LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La question "qu'est-ce que l'homme ?" peut-elle recevoir une réponse scientifique ?

Les sciences humaines furent donc conduites à considérer les faits humains comme:- des choses mesurables et quantifiables (cf. Durkheim). On assiste, par exemple, à l'apparition d'une sociologie (qu'A. Comte appelait une « physique sociale «) basée sur la statistique sociale, ou d'une psychologie fondée sur une psychométrie mesurant les phénomènes en intensité, en fréquence ou en durée ;-...

3 pages - 1,80 ¤

Quelle leçons le philosophe tire-t-il de l'étude des mathématiques ?

  a) Le philosophe ?  Peut-on dire « le philosophe «, sans préciser davantage ? Il ne s'agit pas ici de résoudre cette question ; on admettra que « le philosophe « s'exprime dans des philosophies. Hegel nous recommande d'éviter le ridicule d'un malade qui refusait de manger des pommes ou des cerises parce que son...

5 pages - 1,80 ¤

Une théorie scientifique peut-elle être confirmée ou infirmée par les faits ?

la théorie de la gravitation universelle de Newton : la loi de pesanteur, les lois de Kepler sur les mouvements de planètes, etc., y sont déductibles mathématiquement).La théorie scientifique.Pour être scientifique, il ne suffit cependant pas qu'une théorie soit constituée de propositions, hypothèses ou lois articulées de façon rigoureusement logique. Elle doit l'être en effet, mais si elle...

5 pages - 1,80 ¤

A quelles conditions l'évidence n'est-elle pas un préjugé ?

||  a) L'opinion    L'opinion dit qu'il faut «se rendre à l'évidence«, qu'on n'est pas raisonnable si on «nie l'évidence«.    b) Une objection    Mais l'évidence est parfois mise en question: il était, par exemple, évident que le Soleil tournait autour de la Terre.  c) Le problème  L'évidence ne risque-t-elle donc pas de nous faire prendre...

6 pages - 1,80 ¤

L'imagination est-elle le refuge de la liberté ?

||La raison a longtemps tenu pour suspect l'imagination, la considérant non seulement comme maîtresse d'erreur et de fausseté, mais encore comme relativement pauvre: «Comme les bornes de notre imagination sont fort courtes et fort étroites, écrit Descartes, au lieu que notre esprit n'en a presque point, il y a peu de choses, mêmes corporelles, que nous puissions imaginer,...

4 pages - 1,80 ¤

Par le langage, peut-on agir sur la réalité ?

Il convient donc d'examiner quels effets, actions, influences le langage produit sur la réalité. Ce faisant, on ne se contentera pas d'analyser une seule sorte de réalité, mais l'on se souviendra que le réel est l'ensemble des choses existantes - dans lequel est donc compris le langage lui-même -, et que tout acte est à la fois création...

5 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que nos paroles nous trahissent ?

||Ce sujet peut être traité de différentes manières, précisément en fonction du sens qu'on donne à « trahir «. Par « nos paroles nous trahissent « on peut en effet entendre : que nos paroles révèlent ce que nous voudrions tenir caché. On peut alors traiter le sujet à travers la problématique freudienne des manifestations de l'inconscient par le...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on parler de tournants de l'histoire ?

Note : 10/10

L'homme étant libre, l'histoire n'est pas qu'une simple répétition et peut changer son cours. A certains moments cruciaux (révolutions, guerres), l'histoire s'engage dans de nouvelles directions. On peut alors parler de tournants de l'histoire. Mais, l'histoire ne suit-elle pas une évolution nécessaire et linéaire vers le progrès ? Par exemple, pour Marx, l'histoire obéit un projet prédéfini: tout événement,...

4 pages - 1,80 ¤

Les historiens ne se bornent-ils pas à raconter des histoires ?

Note : 10/10

.../... Le deuxième risque d'une telle approche positive de la réalité historique réside dans l'affirmation d'une théorie de la causalité historique. Les faits politiques permettraient de rendre compte de toute la réalité historique. Par exemple, l'historien Seignobos, en 1924, conclut que la crise mondiale ouverte en 1914 oblige «à reconnaître à quel point les phénomènes superficiels de la vie...

6 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que l'homme n'est pas un être naturel ?

Note : 10/10

Question surprenante au premier abord, car l'homme est bien issu du processus d'évolution de la vie sur la terre. Il est donc bien un être naturel. En tant qu'être vivant, il ne survit que par son milieu naturel. Mais nous voyons que ces caractéristiques peuvent définir tout être vivant. Or quelque chose distingue l'homme de tous les autres...

8 pages - 1,80 ¤

La mort ajoute-t-elle à la valeur de la vie ?

Note : 10/10

Remarquez le caractère paradoxal de la question : il semble que la mort ôte quelque chose plutôt qu'elle n'augmente la valeur de la vie La mort, c'est du néant ; elle n'est rien pour nous. (cf. Epicure) De plus, le pessimiste raisonne ainsi : à quoi bon s'efforcer de vivre, si l'on songe que la mort rendra vaines...

8 pages - 1,80 ¤

Sommes-nous dans le temps comme nous sommes dans l'espace ?

Note : 10/10

Analyse du sujet : Un intitulé qui vous interroge, non point sur le temps et l'espace, mais sur notre mode d'être dans l'un et l'autre, sur la spécificité de chaque expérience.Conseils pratiques : Attention, ne déversez pas vos connaissances, votre cours, etc. Le sujet ne doit pas dériver vers le général, mais s'inscrire dans...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans oublier ?

Note : 10/10

Nécessité de l'oubli pour agir. Ainsi, selon Bergson, la conscience étant mémoire, notre passé nous accompagne intégralement et « se penche sur le présent «. Dans ces conditions, le problème n'est plus d'expliquer la conservation du passé, mais au contraire d'expliquer l'oubli. Car si la conscience est mémoire, si le passé se conserve automatiquement en nous, pourquoi n'avons-nous pas...

5 pages - 1,80 ¤

L'amitié est-elle une forme privilégiée de la connaissance d'autrui ?

Note : 5.2/10

L'amitié est le terme qui traduit le mot grec philia. Mais ce dernier a un sens très large car il désigne le penchant naturel général pour la vie sociale. Aristote en voit trois espèces : l'amitié qui repose sur le plaisir (fêtes, voyages en groupe, etc.), celle reposant sur l'intérêt et l'utilité (collègues, associés, etc.), et celle fondée...

6 pages - 1,80 ¤

La passion est-elle toujours un esclavage ?

Note : 5.2/10

Descartes, Lettre à Elisabeth, 6 oct. 1645. « Tout homme qui se réfugie derrière l'excuse de ses passions, tout homme qui invente un déterminisme est un homme de mauvaise foi. « Sartre, L'existentialisme est un humanisme, 1946. Pour Sartre, nous sommes tous et à tout moment responsables...

5 pages - 1,80 ¤

Doit-on satisfaire tous ses désirs ?

Note : 5.8/10

||Au premier abord, je désire ce que je n'ai pas : quelque chose me manque et j'en souffre. Il semble alors naturel que je souhaite satisfaire mes désirs pour combler le manque. L'objet du désir m'apaise et concourt à mon bonheur. Toutefois, une telle satisfaction est-elle toujours possible ? N'existe-t-il pas, au moins, des rêves irréalisables ?...

8 pages - 1,80 ¤

La conscience de soi suppose-t-elle autrui ?

Note : 10/10

A première vue, être conscience de soi, c'est éprouver un certain sentiment de son existence: je sais que je suis et je peux chercher à savoir ce que et ce qui je suis. Dès lors, la question de savoir si la conscience de soi suppose autrui ne semble pas se poser, puisque autrui paraît absence de ce mouvement...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que "tout travaille à faire un homme en même temps qu'une chose" ?

Note : 10/10

|| C'est une banalité d'observer que la conception du travail a souvent varié au cours de l'histoire et d'une civilisation à l'autre. Cependant, à travers ces variations, on retrouve toujours dans la notion de travail une ambiguïté ou une ambivalence fondamentale: le travail est en effet perçu tout à la fois comme quelque chose de positif ou de...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on apprendre à penser ?

Note : 10/10

||  Dans l'une de ses plus célèbres pensées, Pascal observait que « l'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant «. L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible des roseaux, mais c'est un roseau pensant. (Pensées) On retrouve dans cette phrase le thème pascalien de la misère de...

9 pages - 1,80 ¤

L'attitude philosophique peut-elle être définie par la décision de ne jamais croire ?

Note : 5.5/10

Elle se distingue de toutes les formes de croyance en ceci précisément qu'elle résiste à l'épreuve du doute et que, chaque fois que j'en fais l'expérience, je ne peux que me laisser convaincre par la certitude et l'évidence de sa vérité.Toutefois toutes les formes de croyances sont-elles rejetées au même titre par la philosophie ? Peut-on dire que...

5 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que faire une expérience ?

Note : 5.5/10

L'examen de ces questions ne conduit-il pas en fin de compte, à s'interroger sur la nature même des enseignements que l'on peut tirer d'une expérience et sans lesquels on ne peut pas vraiment dire qu'on a « fait une expérience « ? Les expressions de la vie courante peuvent révéler, à celui qui sait les analyser, les ambiguïtés...

5 pages - 1,80 ¤

A quoi peut-on reconnaître la liberté de l'esprit ?

Note : 5.5/10

Il en va ainsi notamment avec les avancées de la neurobiologie, qui étudie les relations existant entre l'organisation des neurones et de leurs connexions et le comportement humain : quelle que puisse être la complexité des modèles qu'elle élabore, le philosophe lui objecte qu'il demeure une différence essentielle entre la modélisation scientifique d'un comportement et son « vécu...

3 pages - 1,80 ¤

L'exigence de justice et l'exigence de liberté sont-elles séparables ?

Note : 5.5/10

- Ne pas se contenter d'énumérer les cas où la justice semble contrarier la liberté pour affirmer qu'elles sont en effet separables. - Ne pas négliger ce qu'implique la répétition du terme « exigence ». - Ne pas s'en tenir à une conception naïve de la liberté comme capacité à faire « ce que l'on veut »....

7 pages - 1,80 ¤

La recherche du bonheur est-elle un idéal égoïste ?

Note : 10/10

Le bonheur se distingue du plaisir et de la joie, qui sont des émotions éphémères et toujours liées à un objet particulier. Dans les morales eudémonistes, le bonheur est la fin de l'action humaine. Pour Kant, en revanche, c'est le respect de la loi morale qui doit orienter la volonté, et non la recherche du bonheur. Car cette recherche...

6 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit