LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Peut-on faire la paix ?

|| Bien lire le sujet : le sujet tel qu'il est formulé appelle un traitement vaste où il sera bon de songer, par exemple, à la paix de l'âme. Par ailleurs, bien qu'une réflexion sur l'actualité soit utile, il conviendrait de ne pas tomber dans le travers du point de vue journalistique qui masquerait une...

2 pages - 1,80 ¤

Une communauté politique n'est-elle qu'une communauté d'intérêts ?

Note : 10/10

Un point de départ à expliquer : l'idée que la société se fonderait exclusivement sur les égoïsmes individuels, coalisés de façon à garantir leurs intérêts propres est à préciser; il faudra se demander ce qui rend possible la simple existence d'une société, d'une vie en commun.||Au premier abord, si l'on s'interroge sur le fait que les hommes ...

8 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une vérité des apparences ?

Note : 10/10

Bien lire le sujet : l'étude de la question de la vérité des apparences doit traiter la notion d'apparence dans tous les domaines où elle peut se rencontrer. Il faudra ainsi penser non seulement à la connaissance par les sens ou à la science, mais aussi, par exemple, à l'esthétique, où l'apparence est essentielle. Il s'agira d'essayer de...

6 pages - 1,80 ¤

Connaît-on la vie ou bien connaît-on le vivant ?

Note : 10/10

Descartes dans les Méditations métaphysiques montre que l'âme est ontologiquement distincte du corps. Descartes critique par là même ceux qui, à l'instar d'Aristote, conçoivent l'âme comme un principe d'animation de la matière inanimée ; l'âme avec Descartes devient pur esprit, pure pensée, qui, certes, est étroitement unie au corps, mais qui n'est plus forme du corps. Le corps...

7 pages - 1,80 ¤

Suffit-il de savoir pour pouvoir ?

Note : 10/10

De quel pouvoir dispose celui qui est ignorant en tout ? Savoir chasser permet à l'homme de se nourrir. savoir lire lui offre la possibilité d'étendre ses connaissances. Celui qui sait domine celui qui ignore. MAIS, pouvoir est un acte de la volonté qui ne fonde pas seulement sur le savoir. Si les hommes avaient attendu de tout...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi cherche-t-on à connaître ?

Note : 10/10

La question de savoir pourquoi nous cherchons à connaître semble pouvoir trouver des réponses dans l'expérience: nous cherchons à connaître les causes de telle ou telle maladie pour la guérir, nous cherchons à connaître le sens des événements passés pour mieux comprendre le monde et l'Histoire. La connaissance serait ainsi essentiellement utile. Cependant, en quoi cette utilité nous...

9 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire que l'histoire se répète ?

Note : 10/10

||La question invite à s'interroger sur l'essence de l'histoire et du fait historique. En quel sens y a-t-il ou non une répétition dans l'histoire ? Qu'est-ce qui, de l'histoire, est sujet à se répéter ? Il ne sera pas non plus inutile de songer au rôle de l'historien: celui-ci, comme tout témoin des événements, prend en effet conscience...

4 pages - 1,80 ¤

La passion est-elle compatible avec la sagesse ?

Note : 9/10

Diogène Laërce, Vies et opinions des philosophes, s. apr. J.-C. « Les passions sont comme la peste et le typhus. Cessez de les combattre, elles reviennent. » Alain, Propos du 21 juin 1930. « Si l'émotion est une ivresse, la passion est une maladie, qui exècre toute médication, et qui par là est bien pire que tous les mouvements passagers de...

7 pages - 1,80 ¤

Quelle différence y a-t-il entre désirer et vouloir ?

Note : 9/10

||Recherche du problème : plusieurs points de vue sont possibles sur la question de la différence de la volonté et du désir : qu'on les considère dans leur rapport à l'activité du sujet, à la raison, à la liberté ou au bien, le désir est toujours obscurci par quelque chose d'extérieur à moi-même. Vouloir, c'est vouloir pleinement, c'est...

7 pages - 1,80 ¤

Peut-on philosopher sans lire les philosophes ?

Note : 9/10

Autrement dit, penser notre temps, être au coeur de son présent et de sa modernité, implique aujourd'hui non pas l'actualité mais bien plutôt l'inactualité au sens de l'intempestivité.Nous pensons plutôt à cette « philosophie d'autant moins liée par les responsabilités politiques qu'elle a les siennes, d'autant plus libre d'entrer partout qu'elle ne se substitue à personne, qu'elle ne...

4 pages - 1,80 ¤

Pensez-vous que, selon la formule d'Aristote, l'art soit "imitation de la nature" ?

Note : 9/10

||• Les oeuvres artistiques que vous connaissez répondent-elles toutes au dessein d'imiter la nature ?  • Si non relèvent-elles de l'art ?  Si réponse est positive, l'art peut-il être réduit à l'imitation de la nature ?  • En ce qui concerne les oeuvres d'art qui vous paraissent imiter la nature : en quel(s) sens (et...

6 pages - 1,80 ¤

A quoi sert la technique ?

Note : 10/10

■    Mots clés•    quoi : ce pronom relatif désigne une chose : À quelle chose sert la technique ?•    servir : du latin servire, « être esclave «, « être soumis ou dévoué à « ; agir, aider, contribuer à, participer.•    technique : du grec teknê : c'est un savoir-faire propre à l'homme qui fabrique ce que la...

5 pages - 1,80 ¤

Le travail peut-il être pour l'homme autre chose que le moyen de subvenir à ses besoins ?

Note : 10/10

||Sur un sujet de cette sorte, la réflexion ne saurait être seulement «philosophique«. Le chômage massif dans nos sociétés fait bien apparaître que le travail, s'il permet à l'homme de satisfaire ses besoins premiers, est un facteur très important d'intégration sociale. L'exercice d'une profession est un élément constituant de l'identité d'une personne.Si le travail a une importance sociale,...

14 pages - 1,80 ¤

Douter, est-ce nécessairement négatif ?

Note : 10/10

||• Le doute « moindre perfection « (moindre positivité ?) « C'est une plus grande perfection de connaître que de douter. « Descartes, Discours, 4e partie, 4e paragraphe. (Perfection traduit pour Descartes l'idée d'un achèvement, d'une réalisation. Le doute serait nécessairement négatif.  — Remarquer que pour Descartes, douter est une perfection (même si elle est moins grande...

9 pages - 1,80 ¤

Le langage est-il le propre de l'homme ?

Note : 10/10

||Le langage est-il le propre de l'homme ? La question, dans son côté abrupt, a de quoi surprendre.  La surprise naît en l'occurrence de la brusque remise en question d'une évidence.  Car il va de soi, pense-t-on, que le langage est le propre de l'homme.  N'est-il pas justement, avec la pensée, ce qui d'ordinaire...

12 pages - 1,80 ¤

Autrui est-il le médiateur indispensable entre moi et moi-même ?

Note : 9/10

Mais des faits innombrables prouvent combien la cohabitation est désespérément difficile : depuis les conflits entre les individus jusqu'aux guerres entre les peuples, tout montre que si autrui se révèle être l'allié le plus indispensable, il est aussi mon plus implacable ennemi. Autrui renvoie à un objet du monde qui est donc autre que moi (un homme que...

5 pages - 1,80 ¤

L'illusion vous paraît-elle réductible à l'erreur ?

Note : 9/10

Freud pousse plus loin l'analyse et soutient que l'illusion est positive, elle n'est pas un vain jeu de tromperie réciproque, par exemple l'illusion religieuse permet de reconduire de manière dérivée le désir enfantin de protection (voir L'avenir d'une illusion).             L'erreur ne semble avoir aucune fonction sociale, et comme l'écrit Deleuze dans...

2 pages - 1,80 ¤

Un philosophe est-il un homme de son temps ?

Note : 9/10

.../... 2. Le philosophe s'élève au-dessus de son temps A. Le philosophe n'est pas l'esclave de l'instant. Cette appartenance à son temps du philosophe n'est cependant pas celle de l'homme ordinaire. La philosophie introduit en effet un rapport au temps qui n'est plus celui de la simple immédiateté.|| En quel sens un philosophe appartient-il à son temps? Cette question se...

4 pages - 1,80 ¤

Le souci de soi recommande-t-il seulement d'être heureux ?

Note : 5.3/10

            Dans le Gai savoir, par exemple au livre V on trouve des lignes où la santé retrouvée ouvre à une joie véritable, l'homme est heureux parce que de nouvelles promesses s'offrent à lui. Toutefois ici la joie a un sens proprement existentiel, elle est conquise au terme d'un doute sur...

3 pages - 1,80 ¤

La volonté peut-elle nous manquer ?

Note : 5.3/10

.../... L'expérience du manque de volonté A. La faiblesse de la volonté. L'expérience de la faiblesse de la volonté est chose courante. Il n'y a rien, dit-on, de si facile que de résister à une tentation quand on ne lui a pas cédé, et rien de plus difficile que de lui résister une fois que l'on a été vaincu par elle....

3 pages - 1,80 ¤

Les hommes ne vivent-ils en société que par intérêt ?

Note : 8/10

||On pourrait très bien considérer que c’est la nature qui nous pousse à vivre en société, car en tout état de cause, il apparaît finalement que nous n’entrons jamais en société : nous y naissons. Ainsi nous ne faisons pas un calcul rationnel qui nous dicte que notre intérêt est dans l’état social ; nous constatons que nous vivons en...

9 pages - 1,80 ¤

La vérité est-elle l'accord de la pensée et de l'objet ?

Note : 8/10

3. - Le but qu'on se propose d'atteindre (cf. un objectif). Vérité: La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours.Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en...

5 pages - 1,80 ¤

Les mathématiques ne sont-elles qu'un instrument des autres sciences ?

Note : 8/10

B) Pourtant, nous ne sommes pas condamnés au royaume des opinions où les borgnes sont rois. Les mathématiques en sont la preuve: les énoncés mathématiques sont vraies, ils sont accompagnés de certitude, parce qu'ils peuvent être démontrés, et ils sont fermes en raison de leur caractère certain. C) Les autres n'ont pas les mêmes méthodes que les mathématiques: celles-ci...

4 pages - 1,80 ¤

En quel sens la science instruit-elle la raison ?

Note : 8/10

Plus généralement, l'observation ne nous fait rien connaître de plus que la succession phénoménale.L'argument de Hume est que nos sens ne nous font pas connaître les pouvoirs ou les forces que régissent les phénomènes physiques. L'observation d'un phénomène n'en contient pas la raison.Mais, si nos sens ne nous font pas connaître la raison des faits, le...

7 pages - 1,80 ¤

En quel sens peut-on dire que nos paroles dépassent notre pensée ?

Note : 7.8/10

â–º Lorsque je m'excuse en disant que mes paroles ont dépassé ma pensée, je tente de rectifier l'interprétation qu'autrui a pu en faire. Car si je suis seul juge du sens de mes pensées, je ne peux sans cesse contrôler le sens de mes paroles, qui peuvent être diversement interprétées par autrui. La première cause de dépassement serait...

9 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16538 16539 16540 16541 16542 16543 16544 16545 16546 16547 16548 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit