Devoir de Philosophie

Nicolas Boileau Art poétique ............ Avant que la raison, s'expliquant par la voix, Eût instruit les humains, eût enseigné des lois, Tous les hommes suivoient la grossière nature, Dispersés dans les bois couroient à la pâture.

Publié le 05/04/2015

Extrait du document

boileau
Nicolas Boileau Art poétique ............ Avant que la raison, s'expliquant par la voix, Eût instruit les humains, eût enseigné des lois, Tous les hommes suivoient la grossière nature, Dispersés dans les bois couroient à la pâture. La force tenait lieu de droit et d'équité ; Le meurtre s'exerçoit avec impunité. Mais du discours enfin l'harmonieuse adresse, De ces sauvages moeurs adoucit la rudesse ; Rassembla les humains dans les forêts épars ; Enferma les cités de murs et de remparts ; De l'aspect du supplice effraya l'insolence, Et sous l'appui des lois mit la faible innocence. Cet ordre fut, dit-on, le fruit des premiers vers. De-là sont nés ces bruits reçus dans l'univers, Qu'aux accents, dont Orphée emplit les monts de Thrace, Les tigres amollis dépouilloient leur audace : Qu'aux accords d'Amphion les pierres se mouvoient, Et sur les murs Thebains en ordre s'élevoient. L'harmonie en naissant produisit ces miracles. Depuis le ciel en vers fit parler les oracles ; Du sein d'un prêtre ému d'une divine horreur, Apollon par des vers exhala sa fureur. Bientôt ressuscitant les héros des vieux âges, Homère aux grands exploits anima les courages. Hésiode à son tour, par d'utiles leçons, Des champs trop paresseux vint hâter les moissons. En mille écrits fameux la sagesse tracée, Fut, à l'aide des vers, aux mortels annoncée ; Et par tout des esprits ses preceptes vaincoeurs, Introduits par l'oreille, entrerent dans les coeurs. Pour tant d'heureux bienfaits, les Muses révérées Furent d'un juste encens dans la Grece honorées ; Et leur art, attirant le culte des mortels, A sa gloire en cent lieux vit dresser des autels. Chant IV
boileau

« Et leur art, attirant le culte des mortels, A sa gloire en cent lieux vit dresser des autels. Chant IV »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles