LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-il y avoir un mauvais usage de la raison ?

De même, elle appelle à la suppression du désir, lequel précisément ne se satisfait jamais de l'être, de ce qui est, mais est continuellement rongé par l'appel de l'Autrement, de ce qui n'est pas. L'enfant, le fou ■ Surtout tant qu'il ne parle pas, et donc qu'il ne raisonne pas, l'enfant est rejeté dans un monde inférieur, intermédiaire entre l'animalité...

6 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un plaisir à gouverner ?

||• Voici un intitulé de sujet apte à mobiliser votre intérêt : il est vivant et concret. Néanmoins, que les charmes « hédonistes « du sujet ne vous fassent pas oublier les exigences conceptuelles. Il faut définir, avec précision, les termes essentiels, à savoir « plaisir « et « gouverner «. Le plaisir désigne...

6 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de savoir pour pouvoir ?

Socrate est en quelque sorte le patron des philosophes, au point que l'on appelle « présocratiques « les penseurs antérieurs, comme si Socrate était l'origine de notre calendrier philosophique, à la façon dont Jésus-Christ l'est de notre ère. Or, Socrate, que l'on considère encore aujourd'hui comme « le plus pur penseur de l'Occident...

6 pages - 1,80 ¤

Pour philosopher, faut-il commencer par douter de tout ?

o   D'autre part, on est aussi en droit d'interroger l'aspect moral de notre sujet. Le doute est-il, en droit, ce qui permet de philosopher ? Ou bien encore, sans douter, la philosophie est-elle valable ou de vaines paroles ? ·         Ainsi, le statut même de la réflexion philosophique va dépendre de la réponse que nous...

3 pages - 1,80 ¤

Comment une philosophie ancienne peut-être actuelle ?

Avons-nous une âme? Quelle est la meilleure forme de gouvernement? Comment connaissons-nous le monde? Quelle est la réalité ultime? etc.Il n'y a pas de progrès de l'esprit Les grands philosophes du passé étaient aussi, voire plus, intelligents que nous. En ce qui concerne la morale et le sens de la vie, en particulier, nous...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie recherche-t-elle la vérité ou le sens ?

Cette vision du philosophe, d'inspiration stoïcienne, se retrouve dans l'injonction d' « être philosophe » que l'on peut nous adresser lorsqu'un coup du destin s'abat sur nous. Il s'agit de savoir prendre du recul en trouvant une justification rationnelle à l'événement. Celui qui n'est pas « philosophe » se livre à une crise de désespoir, marquant son manque de sagesse concernant la raison...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il vouloir la paix à tout prix ?

|| Problématique: La volonté pacifiste se trouve aux prises avec des difficultés. faut-il au nom de la paix laisser se perpétrer des massacres ? N'y a-t-il pas des cas où la guerre semble juste ? On pense aux guerres de libération ou encore aux mouvements de résistance armée contre l'envahisseur.   éléments de réflexion• « Le pouvoir le...

5 pages - 1,80 ¤

Le devoir du politique est-il de donner satisfaction à l'opinion publique ?

.../... Enfin l'opinion a un rôle essentiel de juge. En appeler à l'opinion publique comme Zola dans "J'accuse" c'est soumettre la politique au jugement de la société tout entière, afin que la société ne soit pas soumise à la politique de quelques uns. B - CELA DIT, GOUVERNER AVEC L'OPINION CELA NE VEUT PAS DIRE SE CONFORMER A ELLE. Ainsi que...

4 pages - 1,80 ¤

Qui parle quand je dis "je" ?

(« Introduction à la psychanalyse »).Le but de la cure est donc de faire que le patient, au lieu de subir un conflit dont il n'a pas la maîtrise, puisse prendre conscience de celui-ci. Un conflit qui existe mais n'est pas posé ne peut être résolu. Seule la claire conscience des désirs qui agitent le patient, et...

4 pages - 1,80 ¤

Suffit-il pour être soi-même, d'être différent des autres ?

L'affirmation de soi passe le plus souvent par la recherche d'une identité propre, différente de celle des autres. Mais tous en cela se ressemblent. La prise en compte de l'universalité de l'humaine condition conduit à la vraie richesse intérieure. Affirmer sa personnalité, c'est s'opposer à tout ce qui n'est pas conforme à elle. Cependant,...

15 pages - 1,80 ¤

La perception est-elle déjà une science ?

« Que je songe à un beau visage, les yeux ou d'autres traits, qui m'auront le plus frappé, s'offriront d'abord ; et ce sera relativement à ces premiers traits que les autres viendront prendre place dans mon imagination« (ibid., II, 2, 22). La perception du plus régulier ouvre la voie à la perception du plus dissymétrique, le familier...

7 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de devenir le maître de ses pensées pour l'être de ses sentiments ?

Note : 5.1/10

||A propos des passions, une des questions classiques de la philosophie est celle de la maîtrise de soi. Si je suis entièrement maître des pensées qui viennent directement de mon âme, comme ma volonté, comment faire pour être maître de celles qui sont l'effet de l'action des choses sur moi? L'action de l'âme, c'est-à-dire essentiellement la volonté, peut-elle...

4 pages - 1,80 ¤

Mieux vaut se perdre dans la passion qu'avoir perdu toute passion ?

Note : 5.1/10

La question de savoir qu'elles sont les inclinations bonnes, rationnelles, et quelle est leur subordination, se transforme en l'exposé des rapports que produit l'esprit en se développant lui-même comme esprit objectif. Développement où le contenu de l'ipso-détermination [Cette expression spécifie que l'esprit se réalise et se détermine lui-même selon des lois rationnelles] perd sa contingence ou son arbitraire....

4 pages - 1,80 ¤

Peut-on justifier une opinion ?

Note : 5.1/10

Fort peu. Dans le champ du social, comme dans celui de la méthode ou de la science, l'opinion conçue comme conjecture doit généralement être balayé. Il exprime un certain état de mon corps ou de mon milieu culturel. Que désigne l'opinion ? Un jugement recueilli par expérience, à partir d'un minimum d'élaboration personnelle, en bref un simple avis...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il protéger ou respecter la nature ?

Note : 5.1/10

Et le terme de respect ne peut pas être galvaudé.On peut élargir la notion de respect et l'appliquer à la création de celui qui est lui-même objet de respect. Ainsi les oeuvres d'art sont-elles, parmi toutes les productions humaines, celles qui suscitent en nous le plus fort respect, parce qu'à nos yeux, elles témoignent de l'incomparable génie de...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un sens à parler de pratiques contre nature au sujet de l'homme ?

Note : 5.1/10

A l'inverse, les pratiques moralement proscrites sont déclarées contre nature. N'a-t-on jamais entendu dire de l'inceste ou de l'homosexualité qu'ils étaient contre nature? N'a-t-on jamais entendu cette expression à propos d'un sadique sexuel ou de parents qui battent leurs enfants ? Cette manière de parler est-elle fondée ? Y a-t-il un sens à parler de pratiques contre nature au...

3 pages - 1,80 ¤

Tout ce qui est naturel est-il normal ?

Note : 5.8/10

A ce titre, Durkheim souligne que le crime par exemple peut être qualifié de normal puisque se produisant régulièrement dans une société. C'est ici qu'il est possible de disjoindre normalité et norme : le crime ne répond pas aux normes d'une société, pour autant il est naturel et normal puisqu'il a une fonction dans celle-ci.   La norme s'oppose à la...

6 pages - 1,80 ¤

La mort n'est rien pour nous. Qu'en penser ?

Note : 5.8/10

||Que désigne «nous«: nous les hommes ?; nous mêmes ?; nous, les philosophes ?De même, que faut-il entendre par la mort ? L'état qui succède à la vie, et qui se caractérise cliniquement par l'arrêt des principales fonctions vitales (respiratoires, cardiaques, cérébrales) ? Le passage d'un état dans un autre, marqué par tous les mots de la langue...

9 pages - 1,80 ¤

La pensée de la mort importe-t-elle à la vie ?

Note : 5.8/10

La mort marque donc une faiblesse de notre puissance d'existence face aux autres puissances du monde. Penser à la mort est donc une pensée néfaste : il faut plutôt pour Spinoza consacrer l'effort de l'entendement à concevoir des rencontres positives dans le monde, rencontres qui viendraient soutenir notre désir de conservation. II La pensée de la mort comme négation...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on affirmer que le monde a un ordre ?

Note : 5.8/10

Plan I-                   L'ordre : une propriété intrinsèque du monde   ·         Deux types de pensée philosophique affirment que le monde a, de manière essentielle et ontologique, un ordre, à savoir d'un côté les finalistes et les mécanismes. ·         Ordre finalisé : Platon raconte dans le Phédon comment Socrate avait été d'abord enthousiasmé par ce qu'il avait entendu dire de la philosophie d'Anaxagore (présocratique) qui affirmait que « c'est...

5 pages - 1,80 ¤

Faut-il vraiment renoncer à chercher l'origine et la destination de l'univers ?

Note : 5.8/10

||  L\'exigence métaphysique de la vie spirituelle ne peut se contenter de la modestie des prétentions de la science qui se contente de décrire des phénomènes, faute de pouvoir en expliquer les causes ultimes. L\'étonnement face au mystère du monde ne peut se satisfaire de vérités partielles.  ||...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il un devoir de mémoire ?

Note : 5.8/10

|| Le devoir est une notion morale. On appelle devoir l'acte qui revêt pour moi la forme d'une obligation. Pour le sujet qui est obligé, le devoir se caractérise par son aspect impératif : «Il faut«. D'autre part, le devoir fixe mes obligations envers moi-même et envers autrui. Quand on doit quelque chose à quelqu'un, le caractère de l'obligation...

6 pages - 1,80 ¤

Pourquoi les hommes éprouvent-ils le besoin de commémorer leur passé ?

Note : 7/10

||Toute commémoration a pour but de revivre un instant historique et décisif dans l’histoire d’un pays. La commémoration à parfois des airs de fête, d’autres signalent des moments plus sombres de l’histoire d’un pays, elle rend hommages aux morts et aux combattants. A première vue ces commémorations se justifie par le besoin que l’homme éprouve de se souvenir...

3 pages - 1,80 ¤

L'oubli est-il une déficience de la mémoire ?

Note : 7/10

Notre passé nous paralyserait, s'il était à tout moment présent à notre esprit.Ne plus retrouver un mot, un souvenir, est vécu comme une déficience de la mémoire, alors que c'est le signe d'une activité structurante et sélective qui opère à notre insu. Le trouble de la remémoration peut être signe de perturbations inconscientes, donc névrotiques. Ce que vous savez❑...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit