LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Y a-t-il un "problème d'autrui" ?

L'être-seul est un mode déficient de l'être-avec » (Être et temps, § 26). Dans cette optique, l'existence humaine est toujours déjà co-existence.   Quand nous sommes avec d'autres, il y a quelque chose que nous ne questionnons jamais spontanément : leur existence. Ils sont là, nous les voyons, les entendons, les comprenons. Exceptées quelques situations extraordinaires, nous voyons en eux des...

3 pages - 1,80 ¤

Faut-il croire que l'inconscient peut être objet de science ?

se propose de montrer au moi qu'il n'est seulement pas mare dans sa propre maison ». Freud, Introduction à la psychanalyse, 1917. « L'homme comme tout être vivant pense sans cesse, mais ne le sait pas; la pensée qui devient consciente n'en est que la plus petite partie, disons : la partie la plus médiocre et la...

6 pages - 1,80 ¤

L'hypothèse d'un déterminisme inconscient prive-t-elle le sujet de responsabilité ?

Ici, l'exemple est simple dans la mesure où le président a sans doute parfaitement conscience qu'il ne veut pas être là. Mais dans bon nombre de cas, quand ma langue fourche, je ne sais pas pourquoi, c'est-à-dire que j'ignore moi-même ce qui me pousse à dire tel mot plutôt qu'un autre. Or pour Freud le cas est exactement...

7 pages - 1,80 ¤

Pourquoi analyser l'inconscient ?

Si l'on reprend une expression imagée de Jacques Lacan qui caractérisait l'inconscient comme « ce qui se ferme dès que ça s'est ouvert » (Séminaire du 22 avril 1964), on pourrait dire que la psychanalyse interroge le mode de manifestation de ce contenu qui se referme en s'ouvrant.En fait, la théorie de l'inconscient s'est élaborée progressivement par l'analyse...

3 pages - 1,80 ¤

Quel est le contenu de l'inconscient ?

Comment l'inconscient se manifeste-t-il ?Dans la mesure où l'hypothèse freudienne n'est pas une conjecture philosophique, mais une hypothèse scientifique exigée par une nécessité théorique, il importe sans doute moins d'essayer de prouver qu'il y a un inconscient que d'en élaborer le contenu. Mais comment déterminer le contenu de ce qui ne se montre pas de soi-même ? En...

3 pages - 1,80 ¤

Comment l'inconscient se manifeste-t-il ?

Ces faits psychiques refoulés sont en effet soumis à une censure qui évacue hors de la conscience (qui « refoule ») les désirs jugés incompatibles avec les exigences morales du sujet. « L'inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité. » Freud, L'Interprétation des rêves, 1899. « Longtemps on a considéré la pensée consciente comme la pensée...

2 pages - 1,80 ¤

Pourquoi est-il nécessaire de faire l'hypothèse de l'existence d'un inconscient ?

La modification de la méthode freudienne, par le recours aux associations d'idées, ne change pas fondamentalement la démarche : elle a toujours pour but le retour à la conscience des éléments oubliés, et la disparition corrélative des troubles qu'ils occasionnent. La raison de postuler l'existence d'un inconscient est donc pratique : elle résulte d'une expérience thérapeutique. Elle seule...

4 pages - 1,80 ¤

Qu'est-ce qui distingue le concept psychologique de la notion philosophique d'inconscient ?

Ces faits psychiques refoulés sont en effet soumis à une censure qui évacue hors de la conscience (qui « refoule ») les désirs jugés incompatibles avec les exigences morales du sujet. « L'inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité. » Freud, L'Interprétation des rêves, 1899. « Longtemps on a considéré la pensée consciente comme la pensée...

3 pages - 1,80 ¤

L'idée d'une représentation inconsciente est-elle concevable ?

L'idée d'une représentation inconsciente est-elle concevable ?On voit que la notion d'inconscient ne se réduit pas à qualifier ce qui est sous-jacent aux représentations conscientes et qui exerce à la marge de la conscience une influence sur elle. Faire de l'inconscient une catégorie fondamentale de la réalité présente certes l'inconvénient de perdre en compréhension et en précision ce...

3 pages - 1,80 ¤

L'inconscient est-il l'inconnaissable ?

Elle n'est pas la faculté d'un sujet conscient de poser des buts et d'y tendre, mais plutôt une sorte de force présente « à son plus bas degré [...] comme une pression aveugle, comme une poussée obscure, engourdie, loin de toute possibilité immédiate d'être connue ». De la matière inorganique jusqu'aux êtres vivants et jusqu'à l'homme, toute la...

3 pages - 1,80 ¤

L'inconscient est-il de l'indistinct et du confus ?

Certes, on ne peut assimiler sans précaution cette notion de vouloir-vivre à un concept strict de l'inconscient car ce que Schopenhauer appelle volonté ne relève pas essentiellement du psychisme. Mais il est possible de parler ici d'inconscient en un sens large et somme toute faible, synonyme de « non actuellement connu ».L'idée d'une représentation inconsciente est-elle concevable ?On...

3 pages - 1,80 ¤

Être, est-ce être perçu ?

  Berkeley, « Être, c'est être perçu «   George Berkeley (1685-1753), évêque de Cloyne, a proposé une théorie métaphysique provocante et originale appelée l'« immatérialisme «. Partant de l'empirisme, Berkeley considère toute notion abstraite comme une illusion: seules existent les choses singulières; mais celles-ci ne sont connues par nous qu'en tant qu'images reliées à d'autres images. «Je dis que la table...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on dire que le perçu est à l'image de la réalité ?

Note : 8/10

Analyse du sujet -          La perception est notre rencontre avec les objets qui nous entourent : c'est donc à la fois l'évidence de leur présence et une somme de renseignements sur eux. Le monde est là, quoi que je puisse en penser. Nous disons alors que nous voyons, nous entendons, touchons telle et telle chose. Le mot percevoir convient quel...

4 pages - 1,80 ¤

Quel est le rôle de la pensée dans l'acte de percevoir ?

Note : 8/10

Descartes, dans la fameuse description du morceau de cire, montre comment celui-ci se transforme à l'approche de la chaleur du feu (l'odeur devient plus insistante, les contours moins fermes) sans que nous cessions de le désigner par le même nom : la « même « cire demeure après ces ...

5 pages - 1,80 ¤

Les sens sont-ils trompeurs ?

Note : 8/10

Cette tâche rouge que je vois sur le tapis n'est-elle pas un irréductible ? Les sens véhiculent le monde vécu de manière directe et je dois leur accorder crédit.Mais le vécu n'est pas seul concerné par ces analyses. Non seulement je puis légitimement accorder ma confiance aux sens au niveau de l'immédiat, mais il semble aussi que je...

6 pages - 1,80 ¤

Percevoir est-ce connaître ?

Note : 8/10

« Ce n'est pas parce que nous pensons d'une manière vraie que tu es blanc que tu es blanc, mais c'est parce que tu es blanc qu'en disant que tu l'es nous disons la vérité » (Aristote). Puisque, s'il est vrai que tout est vrai, le contraire de cette affirmation ne saurait être faux, le relativisme trouve sa vérité...

5 pages - 1,80 ¤

Comment la conscience habite-t-elle son corps ?

Note : 8/10

C'est bien les processus biologiques (ou physico-chimiques, comme diraient les neurologues aujourd'hui) qui déterminent ce que je pense et ce que je ressens. Ainsi, je ne suis, en réalité, qu'un corps. [On doit donc dire: «J'ai un corps». Avant de sentir le corps, la conscience se saisit elle-même. Elle est donc distincte du corps. Ce qui, en moi, dit «je...

7 pages - 1,80 ¤

Comment décrire l'activité psychique du sujet ?

Note : 8/10

Comme dit Husserl, « toute conscience est conscience de quelque chose « : il n'y a pas de « je pense « sans « chose pensée «, peu importe à ce niveau que la chose visée par la conscience existe ou non, soit réelle ou imaginaire, perçue ou remémorée.  Toute conscience est conscience de quelque chose...

3 pages - 1,80 ¤

La conscience est-elle réductible à un état du corps ?

Note : 8/10

- La conscience semble d'abord se surajouter à mon corps et aux états de ce corps. Ainsi elle les engloberait et n'y serait pas réductible. Il existerait ainsi une hétérogénéité radicale entre deux mondes: le monde physique, constitué par les corps, et le monde psychique, celui de ma conscience. Cependant, il semble bien qu'il existe une influence réciproque...

3 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 16679 16680 16681 16682 16683 16684 16685 16686 16687 16688 16689 16690 16691 16692 16693 16694 16695 16696 16697 16698 16699 16700 16701 16702 16703 16704 16705 16706 16707 16708 16709 16710 16711 16712 16713 16714 16715 16716 16717 16718 16719 16720 16721 16722 16723 16724 16725 16726 16727 16728 16729 16730 16731 16732 16733 16734 16735 16736 16737 16738 16739 16740 16741 16742 16743 16744 16745 16746 16747 16748 16749 16750 16751 16752 16753 16754 16755 16756 16757 16758 16759 16760 16761 16762 16763 16764 16765 16766 16767 16768 16769 16770 16771 16772 16773 16774 16775 16776 16777 16778

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit