NoCopy.net

Arts et Culture SALVADOR DALI

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ALEXANDRE DUMAS Grand oral du bac : L'ENERGIE - Sciences et T ... >>


Partager

Arts et Culture SALVADOR DALI

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : Arts et Culture SALVADOR DALI



Publié le : 1/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Arts et Culture SALVADOR DALI
Zoom

autant à son personnage que ses œuvres. Que l’on en soit amusé ou irrité, que l’on trouve cela original ou simplement déplorable, les extravagances de Dali sont désormais entrées dans la légende. Certains regrettent pourtant que Dali ait déployé autant d’efforts pour soigner son image de provocateur que son œuvre elle-même, ce qui lui a porté ombrage auprès d’une partie de l’opinion publique. On lui reproche en particulier d’avoir proclamé à maintes reprises son amour de l’argent et du succès.

 

Un artiste polyvalent

 

En dehors de la peinture, qui est sa principale activité, et du cinéma, où il s’est illustré avec éclat au début de sa carrière, Dalf a également d’autres activités aussi nombreuses que différentes. Il crée ainsi des sculptures, des assemblages, des gravures ainsi que des bijoux. Ainsi le 17 janvier 1938, lors d’une exposition surréaliste internationale, Dalf expose une installation intitulée Taxi pluvieux. 11 s’agit d’une voiture ancienne dans laquelle l’artiste a disposé deux mannequins. À l’avant, un chauffeur à tête de requin et, à l’arrière, une femme blonde en tenue de soirée assise au milieu d’endives et de laitues. Le tout est surmonté d’un système de tuyaux qui fait tomber une pluie abondante sur l’automobile.

 

Ses bijoux sont eux aussi d’inspiration surréaliste, et souvent si disproportionnés qu’on peutdiffi-cilement les porter. Il crée ainsi une pièce intitulée Éléphant à pattes d’araignée et une autre Œil du temps. Il s’agit d’une montre inscrite au milieu d’une pupille constituée de diamants et d’où s’échappe une larme. Il trace également les plans de Boucles d’oreille-téléphone, un symbole où il réunit les concepts d’écoute et de parole. Sa col-

Dans Le Rêve, peint en 1931,

 

Dali s’est plu une fois de plus à représenter une partie du corps humain déformée et même mutilée. À l\'arrière-plan droit, on aperçoit plusieurs petits personnages. Grâce à ce sens aigu du détail, on peut admirer les toiles de ce peintre et y découvrir à chaque fois des éléments qui nous avaient échappé.

Cette œuvre, datant de 1935, porte deux titres différents, Portrait de Gala ou L\'Angélus de Gala. Dali y a représenté sa femme à la fois de dos et de face devant un mur où est suspendu une variation sur L’Angélus de Millet. Ce tableau a en effet obsédé cet artiste tout au long de sa vie et se retrouve dans plusieurs de ses peintures.

lection, dont les pièces ont été réalisées par un bijoutier new-yorkais, a été rachetée en 1958 par la fondation américaine Owen Cheatham, où elle est toujours exposée.

 

Le culte de la personnalité

 

Dali a également rédigé de nombreux ouvrages, où il expose entre autres ses théories sur la création. Parmi ses nombreux livres, on peut citer La Femme visible (1930), La Vie secrète de Salvador Dalf (1942), Les Cocus du vieil art moderne (1956), Journal d’un génie (1968) ou encore Hommage à Meissonier.

 

Tout au long de sa vie, Dalf a démontré à maintes reprises son manque flagrant de modestie, sa mégalomanie et sa tendance à l’autoglorifi-

 

▼ Cavalier romain en Espagne, réalisé en 1954, fait partie des quelques centaines de dessins exécutés par Salvador Dali, qui sont assez méconnus du grand public, malgré leur valeur artistique et technique indéniable.

Lauros-Giraudon © Demart pro arte B.V. A.D.A.G.P., Paris 1996

cation. Lors de sa soixante-dixième année, il atteint le point culminant de l’orgueil en ouvrant un musée qu’il a lui-même créé pour abriter ses œuvres. Il l’installe à Figueras, son village natal, et le qualifie de «musée sanctuaire». Lors de l’inauguration, il est juché sur un trône doré où il reçoit la médaille d’or de Figueras des mains de son maire, tandis que Gala, sa femme et égérie, est couverte de fleurs. Durant son discours, aussi irrationnel qu’à l’accoutumée, il déclare: «Je veux que ce musée soit le centre spirituel de l’Europe !» Comme le disait André Breton, qui était très loin d’être tendre avec le peintre, «Dali a décidément l’art de se mettre lui-même en scène».

 

A l’intérieur de ce musée se trouve tout un enchevêtrement de meubles et de décors baroques, des illusions d’optique, plusieurs fresques dont une où Gala et lui-même s’élèvent dans le ciel ainsi que certaines de ses œuvres surréalistes. Dans la cour, le peintre a installé son Taxi pluvieux, où l’on doit glisser une pièce de 50 pesetas pour voir la pluie tomber.

 

L’appât du gain

 

En effet, Dalf chérit deux choses par-dessus tout : la provocation et l’argent. André Breton l’avait d’ailleurs affublé d’un surnom qui ne l’a jamais quitté : «Avida Dollars», qui non seulement traduit bien la cupidité du personnage mais est également l’anagramme de son véritable nom. On peut dire que son vœu le plus cher a été entièrement exaucé. Lui qui a vendu sa première toile (une nature morte avec trois citrons) à l’âge de six ans pour cinq cent pesetas, a réussi à devenir «criminellement riche», comme il aimait à le dire lui-même. Son héritage, qui a été entièrement légué à l’État espagnol à sa mort en 1989, est estimé à 853 millions de francs et comprend environ 700 œuvres, dont seulement 250 sont signées.

 

Il est également unanimement reconnu dans le monde entier comme l’un des peintres les plus importants et les plus novateurs du xxe siècle.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Arts et Culture SALVADOR DALI Corrigé de 3561 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Arts et Culture SALVADOR DALI" a obtenu la note de : aucune note

Arts et Culture SALVADOR DALI

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit