NoCopy.net

1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< 1929: Les awards puis les oscars récompensent ... La dénonciation de la guerre: À l'Ouest, rien ... >>


Partager

1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : 1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain



Publié le : 24/3/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain
Zoom

Le principal représentant du muralisme est Diego Rivera. Il peint, en 1929, des fresques monumentales au palais Cortés à Cuemava, figurant scènes tirées de l\'époque des conquistadores, puis au siège du gouvernement à Mexico, dont il dote l\'escalier de peintures retraçant l\'histoire du pays.

Détail des fresques de Diego Rivera ornant l\'escalier du Palacio Nacional, qui représente les Mexicains combattant pour leur indépendance

Les racines du muralisme remontent au xix\' siècle. Cependant, les bouleversements politiques et culturels, qui résultent de la révolution mexicaine entre 1910 et 1920, interviennent dans le caractère de ce nouveau style artistique. À partir de 1922, le gouvernement socialiste passe des commandes aux artistes mexicains pour la décoration murale de façades et d\'espaces intérieurs de bâtiments publics.

 

Le muralisme, dont les principaux représentants constituent un « triple front >>, avec José Clemente Orozco, Diego Rivera et David Alfaro Siqueiros, crée essentiellement à partir de deux sources d\'inspiration : les fresques de la Renaissance italienne et les peintures murales de la période précolombienne du Mexique. Par ailleurs, on note les influences de l\'art nouveau, du cubisme et de la nouvelle objectivité.

 

Ainsi se développe une peinture de grande dimension, aux couleurs éclatantes, où la composante narrative est partout présente. Il faut la considérer comme un recueil d\'images, illustrant pour la plupart des événements historiques.

 

Au niveau du contenu, les peintres se rallient à un combat commun pour les réformes sociales et la recherche de l\'identité mexicaine confrontée à l\'héritage précolombien. Les artistes n\'attachent pas tous la même valeur aux différents thèmes abordés. Ainsi, les œuvres de Rivera, marié à Frida Kahlo, également peintre, sont fortement imprégnées d\'idées communistes. Il trouve ses thèmes dans l\'oppression des ouvriers et des paysans par le pouvoir de l\'État, ainsi que dans l\'appauvrissement qui en découle, et enfin dans la victoire attendue du peuple par la révolution. La peinture d\'Orozco contient en revanche plus de symboles, et se

réfère à des contextes de la vie quotidienne plus généraux. Dans des compositions allégoriques, il exorcise la souffrance du peuple et l\'inutilité du combat.

 

Les anciennes fresques de Rivera, d\'Orozco et d\'autres peintres de la Escuela Nacional Preparatoria (École nationale préparatoire de Mexico),




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain Corrigé de 833 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain" a obtenu la note de : aucune note

1929: Des peintures murales monumentales marquent l'art moderne mexicain

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit