NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L' EAU COURANTE CLAUDE DEBUSSY - Arts et Culture >>


Partager

Grand oral du bac : Arts et Culture L' ÉPOPÉE MÉDIÉVALE

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : Grand oral du bac : Arts et Culture L' ÉPOPÉE MÉDIÉVALE



Publié le : 2/2/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Grand oral du bac : Arts et Culture L' ÉPOPÉE MÉDIÉVALE
Zoom

Amadis, Orlando, Rinaldo et les autres

 

Plus tard, alors même qu’ils n’ont plus de réalité sociale, la littérature européenne va continuer à utiliser ces chevaliers dont les aventures fascinent le public. À partir de la fin du XIVe siècle, puis à la faveur du développement de l’imprimerie, les romans de chevalerie prolifèrent en France. Ils multiplient à l’envi péripéties fantaisistes et rebondissements imprévus. Au xvie siècle, on se passionne ainsi pour l’Amadis de Gaule, grand succès de librairie et mondain. Cette adaptation-recréation d’une œuvre espagnole se décline au fil de plus de vingt romans parus entre 1540 et 1615.

 

À l’époque, le génie littéraire en matière de chevalerie est à chercher plutôt du côté de l’Italie: deux éminents poètes consacrent leurs poèmes épiques à des preux nommés Roland et Renaud. L’Arioste (1474-1533), dans son Orlando furioso (Le Roland furieux, 1532), met en scène les aventures, les amours, les états d’âme de héros placés dans le contexte d’un vague affrontement entre chrétiens et Sarrasins et voyageant dans des lieux de pure fantaisie; le Tasse (1544-1595), avec sa Jérusalem délivrée (1581), choisit pour cadre la première croisade et pour héros le chevalier Rinaldo (Renaud), confronté aux sortilèges de la belle et redoutable magicienne Armide, alliée des Infidèles.

 

Au début du xviie siècle, le romancier espagnol Cervantès (1547-1616) invente avec Don Quichotte un personnage de vieux cavalier fantasque, grandiose et marginal, en proie aux chimères de son imagination, trop nourrie de la lecture des romans de chevalerie... Avec Don Quichotte, chef-d’œuvre universel, il y a presque comme un adieu, chargé d’ironie et de mélancolie, à la vieille figure, tant chérie et tant utilisée par la littérature, du chevalier lancé sur les routes, errant, assoiffé de gloire, de justice et de perfection personnelle.





Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1742 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Grand oral du bac : Arts et Culture L' ÉPOPÉE MÉDIÉVALE" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit