LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Rechercher un sujet

Saisissez vos mots-clés séparés par des espaces puis cochez les rubriques dans lesquelles rechercher.
Enfin choisissez le mode de recherche. "ET" signifie que tous les mots-clés doivent être trouvés et "OU" signife qu'un des mots-clés doit être présent.

Mots-clés :    Categorie :  

Résultats de la recherche

  • Catégorie
  • Popularité
  • Prix
  • Note
  • Pages
  • Publication


Toutes les catégories -> Popularité décroissante



389 résultat(s) trouvé(s)
«« « Précédent2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

Les 5 premiers résultats les plus consultés

Le destin, arbitraire divin ou nécessité aveugle ?

a)      En réalité, la conception du cours du monde comme une chaîne, ou un rouleau comme l'imagine Diderot dans Jacques le Fataliste, n'empêche pas l'existence d'un Dieu. La nécessité n'empêche pas une volonté qui ait créé un monde capable de se conduire seul. b)      Hobbes, qui est un philosophe mécaniste considérant que tout à une cause, n'en déduit pas que Dieu...


2 pages - 1,80 euro

La liberté humaine peut-elle s'accorder avec la grâce divine ?

Cela n'empêche pas, toutefois, des causes secondes de s'exercer. La volonté humaine a aussi un pouvoir. Par ailleurs, même si Dieu sait par avance ce que je ferai de ma liberté, cela n'empêche pas que je sois libre. La prescience divine n'est pas incompatible avec ma liberté.   [Le salut des hommes dépend exclusivement de la grâce divine. Les hommes sont...


2 pages - 1,80 euro

La science postule le déterminisme; la conscience semble exiger la liberté ?

Je ne suis pas mon corps, celui qui le torture ne m'atteint pas - d'où son acharnement, et la déception du sadique, qui voudrait soumettre mon âme, mais ne le peut. ■ Ainsi, dans une quelconque épreuve, le sage ne récrimine pas contre le cours du monde, ne s'emporte pas en vain, mais s'attache au contraire à ce qui dépend...


4 pages - 1,80 euro

Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit

Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit ? LIRE LE SUJET La question est ici de bien savoir en quel(s) sens l'on prend les termes « diviniser » et « péché », car la réponse sera différente selon qu'on les prend au sens strict (religieux) ou au sens figuré. Diviniser signifie en effet au sens propre « élever...


3 pages - 1,80 euro

Diviniser la vérité, n'est-ce pas pécher contre l'esprit ?

La question est ici de bien savoir en quel(s) sens l'on prend les termes « diviniser « et « péché «, car la réponse sera différente selon qu'on les prend au sens strict (religieux) ou au sens figuré. Diviniser signifie en effet au sens propre « élever au statut d'un Dieu «, mais...


3 pages - 1,80 euro

Etre libre est-ce faire uniquement ce que je veux ?

Être libre, c'est décider, par un acte de volonté qui s'incarne dans un choix. Si je n'ai plus le choix entre plusieurs possibilités, ce n'est plus une liberté mais une résignation ou une indifférence qui s'exprime, c'est-à-dire de bas degrés de liberté. La liberté de choix, c'est ce qu'on appelle le « libre arbitre ». escartes: Car, par exemple,...


4 pages - 1,80 euro

Etre libre, est-ce faire ce que je veux ?

En même façon si j'examine la mémoire, ou l'imagination, ou quelque autre faculté qui soit en moi, je n'en trouve aucune qui ne soit très petite et bornée, et qui en Dieu ne soit immense et infinie. Il n'y a que la volonté seule ou la seule liberté du franc [libre] arbitre que j'expérimente en moi être si...


4 pages - 1,80 euro

DESCARTES, Principes de la philosophie

DESCARTES, Principes de la philosophie 40. Que nous savons aussi très certainement que Dieu a préordonné toutes choses. Mais, à cause que ce que nous avons depuis connu de Dieu nous assure que sa puissance est si grande que nous ferions un crime de penser que nous eussions jamais été capables de faire aucune chose qu'il ne l'eût...


3 pages - 1,80 euro

La liberté cartésienne selon J.-P. SARTRE

Descartes a parfaitement compris que le concept de liberté renfermait l'exigence d'une autonomie absolue (i), qu'un acte libre était une production absolument neuve, dont le germe ne pouvait être contenu dans un état antérieur du monde et que, par suite, liberté et création ne faisaient qu'un. La liberté de Dieu, bien que semblable à...


1 page - 1,80 euro

La liberté, un droit sacré ?

|| L'adjectif sacré se rapporte dans un sens restreint à la religion, le sacré se distinguant, dans ce contexte, du profane. Dans un sens plus large un droit est dit sacré quand il ne doit pas être violé ni enfreint. La liberté est synonyme de l'absence de contraintes. Un homme est libre quand il agit...


2 pages - 1,80 euro

La liberté peut-elle être choisie ?

Analyse: - La liberté la capacité dont disposent certains êtres de pouvoir faire ce qu'ils veulent, c'est-à-dire de pouvoir déterminer eux-mêmes leur comportement ou de choisir leurs actes. - Choisir est un acte de la volonté qui consiste à élire une option plutôt qu'une autre. - Par définition, il existe donc un rapport premier entre le choix et liberté:...


3 pages - 1,80 euro

Connaissez-vous SPINOZA (Baruch de) ?

||SPINOZA (Baruch de) : 1632-1677    Philosophe hollandais. Né à Amsterdam dans une famille juive d'origine portugaise, il reçut une éducation juive traditionnelle, puis il étudia Hobbes et Descartes. En 1656, il fut exclu de la communauté israélite, et en 1660 il quitta Amsterdam pour s'installer à la Haye où il gagna sa vie...


2 pages - 1,80 euro

L'OBLIGATION ET DIEU : MORALE ET RELIGION ?

||L'obligation morale aurait-elle sa source dans une autorité supérieure à celle de la société; l'autorité de Dieu même, qui lui donnerait la garantie suprême d'objectivité, de valeur et de transcendance?Il va de soi que nous avons ici deux types de réponses selon qu'on admet ou qu'on rejettel'existence de Dieu, selon qu'on veut ou non...


2 pages - 1,80 euro

La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ?

  .../... Le pouvoir de refuser est infini et rend l'homme semblable à Dieu Cette détermination dans le refus révèle la puissance de ce pouvoir de refuser. En d'autres termes, le pouvoir de refuser renvoie ici à une faculté, la volonté, qui se distingue par sa puissance. On peut avec Descartes (Lettre au père Mesland), considérer notre pouvoir de...


3 pages - 1,80 euro

Article "Autorité" de l'Encyclopédie (Diderot) : commentaire détaillé

Diderot hésite entre volonté révolutionnaire et réformiste. Là, il s'attaque à la monarchie française (Louis XV), dont l'autorité est fondée sur l'absolutisme et le droit divin.   I) Critique de la monarchie absolue 1) Pas de légitimité naturelle -recours à l'analogie : autorité paternelle + politique 2)Pas de légitimité juridique -délit : mise en péril de la stabilité de la société violence : usage de...


1 page - 1,80 euro

Loi naturelle et loi morale.

||II. La loi morale. — On entend par loi morale la norme d’après laquelle la conscience dirige l’activité de l’homme vers sa fin.   A. Le caractère le plus essentiel de la loi morale est l’obligation, c’est-à-dire le devoir de s’y conformer joint à la possibilité, par suite du libre arbitre, de lui désobéir.   Le sentiment d’obligation a une origine analogue...


3 pages - 1,80 euro

Boèce, Consolation de la philosophie (résumé et analyse)

||Le problème que soulève le libre arbitre a été au centre de débats très importants au Moyen Age. Boèce tente de concilier liberté humaine et infaillibilité de la providence divine. La solution qu\'il trouve peut, à certains égards, faire penser à celle de Leibniz. Les actions humaines, prises en elles-mêmes, sont libres. Cela ne veut pas dire qu\'elles...


2 pages - 1,80 euro

Ce qui est décisif surtout, c'est ce que nous appelons l'inachèvement du monde.

Ce qui est décisif surtout, c'est ce que nous appelons l'inachèvement du monde. Le monde n'est pas fini, il continue sans cesse à se transformer, la connaissance que nous en avons ne trouve aucune conclusion, le monde ne s'explique pas par lui-même. Non seulement de telles « preuves « ne prouvent pas l'existence de Dieu, mais encore elles nous poussent à faire de lui...


4 pages - 1,80 euro
«« « Précédent2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 Suivant » »»

» Consulter également les 4 résultats sur Aide-en-philo.com

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit