LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Rousseau et la volonté

Les coupables qui se disent forcés au crime sont aussi menteurs que méchants : comment ne voient-ils point que la faiblesse dont ils se plaignent est leur propre ouvrage ; que leur première dépravation vient de leur volonté ; qu'à force de vouloir céder à leurs tentations, ils leur cèdent enfin malgré eux et les rendent irrésistibles ?...

4 pages - 1,80 ¤

Kant: le respect

Le respect s'applique toujours uniquement aux personnes, jamais aux choses. Les choses peuvent exciter en nous de l'inclination et même de l'amour, si ce sont des animaux (par exemple des chevaux, des chiens, etc.), ou aussi de la crainte, comme la mer, un volcan, une bête féroce, mais jamais de respect. Une chose qui se rapproche beaucoup de...

2 pages - 1,80 ¤

Si l'on comprend les obligations que l'on a vis-à-vis des autres, qu'el¬les soient imposées par la loi sociale ou par la loi morale, comment comprendre qu'on ait une dette envers soi-même ? Qu'est-ce qui fon¬derait l'obligation de se respecter soi-même ?

Examiner d'une façon critique cette dernière réponse. Il con­vient de reposer la question : quelle est l'origine de l'obligation ? Deux réponses peuvent y être apportées. L'une, proposée par les sociolo­gues, Auguste Comte ou Durkheim, fait de la société le principe trans­cendant l'individu qui, par l'éducation, forme en lui la conscience de ses devoirs. La société est condition...

2 pages - 1,80 ¤

Hume: la justice et l'égalité.

Dans une deuxième partie, Hume envisage le cas hypothétique où l'on forcerait les choses pour réaliser et conserver un état d'égalité parfaite, cherchant à montrer que les conditions d'un tel effort, d'une part seraient nuisibles à la société, d'autre part sont contradictoires avec la fin recherchée.||Les historiens, et même le bon sens, peuvent nous faire connaî­tre que, pour...

2 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il pas lieu justement de distinguer plusieurs types de pas¬sion ? Si les unes s'opposent à la domination de la raison, d'autres ne peuvent-elles pas s'accorder avec elle ?

||Conclure : toute passion n'est pas déraisonnable. Revenir au caractère fondamental de la passion. Elle est en elle-même un état subi et s'oppose encore en cela à la raison qui détermine l'homme à vouloir activement. Lire : Descartes, Traité des passions, article 48.   Si la passion est une force qui fait agir, dans son origine elle s'im­pose au sujet qui la...

1 page - 1,80 ¤

Être en conformité avec la loi, dans ses actes ou ses revendications, suffit-il pour mesurer ce qui est juste, ce qui est dû à l'autre ? La justice n'exige-t-elle pas autre chose que le respect du droit ?

S'interroger sur l'origine de ces critiques. Au nom de quoi ju­geons-nous injustes ou imparfaites les lois ? Si l'on juge que les lois mesurent mal ce qui est juste, ce ne peut être qu'au nom d'une justice non réalisée dans le droit, un idéal de justice et de liberté. Cette aspi­ration à une justice qui ne soit plus...

2 pages - 1,80 ¤

La guerre chez Hobbes

Aussi longtemps que les hommes vivent sans un pouvoir commun qui les tienne tous en respect, ils sont dans cette condition qui se nomme guerre, et cette guerre est guerre de chacun contre chacun. Car la guerre ne consiste pas seulement dans la bataille et les combats effectifs ; mais dans un espace de temps où la volonté...

3 pages - 1,80 ¤

Le vote selon Alain

Voter, ce n'est pas précisément un des droits, de l'homme ; on vivrait très bien sans voter, si l'on avait la sûreté, l'égalité, la liberté. Le vote n'est qu'un moyen de conserver tous ces biens. L'expérience a fait voir cent fois qu'une élite gouvernante, qu'elle gouverne d'après l'hérédité, ou par la science acquise, arrive très vite à priver...

2 pages - 1,80 ¤

Fonction de l'Etat ?

||On peut s'appuyer sur les analyses de Hobbes pour montrer que l'État est la condition nécessaire et le prix à payer pour construire la paix entre des hommes qui, livrés à eux-mêmes dans une hypothéti­que condition naturelle, se déchireraient dans une rivalité générali­sée. Lire : Hobbes, Léviathan. La première fonction de l'État est donc de garantir la sécurité. Montrer les dangers...

3 pages - 1,80 ¤

Si l'intérêt est le motif qui rend compte de la vie en société, est-ce un motif conscient qui détermine un choix volontaire ?

La nature d'une chose se dévoile dans sa fin. Quelle est la fin de l'homme à travers sa vie sociale ? Si l'union de l'homme et de la femme a une finalité biologique évidente, la famille permet de satisfaire les besoins élémentaires et quotidiens, et ce n'est que dans la Cité qu'est atteinte l'entière suffisance dans l'indépendance économique....

2 pages - 1,80 ¤

Peut-on identifier une attitude religieuse à travers ses manifesta-tions objectives et observables ?

Il semble bien que le sens du religieux soit suffisamment partagé par tous, même par ceux qui veulent rester étrangers à toute religion particulière, pour que ce respect soit compris universellement et qu'ainsi l'attitude religieuse soit reconnue. Il en est ici comme d'une personne qui parle une langue étrangère mais dont comprend qu'elle s'adresse à nous. Par ailleurs le...

2 pages - 1,80 ¤

Bergson : la perception et l'art.

||L'art suffirait donc à nous montrer qu'une extension des facultés de percevoir est possible. Mais comment s'opère-t-elle ? Remarquons que l'artiste a toujours passé pour un "idéaliste". On entend par là qu'il est moins préoccupé que nous du côté positif et matériel de la vie. C'est, au sens propre du mot, un "distrait". Pourquoi, étant plus détaché de...

2 pages - 1,80 ¤

Le contact avec l'oeuvre d'art s'impose-t-il comme moyen indispen¬sable pour faire l'expérience de la beauté ?

||Revenir au sujet. Cette éducation de la sensibilité ne se fait-elle pas par le contact avec l'oeuvre d'art ? L'artiste n'a-t-il pas une fonc­tion spécifique dans cette éducation ? Quelle est cette fonction ? Deux idées peuvent alimenter une réponse. D'une part, l'artiste, parce qu'il sait percer ce qui est original et singulier dans une chose et ce qui...

2 pages - 1,80 ¤

Règne de la technique

Il faudrait ici exposer quelques signes de cette emprise de la techni­que sur l'esprit humain : la recherche exclusive de l'efficacité, un re­gard utilitaire sur la nature, le besoin pressant de renouvellement et de nouveautés, l'influence des machines qui imposent leur rythme et leur "rationalité" dans le travail.... On parvient à comprendre ce qu'est l'"essence de la technique"...

2 pages - 1,80 ¤

Les sciences humaines, parce qu'elles étudient l'homme selon une méthode qui s'inspire des sciences expérimentales, ne détruisent-el¬les pas une certaine idée de l'homme ?

||Chercher en quel sens les deux notions-clés se rapprochent. Que nous apprennent les sciences humaines sur l'homme ? On ne peut que retenir quelques grandes lignes de réponse Elles nous dé­couvrent d'abord que les comportements humains ne sont pas indé­pendants de conditions et sont déterminés par des causes repérables en termes objectifs, parfois même selon des lois mesurables. Ainsi...

3 pages - 1,80 ¤

Connaître la vie

La science cherche à découvrir la structure d'un être et les lois de son fonctionnement. Or, s'appliquant à un être vivant, n'est-elle pas contrainte d'aborder son étude comme sur une mécanique ? Décou­vrir la structure d'un être suppose en effet de le décomposer en ses différents éléments pour en comprendre ensuite la synthèse, comme on démonte une machine...

3 pages - 1,80 ¤

Bergson: la science et la philosophie.

Notre intelligence, telle que l'évolution de la vie l'a modelée, a pour fonction essentielle d'éclairer notre conduite, de préparer notre action sur les choses, de prévoir, pour une situation donnée, les événements favorables ou défavorables qui pourront s'ensui­vre. Elle isole donc instinctivement, dans une situation, ce qui ressemble au déjà connu : elle cherche le même, afin de...

3 pages - 1,80 ¤

Moralité dans les sciences

Partir de l'indépendance apparente des deux notions-clés et justifier qu'on ne peut s'y tenir.   Dans un premier moment on peut s'interroger sur la pertinence de la question du fait que les sciences visent la connaissance tandis que la morale règle l'action. On voit mal comment l'idéal de connaissance pourrait contredire les idéaux de la morale. Bien au contraire, la...

3 pages - 1,80 ¤

Hume: l'origine de l'idée de cause.

Dégagez l'intérêt philosophique du texte suivant en procédant à son étude ordonnée :   Supposez qu'un homme, pourtant doué des plus puissantes facultés de réflexion, soit soudain transporté dans ce monde ; il observerait immédiatement, certes, une continuelle succession d'objets, un événement en suivant un autre; mais il serait incapable de découvrir...

2 pages - 1,80 ¤

Si l'observation attentive d'un phénomène est nécessaire aux scien¬ces expérimentales, est-elle suffisante pour établir une connaissance ?

|| En aval de l'observation, il faut savoir interpréter le phénomène observé. Qu'est-ce qu'interpréter ? C'est situer le phénomène à l'inté­rieur d'un réseau de relations. Cette mise en relations est l'oeuvre de la raison. On peut s'inspirer de Hume qui présente l'activité de la raison à travers les relations qu'elle établit, de ressemblance, de con­tiguïté, de cause à effet.   Lire...

3 pages - 1,80 ¤

Je regarde cette feuille blanche: SARTRE

Dégagez l'intérêt philosophique du texte suivant en procédant à son étude ordonnée :     Je regarde cette feuille blanche, posée sur ma table ; je perçois sa forme, sa couleur, sa position. Ces différentes qualités ont des caractéristiques communes : d'abord elles se donnent à mon regard comme des existences que je ne puis...

2 pages - 1,80 ¤

Science et recours à l'imagination

On peut développer cette idée en faisant allusion à Newton qui re­fusait toute hypothèse. Il appelait hypothèse l'explication fictive des phénomènes où se projettent les désirs irrationnels d'une culture et qui constitue un "obstacle épistémologique". Lire : Bachelard, La formation de l'esprit scientifique.   En conséquence, la véritable hypothèse scientifique, oeuvre de l'ima­gination, doit pouvoir être vérifiée. C'est le rôle de...

2 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 6099 6100 6101 6102 6103 6104 6105 6106 6107 6108 6109 6110 6111 6112 6113 6114 6115 6116 6117 6118 6119 6120 6121 6122 6123 6124 6125 6126 6127 6128 6129 6130 6131 6132 6133 6134 6135 6136 6137 6138 6139 6140 6141 6142 6143 6144 6145 6146 6147 6148 6149 6150 6151 6152 6153 6154 6155 6156 6157 6158 6159 6160 6161 6162 6163 6164 6165 6166 6167 6168 6169 6170 6171 6172 6173 6174 6175 6176 6177 6178 6179 6180 6181 6182 6183 6184 6185 6186 6187 6188 6189 6190 6191 6192 6193 6194 6195 6196 6197 6198 6199 6200 6201 6202 6203 6204 6205 6206 6207 6208 6209 6210 6211 6212 6213 6214 6215 6216 6217 6218 6219 6220 6221 6222 6223 6224 6225 6226 6227 6228 6229 6230 6231 6232 6233 6234 6235 6236 6237 6238 6239 6240 6241 6242 6243 6244 6245 6246 6247 6248 ... 16098 16099 16100 16101 16102 16103

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo