LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

L'apparence est-elle toujours trompeuse ?

||Si nous entendons par apparence tout aspect d'une chose en tant qu'il est considéré comme différent de la chose elle-même, de la réalité, dont l'« apparence « serait ainsi l'antonyme, il va de soi que l'apparence est par définition fausse et donc trompeuse. Dès lors la question n'a plus guère de sens. En revanche, si nous entendons par...

7 pages - 1,80 ¤

Faut-il reconnaître quelqu'un comme son maître ?

Termes du sujet: — Faut-il : est-il nécessaire, indispensable, essentiel ?  — reconnaître : verbe à connotation hégélienne, et ce d'autant plus que le terme «maître« fait son apparition dans l'intitulé un peu plus loin. Reconnaître, c'est, chez Hegel, poser une autre conscience comme sujet autonome et humain (comme «maître«). Cette reconnaissance est obtenue...

13 pages - 1,80 ¤

Toute oeuvre d'art nous parle-t-elle de l'homme ?

cours sur le sens de l'histoire). L'artiste comme le grand homme politique saisit cet Esprit et le porte à la claire conscience. En retour, il permet à ce peuple de prendre plus clairement conscience de lui-même, de sa manière de vivre, de sentir, de penser. Par exemple, à la puissance de l'esprit religieux au Moyen - Age correspond...

3 pages - 1,80 ¤

Le travail permet-il à l'homme de devenir une personne ?

- Personnel : a) Qui se rapporte à la personne en un sens quelconque du mot ou à la personnalité au sens b. b) (Jur.) Qui concerne les personnes par opposition aux choses ; opposé à réel (impôt personnel, par opposition à impôt réel). c) Individuel, propre. d) Qui rapporte tout à soi, qui ne tient pas compte...

5 pages - 1,80 ¤

Si le désir est l'essence de l'Homme, a-t-il un sens à vouloir le maîtriser ?

Si donc le désir est l'essence de l'Homme, il semble impossible de vouloir s'en rendre maître.Mais y a-t-il, ou plutôt n'y a-t-il pas de l'involontaire dont je puisse me rendre maître, par exemple, je n'ai pas décidé d'avoir faim, n'ai-je pas le pouvoir de résister à ce besoin ? Aussi on peut se poser la question de savoir...

2 pages - 1,80 ¤

Justice et violence ?

La douceur de Scipion eut donc en définitive des conséquences plus catastrophiques que la cruauté d'Annibal. De même Borgia eut l'habileté de confier l'administration de la Romagne à «Messire Remy d'Orque», homme cruel et expéditif » qui, à force de violences, «remit le pays en tranquillité et union », mais s'attira bien des haines sourdes par ses rigueurs....

6 pages - 1,80 ¤

Justice et charité ?

M. Albert Bayet, à propos de la charité de saint Martin qui donne au pauvre la moitié de son manteau, remarque : « Cela fait un saint de plus, cela ne fait pas un pauvre de moins. » Soulager telle ou telle misère n'est pas une solution suffisante au problème de l'injustice économique. 4° Enfin s'il est vrai que...

3 pages - 1,80 ¤

Dieu existe-t-il ?

Cette théorie, si elle justifie nos limites (nous n'avons pas un esprit infini par exemple), explique moins bien nos souffrances positives. N'eût-il pas été possible à Dieu que - tout en demeurant des créatures bornées - nous éprouvions moins de misères? Aussi toutes les théodicées sont aujourd'hui quelque peu démodées. Le croyant reconnaîtra simplement que le mal est...

6 pages - 1,80 ¤

LA LIBERTÉ EST-ELLE L'ACCEPTATION DE LA NÉCESSITÉ ?

La biologie ne rend-elle pas compte de tous nos gestes par le jeu des échanges chimiques, l'action des hormones? La psychanalyse n'éclaire-t-elle pas nos comportements les plus mystérieux à partir des « complexes » que les circonstances de notre enfance ont, à notre insu, noués dans notre psychisme ? La sociologie retrouvera à la source de nos actes...

3 pages - 1,80 ¤

Le libre-arbitre est-il un mythe ou une réalité ?

Comprenez-vous? intérêt, passion, rien. L'acte désintéressé; né de soi; l'acte aussi sans but; donc sans maître; l'acte libre; l'acte autochtone. » Pour obtenir la suite et la fin de ce devoir un second et dernier code PassUp vous est demandé.  CITATIONS: « La principale perfection de l'homme est d'avoir un libre arbitre, et [...] c'est ce qui le rend...

5 pages - 1,80 ¤

Les périls du langage ?

Il tente cette gageure de fonder une philosophie de l'esprit et de la liberté dans le langage du « sensualiste Condillac. C'est, dit H. Gouhier, « Christophe Colomb cherchant l'Amérique sur les cartes de ses prédécesseurs (1) ». Le langage apparaît alors comme un obstacle au renouvellement des pensées. Bergson a été fort loin dans la critique du langage. Pour...

2 pages - 1,80 ¤

Valeur des passions ?

« La raison est, et elle ne peut qu'être l'esclave des passions; elle ne peut prétendre à d'autres rôles qu'à les servir et à leur obéir. » Hume, Traité de la nature humaine, 1740. « On peut généralement définir [les passions comme] des perceptions, ou des sentiments, ou des émotions de l'âme, qu'on rapporte particulièrement à elle, et qui...

4 pages - 1,80 ¤

La source des passions ?

Cette négation du temps comme avenir est ce que Alquié appelle « le désir d'éternité ». Or c'est du passé que le présent tient sa puissance de fascination, dans cette forme de passion. Elle est égocentrisme et résurgence du passé. Le passionné aime dans l'objet de sa passion le symbole de son passé : l'avarice a souvent pour...

3 pages - 1,80 ¤

La magie ?

Ces exemples nous montrent clairement en quoi consiste le délire magique. Le magicien agit sur la nature par des moyens psychologiques. Il tente d'intimider les vents et les pluies par ses incantations. Le monde est constitué par des forces que l'on peut séduire et dompter, diriger par des paroles. Le monde est plein d'âmes et la magie n'est...

2 pages - 1,80 ¤

La croyance religieuse est-elle une consolation pour les faibles ?

La première fonction de la religion serait donc d'humaniser la nature, de protéger l'homme contre celle-ci. Mais, humaniser la nature, c'est aussi la tâche de la civilisation. Or, si celle-ci rend la nature plus supportable, elle impose néanmoins à l'homme des privations et des souffrances qui, à leur tour, suscitent l'anxiété et le besoin d'un dédommagement ou d'une...

16 pages - 1,80 ¤

Les lacunes de la conscience justifient-elles l'existence de l'inconscient ? (Problématique et textes)

Maintenant il ne s'agit plus d'une théorie nouvelle plus fortement explicative que l'ancienne, donnant un « gain de sens et de cohérence », mais de référence à une pratique, qui est la pratique de la psychanalyse. Et dont la vérité est toute pragmatique : la psychanalyse (liée à l'hypothèse de l'inconscient) est vraie parce qu'elle réussit (« pratique...

9 pages - 1,80 ¤

Désir et action ?

Mais s'il est communément admis que le désir constitue une forme d'esclavage, c'est aussi qu'il nous oppose continuellement à la réalité. Cette dernière coïncide rarement avec nos attentes, ce pourquoi nous ne l'acceptons pas comme telle : l'homme désirant est aussi un « homme révolté ». La plus élémentaire des sagesses ne consiste-t-elle pas dans ces conditions, et...

4 pages - 1,80 ¤

Liberté et indépendance ?

Et si le choix exprime notre liberté, il la restreint en même temps. Notre liberté transcende ainsi tous nos choix, auxquels nous refusons d'être réduits. Nous sentons en nous-mêmes une puissance de vouloir infinie. Nous avons voulu telle chose, mais il ne tenait qu'à nous d'en vouloir une autre. Notre volonté, du moins, nedépend que d'elle-même. Elle est...

4 pages - 1,80 ¤

Liberté et responsabilité ?

Note : 10/10

Si l'homme n'est pas doué du libre arbitre, il ne peut être tenu responsable de ses actes. Quel sens y aurait-il à punir ou à récompenser quelqu'un qui ne pouvait agir autrement qu'il ne l'a fait? « Qui lance une pierre ne peut plus la rattraper. Toutefois, il était en son pouvoir de la jeter ou de la...

5 pages - 1,80 ¤

Liberté et déterminisme ?

Note : 10/10

Le temps vécu, subjectif, n'est pas le temps physique, objectif. C'est en distinguant temps physique et durée psychologique que Bergson, par exemple, tente de sauver la liberté des rets du déterminisme. La délibération qui précède le choix n'est pas simple oscillation entre des motifs de force égale, mais consiste en un « progrès dynamique où le moi et...

2 pages - 1,80 ¤

La liberté comme libération ?

Note : 5.1/10

Plus l'homme connaît et comprend la nature – dont il fait partie –, plus il développe sa puissance propre. Or plus il développe la puissance qui lui est propre, plus il est libre. Une telle liberté n'est pas donnée au départ, elle n'est pas immédiate, ni jamais absolue. Elle se développe et s'accroît : elle est libération. Être...

2 pages - 1,80 ¤

Choix et liberté ?

Note : 5.1/10

Opposé à l'idée d'un libre-arbitre, comme pouvoir absolu de choix, Luther se fera le théoricien du serf-arbitre. L'homme n'est pas libre, et cependant, il est coupable : seule la grâce divine peut le sauver. Sans entrer dans le débat théologique, reste qu'il y a bien là un problème : suis-je libre de faire ce que je veux, alors...

2 pages - 1,80 ¤

Liberté et société ?

Note : 5.1/10

Rousseau partage avec les partisans du droit naturel l'idée que l'être humain est naturellement libre et autonome, chacun d'entre nous a naturellement le droit de décider de ses propres actions, dans son propre intérêt. Or, l'intégration à un Etat nécessite une organisation sociale, des lois, un pouvoir commun. Le problème central qu'examine le « Contrat social » est...

3 pages - 1,80 ¤

Liberté et contrainte ?

Note : 5.1/10

Les lois de la Nature découlent nécessairement de l'essence de la substance. Liberté: elle n'est pas un acte de la volonté qui n'est qu'une faculté (entité abstraite, en fait inexistante). La liberté concrète est l'autonomie d'un individu, atteinte lorsque ses actions ne résultent que de causes internes (celles qui résultent de l'essence même de cet individu, c'est-à-dire de son...

6 pages - 1,80 ¤

L'autre comme condition de ma liberté ?

Note : 5.1/10

■ La liberté est alors non pas tant un fait qu'une exigence dont l'homme doit se montrer digne. Autrui Désigne l'autre, en tant qu'il est cependant mon semblable. Autrui est un alter ego, c'est-à-dire à la fois un autre moi, et un autre que moi. C'est cet entrelacement du même et de...

7 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16536 16537 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 ... 16762 16763 16764 16765 16766 16767

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit