NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ABRANTÈS, Laure Junot : sa vie et son oeuvre Grand oral du bac : Les grandes femmes de le ... >>


Partager

La musique classique (Exposé – Musique – Collège/Lycée)

Beaux-arts

Aperçu du corrigé : La musique classique (Exposé – Musique – Collège/Lycée)



Publié le : 14/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La musique classique (Exposé – Musique – Collège/Lycée)
Zoom

LA MUSIQUE DES DIEUX

La musique classique, telle qu\'on la pratique en Occident, trouve son origine dans les civilisations méditerranéennes de l’Antiquité. Dans ces cultures, la musique était consacrée à la danse et aux cultes, et accompagnait les travaux des hommes. Après le déclin de l\'Empire romain, l\'Église en recueillit l\'héritage et l’adapta à ses besoins cultuels.

DE L\'ANTIQUITÉ AU MOYEN ÂGE

• Dans l\'Antiquité, la musique est un lien vers les dieux. Les Égyptiens en font un instrument de la vie politique. Les Grecs lui donnent des vertus éducatrices. Pythagore établit les bases de la théorie musicale, la gamme, en montrant que les intervalles fondamentaux naturels

- la quarte, la quinte et l\'octave -correspondent à des rapports numériques simples.

• Peu à peu se constituent une musique populaire (danses, jeux, fêtes) et une musique plus officielle, militaire d’une part et religieuse d\'autre part.



LA NOTATION MUSICALE

 

L\'écriture des notes de musique a mis des siècles à prendre sa forme actuelle. Les Grecs, au viie siècle av. J.-C., employaient les lettres de l\'alphabet, avec des signes spéciaux pour la durée des sons. Au xe siècle, c\'est Odon de Cluny qui nomma les notes à partir des premières lettres de l\'alphabet en commençant par le la (A=la ; B=si ; C = do, etc), une désignation que conservent toujours les Anglo-Saxons et les Allemands. Au XIe siècle, le moine bénédictin Gui d’Arezzo nomma les notes de la gamme d\'après les premières syllabes d\'une strophe de l\'hymne de saint Jean-Baptiste : Ut (do) queant Iaxis Resonare fibris Mira gestorum Famuli tuorum Solve polluti Labii reatum Sancte loannes. Vers le xe siècle, on utilise une puis trois puis cinq lignes de repère (la portée) pour noter la musique, ce qui permet l\'écriture polyphonique.


En France, François Couperin le Grand (1668-1733) transforme l\'art du clavecin - avec Scarlatti.

Jean-Philippe Rameau (1683-1764), compositeur de la musique de la chambre du roi, affirme sa maîtrise instrumentale et lyrique (/es Indes galantes, 1735) et se fait connaître comme théoricien, établissant les règles de l\'harmonie moderne. Christoph Willibald von Gluck (1714 1787) écrit une centaine d\'opéras, réformant le genre en revenant à la simplicité, au naturel négligés par l\'école italienne (Orphée et Eurydice, 1762).

En Allemagne, Jean-Sébastien Bach (1685-1750) assure les fonctions de cantor de l\'église Saint-Thomas à Leipzig, de 1728 à sa mort.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2896 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La musique classique (Exposé – Musique – Collège/Lycée)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit