NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< était brûlée, rendue rauque par le tabac et l ... Voir le sonnet qui précède le livre de n ... >>


Partager

très peu, tout à fait peu... c'est-à-dire que je l'avais déjà préparé, mais je voulais qu'elle vînt encore une fois... ncore une fois me supplier... oui, que disais-je ?

Anthologie

Aperçu du corrigé : très peu, tout à fait peu... c'est-à-dire que je l'avais déjà préparé, mais je voulais qu'elle vînt encore une fois... ncore une fois me supplier... oui, que disais-je ?



Publié le : 30/10/2013 -Format: Document en format HTML protégé

très peu, tout à fait peu... c'est-à-dire que je l'avais déjà préparé, mais je voulais qu'elle vînt encore une fois...
ncore une fois me supplier... oui, que disais-je ?
Zoom

très peu, tout à fait peu... c'est-à-dire que je l'avais déjà préparé, mais je voulais qu'elle vînt encore une fois...
ncore une fois me supplier... oui, que disais-je ?... Oui, je l'ai su alors, lorsque je rentrai le soir chez moi, et
u'elle était partie, et qu'il y avait un bout de papier sur la table... "Garde ton maudit argent, je ne veux plus rien
e toi"... y était-il écrit, pas autre chose... Monsieur, j'ai été comme un fou, pendant trois jours et trois nuits. J'ai
ait fouiller la rivière, ainsi que la forêt : j'ai donné des billets de cent à la police... j'ai couru chez tous les voisins,
ais ils n'ont fait que rire et se moquer de moi... Rien, on ne trouva rien... Enfin quelqu'un m'apporta une
ouvelle du village d'à côté... il l'avait vue... dans le train, avec un soldat... Elle était allée à Berlin... Le même
our, je suis parti à sa recherche... j'ai abandonné mes affaires, j'ai perdu des mille et des cents... on m'a volé,
es domestiques, mon régisseur, tous... Mais, je vous le jure, monsieur, ça m'était indifférent... Je suis resté à
erlin ; il a fallu une semaine pour que je la découvrisse dans ce tourbillon de gens... et je suis allé à elle... « Il
espira lourdement.
« Monsieur, je vous le jure... je ne lui ai dit aucune dure parole... j'ai pleuré... Je me suis mis à genoux... je lui
i offert de l'argent... toute ma fortune, c'est elle qui l'administrerait, car alors, je le savais déjà... je ne pouvais
as vivre sans elle. J'aime le moindre de ses cheveux... sa bouche... son corps, tout, tout... et c'est moi, moi qui
'ai jetée dans l'abîme, moi seul... Elle était blême comme la mort, lorsque j'entrai soudain... J'avais soudoyé sa
ropriétaire, une entremetteuse, une mauvaise, une ignoble femme... Elle était là, blanche comme la chaux sur le
ur... elle m'écoutait. Monsieur, je crois qu'elle était... oui... presque joyeuse de me voir... Mais, quand je vins à
arler d'argent... et je ne l'ai fait, je vous le jure, que pour lui montrer que je n'y pensais plus... elle s'est mise à
racher, et puis... parce que je ne voulais pas encore m'en aller, elle a appelé son amant, et ils se sont moqués de
oi... Mais, monsieur, je suis revenu jour après jour. Les locataires m'ont tout raconté : je sus que, la canaille, il
'avait abandonnée et qu'elle était dans le besoin, et alors j'y revins encore une fois... encore une fois, monsieur ;
ais elle me rudoya et déchira un billet de banque que j'avais mis furtivement sur la table, et lorsque j'y
etournai, elle était partie... Que n'ai-je pas fait, monsieur, pour la retrouver ! Pendant une année, je vous le jure,
e n'ai pas vécu ; je n'ai fait que chercher ; j'ai payé des agences, jusqu'au moment où j'appris qu'elle était là-bas,
en Argentine... dans... un mauvais lieu... « Il hésita un instant ; le dernier mot était comme un râle. Et sa voix
evint plus sombre.
« Je fus désespéré... d'abord ; mais ensuite je réfléchis que c'était moi, moi seul qui l'avais précipitée làedans... et je songeais combien elle devait souffrir, la pauvre... car elle est fière avant tout... J'allai trouver mon
avocat, qui écrivit au consul et envoya de l'argent... sans lui dire qui le donnait... il lui écrivit seulement de
evenir... On me télégraphia que tout avait réussi... Je connaissais le nom du navire... et à Amsterdam je
'attendis... J'étais venu trois jours trop tôt ; aussi je brûlais d'impatience... enfin il arriva. J'étais plein de joie
ien que d'apercevoir à l'horizon la fumée du paquebot, et je crus que je ne pourrais jamais attendre qu'il jetât
'ancre et qu'il s'amarrât... si lentement, si lentement ; et puis, les passagers franchirent la passerelle et enfin,
lle enfin... Je ne la reconnus pas tout de suite... elle était autrement... maquillée... et déjà ainsi... ainsi que vous
'avez vue... et lorsqu'elle me vit l'attendant, elle devint pâle... deux matelots durent la soutenir, sinon elle serait
ombée de la passerelle... Dès qu'elle fut à terre, je me plaçai à son côté... je ne dis rien... mon gosier était fermé...
Elle non plus ne disait rien... et ne me regardait pas... Le commissionnaire portait les bagages devant nous, et
nous marchions, nous marchions... Voici que soudain, elle s'arrêta et dit... monsieur, comme elle prononça ces
mots !... Cela me fit cruellement mal, si triste était le son de sa voix... "Me veux-tu toujours pour ta femme,
même à présent ?"... Je la pris par la main... Elle trembla mais ne dit rien. Cependant, je sentis que maintenant
tout était réparé... monsieur, comme j'étais heureux ! Lorsque je l'eus dans la chamb...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "très peu, tout à fait peu... c'est-à-dire que je l'avais déjà préparé, mais je voulais qu'elle vînt encore une fois... ncore une fois me supplier... oui, que disais-je ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit