LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



6046 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Qu'est-ce que la violence ?

« Quiconque veut fonder un État et lui donner des lois doit supposer d'avance les hommes méchants », écrit Machiavel dans son Discours sur la première décade de Tite-Live (1531). LE PROBLÈME ÉTHIQUEA. La violence : « une force faible » * Le prince de Machiavel veut agir bien. Les fins qu'il poursuit sont bonnes ; c'est au niveau des...


2 pages - 1,80 euro

Où commence la violence ?

B. L'usage politique de la violenceIl s'est trouvé au moins un grand penseur pour faire l'éloge de la violence en politique : c'est Machiavel (1469-1527). S'il n'a jamais écrit la phrase par laquelle on résume sa doctrine : « La fin justifie les moyens », telle est bien, semble-t-il, sa pensée. Dans Le Prince (écrit en 1513, publié...


4 pages - 1,80 euro

Justice et violence ?

La douceur de Scipion eut donc en définitive des conséquences plus catastrophiques que la cruauté d'Annibal. De même Borgia eut l'habileté de confier l'administration de la Romagne à «Messire Remy d'Orque», homme cruel et expéditif » qui, à force de violences, «remit le pays en tranquillité et union », mais s'attira bien des haines sourdes par ses rigueurs....


6 pages - 1,80 euro

L'État et la violence ?

C'est le peuple qui a sinon porté au pouvoir, du moins soutenu avec ferveur Mussolini, Staline et Hitler. Le totalitarisme est un système de,gouvernement caractérisé par la confusion entre le peuple et l'État (l'État prétend incarner le peuple) et l'abolition des distinctions propres à l'État de droit (État/société; privé/public; politique/économie, etc.). Et pourtant, aussi violent, aussi meurtrier soit-il,...


5 pages - 1,80 euro

Une violence légale est-elle une violence ?

Le problème central lorsqu'on demande si une violence légale est bien une violence, est donc celui du rapport entre le droit et la force, car de lui dépend la réponse à cette question. Deux conceptions opposées s'affrontent ici : ou bien l'on fait de la...


3 pages - 1,80 euro

La violence est-elle une solution?

2. La violence est incapable de remédier à quoique ce soit.Que peut-on attendre, dans ces conditions, de la violence ? Peut-elle aider à faire progresser une cause juste ?A. La violence, régression du lien à l'autreUne société ne peut progresser sur la voie de la justice qu'à la condition que la plupart de ses membres soient animés par...


2 pages - 1,80 euro

La violence est-elle légitime?

Il se peut que dans le même temps je désire m'approprier le bien de mon voisin. Si je vole, je ferai prévaloir mon intérêt égoïste sur l' « intérêt général » qui est aussi le mien, donc je voudrais à la fois que la loi me protège, et à la fois la violer quand cela m'arrange. Le raisonnement...


5 pages - 1,80 euro

Peut-on vaincre la violence par la violence ?

La violence est l'usage d'une force mais d'une force corrompue c'est-à-dire à base de colère contraignant la volonté d'autrui. Elle est donc destructrice et son paradigme est la guerre. Elle exprime donc une négativité. En ce sens, on peut se demander ce que la violence pourrait avoir de juste à tout les points de vue, dans la mesure...


4 pages - 1,80 euro

Charité et violence

La violence est l'usage d'une force mais d'une force corrompue c'est-à-dire à base de colère contraignant la volonté d'autrui. Elle est donc destructrice et son paradigme est la guerre. Elle exprime donc une négativité. En ce sens, on peut se demander ce que la violence pourrait avoir de juste à tout les points de vue, dans la mesure...


3 pages - 1,80 euro

Est-il juste de combattre la violence par la violence ?

Est-il juste de combattre la violence par la violence ?||  La violence est l’usage d’une force mais d’une force corrompue c’est-à-dire à base de colère contraignant la volonté d’autrui. Elle est donc destructrice et son paradigme est la guerre. Elle exprime donc une négativité. En ce sens, on peut se demander ce que la violence...


4 pages - 1,80 euro

LA VIOLENCE.

|| La violence, c'est la force contre le droit ou la loi. Pour le droit civil, c'est une cause de nullité des contrats. Pour le droit pénal, c'est une circonstance aggravante de certaines infractions. Cela dit, l'écriture et la foi font violence, et la police les supplée quand l'autorité en est aussi la source. Comme...


1 page - 1,80 euro

Réhabilitation de la violence : la violence positive.

|| S'il est évident que, dans une société donnée, la violence isolée, en tant que telle, reste négative aux yeux de tous les membres d| cette société et pour toute forme de gouvernement, il n'en est pas moins vrai, pour l'exemple que nous choisissons, que cette violence de la rue, si perceptible aujourd'hui dans sa...


3 pages - 1,80 euro

LA VIOLENCE

" Il avait été égorgé et, dans sa bouche, cette boursouflure livide était son sexe entier. (...) A l'aube, quand ils étaient remontés au camp, Cormery avait dit que les autres n'étaient pas des hommes. Levesque, qui réfléchissait, avait répondu que, pour eux, c'était ainsi que devaient agir les hommes, qu'on était chez eux et qu'ils usaient...


3 pages - 1,80 euro

La violence

Introduction     La violence désigne tout comportement faisant emploi à la force de contraindre, à la brutalité en pensée ou en action. C'est assez compliqué de bien comprendre ce phénomène dont on parle beaucoup à l'heure actuelle. Elle est souvent liée à des problèmes de communications.                                                                               On trouve de la violence partout où il y...


19 pages - 1,80 euro

La violence

BLONZ François  Dissertation vacances de Pâques.  " Il avait été égorgé et, dans sa bouche, cette boursouflure livide était son sexe entier. (...) A l'aube, quand ils étaient remontés au camp, Cormery avait dit que les autres n'étaient pas des hommes. Levesque, qui réfléchissait, avait répondu que, pour eux, c'était ainsi que devaient agir les hommes, qu'on était...


5 pages - 1,80 euro

La violence

L’usage de la violence, qu’elle soit physique ou verbale est souvent considérée comme un usage illégitime de la force physique ou non contre une personne ou un groupe de personne. Elle apparait comme la négation de la raison humaine, la négation de la justice et du droit rationnel...


1 page - 1,80 euro

violence.

violence. n.f., contrainte physique ou morale exercée avec une force brutale et souvent destructrice. On distingue souvent violence physique et violence symbolique (contrainte exercée sur des esprits), bien que ces deux formes de pression soient le plus souvent indissociables. La violence originelle a pu être considérée comme fondatrice de la société, qui doit ensuite la réglementer pour survivre...


1 page - 1,80 euro
«« « Précédent2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 109 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo