LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Autrui peut-il m'aider ?

||L'énoncé du sujet est quelque peu déroutant. Pris au sens littéral, il est en effet évident qu 'autrui peut m'aider et on ne voit pas où est le problème. Il convient donc de « problématiser « cette question, de lui donner un sens philosophique. On peut par exemple le faire en se demandant si je puis considérer autrui...

4 pages - 1,80 ¤

Toute connaissance autre que scientifique doit-elle être considérée comme une illusion ?

||DEFINITIONS: •     Toute : ici, adjectif indéfini ; une quelconque, n'importe quelle (connaissance prise au hasard parmi la totalité des connaissances). •     Connaissance (latin cognitio, fait de connaître) : acte par lequel l'esprit saisit un objet, se rend présent (au sens ou à l'intelligence) cet objet en s'efforçant...

10 pages - 1,80 ¤

Que gagne-t-on à perdre ses illusions ?

||Cette question pose le problème de la fonction de l'illusion et de ses rapports avec la vérité, problématique souvent proposée sous des formulations diverses comme : « En quel sens peut-on dire que l'homme a besoin d'illusion ? «, « Pensez-vous que c'est l'illusion et non le savoir qui rend heureux ? «, ou encore « Lorsque la...

12 pages - 1,80 ¤

Suis-je l'esclave de mon corps ?

La mort est ainsi conçue comme une libération de l'âme qui se défait de son corps et peut alors graviter dans les sphères intelligibles du monde des Idées. Le corps est périssable et l'âme immortelle. Le corps est tyrannique parce que périssable : il a des besoins nécessaires comme il a des caprices. La domination du corps passe par...

4 pages - 1,80 ¤

La folie n'est-elle qu'une simple maladie ?

L'hospitalisation permet de contrôler les influences pathogènes de l'environnement du malade.   [La folie n'a pas toujours été considérée comme une maladie mentale. Elle est étroitement liée à des circonstances culturelles et sociales. Vouloir guérir la folie pose le problème de la normalité.] La folle corrige la raison Michel Foucault, dans son Histoire de la folie à l'âge classique, rappelle que le...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on connaître sans agir ?

Lorsque Descartes accède dans la seconde méditation à la certitude de l'ego (sum, existo), aucun agir pratique extériorisé n'a été nécessaire à son obtention. Il n'a été question que de feinte de l'esprit, d'expérience de pensée ("supposons que je sois... ") - plus exactement de méditation. La méditation permettant l'accès au principe de la...

2 pages - 1,80 ¤

L'Europe a-t-elle une unité spirituelle ?

Lorsque Descartes accède dans la seconde méditation à la certitude de l'ego (sum, existo), aucun agir pratique extériorisé n'a été nécessaire à son obtention. Il n'a été question que de feinte de l'esprit, d'expérience de pensée ("supposons que je sois... ") - plus exactement de méditation. La méditation permettant l'accès au principe de la...

3 pages - 1,80 ¤

La morale est-elle à l'origine de la philosophie ?

La philosophie est donc aussi une réflexion sur le savoir, c'est-à-dire une « science » de l'esprit conçue avant tout comme une connaissance de ses propres limites. La distinction entre le vrai et le faux est une dimension aussi fondamentale dans la constitution de la philosophie comme discipline autonome que celle du bien et du mal, du juste ou de...

3 pages - 1,80 ¤

Socialisme et christianisme sont-ils inconciliables ?

La philosophie est donc aussi une réflexion sur le savoir, c'est-à-dire une « science » de l'esprit conçue avant tout comme une connaissance de ses propres limites. La distinction entre le vrai et le faux est une dimension aussi fondamentale dans la constitution de la philosophie comme discipline autonome que celle du bien et du mal, du juste ou de...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie grecque a-t-elle inspiré le christianisme primitif ?

 ||Le mysticisme chrétien de saint Paul s’oppose à la «sagesse« de la philosophie grecque, profane et rationaliste. Les doctrines chrétiennes du salut, de la résurrection, sont étrangères à la philosophie grecque.||...

2 pages - 1,80 ¤

La raison est-elle l'instrument privilégié de la connaissance ?

RAISON (lat. ratio, calcul; faculté de calculer, de raisonner) Ce terme connaît deux grandes acceptions : soit il désigne la faculté de penser, la « raison humaine », soit il désigne un principe d'explication, la « raison des choses ». En tant que faculté de penser, la raison peut se définir encore en plusieurs sens, soit...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il tout démontrer ?

Or, pour définir un terme, il faut d'autres termes: on entre ainsi dans une régression à l'infini dont on ne peut sortir. Il est donc vain de croire pouvoir tout démontrer. Seule la géométrie échappe relativement à ce problème. Non pas parce qu'elle parvient à tout démontrer, mais parce qu'elle «ne suppose que des choses claires et constantes...

2 pages - 1,80 ¤

La géométrie suit-elle un ordre parfait ?

||Esprit géométrique, ou esprit de géométrie   Désigne la faculté, propre à la raison, de mener des démonstrations rigoureuses à partir des principes. C\'est cet esprit qui préside à la construction des raisonnements mathématiques. Esprit de finesse   Désigne la faculté, propre au «cœur« ou à l\'intuition, d’apercevoir les principes premiers auxquels le raisonnement ne peut conduire (la nature du temps, de l’espace,...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme peut-il se sauver lui-même ?

||«Pesons le gain et la perte, en prenant croix (en pariant) que Dieu est. Estimons ces deux cas: si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter.«   Blaise Pascal||...

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire qu'il y a un progrès en philosophie ?

Socrate, interrogateur infatigable et grand « bousilleur » d'idées reçues, tente toujours de dénoncer les idées toutes faites, les clichés, bref l'illusion de savoir. Socrate, dialoguant avec ses concitoyens, ne cherche pas à leur délivrer une vérité préfabriquée qu'il ne possède d'ailleurs pas. Il cherche à mettre en évidence l'insuffisance de réponses traditionnelles, et à retrouver avec son interlocuteur, par un...

5 pages - 1,80 ¤

L'essence de toute chose est-elle immuable ?

L\'« essence » est traditionnellement opposée à l\'« existence » en philosophie. L\'essence désigne ce qu\'une chose, une réalité ou un être est fondamentalement, au-delà de la temporalité. L\'existence, quant à   elle, se situe dans le temps et éprouve les lois du devenir. Elle se vit et s\'éprouve, mais elle ne traduit un individu qu\'à un moment donné du...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme ne désire-t-il que ce qui lui est utile ?

Note : 5.3/10

- Nous aurons raison. [...] - ...qu'en est-il du désir qui va au-delà de cette limite [celle de la nécessité], le désir de mets plus élaborés que ceux que nous venons de décrire, un désir dont on peut se débarrasser pour la plupart d'entre nous si dès l'enfance on a appris à le réprimer? Ce désir n'est-il pas...

4 pages - 1,80 ¤

Le langage peut-il nous trahir ?

Note : 5.3/10

Quand nous éprouvons de l'amour ou de la haine, quand nous nous sentons joyeux ou tristes, est-ce bien notre sentiment lui-même qui arrive à notre conscience avec les mille nuances fugitives et les mille résonances profondes qui en font quelque chose d'absolument nôtre ? Nous serions alors tous romanciers, tous poètes, tous musiciens. Mais le plus souvent, nous n'apercevons...

5 pages - 1,80 ¤

Les mots ne sont-ils que de simples conventions arbitraires ?

Note : 5.3/10

   ||Logique   Au sens classique du terme, c\'est avant tout une analyse des éléments qui composent le langage. Elle établit, à partir de ce dernier, des règles de raisonnement. Aristote est le fondateur de la logique. Ce n\'est que vers la fin du XIXe siècle que la logique se séparera du langage pour se rapprocher des mathématiques.   Guillaume d\'Ockham   Théologien et philosophe anglais...

3 pages - 1,80 ¤

L'Eglise doit-elle exercer un pouvoir politique ?

Note : 5.3/10

POLITIQUE (gr. polis, cité) Hannah Arendt, commentant Aristote, distingue le politique qui...

2 pages - 1,80 ¤

Le philosophe doit-il s'engager ?

Note : 5.3/10

L'engagement politique, entre obligation et vocation. A. Le savoir et l'acuité intellectuelle qui découlent de l'étude philosophique font obligation à ceux qui les ont acquis de se consacrer à la direction des affaires publiques. Par exemple, le philosophe de la République de Platon a pour devoir de « redescendre dans la caverne « (livre VII) pour éclairer ses...

4 pages - 1,80 ¤

Nietzsche était-il fasciste ?

Note : 5.3/10

L'engagement politique, entre obligation et vocation. A. Le savoir et l'acuité intellectuelle qui découlent de l'étude philosophique font obligation à ceux qui les ont acquis de se consacrer à la direction des affaires publiques. Par exemple, le philosophe de la République de Platon a pour devoir de « redescendre dans la caverne « (livre VII) pour éclairer ses...

2 pages - 1,80 ¤

La morale est-elle l'arme des faibles ?

Note : 5.3/10

Cette croyance, qui fait de l'homme le fondateur des valeurs, a été perdue. D'où l'idée d'un « retour » et même d'un « nouveau retour », qui marque que ce retour s'est déjà produit autrefois. Mais d'un retour qui ne saurait être une simple reprise. D'un retour dont il faut profiter pour mieux connaître l'homme, aller plus au...

6 pages - 1,80 ¤

Nietzsche était-il un mystique ?

Note : 5.3/10

Cette croyance, qui fait de l'homme le fondateur des valeurs, a été perdue. D'où l'idée d'un « retour » et même d'un « nouveau retour », qui marque que ce retour s'est déjà produit autrefois. Mais d'un retour qui ne saurait être une simple reprise. D'un retour dont il faut profiter pour mieux connaître l'homme, aller plus au...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler d'une philosophie contre nature ?

Note : 5.3/10

La légitimité « naturelle » de la philosophie   -          Que semble chercher toute philosophie ? Si la référence à la philosophie grecque est toujours légitime, c'est que les visées d'alors restent inchangées : exercice de la vertu, de la justice, accession à la sagesse. La finalité de ces objectifs est évidemment politique, et une telle posture est nécessaire à qui souhaite vivre en communauté,...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16521 16522 16523 16524 16525 16526 16527 16528 16529 16530 16531 16532 16533 16534 16535 16536 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 ... 16858 16859 16860 16861 16862 16863

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit