LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Définition: ESTIMATEUR, substantif masculin.

Définition: ESTIMATEUR, substantif masculin. Personne qui estime. A.— [Avec une idée d'évaluation plus ou moins exacte] Personne qui fait ou peut faire une estimation. 1. Personne chargée de déterminer le prix, la valeur financière qui doit être attribué(e) à telle chose. (Quasi-)synonymes : expert, priseur. Quoique la banque ait été trompée quelquefois par ses estimateurs sur la...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTIMABLE, adjectif.

Définition: ESTIMABLE, adjectif. A.— [Correspond à estime B] Qui mérite, suscite l'estime. 1. [En parlant d'une personne] Qui mérite, suscite l'estime pour ses qualités intellectuelles, ses vertus morales, etc. Un individu n'est estimable et aimable qu'à proportion que sa volonté est éclairée et bienveillante (ANTOINE-LOUIS-CLAUDE DESTUTT DE TRACY. Élémens d'idéologie, 1801, page 267 )....

2 pages - 1,80 ¤

Définition: EST(H)ONIEN, -IENNE, (ESTONIEN, ESTHONIEN, ESTONIENNE, ESTHONIENNE) adjectif et substantif.

Définition: EST(H)ONIEN, -IENNE, (ESTONIEN, ESTHONIEN, ESTONIENNE, ESTHONIENNE) adjectif et substantif. A.— (Celui, celle) qui est né(e) en Est(h)onie (république balte de l'U.R.S.S. depuis 1940) ou qui y habite. Les Esthoniens. Le délégué esthonien aimait Molière (JEAN GIRAUDOUX, Siegfried et le Limousin, 1922, page 218 ). B.— [En parlant d'un inanimé] 1. Emploi adjectival. Relatif...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉTISME, substantif masculin.

Définition: ESTHÉTISME, substantif masculin. Attitude de l'esthète qui affecte le culte exclusif du beau : Ø ... je crois qu'il ne faut rien réformer, qu'il faut prendre le livre tel qu'il est, et jouir ainsi de ses sensualités et ses violences. En italien ce doit être merveilleux — même les naïvetés — (l'esthétisme, l'affectation d'immoralisme et de supériorité...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉTISER, verbe intransitif.

Définition: ESTHÉTISER, verbe intransitif. S'engager dans des discussions subtiles et prétentieuses à propos d'article Cathos a ses jeudis, (...) son « armée de poètes », au milieu desquels elle esthétise et raffine (PAUL LÉAUTAUD, Le Théâtre de Maurice Boissard, 1943, page 141) : Ø ... et elle était complétée, cette fureur, dans mon rêve, de ce que je...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESCRIMEUR, -EUSE, substantif.

Définition: ESCRIMEUR, -EUSE, substantif. Celui qui fait de l'escrime. Escrimeur à l'épée, au fleuret, au sabre; escrimeur de grand renom. L'escrimeur qui voit arriver sur lui la pointe de son adversaire sait bien que c'est le mouvement de la pointe qui a entraîné l'épée (HENRI BERGSON, Les Deux sources de la morale et de la religion, 1932,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Esthétiquement, adverbe a) De façon esthétique; selon des lois, des exigences de beauté.

Définition: Esthétiquement, adverbe a) De façon esthétique; selon des lois, des exigences de beauté. Voici ce que je pense : (...) la croix est une chose laide, esthétiquement parlant (GUSTAVE FLAUBERT, Correspondance, 1873, page 87 ). b) Selon ce qui touche à l'esthétique (confer ce mot II A). Mais cela même à quoi M. Gide se...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉTIQUE, adjectif et substantif féminin.

Définition: ESTHÉTIQUE, adjectif et substantif féminin. I.— Adjectif. A.— Qui est motivé par la perception et la sensation du beau. Jugement esthétique; émotions, sensations esthétiques. Tout désir de faire du beau style pour le plaisir d'en faire, pour se donner et pour donner aux lecteurs des jouissances esthétiques, est pour lui proprement inconcevable (NATHALIE SARRAUTE, L'Ère...

2 pages - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉTICISME, substantif masculin.

Définition: ESTHÉTICISME, substantif masculin. Théorie selon laquelle toute expression artistique et toute appréhension du sentiment du beau seraient plus affaire de sensibilité que de raison. Ce qui ne passera pas (...) c'est la pureté de style de trente autres peintures (...) qui font de son salon et de sa bibliothèque [de Kerley] le plus charmant cadre où donner...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉTICIEN, -IENNE, substantif.

Définition: ESTHÉTICIEN, -IENNE, substantif. A.— Personne douée pour, qui s'adonne à l'esthétique (confer ce mot II A). On a dit enfin que c'était [Ruskin] un pur esthéticien et que sa seule religion était celle de la Beauté (MARCEL PROUST, Pastiches et mélanges. 1919, page 152) : Ø On n'enseigne pas à faire du beau. L'artiste qui résout...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÈTE, substantif.

Définition: ESTHÈTE, substantif. Personne qui professe le culte du beau. Confer baragouin exemple 4 : Ø 1.... par l'importance cruciale qu'ils confèrent à la forme, leur volonté de faire reposer la littérature sur une convention, de s'élever au-dessus de l'universelle intelligibilité, de n'être accessibles qu'aux initiés (...) les troubadours peuvent être tenus pour des ancêtres de maint esthète moderne. JULIEN BENDA,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉSIO-, élément préfixe.

Définition: ESTHÉSIO-, élément préfixe. Élément préfixal tiré du grec a?s??s?? " perception par les sens ", qui entre dans la composition d'un certain nombre de mots savants : esthésiogène, adjectif , PHYSIOLOGIE. " Qui produit la sensibilité ou l'accentue " (Confer Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUDMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTHÉSIO-, élément préfixe.

Définition: ESTHÉSIO-, élément préfixe. Élément préfixal tiré du grec a?s??s?? " perception par les sens ", qui entre dans la composition d'un certain nombre de mots savants : esthésiogène, adjectif , PHYSIOLOGIE. " Qui produit la sensibilité ou l'accentue " (Confer Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUDMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome...

1 page - 1,80 ¤

Définition: -ESTHÉSIE, élément suffixe.

Définition: -ESTHÉSIE, élément suffixe. Élément suffixal tiré du grec a?s??s?? " sensation, perception " toujours productif et servant à former des substantifs féminins désignant des sensations, des perceptions particulières. A.— [Le 1er. élément est un élément préfixe tiré du grec] : cénesthésie* - - , cryptesthésie* - - ,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ÉTEUF, ESTEUF, substantif masculin.

Définition: ÉTEUF, ESTEUF, substantif masculin. Vieux et rare. Petite balle utilisée au jeu de longue paume. Mais bah! vous voulez être un gaillard populaire, adoré des bourgeois et des marchands d'esteufs (VICTOR HUGO, Ruy Blas, 1838, III, 5, page 406 ). — Locution figurée. Renvoyer l'éteuf. " Repousser avec vigueur (...) une injure, une raillerie...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTERLIN, substantif masculin.

Définition: ESTERLIN, substantif masculin. A.— Ancien poids utilisé par les orfèvres et qui équivalait à la vingtième partie de l'once, soit environ 1,5 g actuel. Il y a cent soixante esterlins au marc (Dictionnaire de l'Académie française. 1798-1878). Remarque : On rencontre en ce sens dans la documentation la forme estellin. Deux statues (...) pesant ensemble dix-sept...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESCRIMEUR, -EUSE, substantif.

Définition: ESCRIMEUR, -EUSE, substantif. Celui qui fait de l'escrime. Escrimeur à l'épée, au fleuret, au sabre; escrimeur de grand renom. L'escrimeur qui voit arriver sur lui la pointe de son adversaire sait bien que c'est le mouvement de la pointe qui a entraîné l'épée (HENRI BERGSON, Les Deux sources de la morale et de la religion, 1932,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: Estérification, substantif féminin.

Définition: Estérification, substantif féminin. Action d'estérifier. La mise en chaîne de l'acide nucléique, serait réalisée par l'estérification d'un alcoyle du pentose (PAUL MORAND, Aux Confins de la vie, 1955, page 78 ). L'étude des graisses du sang a été complétée par la mesure du coefficient d'estérification du cholestérol (MAURICE BARIÉTY, CHARLES COURY, Histoire de la médecine,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTER2, verbe intransitif.

Définition: ESTER2, verbe intransitif. DROIT. Ester en jugement, en justice. Soutenir une action en justice, soit comme demandeur, soit comme défendeur. La femme ne peut ester en jugement sans l'autorisation de son mari (Code civil des Français (ou Code Napoléon) 1804, article 215, page 41 ). Les états admis à ester en justice devant la Cour...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTER1, substantif masculin.

Définition: ESTER1, substantif masculin. CHIMIE. Composé organique résultant de la condensation d'une molécule d'alcool et d'une molécule d'acide (notamment d'un acide carboxylique*) avec élimination d'une molécule d'eau. Ester phosphorique (Confer acrylique exemple 3). Synonymes : vieillis éther, éther-sel (confer éther II B 1) : Ø Nous avons vu que certaines variétés [de silice] contenaient du bore. Après attaque pour...

1 page - 1,80 ¤

Définition: EST-CE QUE, QU'EST-CE QUE, QU'EST-CE QUI, QUI EST-CE QUI, morphème interrogatif.

Définition: EST-CE QUE, QU'EST-CE QUE, QU'EST-CE QUI, QUI EST-CE QUI, morphème interrogatif. Courant. [Employé seul ou précédé d'un pronom, d'un adjectif ou d'un adverbe interrogatif] Introduit une interrogation directe qui conserve l'ordre des mots de la phrase énonciative. A.— [Est-ce que, morphème invariable non précédé d'un mot interrogatif] L'interrogation est dite totale et porte...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTANCIA, substantif féminin.

Définition: ESTANCIA, substantif féminin. [En Amérique latine] Grand domaine réservé à l'élevage; par métonymie, maison d'habitation, ensemble de bâtiments établis sur ce domaine. Les estancias où s'élèvent les troupeaux (JULES VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, tome 1, 1868, page 176 ). J'habitais (...) une estancia confortable, carrée, sans style, abritée par un bouquet d'eucalyptus (PAUL MORAND,...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTAMPILLER, verbe transitif.

Définition: ESTAMPILLER, verbe transitif. Marquer d'une estampille. Briquet estampillé par la Régie; timbre estampillé. Les fabricants estampillent les produits de leurs manufactures (Dictionnaire de l'Académie française. 1835-1932). Les limiers de vénerie Qu'on estampille sur le flanc D'un chiffre ou bien d'une armoirie (HENRI MURGER, Les Nuits hiver, 1861, page 77 ). Un grand papier, estampillé de...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTAMPILLE, substantif féminin.

Définition: ESTAMPILLE, substantif féminin. A.— Marque originale ou officielle, cachet apposé à un document écrit, à une marchandise, à un meuble, pour garantir son authenticité ou son origine, pour attester le paiement de droits fiscaux. Estampille officielle; apposer une estampille. Boeufs, moutons, vaches et chevaux, marqués au fer chaud de l'estampille du maître (JULES VERNE, Les Enfants...

1 page - 1,80 ¤

Définition: ESTAMPER2, verbe transitif.

Définition: ESTAMPER2, verbe transitif. Familier. Tromper un client sur la qualité de la marchandise, faire payer trop cher. Se faire estamper. On ne doit pas estamper le client (MARCEL PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, page 1083) : Ø Se marier pour des fins sociales, familiales, pour rendre heureuse une petite, — non. Il s'agit seulement d'avoir...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 ... 16642 16643 16644 16645 16646 16647

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit