LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Grande-Bretagne de 1950 à 1959 : Histoire LA TÉLÉVISION de 1950 à 1959 : Histoire >>


Partager

FRANCE: UN NOUVEAU Théâtre de 1950 à 1959 : Histoire

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : FRANCE: UN NOUVEAU Théâtre de 1950 à 1959 : Histoire



Publié le : 13/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
FRANCE: UN NOUVEAU  Théâtre de 1950 à 1959 : Histoire
Zoom

L’avant-garde des années cinquante restera dans l’histoire du théâtre comme l une des périodes les plus fécondes, les plus originales et les plus décisives pour l’art dramatique tout entier. Les auteurs de cette expérience charnière, qui se développe parallèlement au Nouveau Roman, démantèlent les mécanismes arbitraires de la société et y puisent un profond nihilisme teinté de désespoir. Le chemin ouvert par l\'Ubu roi d’Alfred Jarry resta longtemps en friche, malgré les jalons posés par Kafka, Artaud et Camus. En outre, il serait impropre de parler d’une nouvelle école puisque c’est dans l’isolement que chacun de ces dramaturges a d’abord ressenti la nécessité de franchir les frontières usuelles du théâtre. Toutefois, au-delà de divergences naturelles, ils se rencontrent dans un attitude commune de refus. Ils bousculent avec véhémence un théâtre figé par des conventions telles que l’intrigue, la psychologie et le langage: l\'action y perd ses rapports de causalité ; l’analyse des personnages fait place à une stylisation hors du temps; les mots, enfin, y endossent la rupture du dialogue.

 

Théâtre du questionnement, de la dérision, de l’absurde, du paradoxe... mais encore théâtre d’humour dont les procédés relèvent volontiers de la farce. La scène devient le lieu où le langage et les silences engendrent une nouvelle vision du monde.

 

Un existentialisme noir

 

L\'univers de Samuel Beckett est peuplé d’êtres désemparés, pleins de détresse et authentiquement tragiques parce qu’ils vivent dans la lucidité leur statut de victimes. Tels les survivants d’un mystérieux cataclysme, ils mesurent le vertige de leur solitude et de l’universel abandon. La résurgence du vieux couple — Nagg et Nell dans Fin de partie (1957), comme «le Vieux» et «la Vieille» des Chaises (1952) d’Eugène Ionesco — marque une prédilection pour des êtres à la vitalité réduite, sans ressort, pour des larves physiques et morales. Le corps meurtri symbolise l’impuissance humaine et l’aberration d\'une liberté totalement illusoire: Hamm, atteint de cécité dans Fin de partie, ou Lucky, devenu muet dans En attendant Godot (1953), sont prisonniers du gouffre de la séparation. Victime de ses propres cauchemars, le personnage d\'Arthur Adamov est l’emblème d\'une humanité revenue à ses terreurs fondamentales. Cette infirmité à vivre se traduit dans la Grande et la Petite Manœuvre (1950) par une mutilation délibérée des bras et des jambes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1242 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "FRANCE: UN NOUVEAU Théâtre de 1950 à 1959 : Histoire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit