LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Définition: ÉTIREMENT, substantif masculin.

Définition: ÉTIREMENT, substantif masculin. A.— [En parlant d'une chose abstraite ou concrète] Fait d'être étiré d'une façon excessive. Étirement du récit, du temps. L'étirement des matinées paresseuses, au lendemain des soirs de tendresse (ÉMILE ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, page 781 ). L'étirement désespéré des routes de caravanes où l'Asie usa son temps et...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIRÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTIRÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de étirer* II.— Emploi adjectival. A.— [En parlant d'une chose] 1. TECHNOLOGIE. Qui est obtenu par étirage. Acier, fer étiré. — Emploi comme substantif masculin. Un étiré. " Barre obtenue par étirage " (Petit dictionnaire technique (PIERRE POIGNON) 1967). 2. PHONÉTIQUE. ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Étirage, substantif masculin.

Définition: Étirage, substantif masculin. TECHNOLOGIE. Action d'étirer. a) MÉTALLURGIE. Étirage des métaux; étirage à la filière, au laminoir (confer Histoire générale des sciences (SOUS LA DIRECTION DE RENÉ TATON), tome 3, volume 2, 1964, page 190). b) PEAUSSERIE. L'odeur musquée des ateliers d'écorchement, d'écharnement et d'étirage des peaux se mêlait aux...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIQUETTE, substantif féminin.

Définition: ÉTIQUETTE, substantif féminin. A.— [Par référence à une dénomination précise concernant un objet ou une personne] 1. Petit écriteau généralement en carton ou en papier que l'on fixe sur un objet pour donner la dénomination, la provenance, la destination, le prix, etc. Étiquettes gommées; l'étiquette d'un magasin. On passa au cou de chaque prisonnier une étiquette...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTIQUETEUR, -EUSE, substantif.

Définition: ÉTIQUETEUR, -EUSE, substantif. Celui, celle qui pose des étiquettes sur les marchandises destinées à la vente. — Emploi adjectival. Le couvent prenait un petit air de manufacture. Il y avait des frères emballeurs, des frères étiqueteurs (ALPHONSE DAUDET, Lettres de mon moulin, 1869, page 230 ). Remarque : Larousse du xxe. siècle en six volumes-Grand...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIQUETER, verbe transitif.

Définition: ÉTIQUETER, verbe transitif. A.— Fixer une étiquette en l'attachant avec une ficelle ou en la collant Étiqueter un flacon. L'apothicaire (...) passait seul de longues heures à étiqueter, à transvaser, à reficeler (GUSTAVE FLAUBERT, Madame Bovary, tome 2, 1857, page 93 ). B.— Au figuré. Caractériser quelqu'un, quelque chose d'un mot, comme par une...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIQUE, adjectif.

Définition: ÉTIQUE, adjectif. A.— MÉDECINE et. usuel. 1. [En parlant d'une personne, d'un animal ou d'une partie du corps] Qui est affecté d'étisie; qui est d'une maigreur extrême. Devenir, mourir étique. Un chapon, un poulet étique (Dictionnaire de l'Académie Française). (Quasi-)synonymes : décharné, desséché, squelettique; (quasi-) antonymes : dodu, gras. Ils [les bohémiens] conduisaient par des brides...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIOLOGIE, AITIOLOGIE, substantif féminin.

Définition: ÉTIOLOGIE, AITIOLOGIE, substantif féminin. A.— PHILOSOPHIE. Discipline qui a pour objet la recherche des causes. L'étiologie et l'épistémologie d'Aristote (Dictionnaire de théologie catholique (A. VACANT, E. MANGENOT) tome 4,1, 1920, page 1227 ). B.— MÉDECINE PATHOLOGIE. Étude des causes des maladies; ces causes elles-mêmes (confer Dictionnaire français de médecine et de biologie...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIOLOGIE, AITIOLOGIE, substantif féminin.

Définition: ÉTIOLOGIE, AITIOLOGIE, substantif féminin. A.— PHILOSOPHIE. Discipline qui a pour objet la recherche des causes. L'étiologie et l'épistémologie d'Aristote (Dictionnaire de théologie catholique (A. VACANT, E. MANGENOT) tome 4,1, 1920, page 1227 ). B.— MÉDECINE PATHOLOGIE. Étude des causes des maladies; ces causes elles-mêmes (confer Dictionnaire français de médecine et de biologie...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESPADON, substantif masculin.

Définition: ESPADON, substantif masculin. A.— Grande et large épée à deux tranchants se maniant à deux mains. Jouer de l'espadon (Dictionnaire de l'Académie Française). C'était un capitaine des archers de l'ordonnance du roi armé de pied en cap, et l'espadon à la main (VICTOR HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, page 89 ). — Spécialement. ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIOLER, verbe transitif.

Définition: ÉTIOLER, verbe transitif. A.— HORTICULTURE. [Le complément d'objet direct désigne certains légumes : endive, céleri, etc.] Décolorer, rendre grêle et moins amer par culture à l'abri de l'air, de la lumière. La lumière plus ou moins faible nourrit ou étiole les portions vertes des plantes (HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Philosophie de l'Art, tome 1, 1865, page...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTIOLEMENT, substantif masculin.

Définition: ÉTIOLEMENT, substantif masculin. A.— [À propos de certains légumes ou de plantes en général] Action d'étioler une plante, de la rendre décolorée, grêle, moins amère en la cultivant à l'abri de l'air, de la lumière, ou d'affaiblir sa vitalité en la privant des conditions favorables à un épanouissement normal; résultat de cette action. L'étiolement demande...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIOLÉ, -ÉE, participe passé et adjectif.

Définition: ÉTIOLÉ, -ÉE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de étioler* II.— Emploi adjectival. A.— HORTICULTURE. [En parlant de certains légumes] Qui s'est décoloré, qui est devenu grêle et moins amer en poussant à l'abri de l'air et de la lumière. Légumes verts, salades, choux..., beaucoup plus riches en vitamines, en...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTINCELLEMENT, substantif masculin.

Définition: ÉTINCELLEMENT, substantif masculin. A.— Action d'étinceler; résultat de l'action. 1. Action d'étinceler, par émission de rayons lumineux; état qui en résulte. À Roquebrune, chaque soir, les lucioles racontaient leur bonheur de vivre, dans un étincellement spasmodique (ANDRÉ GIDE, Journal, 1931, page 1054 ). 2. État d'un corps qui, recevant des rayons lumineux, les renvoie, scintille...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTINCELLE, substantif féminin.

Définition: ÉTINCELLE, substantif féminin. A.— Parcelle incandescente. 1. projetée avec force d'un corps enflammé duquel elle se détache. Il lui est interdit d'allumer du feu. La moindre étincelle embrase la pignada. L'incendie est le risque irrémédiable de ces contrées (JOSEPH DE PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, page 123 ). Confer boudin exemple 1 : Ø 1.... quand elle...

3 pages - 1,80 ¤

Définition: ÉTINCELER, verbe intransitif.

Définition: ÉTINCELER, verbe intransitif. A.— Vieilli. Lancer des étincelles. Les charbons étincelaient de petites aigrettes pétillantes (CHARLES NODIER, Trilby ou le lutin d'Argail, 1822, page 121 ). Pencroff attaqua le granit, et pendant une demi-heure, à la lueur des torches, il en fit voler les éclats autour de lui. La roche étincelait sous son pic (JULES...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTINCELANT, -ANTE, participe présent et adjectif.

Définition: ÉTINCELANT, -ANTE, participe présent et adjectif. I.— Participe présent de étinceler* II.— Emploi adjectival. A.— Qui étincelle. 1. Qui jette une lumière brillante par émission de rayons lumineux. Étoiles étincelantes (MADAME COTTIN, Mathilde, tome 4, 1805, page 327 ). Étincelantes bougies (HONORÉ DE BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, page 66 ). La...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: Étincelage, substantif masculin.

Définition: Étincelage, substantif masculin. MÉDECINE. 1) Utilisation des étincelles produites par un courant électrique de haute fréquence à tension très élevée dans un but thérapeutique en dermatologie. Il faut leur préférer les procédés de destruction utilisés couramment par les dermatologistes : application de neige carbonique, ablation (...) par étincelage (DICTIONNAIRE ENCYCLOPÉDIQUE QUILLET. Médecine, ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIER, substantif masculin.

Définition: ÉTIER, substantif masculin. Canal faisant communiquer un marais littoral avec la mer à marée haute. Les étiers des marais salants; le curage des étiers. Des ponts de décharge sur les bras, boires et étiers (CHARLES BRICKA, Cours de chemins de fer, tome 1, 1894, page 78 ). Pour arriver à la vasière, l'eau de mer s'engage d'abord...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTIAGE, substantif masculin.

Définition: ÉTIAGE, substantif masculin. HYDROLOGIE. Niveau annuel moyen des basses eaux d'un cours d'eau, à partir duquel on mesure les crues. Les eaux sont au-dessous de l'étiage. La cote d'étiage est généralement celle du niveau supérieur des fondations des ouvrages (J. BOURDE, Les Travaux publics, 1929, page 329) : Ø Ils venaient précisément d'examiner la Snowy. Les...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESPADON, substantif masculin.

Définition: ESPADON, substantif masculin. A.— Grande et large épée à deux tranchants se maniant à deux mains. Jouer de l'espadon (Dictionnaire de l'Académie Française). C'était un capitaine des archers de l'ordonnance du roi armé de pied en cap, et l'espadon à la main (VICTOR HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, page 89 ). — Spécialement. ...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTHYLISME, substantif masculin.

Définition: ÉTHYLISME, substantif masculin. MÉDECINE. Consommation habituelle excessive de boissons alcoolisées; les phénomènes pathologiques qui en résultent (synonyme : alcoolisme). [L'abbé] , se croyant ainsi soupçonné d'éthylisme sacré, devint pâle (HERVÉ BAZIN, Vipère au poing, 1948, page 181) : Ø ... tout se paie bien entendu. Éthylisme : ascite et cirrhose; stupéfiants : police et bonheur tarifié; passion : fatigue; tendre amour :...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTHYLIQUE, adjectif et substantif.

Définition: ÉTHYLIQUE, adjectif et substantif. A.— CHIMIE. Qui contient le radical éthyle. Éther éthylique. Une intoxication par l'aldéhyde éthylique (JEAN DELAY, Études de psychologie médicale, 1953, page 213 ). — En particulier. Alcool éthylique (confer alcool I A). Alcool éthylique pur. Synonyme : éthanol. L'alcool éthylique officinal est l'alcool rectifié du commerce (P. LEBEAU, G....

1 page - 1,80 ¤

Définition: Éthylénique, adjectif.

Définition: Éthylénique, adjectif. Qui concerne l'éthylène, qui appartient à l'éthylène, qui renferme la double liaison caractéristique de l'éthylène. (Double) liaison éthylénique; composé éthylénique; carbure, série éthylénique (confer oléfine). L'aptitude à la polymérisation appartient à un grand nombre de molécules organiques non saturées : hydrocarbures ou dérivés éthyléniques et polyéthyléniques, hydrocarbures acétyléniques, aldéhydes, composés cycliques, etc. (GEORGES CHAMPETIER, Chimie...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTHYLÈNE, substantif masculin.

Définition: ÉTHYLÈNE, substantif masculin. Hydrocarbure non saturé, de formule C2 H4, incolore, peu odorant, inflammable, obtenu notamment par deshydratation de l'alcool éthylique et premier terme de la série des hydrocarbures à double liaison. Éthylène tétraiodé; bromure, chlorure d'éthylène; oxyde d'éthylène. Synonyme vieux : gaz oléfiant. Les paraffines synthétiques provenant de la polymérisation de l'éthylène (GEORGES CHAMPETIER, Chimie macromoléculaire, ...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 ... 16685 16686 16687 16688 16689 16690

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit