NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<<

Etat unitaire et Etat fédéral, de ...


Hobbes, Léviathan (ext ...
>>


Partager



Test pH

Bandelettes réactives

Mortiers et

Tpe

Aperçu du corrigé :

Test pH

Bandelettes réactives

Mortiers et



document rémunéré

Document transmis par : June07-291191


Publié le : 10/10/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
<br /><br />Test pH<br /><br />Bandelettes réactives<br /><br />Mortiers et
Zoom



Test pH

Bandelettes réactives

Mortiers et pilons

Béchers

Papier pH

Pomme Granny Smith d\'un supermarché

Bandelettes réactives

AlimenTerre

Campagne de prévention et d’information relatives aux risques liés à la pénurie de nourriture dans les pays développés pour l\'avenir.

Sommaire

Les problèmes de l’agriculture.....................................................................3

Permaculture...............................................................................................5

Fermes urbaines..........................................................................................7

Fermes hydroponiques...............................................................................9

L’aéroponie.................................................................................................10

Conclusion sur l’agriculture.........................................................................11

Problèmes de la viande...............................................................................12

La viande in vitro.........................................................................................14

Viande végétale.......................................................................................... 15

Insectes.......................................................................................................16

Conclusion sur la viande.............................................................................17

Pilules alimentaires ....................................................................................18

Conclusion générale.................................................................................... 19

Expérience : comparaison de pommes.......................................................20

Expérience : réalisation d\'un sondage.........................................................25

Lexique ........................................................................................................30

Annexe 1 : questionnaire..............................................................................31

Bibliographie................................................................................................32

Les problèmes de l’agriculture moderne



Quand on évoque l\'alimentation dans le futur, la problématique de la pénurie en matière de nourriture se pose, même si dans les pays développés, comme la France, on se sent moins concerné (cf sondage question 1 et 2). D\'ailleurs on a tendance d’abord à penser que le problème vient de la surpopulation, de la surconsommation, de la pollution ou encore du gaspillage alimentaire (cf sondage question 3). Pourtant, rares sont nos concitoyens qui pensent que c’est notre modèle d’agriculture qui n’est pas adapté. Tous ces problèmes sont important mais pourquoi ne cherche-t-on jamais ou trop peu souvent à remettre en question l’agriculture moderne ? 

Actuellement, nous sommes dans un système qui prône la monoculture et l’agriculture intensive. Les terres agricoles sont donc composées, en majorité, de culture d’une seule espèce de plante qui a été optimisée au maximum, de manière à utiliser le moins de terre et de ressources humaines possible. Cette technique a été adoptée par l’ensemble des pays occidentaux car elle présente des avantages importants de part la simplicité de production :

elle demande peu de mains-d’œuvre humaine, grâce aux machines agricoles,

la récolte est facilitée par l’uniformité des cultures,

l’utilisation d’une seule espèce végétale permet de mieux adapter la préparation du sol, l\'irrigation et la quantité de produits chimiques car ils peuvent tous être axés sur les besoins et les préférences de l\'espèce unique,

les rendements sont optimisés au maximum,

en cas de maladies, les plantes peuvent être traitées sans tenir compte des répercussions sur les autres espèces,

une production à grands rendements à des prix abordables.

Cependant, dans un monde où les ressources sont limitées, ce système n’est plus vraiment viable et les inconvénients commencent à être plus nombreux que les avantages :

une très grande quantité d’eau utilisée que nous ne pouvons plus nous permettre de gaspiller,

les engins agricoles consomment énormément d’énergie,

le fait d’avoir une seule espèce rend les cultures vulnérables aux maladies car les graines plantées sont issues d’une sélection et donc très similaires. Toute les plantes ayant les mêmes faiblesses en cas de maladie, toute la récolte sera détruite,

une même espèce végétale va prendre les nutriments à la même profondeur dans la terre et donc rapidement épuiser les sols,

l\'utilisation d’engrais et de pesticides, notamment pour les plantes OGM (Organisme Génétiquement Modifié), qui sont dangereux pour l’environnement et pour les sols. Par exemple, en Inde, suite à la Révolution verte et à l’abus de produits chimiques, certaines zones sont devenues stériles,

tout est produit au même endroit, ce qui donne lieu à une politique d’exportation occasionnant de la pollution à cause du transport.

la production ne correspondant pas toujours à la demande, cela engendre du gaspillage.

En conclusion, la monoculture est un système d’agriculture qui permet une production suffisante mais dangereuse pour l\'environnement et non durable. Malheureusement, les grandes filières de l’agriculture ne sont pas prêtes à changer drastiquement leur modèle de production et si un changement doit survenir il viendra des petits producteurs. Quelles solutions innovantes existent donc et/ou peuvent être mises en place pour pouvoir dans le futur nourrir la population mondiale ?



Exemple de monoculture



Permaculture

La permaculture se définit comme le contraire de la monoculture, c’est un mode d’agriculture durable qui se base sur les observations de la nature pour avoir une production optimale. En effet, les plantes ne sont jamais toutes d’une même espèce, les agriculteurs en ont donc conclu que la polyculture est primordiale dans les cultures. La permaculture cherche à concevoir des installations humaines harmonieuses, durables, résilientes, économes en travail comme en énergie, à l’instar des écosystèmes naturels.

Dans ce système d’agriculture, les plantes sont associées en s’inspirant de la biodiversité naturelle de manière à ce qu’elles soient accordées et utiles les unes aux autres. Le principe est de tout partager, les espèces - ayant besoin de différentes ressources - donnent et prennent chez les autres de quoi subsister. Un bon exemple du bénéfice de l’association des plantes est celui du basilic qui sert à repousser grâce à sa forte odeur les inhibiteurscf lexique qui pourraient s’en prendre aux pieds de tomate. Ceux-ci poussent en hauteur or le basilic supporte très bien la mi-ombre. De plus, contrairement à la monoculture, la pluralité des plantes fait qu’en cas de maladie, toute la production ne sera pas atteinte et l\'effet sera beaucoup moins destructeur. Ce ne sont que quelques uns des nombreux avantages que présente la polyculture, chaque plante faisant entièrement partie de l’écosystème du jardin.

Ce type de ferme existe déjà, c’est notamment le cas de la ferme « Bec Hellouin » en Normandie. Cette ferme biologique se base sur le principe de permaculture pour cultiver plus de 800 espèces de fruits, légumes, plantes aromatiques et médicinales. En plus de la culture des plantes, les agriculteurs prennent soin des sols et ne cherchent en aucun cas à épuiser leurs ressources. La culture redevient plus manuelle de manière à utiliser très peu d’hydrocarburescf lexique ou d’énergie polluante mais en utilisant cependant des outils très perfectionnés de manière à optimiser les rendements. Cette ferme va encore plus loin, elle crée un « paysage comestible » notamment grâce à une forêt-jardin où poussent des baies et des légumes. Cela donne l‘impression que la nature produit presque sans intervention humaine. La ferme a ainsi permis de verdir les alentours de la ville, de manière utile et productive.

Une ferme durable est donc possible mais qu’en est-il du rendement ? Pour prolonger l’exemple de la ferme Bec Hellouin, grâce à la permaculture, la ferme peut produire pour 50 000 euros de légumes, par an, sur 1 000m². Le rendement élevé sur une si petite surface permet aux agriculteurs d’être très bien rémunérés. Une étude menée par l’ONU dans 68 pays montre que la permaculture permet de multiplier par 3 ou par 4, la production de légumes et fruits. La productivité ne sera donc pas un problème si nous passons à ce genre d’agriculture durable.



La permaculture est donc basée sur trois principes fondamentaux : soigner les sols, densifier les cultures et associer les plantes, ce qui permet un modèle durable. Ce système permet une certaine éthique qui se base sur le respect des hommes et le partage des ressources. En créant de nombreuses petites fermes autour des villes, des milliers d’emplois pourraient être créés avec un salaire décent, les communautés vivant à proximité seraient nourries plus sainement et les écosystèmes seraient régénérés. On se rend d\'ailleurs compte qu\'une majorité des personnes que nous avons sondées se sentent prêtes à se nourrir chez des producteurs locaux, pas exclusivement mais en partie ( cf sondage question 4 a et b). La permaculture est un véritable système et une proposition de société d’avenir qui serait durable et solidaire.

La ferme Bec Helloin propose des formations aux jeunes agriculteurs qui voudraient apprendre à utiliser ce mode de culture. Ce type d’agriculture a fait ses preuves, c’est un modèle dont on parle dans les études agricoles et il ne tient qu’aux nouveaux agriculteurs de laisser de côté le système d’agriculture actuel qui, même poussé à son maximum avec l’utilisation de machines perfectionnées, n’égale pas, en productivité, la permaculture.

Malheureusement ce type de ferme n’est pas très répandu en France et les initiatives mettent du temps à émerger. Il faudra donc du temps et une évolution des pensées et des politiques pour arriver à intégrer ce système à notre société moderne, bien qu’il lui soit bénéfique.



Exemple de permaculture



Fermes urbaines

Aujourd’hui 60 % de l&...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 7216 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "

Test pH

Bandelettes réactives

Mortiers et"
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit