NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< BATTEUX Charles : sa vie et son oeuvre BARANTE Aimable Guillaume Prosper Brugière : ... >>


Partager

Auguste Rodin (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : Auguste Rodin (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)



Publié le : 15/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Auguste Rodin (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)
Zoom

UN SCULPTEUR NOVATEUR

Sculpteur génial, Auguste Rodin bouscule l\'art du xixe siècle.

Plus encore, il donne naissance à la sculpture du xxe siècle en inspirant Bourdelle, Brancusi et bien d\'autres encore. Débutant avec des œuvres classiques, il évolue très vite vers un ordre esthétique qui n\'obéit qu\'à ses propres règles, faisant fi de toutes les contestations et polémiques que celles-ci pouvaient susciter auprès de ses contemporains. L\'artiste reste aujourd\'hui étonnamment présent dans la mémoire collective grâce à des œuvres magistrales tels le Penseur, le Baiser ou les Bourgeois de Calais.

ÉDUCATIONS PARISIENNES (1840-1870)

À la « Petite École »

• Prénommé François-Auguste-René, Rodin naît à Paris le 14 novembre 1840 de l\'union de Jean-Baptiste Rodin et de Marie Cheffer. Sa famille est modeste - son père d\'origine normande est un petit employé.

• Élève médiocre durant toute son enfance, il entre à l\'âge de 15 ans à l\'École impériale de dessin et de mathématiques, dite la « Petite École ». Là, il reçoit l\'enseignement des peintres Horace Lecoq de Boisbaudran et de Jean Hilaire Belloc.

• C\'est en deuxième année que le jeune Rodin a la révélation de sa vocation de sculpteur en suivant les cours de Jean-Baptiste Carpeaux (ici, le groupe la Danse), alors professeur de modelage.

• Durant toute sa scolarité, il s\'imprègne de l\'art des maîtres du xviiie siècle, qui marque l\'enseignement de la Petite École. Il en retient la science du relief et le goût des formes souples.

• Rodin côtoie sur les bancs d\'école Jules Dalou, Alphonse Legros et Léon Fourquet. Avec eux, il fréquente régulièrement le Louvre, où il copie avec ardeur les antiques, mais aussi la bibliothèque impériale, le musée d\'Histoire naturelle.

Le soir, il suit aussi les cours de dessin du portraitiste Hippolyte Lucas à la manufacture des Gobelins.

À cette période, il manifeste une grande passion pour la nature et la réalité dans ses études

 

et ses dessins d\'école.

Rodin est aussi épris de lecture

- il dévore les ouvrages des grands auteurs contemporains tel Lamartine qui tient une place primordiale dans son élan vers la littérature.

À partir de 1857, l\'élève, soutenu par ses maîtres, tente trois fois de suite le concours d\'entrée en sculpture à l\'École des Beaux-Arts, en vain : ses études trop libres heurtent les membres du jury, gardiens de la tradition académique.

À l\'atelier Carrier-Belleuse

Ses parents étant trop pauvres pour subvenir à ses besoins, Rodin travaille comme apprenti chez plusieurs décorateurs et ornemanistes parisiens pour assurer son quotidien. Il apprend à leurs côtés toutes les facettes du métier, tout en améliorant ses qualités de modeleur.

Celles-ci lui permettent d\'intégrer l\'atelier du sculpteur Louis Carrier-Belleuse où se fabriquent des modèles de bronzes d\'art, très en vogue à l\'époque.

Mais en 1862, à la suite de la mort de sa sœur Maria qui l\'affecte au plus haut point, il se réfugie chez les frères du Très-Saint-Sacrement. C\'est là qu\'il crée, l\'année suivante, le Buste du supérieur saint Pierre-Julien Aymard, œuvre qui témoigne déjà d\'une grande originalité dans l\'expression. Plus convaincus de son destin artistique que de sa vocation monastique, les frères l\'encouragent vivement à retourner à sa carrière de sculpteur.

En 1864, il rencontre Rose Beuret, une petite ouvrière en couture âgée de 20 ans, qui lui sert de modèle. Elle devient sa maîtresse.

Cette même année, Rodin revient à l\'atelier de Carrier-Belleuse où il reprend cinq ans durant son activité d\'ornemaniste, modelant de fades statuettes et des motifs décoratifs sur les façades des théâtres et des demeures bourgeoises tel l\'hôtel de la Païva, sur les Champs-Élysées.

VOYAGES (1870-1876)

À Bruxelles

Mobilisé en 1870 dans la Garde nationale comme caporal, Rodin est rapidement réformé de l’armée en raison de sa myopie.

Il quitte aussitôt la France pour Bruxelles où Carrier-Belleuse supervise les travaux de décoration de la Bourse du commerce. Là, l\'activité principale de Rodin consiste, comme à Paris, à exécuter d\'élégants groupes que son patron signe et vend pour son compte. Après deux ans de collaboration, les deux hommes se quittent fâchés.

En 1873, Rodin s\'associe à son camarade belge, le sculpteur Antoine-Joseph Van Rasbourgh. Tous deux exécutent de nombreuses



À Bruxelles

Mobilisé en 1870 dans la Garde nationale comme caporal, Rodin est rapidement réformé de l’armée en raison de sa myopie.

Il quitte aussitôt la France pour Bruxelles où Carrier-Belleuse supervise les travaux de décoration de la Bourse du commerce. Là, l\'activité principale de Rodin consiste, comme à Paris, à exécuter d\'élégants groupes que son patron signe et vend pour son compte. Après deux ans de collaboration, les deux hommes se quittent fâchés.

En 1873, Rodin s\'associe à son camarade belge, le sculpteur Antoine-Joseph Van Rasbourgh. Tous deux exécutent de nombreuses


Camille Claudel naît en 1864 dans une modeste famille originaire de Picardie. Elle monte à Paris très jeune pour se livrer à la sculpture, sa passion.

En 1883, elle rencontre Rodin qui lui proposera l\'année suivante d\'intégrer son atelier. Les deux artistes éprouvent aussitôt l\'un pour l\'autre une passion intense, se répondant par œuvres interposées - la Jeune Fille à la gerbe (1887) de Camille Claudel annonce ainsi la Calatée (1889) de Rodin. Dans les années 1890, Camille Claudel s\'épanouit dans un art personnel, sculptant notamment la Valse (1892) et l\'Âge mûr (1895).

Déçue par son mentor qui refuse de l\'épouser, elle le quitte en 1898. Elle s\'engage alors dans un style japonisant ancré dans l\'Art nouveau d\'où sont issues les Causeuses (1897) et La Vague (1900). Après le mariage de son frère, l\'écrivain Paul Claudel, elle s’enferme et détruit ses œuvres. Internée en 1913, elle meurt en 1943.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3206 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Auguste Rodin (Exposé – Art & Littérature – Collège/Lycée)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit