LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La conscience est-elle source d'illusions ?

Note : 6.5/10

Si c'est dans son rapport à elle-même que la conscience s'éprouve comme une certitude, qu'en est-il du rapport à l'autre ? Qu'en est-il du rapport entre les consciences ? A m'enfermer dans le cogito, comment puis-je communiquer avec les autres consciences ? Le seul rapport qu'il me soit permis d'avoir avec autrui c'est l'analogie. Du fonctionnement de ma...

9 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on la vérité ?

Note : 6.5/10

La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours.Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la non-contradiction de mes...

4 pages - 1,80 ¤

L'irrationnel est-il toujours absurde ?

Note : 6.5/10

Raisonnement illogique, formellement irrecevable. Dénué de sens et de cohérence. Ce sujet vous demande de distinguer deux notions que l'on ne distingue pas nécessairement dans l'usage courant du français : ne dit-on pas aussi bien « c'est absurde « que « c'est irrationnel «?Vous devez donc examiner ce qui peut motiver notre assimilation courante de ces...

2 pages - 1,80 ¤

La métaphysique n'est-elle qu'une question de mots ?

Note : 9/10

Si c'est dans son rapport à elle-même que la conscience s'éprouve comme une certitude, qu'en est-il du rapport à l'autre ? Qu'en est-il du rapport entre les consciences ? A m'enfermer dans le cogito, comment puis-je communiquer avec les autres consciences ? Le seul rapport qu'il me soit permis d'avoir avec autrui c'est l'analogie. Du fonctionnement de ma...

2 pages - 1,80 ¤

Un philosophe doit-il s'engager politiquement ?

Note : 9/10

Ainsi que le rappelle Léo Strauss en tête de son ouvrage « La cité et l'homme «, la tradition tient Socrate pour le fondateur véritable de la philosophie politique. Cicéron aurait dit de lui qu'il « fut le premier à faire descendre la philosophie du ciel pour l'établir dans les cités, pour l'introduire également dans les foyers, et...

8 pages - 1,80 ¤

La rationalité scientifique est-elle nécessairement raisonnable ?

Note : 7/10

||  La rationalité est l'exercice d'une raison suivant des principes économiques d'efficacité et de production du savoir. Le raisonnable est une valeur éthique dans le domaine de l'action et renvoie au sensé. Dès lors la question de savoir si la raison est toujours raisonnable se pose l'aune de ce lien entre épistémologie et éthique ? Il s'agit d'étudier les...

2 pages - 1,80 ¤

A quoi reconnaît-on une science ?

Note : 7/10

Nombreux sont ceux qui, dans un passé plus ou moins proche, ont invoqué la science pour légitimer leurs idées, leurs actions ou leurs régimes. L'adjectif « scientifique «, accolé au nom de leur doctrine, leur semblait une auréole capable de susciter l'adhésion de tous les hommes.Seulement, la science n'est parfois qu'un alibi, un masque, que le savoir véritable...

3 pages - 1,80 ¤

La vérité mathématique peut-elle servir de modèle à toute vérité ?

Note : 7/10

||â–  Analyse du sujet— Quelles sont les qualités particulières qui feraient des vérités mathématiques un modèle ?— Si l'on s'interroge sur l' « objet « (ou le « contenu «) des vérités mathématiques, on constate qu'elles ne concernent rien en particulier. En va-t-il de même pour toutes les vérités ?— On n'hésitera pas à évoquer l'existence de vérités...

7 pages - 1,80 ¤

Le réel se réduit-il à ce que l'on perçoit ?

Note : 5.3/10

||L'expérience du rêve peut susciter en nous un étonnement à propos de ce qui est réel : il semble bien relativiser ce que l'on perçoit comme réel. Pourtant, la définition traditionnelle du réel est contenue dans les objets que nous percevons. Mais n'est-ce pas trop réducteur puisque notre conscience peut faire advenir des représentations oniriques, réelles en elles-mêmes ? Il...

5 pages - 1,80 ¤

Les apparences sont-elles toujours trompeuses ?

Note : 5.3/10

||L'expérience du rêve peut susciter en nous un étonnement à propos de ce qui est réel : il semble bien relativiser ce que l'on perçoit comme réel. Pourtant, la définition traditionnelle du réel est contenue dans les objets que nous percevons. Mais n'est-ce pas trop réducteur puisque notre conscience peut faire advenir des représentations oniriques, réelles en elles-mêmes ? Il...

3 pages - 1,80 ¤

La philosophie est-elle une science ?

Note : 9/10

||HTML clipboard Le mot « philosophie « vient du grec « philosophia «, terme composé de deux racines, philo- et sophia. L'adjectif correspondant à cette seconde partie du mot, à savoir « sophos «, est ambigu : cet adjectif désigne aussi bien le sage que le savant. Cette étymologie suggère que la philosophie entretient une relation...

2 pages - 1,80 ¤

Quel savoir doit posséder l'homme au pouvoir ?

Note : 9/10

Ainsi que le rappelle Léo Strauss en tête de son ouvrage « La cité et l'homme «, la tradition tient Socrate pour le fondateur véritable de la philosophie politique. Cicéron aurait dit de lui qu'il « fut le premier à faire descendre la philosophie du ciel pour l'établir dans les cités, pour l'introduire également dans les foyers,...

5 pages - 1,80 ¤

Penser, est-ce calculer ?

Note : 9/10

� La formulation peut dérouter, en raison de la polysémie du verbe « penser «. � Calculer, c'est faire des opérations au moyen de nombres. � Un élément de réponse peut être suggéré par une question simple : une machine à calcul pense-t-elle ? � On a intérêt, pour donner à la question sa portée maximale, à prendre le verbe...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que le bon sens ?

Note : 9/10

Sens vient du latin "sentire" qui prend diverses acceptions. On parle des sens comme de la faculté de percevoir, de sentir. Mais le sens intervient aussi dans les relations affectives, sous la forme de l'amour, de la joie ou de la tristesse. Enfin la raison humaine est inséparable de l'effort par lequel elle cherche le sens, c'est-à-dire à...

3 pages - 1,80 ¤

Nos connaissances viennent-elles entièrement de l'expérience ?

Note : 9/10

«Nous ne connaissons a priori des choses que ce que nous y mettons nous-mêmes.« Kant, Critique de la raison pure (1789). La «révolution copernicienne« opérée par Kant est la suivante: le réel connaissable n'est pas indépendant de l'esprit, c'est l'esprit qui lui donne sa forme. Nous ne sommes pas passifs face au monde: c'est nous qui...

8 pages - 1,80 ¤

Les objets techniques nous imposent-ils une façon de penser ou une manière de vivre ?

Note : 9/10

Comment les objets techniques peuvent-ils nous imposer quoi que ce soit, puisque ce ne sont que des objets, et que théoriquement ils ne devraient pas avoir d'impact sur notre liberté, ou sur notre volonté ? Comment parviennent-ils à s'imposer à nous ? Quelle distinction peut-on faire entre les deux expressions "façon de penser" et "manière de vivre" ?...

5 pages - 1,80 ¤

Exister, est-ce simplement vivre ?

Note : 9/10

De même, Épicure dira qu'il ne faut assouvir que les désirs naturels et nécessaires. Le plaisir ou la satisfaction du désir est un bien. Mais s'il affirme que l'homme doit s'employer à rechercher le plaisir pour être heureux, il ne doit pas en faire la visée ultime ou le but de toutes ses actions. Le plaisir ne doit...

7 pages - 1,80 ¤

Quelle différence y a-t-il entre être et exister ?

Note : 9.5/10

||Ce sujet vous demande de distinguer deux termes que le langage courant confond. L'une des manières d'aborder ce sujet consiste à étudier l'étymologie du mot "exister". Celui-ci contient le préfixe, ex-, qui indique un mouvement "hors de", voire un surgissement. En conséquence, vous pouvez suggérer que l'existence désigne tout d'abord une manière d'être tout...

2 pages - 1,80 ¤

La connaissance du futur est-elle possible ?

Note : 6/10

||Sens des termes — Conditions : ici, ensemble de faits dont dépend quelque chose ; données, circonstances.— Dans quelle mesure : jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.— Connaissance : saisie de l'essence intime d'une chose, savoir où l'on possède une idée véritable d'une réalité.— Futur : partie du temps correspondant à l'avenir, à ...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on vivre sans passion ?

Note : 8/10

||Ce sujet possède deux présupposés: d'une part, il serait souhaitable de vivre sans passion, car cette dernière est considérée comme facteur d'aliénation ou de souffrance; et d'autre part, étant donné la nature humaine, par essence sujette aux passions et aux désirs, il semble impossible de mener une vie humaine sans être la proie des passions. C'est de ce dilemme...

3 pages - 1,80 ¤

Les mots nous éloignent-ils des choses ?

Note : 9/10

||Ce sujet possède deux présupposés: d'une part, il serait souhaitable de vivre sans passion, car cette dernière est considérée comme facteur d'aliénation ou de souffrance; et d'autre part, étant donné la nature humaine, par essence sujette aux passions et aux désirs, il semble impossible de mener une vie humaine sans être la proie des passions. C'est de ce dilemme...

11 pages - 1,80 ¤

Suis-je l'esclave de mon inconscient ?

Note : 10/10

Définition des termes du sujet: INCONSCIENT Du préfixe privatif in- et de -conscient, d'où « qui n'est pas conscient ». a) Adjectif : ce qui est dépourvu de conscience. b) Ce qu'on ressent ou perçoit sans en prendre conscience (cf. les « petites perceptions » de Leibniz). Nom : chez Freud, l'inconscient est fait de tous les contenus psychiques (pulsions,...

10 pages - 1,80 ¤

Peut-on dire de l'homme qu'il est un être inachevé ?

Note : 8/10

Il s'agit d'éclairer le sens que l'on peut donner à la double détermination de l'homme : non seulement comme être mais encore comme être inachevé. Comment entendre « homme « lorsque nous évoquons justement son être ? Parler d'être, c'est s'engager dans une ontologie de l'homme. Ce n'est donc pas étudier l'homme sous l'oeil de l'ethnographe, du biologiste...

7 pages - 1,80 ¤

En quel sens la société dénature-t-elle l'homme ?

Note : 8/10

||La société naît de l’interdépendance entre les hommes, de leur incapacité à satisfaire leurs besoins par eux-mêmes. La société ne naît donc pas ex nihilo, elle n’est pas une structure naturelle, puisque elle change et varie en fonction des individus qui en sont membres. Pour certains  penseurs cet artifice peut d’ailleurs faire perdre à l’homme sa nature originelle. Le...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16549 16550 16551 16552 16553 16554 16555 16556 16557 16558 16559 16560 16561 16562 16563 16564 16565 16566 16567 16568 16569 16570 16571 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit