LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Quelle objectivité pour l'interprétation ?

Quelle que soit la critique qu'on adresse à la psychanalyse, ne peut-elle pas être interprétée par le médecin en termes de résistance ? C'est précisément parce qu'elle n'exclut aucun fait de son domaine, même ceux qui pourraient la contredire, que Popper relègue la psychanalyse au rang de fausse science, aux côtés de la cartomancie ou encore de l'astrologie.Il...

4 pages - 1,80 ¤

L'interprétation peut-elle délirer ?

Pour les superstitieux, les choses n'arrivent ni par hasard ni par une aveugle nécessité, mais parce qu'elles ont un sens (un but et une signification). ...font parler la nature Ils croient que la nature cherche à s'adresser à eux, qu'elle veut les aider ou les punir, qu'elle se préoccupe de ce qu'ils désirent ou ne désirent pas... La superstition consiste à...

4 pages - 1,80 ¤

Matérialiser l'esprit, est-ce le dégrader ?

qui descend du ciel sur la terre, on s'élève ici de la terre au ciel [...]. " K. Marx et F. Engels, L'Idéologie allemande (1845-1846), I. Problématique Faut-il accorder le primat à l'esprit ou à la matière ? Le primat de la matière empêche-t-il la primauté de l'esprit ? Explication Infrastructure et superstructure Marx et Engels dénoncent la conception idéaliste de l'esprit comme...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il esprit ou matière ?

L'homme n'est-il pas plutôt fait d'une seule substance ? Explication La distinction réelle des substances Le dualisme conçoit l'âme comme distincte du corps (au point que la mort physique n'empêche pas l'immortalité spirituelle). Descartes radicalise cette distinction : l'âme est une substance pensante (simple, non spatiale, indivisible), le corps est une substance étendue (divisible, sans pensée ni intériorité). La connaissance des substances Déterminisme...

4 pages - 1,80 ¤

Quel est le fondement de la vérité ?

Nietzsche l'interprète comme un refus de la vie elle-même. En effet, la science cherche une vérité qu'elle s'imagine stable, fixe, immuable et universelle. Or, ce qui caractérise le monde qui nous entoure et la vie qu'il porte, c'est un changement perpétuel et incessant. La vie est en permanente évolution, mutation. Elle produit des changements, des monstres, des illusions, des...

5 pages - 1,80 ¤

Douter, est-ce se détourner de la vérité ?

Le sceptique n'est pas, comme on le pense parfois, celui qui refuse la vérité ou qui dit qu'il n'y a pas de vérité. Une telle affirmation serait d'ailleurs encore une position dogmatique (une certitude). Au contraire, le sceptique pense ou croit qu'il y a bien une vérité (il la cherche), mais que nous ne sommes jamais certains de...

7 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce que la vérité ?

- 3° Même pour les autres cas, le critère que nous fournit le Dogmatisme est bien précaire : si la vérité est dans la conformité à l'objet, il faudrait, pour que ce critère fût utilisable, savoir ce que l'objet est en soi; comment l'esprit pourrait-il sortir de lui-même pour comparer ses propres représentations avec cet objet transcendant ? II....

3 pages - 1,80 ¤

Le travail a-t-il une valeur ?

C'est l'ouvrier qui travaille sur la nature et qui opère en même temps l'aliénation. Le propriétaire, lui, ne fait rien de manière active, mais recevant passivement un produit qui n'est pas sien, il se trouve ainsi dans un état d'extériorité par rapport au travail, au travailleur et même à l'objet du travail qui l'a produit. Il est finalement...

14 pages - 1,80 ¤

La technique est-elle libératrice ?

||La question posée renvoie à une approche philosophique déterminée de la technique. Il faut remarquer que dans le sujet, il est question de La technique et non de techniques. Quel est le sens de ce singulier ? La technique n'est-elle qu'un regroupement de toutes les techniques ou est-elle d'un autre ordre ? Il n'est...

20 pages - 1,80 ¤

Le travail est-il spécifiquement humain ?

Le premier a d'ailleurs pour corollaire un rapport aliéné à la nature. Précisons. L'ouvrier est d'abord aliéné par rapport à son produit. Celui-ci lui échappe. Aussitôt qu'il est créé, l'ouvrier en est dépossédé : « L'objet que le travail produit, le produit du travail, vient s'opposer au travail comme s'il s'agissait d'un être étranger, comme si le produit était une puissance...

5 pages - 1,80 ¤

L'art imite-t-il la nature ?

Ne faut-il pas alors différencier la beauté des choses naturelles et celle des oeuvres d'art ? Mais une oeuvre d'art ne peut-elle pas être plus vraie que son modèle, en nous mettant en présence d'une vérité impossible à atteindre par d'autres voies ?Oppositions sur l'artIci, les philosophes divergent : certains condamnent l'art comme le règne des apparences mensongères, d'autres...

5 pages - 1,80 ¤

Le beau dépend-il du goût de chacun ?

Quand nous disons : « C'est beau », nous formulons un jugement qui se veut objectif et nous affirmons a priori que ce qui nous plaît devrait provoquer la même satisfaction chez tous. Peut-on justifier ce paradoxe ? La beauté, qui ne semble ni objective (elle est subjective : variable selon les sujets, belle pour les uns et...

3 pages - 1,80 ¤

L'autorité religieuse est-elle le modèle de l'autorité politique ?

Saint Augustin, La Cité de Dieu (413-427), XIV, 28. Problématique L'autorité politique doit-elle être subordonnée à l'autorité religieuse ? Ou le croyant doit-il au contraire obéir aux lois civiles ? Explication Séparation Cette image célèbre de deux cités porte en elle une ambiguïté, puisqu'elle permet à la fois de distinguer le religieux du politique, mais aussi de subordonner le politique au religieux. En...

2 pages - 1,80 ¤

La foi exclut-elle la raison ?

Note : 5.1/10

Que vaudrait un tel choix s'il était fait au hasard, sans raison ? En effet, se couper de toute forme de raison c'est risquer de tomber dans le fanatisme. Avec la raison, la foi ne tend-elle pas à se transformer en un savoir fondé ? La réponse de Saint Anselme La foi cherche l'intelligence " Donc, Seigneur, toi qui donnes...

9 pages - 1,80 ¤

Qu'échange-t-on vraiment ?

Note : 5.1/10

c) De la même façon le patrimoine de l'humanité, son histoire, les reliques de son passés (les momies, les pièces archéologiques en générales) n'ont que peu de valeur d'usage, ils ne donnent aucun plaisir, ne rendent aucun service, mais ont une valeur immense pour l'humanité, une valeur inestimable puisqu'ils la renseignent sur son histoire et lui permettent de...

2 pages - 1,80 ¤

En quoi y a-t-il égalité dans l'échange ?

Note : 5.1/10

L'introduction de la monnaie La société provient de la complémentarité des intérêts et des compétences. Autrement dit, nous avons un intérêt à appartenir à un groupe non seulement parce que le langage nous rassemble, mais aussi parce que nos aptitudes nous distinguent. « Ce n'est pas entre deux médecins que naît une communauté, mais entre un médecin et un cultivateur et...

2 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce être hors de toute contrainte ?

Note : 5.1/10

Ainsi, selon Hobbes, tout refus des contraintes imposées par l'état risque de faire réapparaître l'état de nature où règne la guerre de chacun contre chacun.   Transition : -          On vient d'examiner les enjeux politiques du sujet : la position qui consiste à considérer la liberté comme absence de contraintes  rend toute forme de...

3 pages - 1,80 ¤

Être libre, est-ce faire tout ce qui nous plaît ?

Note : 5.1/10

Exemple : le déterminisme des lois de la physique nous permet de prévoir la trajectoire de la balle. Conception philosophique d'après laquelle, certaines conditions étant réunies, les phénomènes qui se produiront sont à la fois inévitables et prévisibles. Selon cette doctrine, la nécessité est la loi qui gouverne l'univers. De plus,...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il vraiment libre ?

Note : 5.1/10

Mais par sa volonté, le sujet se rapproche de Dieu car elle est, chez lui aussi, une faculté infinie. Comme Dieu, l'homme a une volonté infinie. Si l'homme n'est que matière, si son être se résume à son corps, comment le penser libre ? Le corps reste soumis aux contraintes qui s'exercent sur la matière : il est déterminé. Pour...

4 pages - 1,80 ¤

Le temps est-il objectif ou subjectif ?

Note : 5.1/10

L'expérience vient confirmer cette théorie de la relativité : des horloges atomiques en mouvement dans des satellites se désynchronisent sensiblement des horloges terrestres. Temps et perception Plus radicalement, la question est de savoir ce que serait un temps sans aucune conscience pour le percevoir. Le temps n'est-il pas relatif à la perception que nous en avons ? La réponse de Kant Le...

3 pages - 1,80 ¤

Le temps est-il une dégradation de l'être ?

Note : 5.1/10

Une fois le temps spatialisé, on ne peut que se heurter à des paradoxes. Admettons que le temps soit divisible à l'infini : il devient alors impossible de comprendre comment une heure peut s'écouler. En effet, pour qu'une heures'écoule, il faut d'abord qu'une demi-heure s'écoule, mais pour qu'une demi-heure s'écoule, il faut qu'un quart d'heure s'écoule, et ainsi...

3 pages - 1,80 ¤

D'où vient notre refus du temps ?

Note : 5.1/10

Mais en cela aussi, il laisse échapper le seul être qu'il puisse atteindre, et se condamne à n'aimer que ce qui est mort. " Ferdinand Alquié, Le Désir d'éternité (1943), IV. Problématique Quelle est la source du refus affectif du temps ? Pourquoi l'être humain préfère-t-il le passé au futur ? Explication Le « désir d'éternité », le « refus du temps » dont parle Alquié à...

3 pages - 1,80 ¤

L'État est-il la vérité de la société ?

Note : 5.1/10

Ce premier penchant, Kant le nomme sa « sociabilité ».Mais il existe en même temps, chez lui, un second penchant : celui de se détacher des autres en recherchant uniquement la satisfaction de son intérêt privé. Cette tendance à s'isoler, en ne considérant que soi et son bien propre, ce penchant à « vouloir tout diriger dans son...

3 pages - 1,80 ¤

Comment fonder l'autorité sans tuer la liberté ?

Note : 5.1/10

La volonté générale est alors le véritable sujet politique. Débat et enjeu L'égalité contre la liberté ? Se demandant lui-même « si la volonté générale peut errer », Rousseau reconnaît qu'elle « tend toujours à l'utilité publique : mais il ne s'ensuit pas que les délibérations du peuple aient toujours la même rectitude. On veut toujours son bien, mais on ne...

2 pages - 1,80 ¤

L'homme est-il un être social ?

Note : 5.1/10

.../... Le cas de la « polis « est différent. « Ainsi, formée au début pour satisfaire les besoins vitaux, elle existe pour permettre de bien vivre. « Dans la « polis « se réalise tout autre chose que la simple satisfaction des besoins : sa fonction initiale (satisfaire les besoins vitaux) découvre autre chose de beaucoup plus important : non plus...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16572 16573 16574 16575 16576 16577 16578 16579 16580 16581 16582 16583 16584 16585 16586 16587 16588 16589 16590 16591 16592 16593 16594 16595 16596 16597 16598 16599 16600 16601 16602 16603 16604 16605 16606 16607 16608 16609 16610 16611 16612 16613 16614 16615 16616 16617 16618 16619 16620 16621 16622 16623 16624 16625 16626 16627 16628 16629 16630 16631 16632 16633 16634 16635 16636 16637 16638 16639 16640 16641 16642 16643 16644 16645 16646 16647 16648 16649 16650 16651 16652 16653 16654 16655 16656 16657 16658 16659 16660 16661 16662 16663 16664 16665 16666 16667 16668 16669 16670 16671 16672 16673 16674 16675 16676 16677 16678 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 16713 16714 16715 16716 16717 16718 16719 16720 16721 ... 16767 16768 16769 16770 16771 16772

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit