LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on reprocher à la philosophie d'être inutile ?

Or c'est le sens ou l'absence de sens de son existence qui importe le plus à l'homme. HUSSERL : LES SCIENCES IGNORENT LE SENS DE L'EXISTENCE Qui sommes-nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ? Telles sont les questions que les hommes se posent. La science peut-elle y répondre ? Elle y prétend dans...

8 pages - 1,80 ¤

Peut-on rejeter la philosophie sans philosopher ?

Mais la philosophie ainsi interprétée doit avouer son échec. Elle n'est pas un savoir déjà constitué, car les systèmes succèdent aux systèmes : on y dispute à l'infini sans jamais se convaincre. Elle n'est pas non plus un vrai pouvoir, car la sagesse ne donne pas le bonheur. Nous pouvons mépriser, comme les stoïciens, la misère, la maladie,...

3 pages - 1,80 ¤

La philosophie pense-t-elle ce qui est plutôt que ce qui doit être ?

La philosophie, en tant que science, doit s\'efforcer de comprendre objectivement ce qui est, et non d\'élaborer des morales ou des utopies chimériques.||L’objet de la philosophie a toujours été la réalité, donc ce qui est. Si la philosophie veut être reconnue comme science, et non comme une élaboration imaginaire, elle doit s’efforcer de décrire le monde et les...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie a-t-elle encore sa place dans le monde ?

Note : 10/10

  [Face aux nouvelles formes d'obscurantisme, il faut rappeler la question fondamentale que pose la philosophie: «Que fais-tu de ta vie toi, qui est condamné à mort?» (Heidegger)] Philosophie et sens L'échec des grandes idéologies est à l'origine d'une angoisse et d'une désorientation qui poussent l'homme dans le culte des fausses valeurs: irrationnel, sectes, scientisme, course au profit. Dans cette perspective, la philosophie,...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on concevoir une philosophie du quotidien ?

Note : 10/10

||  Conceptuellement parlant, une philosophie du quotidien ne peut pas être envisagée. Le quotidien est changeant. La philosophie, quant à elle, cherche à comprendre, au-delà de ce que nous vivons, les principes directeurs expliquant pourquoi le monde est monde, pourquoi l\'homme est tel qu\'il est. La philosophie stoïcienne, comme la philosophie épicurienne, repose sur un solide appareillage conceptuel tiré...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle traiter de tout ?

Note : 10/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

2 pages - 1,80 ¤

La pensée d'un philosophe doit-elle constituer un système ?

Note : 10/10

PENSÉE (lat. pensare, peser) La définition cartésienne de la pensée comme ensemble...

5 pages - 1,80 ¤

La philosophie nous détache-t-elle du monde ?

Note : 5.5/10

L'étonnement, pour les Grecs, est donc l'origine véritable de la recherche philosophique. L'étonnement consiste en l'arrêt admiratif devant une chose que l'on ne comprend pas. Le mot n'est pas à comprendre au sens moderne cad la stupéfaction devant quelque chose d'inhabituel.Le sens commun, la plupart des hommes ne s'étonnent que devant un phénomène extraordinaire, qui échappe à la...

7 pages - 1,80 ¤

La philosophie est-elle dangereuse pour les pouvoirs ?

Note : 5.5/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

6 pages - 1,80 ¤

La philosophie est-elle encore une quête de sagesse ?

Note : 5.5/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il de fausses philosophies ?

Note : 5.5/10

||La réussite des uns nourrit l\'ambition des autres. On raille la philosophie, mais, en même temps, on n\'hésite pas à lui emprunter, dès que l\'occasion se présente, ses titres de noblesse. Le chef d\'entreprise sera fier de parler de sa «philosophie commerciale«, le fondateur d\'une secte, quant à lui, n\'hésitera pas un instant à conférer une dimension «philosophique«...

2 pages - 1,80 ¤

Une philosophie ancienne peut-elle être actuelle ?

Note : 5.5/10

Il n'y a pas de progrès de l'esprit Les grands philosophes du passé étaient aussi, voire plus, intelligents que nous. En ce qui concerne la morale et le sens de la vie, en particulier, nous pouvons trouver des réponses à nos questions personnelles dans leurs ouvrages. Telle réflexion de Marc-Aurèle, telle page de Spinoza, tel raisonnement de Schopenhauer peuvent...

1 page - 1,80 ¤

La philosophie évolue-t-elle ?

Note : 5.5/10

||Peut-être est-ce Platon qui a raison, lui qui dit que l\'on ne connaît que par réminiscence.   Selon sa théorie de la transmigration des âmes, après notre mort corporelle, l\'âme voyage en des lieux qui lui révèlent les vérités ultimes. Une fois réincarnée, elle oublie ce qu\'elle a vu. Le philosophe est celui qui peut le mieux se souvenir de...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie doit-elle avoir des conséquences pratiques ?

Note : 5.5/10

La philosophie cherche à se détacher du sensible pour se porter vers l'intelligible. Il semble alors qu'elle soit bien loin de toute considération pratique. En effet, la philosophie tend vers l'universel, c'est-à-dire vers une vérité absolue, générale. Les choses pratiques, en tant que faits empiriques, ne pouvant n'être que de nature particulière, il en résulte que la philosophie...

3 pages - 1,80 ¤

Est-il vain de philosopher ?

Note : 5.5/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle être utile dans l'entreprise ?

Note : 5.5/10

 ||L\'activité propre de la philosophie, c\'est la spéculation désintéressée, la culture des idées, la réflexion sur le sens de la vie humaine et de la société. Il est clair que de telles préoccupations sont incompatibles avec la fonction de l\'entreprise, qui vise l\'intérêt, le profit à court terme, l\'utilité pratique, la productivité, l\'expansion incessante. Le philosophe veut des...

2 pages - 1,80 ¤

La philosophie peut-elle se prétendre rigoureuse ?

Note : 5.5/10

PHILOSOPHIE (gr. philo, désirer; sophia, savoir) Étymologiquement, « amour de la sagesse ». Cependant, la sagesse n'étant qu'un art de vivre, la définition commune de la philosophie comme sagesse" est critiquable. En effet, sophia désigne en fait moins un savoir empirique adapté à la conduite de la vie qu'un savoir abstrait. En ce sens, la philosophie est essentiellement...

2 pages - 1,80 ¤

Existe-t-il des hommes qui ne philosophent pas ?

Note : 5.5/10

HOMME Le plus évolué des êtres vivants, appartenant à la famille des hominidés et à l'espèce Homo sapiens (« homme sage »). Traditionnellement défini comme « animal doué de raison », l'homme est aussi, selon Aristote, un « animal politique ». Ce serait en effet pour qu'il puisse s'entendre avec ses semblables sur le bon, l'utile et le...

2 pages - 1,80 ¤

Faut-il distinguer la perception de la sensation ?

Note : 5.5/10

Voir ne concerne que la vue, percevoir concerne tous les sens. Voir s’applique plus généralement à une faculté, percevoir suppose la reconnaissance d’un objet, d’un fait : dans l’obscurité, on ne perçoit rien, mais on voit quand même, on possède la facultéde la vue. Inversement, on peut percevoir ce qu’on nevoitpas. Hume, dans le premier chapitre du Traité...

3 pages - 1,80 ¤

Le réel se réduit-il à ce que l'on perçoit ?

Note : 5.4/10

La réfutation des philosophes qui, comme Protagoras, nient le principe de contradiction a donc permis la mise en évidence du substrat requis par l'idée de vérité. Celle-ci suppose qu'il existe des êtres possédant une nature définie ; et c'est cette stabilité ontologique qui fonde en définitive le principe de contradiction dans la sphère de la pensée. C'est donc l'être...

8 pages - 1,80 ¤

La perception est-elle toujours subjective ?

Note : 5.4/10

Approchant ce bloc de cire d'une flamme, sa "saveur s'exhale, l'odeur s'évanouit, sa couleur se change, sa figure se perd, sa grandeur augmente, il devient liquide, il s'échauffe, à peine le peut-on toucher, et quoiqu'on le frappe il ne rendra plus aucun son". S'agit-il de la même cire ? Tous les caractères ...

3 pages - 1,80 ¤

Penser, est-ce dire non ?

Note : 8/10

Mais l'esprit est cette puissance seulement en sachant regarder le négatif en face et en sachant séjourner près de lui. » (Hegel, Préface à La Phénoménologie de l'Esprit, tome 1, Aubier, p. 29). Du même coup, le « non » appelle le « oui » à travers la « synthèse » des opposés. Le négatif (non) est le...

2 pages - 1,80 ¤

Les lois de la pensée sont-elles invariables ?

Note : 8/10

Dans la postface à son livre La Structure des révolutions scientifiques (1 962), Kuhn cherche à classer les différentes significations du concept de paradigme : La notion de PARADIGME Explications   Désigne une manière d'être et de penser propre à une communauté scientifique. (La communauté scientifique est une société comme les autres, avec ses circuits, ses relations, ses communautés d'intérêt et de discussion.)   ...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 ... 16849 16850 16851 16852 16853 16854

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit