LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Définition: Étymologiquement, adverbe a) En ce qui concerne l'étymologie.

Définition: Étymologiquement, adverbe a) En ce qui concerne l'étymologie. « Éternel » seroit-il l'adjectif formé du mot « être », comme « temporel » l'est de « temps », annuel d'« an », etc.? Car « être », étymologiquement si différent de l'« esse », latin, semble présenter dans sa dernière syllabe « tre », qui est...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTYMOLOGIQUE, adjectif.

Définition: ÉTYMOLOGIQUE, adjectif. A.— Relatif à l'étymologie. Science, dictionnaire, recherches étymologique(s) : Ø 1. Généralement, le mot obi désigne doublement la magie et le magicien; cependant, dans les colonies anglaises, on dit un obiman. Je n'offrirai d'autres probabilités étymologiques, sur l'origine et la signification de ce mot importé d'Afrique par les noirs dans le monde de Christophe Colomb, que...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTYMOLOGIE, substantif féminin.

Définition: ÉTYMOLOGIE, substantif féminin. A.— Science qui a pour objet la recherche de l'origine des mots en suivant leur évolution à partir de l'état le plus anciennement attesté. Être fort en étymologie latine : Ø On peut analyser un texte de bien des façons différentes, car il est tour à tour justiciable de la phonétique, de la sémantique, de...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Étuveur, -euse, substantif.

Définition: Étuveur, -euse, substantif. a) Vieux. Personne qui tient un établissement de bains : Le règlement du métier d'étuveur spécifie, en 1268, que la porte des bains doit être interdite non seulement aux malades, mais aussi à tous les gens de mauvaises moeurs, hommes ou femmes (EDMOND FARAL, La Vie quotidienne au temps de Saint Louis, 1942, page...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Étuveur, -euse, substantif.

Définition: Étuveur, -euse, substantif. a) Vieux. Personne qui tient un établissement de bains : Le règlement du métier d'étuveur spécifie, en 1268, que la porte des bains doit être interdite non seulement aux malades, mais aussi à tous les gens de mauvaises moeurs, hommes ou femmes (EDMOND FARAL, La Vie quotidienne au temps de Saint Louis, 1942,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTUVER, verbe transitif.

Définition: ÉTUVER, verbe transitif. A.— Vieilli. Baigner dans de l'eau chaude. Quand on les a baignés [des enfants] , étuvés, épongés soi-même (HONORÉ DE BALZAC, Mémoires de deux jeunes mariées, 1842, page 331 ). — Par analogie. MÉDECINE. Étuver une plaie, une contusion. On baignera et étuvera l'intérieur de la bouche avec...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTUVÉE, substantif féminin.

Définition: ÉTUVÉE, substantif féminin. ART CULINAIRE. (À l')étuvée. (Avec une) cuisson des aliments en vase clos, en utilisant la vapeur d'eau qui s'en dégage. Mettre quelque chose à l'étuvée; pommes de terre à l'étuvée. Synonyme : (à l')étouffée. Pas de viandes rôties. Tout est cuit à l'étuvée (CHARLES BAUDELAIRE, Pauvre Belgique, 1867, page 710) : Ø « Des...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESPAR, substantif masculin.

Définition: ESPAR, substantif masculin. MARINE. Longue pièce de bois (ou de métal ou de matière synthétique) utilisée comme mât, bôme, vergue, etc. Des vaisseaux coupés en deux et qui n'arrivent pas à couler s'appuient sur la mer comme sur des béquilles, laissant de toutes parts flotter leurs mâtures arrachées et leurs espars (ANTONIN ARTAUD, Le Théâtre et...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTUVE, substantif féminin.

Définition: ÉTUVE, substantif féminin. A.— Vieux, au pluriel. Salle ou établissement de bains : Ø 1. La plupart des grands seigneurs (...) ne s'étaient lavés ni rasés depuis six jours. Ordinairement, ils n'avaient jamais passé de temps si long sans aller aux étuves. MAURICE DRUON, Les Poisons de la couronne, 1956, page 72. B.— Lieu clos dont...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: Étuvage, substantif masculin.

Définition: Étuvage, substantif masculin. Action de soumettre une substance à la chaleur d'une étuve. Étuvage des biscuits, des pastilles, des peaux de mouton, du linge. On peut aussi préparer le contreplaqué, par étuvage à la vapeur (...) et le cintrer comme le bois massif (JEAN CAMPREDON, Le Bois, 1948, page 137 ). Remarque : La plupart des dictionnaires...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTUI, substantif masculin.

Définition: ÉTUI, substantif masculin. A.— Boîte ou enveloppe de protection généralement rigide et adaptée aux formes de l'objet qu'elle est destinée à contenir. Étui à aiguilles, à cigarettes, à ciseaux, à lunettes. (Quasi-)synonymes : fourreau, gaine, housse. Le drapeau roulé autour de sa hampe et recouvert de son étui (ANATOLE-FRANÇOIS THIBAULT, DIT ANATOLE FRANCE, L'Orme du mail. ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTUDIER, verbe transitif.

Définition: ÉTUDIER, verbe transitif. I.— emploi absolu. A.— [Le sujet désigne une personne qui s'intéresse à l'étude; le substantif correspondant est étude au singulier] Appliquer son esprit à l'acquisition — le plus souvent par la lecture — de connaissances dans différents domaines. Les gens qui passent le feu de la jeunesse à étudier...

3 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTUDIÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de étudier* II.— Emploi adjectival. A.— Qui est mûrement réfléchi, soigneusement mis au point. Synonyme : calculé. La réalité insoupçonnable que cacherait un discours étudié (MARCEL PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, page 588 ). Il attachait de l'importance à sa toilette et...

4 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTUDIANT, -ANTE, substantif et adjectif.

Définition: ÉTUDIANT, -ANTE, substantif et adjectif. I.— Substantif. Celui, celle qui fait des études dans un établissement d'enseignement supérieur. Jeune étudiant; étudiant pauvre; chambre, vie d'étudiant J'observais les étudiants, les étudiantes, assis autour de moi sur les bancs des amphithéâtres (SIMONE DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, page 174 ). Les étudiants inscrits...

4 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTUDE, substantif féminin.

Définition: ÉTUDE, substantif féminin. I.— Application méthodique de l'esprit, cherchant à comprendre et à apprendre. Les deux seuls biens que je demande, l'étude et le repos (BENJAMIN HENRI CONSTANT DE REBECQUE, Journaux intimes, 1804, page 159 ). Toutes les qualités d'études et de savante application de mes anciens maîtres (ERNEST RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse,...

3 pages - 1,80 ¤

Définition: -ET, -ETTE, -ELET, -ELETTE, suffixe.

Définition: -ET, -ETTE, -ELET, -ELETTE, suffixe. Suffixe diminutif, du latin -ittum, -ittam, formateur en français de très nombreux dérivés exprimant la petitesse, éventuellement avec une valeur péjorative, laudative ou hypocoristique. A.— [Le mot de base est un substantif] 1. [Le dérivé est un diminutif quantitatif.] Confer aussi affichette, boîtelette, fléchette, mantelet, planchette, wagonnet : bottinette, substantif féminin....

4 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTRUSQUE, adjectif et substantif.

Définition: ÉTRUSQUE, adjectif et substantif. A.— HISTOIRE ANCIENNE. 1. (Celui, celle, ce) qui est d'Étrurie, région de l'Italie ancienne correspondant à peu près à la Toscane actuelle; qui y habite; qui est propre à l'Étrurie, à ses habitants. Vase étrusque. Les monnaies samnites portent des caractères étrusques (JULES MICHELET, Histoire romaine, tome 1, 1831, page 36...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTRONÇONNER, verbe transitif.

Définition: ÉTRONÇONNER, verbe transitif. ARBORICULTURE. Tailler, couper les branches le long du tronc d'un arbre, en lui laissant éventuellement celles du sommet (d'après Vocabulaire de géographie agraire (PAUL FÉNELON) 1970). On a étronçonné plusieurs arbres (Dictionnaire de l'Académie française. 1835, 1878). Par métaphore. Dieu t'a élu pour être le point de suture de cette âme...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESPALMER, verbe transitif.

Définition: ESPALMER, verbe transitif. MARINE. vieux. Nettoyer la carène d'un navire et l'enduire d'un mélange de suif et de goudron pour le calfater. On trouve des amas inépuisables de bitume marin tout formé, à l'embouchure de l'Orénoque, (...) ils y sont connus sous le nom de fontaines de goudron. (...) Les marins s'en servent pour espalmer...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTRON, substantif masculin.

Définition: ÉTRON, substantif masculin. Trivial. A.— Matière fécale (de l'homme ou de certains animaux) consistante et moulée. Étron de chien (Dictionnaire de l'Académie française. 1835). Une de ces fortes latrines, où l'on marche à chaque pas sur un étron (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1865, page 177) : Ø À chaque fois qu'ils cambriolent on retrouve dans la...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTROITESSE, substantif féminin.

Définition: ÉTROITESSE, substantif féminin. A.— [En parlant de choses concrètes] 1. Caractère de ce qui est étroit, qui manque de largeur. Étroitesse des épaules, du front; étroitesse des rues. Carthage avait, en outre, le caractère d'un port de refuge, et l'étroitesse du canal d'entrée répondait sans doute à un souci de défense (MAURICE BENOIST, FRANÇOIS PETTIER, Les...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTROITEMENT, adverbe.

Définition: ÉTROITEMENT, adverbe. A.— Dans un espace peu large : Ø 1. Nous n'habitions pas chez les Bucolin qui, en ville, étaient assez étroitement logés, mais chez une soeur aînée de ma mère, dont la maison était plus vaste. ANDRÉ GIDE, La Porte étroite, 1909, page 502. — En particulier. D'une manière très ajustée. Elle donnera à...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTROIT, -OITE, adjectif.

Définition: ÉTROIT, -OITE, adjectif. A.— [Généralement avec l'idée péjorative d'un manque d'espace] 1. [En parlant de choses concrètes] Qui a peu de largeur. La mère et la fille, vont, d'une allure balancée l'une devant l'autre, par un étroit sentier creusé dans les récoltes (GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 1, L'Aveu, 1884, page 158 )....

3 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTRIVIÈRE, substantif féminin.

Définition: ÉTRIVIÈRE, substantif féminin. Courroie fixée de chaque côté de la selle et à laquelle est suspendu l'étrier. Allonger, raccourcir les étrivières. Dans le vestibule, une selle neuve, des étrivières et des brides garnissaient en évidence deux tréteaux (PAUL ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, page 445 ). — En particulier, au pluriel. Coups d'étrivières et le plus...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTRIVER, verbe intransitif.

Définition: ÉTRIVER, verbe intransitif. " Régler la longueur des étriers " (Lexique de l'homme de cheval (MARC DE SAINT-RIQUIER, JACQUES DELPORTE) 1975). Je voudrais vous voir à cheval (...) je meurs d'envie de savoir comment vous vous placez. Étrivez-vous long? Moi, je monte très court (PAUL MORAND, Les Extravagants, 1936, page 93 ). ...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 ... 16625 16626 16627 16628 16629 16630

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit