, la gratuité qui fait la violence. La violence n’est pas l’usage de la force, elle est...


1 page - 1,80 euro

L'usage de la violence est-il toujours signe de faiblesse ?

Analyse : Dans le langage courant, la violence définit une force d’une intensité particulière. On peut parler, par exemple, de la violence d’un orage, d’une inondation ou d’un tremblement de terre. Aussi permet-elle de qualifier le degré d’une force naturelle : un orage violent est d’une force particulièrement intense. Mais cette qualification s’étend aussi au domaine des actions humaines,...


3 pages - 1,80 euro

La violence peut-elle être un remède à l'injustice ?

La justice protège de la violence On peut raisonnablement se servir d'un mal pour lutter contre un autre mal, à condition que le premier soit moindre que le second. Or d'après ce que nous avons dit, dans la hiérarchie des maux, la violence est bien plus grave que l'injustice puisqu'elle représente la négation même du lien social. On peut...


2 pages - 1,80 euro

La raison peut-elle engendrer la violence ?

La violence, au contraire, est une forme de ma[. Elle s'exprime dans la guerre, la délinquance, le racisme. Elle traduit la tyrannie du corps sur la conscience morale et sur l'esprit. La violence fonde la loi du plus fort. Mais celui qui en use s'expose à son tour à la subir: son ordre est celui de l'arbitraire, et...


3 pages - 1,80 euro

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

||Attention à ne pas juxtaposer deux dissertations, l'une sur la violence, l'autre sur la vérité. Attention également à ne pas simplement postuler l'incompatibilité de l'une avec l'autre. Il faut s'efforcer d'établir d'une part si la vérité soit par elle-même, soit par ses conséquences, n 'implique pas une certaine violence, et d'autre part si la...


5 pages - 1,80 euro

Peut-on vaincre la violence par la violence ?

La violence est l'usage d'une force mais d'une force corrompue c'est-à-dire à base de colère contraignant la volonté d'autrui. Elle est donc destructrice et son paradigme est la guerre. Elle exprime donc une négativité. En ce sens, on peut se demander ce que la violence pourrait avoir de juste à tout les points de vue, dans la mesure...


4 pages - 1,80 euro

Violence et vérité sont-elles nécessairement incompatibles ?

||Attention à ne pas juxtaposer deux dissertations, l'une sur la violence, l'autre sur la vérité. Attention également à ne pas simplement postuler l'incompatibilité de l'une avec l'autre. Il faut s'efforcer d'établir d'une part si la vérité soit par elle-même, soit par ses conséquences, n 'implique pas une certaine violence, et d'autre part si la violence n'est pas parfois...


3 pages - 1,80 euro

« Je ne peux admettre la violence même contre la violence » (Roger Martin Du Gard)

|| La violence existe depuis que le monde existe et est la forme la plus primitive de dominance. Le mot violence contient la racine latine « vis « qui désigne la force sans égard à la légitimité de son usage. La réponse la plus évidente à la violence est la violence elle-même mais Roger Martin...


1 page - 1,80 euro

La violence a-t-elle un sens ?

La violence peut être un moyen pour dominer par la crainte, elle est donc un instrument du pouvoir. La politesse n'est pas toujours l'expression d'un respect pour autrui mais parfois un moyen de signifier sa soumission. Par la violence, ce n'est alors rien d'autre que le rapport de force sous-jacent, caché qui s'exprime. L'usage de la violence n'est...


2 pages - 1,80 euro

Est-il juste de combattre la violence par la violence ?

Est-il juste de combattre la violence par la violence ?||  La violence est l’usage d’une force mais d’une force corrompue c’est-à-dire à base de colère contraignant la volonté d’autrui. Elle est donc destructrice et son paradigme est la guerre. Elle exprime donc une négativité. En ce sens, on peut se demander ce que la violence...


4 pages - 1,80 euro

L'Etat fait-il nécessairement usage de la violence ?

Et la légitimité de son pouvoir est fondée sur cette garantie de sécurité. Pour l?assurer, l?Etat doit être à même de contraindre et de contenir la liberté des individus. Les moyens de cette assurance peuvent bien évidemment passer par la violence ? mais une violence qui, dès lors, sera d?une certaine manière légitime, puisque découlant directement du principe...


4 pages - 1,80 euro

Le pouvoir politique est-il le dépassement de la violence ou son instrument ?

||              La violence est un usage de la force, d’une puissance contre un objet ou un individu. Elle est essentiellement destructrice mais peut servir au maintien de l’ordre et de la sécurité : son statut est ambiguë. La politique est l’art de gouverner les hommes au sein des cités, elle cherche...


8 pages - 1,80 euro

Peut-il y avoir un usage légitime de la violence ?

Ne pas s'égarer dans une réflexion sur l'efficacité ou non de la violence ou (et) de la non-violence (à mois que cette réflexion ne soit finalement parfaitement intégrée à la problématique convenant à ce sujet, cad une problématique d'ordre moral.). La violence est-elle toujours condamnable ? Peut-on en faire un usage légitime, cad moralement défendable?||  1. L'État, monopole de...


3 pages - 1,80 euro

Dialoguer permet-il d'éviter la violence ?

|| Aujourd’hui, de plus en plus, nous apprenons aux enfants dès leur plus jeune âge, que la violence ne résout rien et qu’il est préférable de dialoguer auparavant c’est-à-dire de parler et d’échanger son point de vue avec les individus concernés. Cependant, depuis la nuit des temps, les hommes utilisent la violence avant...


2 pages - 1,80 euro

La violence est-elle synonyme d'aliénation ?

|| Un synonyme désigne une expression équivalente à une autre. La violence désigne l'usage de la force physique . L'aliénation est le fait de recevoir sa loi d'un autre que soi par opposition à l'autonomie qui consiste précisément à se donner soi-même sa loi. Ainsi l'aliénation désignerait l'état dans lequel un homme perd la liberté de son vouloir pour...


3 pages - 1,80 euro

Comment se caractérise le détournement de mineur ?

||   Aux yeux de la loi, le détournement de mineur peut être aussi bien un crime qu'un délit. Tout dépend s'il y a eu usage de la violence ou fraude dans les manoeuvres de détournement. ||...


1 page - 1,80 euro

La violence

L’usage de la violence, qu’elle soit physique ou verbale est souvent considérée comme un usage illégitime de la force physique ou non contre une personne ou un groupe de personne. Elle apparait comme la négation de la raison humaine, la négation de la justice et du droit rationnel qui...


1 page - 1,80 euro
«« « Précédent2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 9 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit