LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Rôle de l'intelligence dans la formation du caractère.

Les principes. Qu’est-ce d\'ailleurs qu’un homme de caractère? C est celui qui met sa conduite d’accord avec ses principes. Il faut donc avoir des principes. Or qui nous les donnera, si ce n’est la raison. Les moralistes anciens n’avaient donc pas tort de définir l’homme sage ou vertueux : celui qui obéit à la raison. L’action, quoi qu’en...

2 pages - 1,80 ¤

Quels sont nos moyens d’action sur notre caractère ?

Chez l’athlète il y a sans doute une certaine force innée, mais qui dira tout ce que l’entraînement y ajoute ? Pareillement il y a un entraînement moral qui est capable de nous faire acquérir des qualités que nous n’avons pas ou que nous n’avons que médiocrement.   On ne naît pas sage, tempérant, vertueux ; on le devient. Nous...

2 pages - 1,80 ¤

« Il n’y a que deux choses qui établissent en fait notre identité à nos propres yeux : la permanence de notre caractère et l'enchaînement de nos souvenirs »

||les influences extérieures et aussi par une action interne qui est le fait de notre volonté. Parfois même le caractère se transforme d’une façon brusque et profonde, il est soumis à des « conversions » ; mais ces changements ne rompent pas les liens qui unissent l’existence antérieure à la crise et celle qui lui est postérieure, la...

2 pages - 1,80 ¤

Du rôle de l’habitude et de l’effort dans la formation de la personnalité

||C’est que la personnalité ne se développe que par l’effort qu’elle fait, pour se dépasser elle-même. Plus un état est actif, plus il nous est intérieur. Maine de Biran avait déjà fait de l’effort la base de la personnalité ; mais pour lui il s’agissait seulement de l’effort musculaire, impliquant l’apparition à la conscience de deux termes distincts...

2 pages - 1,80 ¤

La conscience et la personnalité. Etudier les rapports et les différences de ces deux notions

||  PLAN   I. — La conscience est la connaissance directe et immédiate de ce qui passe en nous (phénomènes psychologiques). La personnalité consiste à rattacher ces phénomènes psychologiques à une idée centrale : le moi.   II. — La personnalité implique la conscience ; mais la conscience n’implique pas la personnalité. Les animaux, tout au moins les animaux inférieurs, n’ont vraisemblablement pas...

1 page - 1,80 ¤

La personnalité. Ses éléments ; sa nature

||4° Théories de la continuité. —Enfin, pour d’autres philosophes, les faits psychiques distincts ne sont plus à aucun degré les données immédiates de la conscience ; ce qui est donné, c’est leur liaison, leur continuité, le « Stream of thoug-ht » (W. James). Le moi est à chaque instant présent à lui-même tout entier. Sans doute James repousse...

3 pages - 1,80 ¤

Considérations générales: Psychologie

||Considérations générales. Les lois les plus générales de la vie psychologique sont la loi de la succession ou le courant de la conscience, la loi de l’intérêt (à laquelle on pourrait peut-être rattacher l’attention), les lois de l’association des idées, les lois de l’habitude.   Les psychologues contemporains ont une tendance à les détacher de l’étude spéciale de l’intelligence, de la...

1 page - 1,80 ¤

La loi d'intérêt dans la vie psychologique.

||C’est l’objet lui-même qui nous attire et nous sollicite, sans que nous ayons besoin de faire effort. Je passe dans la rue, je suis témoin d’un accident, je m’approche, je regarde ; c’est là un cas d’attention spontanée. L’attention volontaire a pour cause un intérêt indirect, médiat, lointain. En d’autres termes, elle consiste à donner, comme dit Ribot,...

3 pages - 1,80 ¤

Que connaissons-nous par la conscience ?

||Cette thèse est contestable. Il faut d’abord se représenter la vie psychologique non comme une série d’états séparés, juxtaposés, mais comme un courant continu de pensée (William James). Nous saisissons d’une manière intuitive l’unité et l’activité de notre être au sein de la multiplicité des phénomènes (le moi). ||...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 5914 5915 5916 5917 5918 5919 5920 5921 5922 5923 5924 5925 5926 5927 5928 5929 5930 5931 5932 5933 5934 5935 5936 5937 5938 5939 5940 5941 5942 5943 5944 5945 5946 5947 5948 5949 5950 5951 5952 5953 5954 5955 5956 5957 5958 5959 5960 5961 5962 5963 5964 5965 5966 5967 5968 5969 5970 5971 5972 5973 5974 5975 5976 5977 5978 5979 5980 5981 5982 5983 5984 5985 5986 5987 5988 5989 5990 5991 5992 5993 5994 5995 5996 5997 5998 5999 6000 6001 6002 6003 6004 6005 6006 6007 6008 6009 6010 6011 6012 6013 6014 6015 6016 6017 6018 6019 6020 6021 6022 6023 6024 6025 6026 6027 6028 6029 6030 6031 6032 6033 6034 6035 6036 6037 6038 6039 6040 6041 6042 6043 6044 6045 6046 6047 6048 6049 6050 6051 6052 6053 6054 6055 6056 6057 6058 6059 6060 6061 6062 6063 ... 16511 16512 16513 16514 16515 16516

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit