CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< CHRONOLOGIE Octobre 1998 dans le monde (histo ... >>


Partager

CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique)

Chronologie

Aperçu du corrigé : CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique)



Publié le : 27/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique)
Zoom

MERCREDI 1

 

Israël/Palestine. Alors que les négociations sur le redéploiement de l’armée à Hébron se poursuivent, sans résultat tangible, un soldat israélien ouvre le feu sur le marché de la ville cisjordanienne, blessant quatre Palestiniens. Le 10, en visite à Paris, Yasser Arafat accuse le Premier ministre Benyamin Netanyahou de saboter le processus de paix et appelle les pays européens à intervenir activement pour sauvegarder ce dernier. Le 15, après une médiation du roi Hussein de Jordanie, Israéliens et Palestiniens parviennent à un accord sur un retrait partiel de l’armée à Hébron ainsi que sur le calendrier des futurs redéploiements en Cisjordanie. Le 20, le gouvernement israélien autorise l’extension d’une colonie dans la vallée du Jourdain.

 

JEUDI 2

 

Serbie. Tandis que l’opposition poursuit son mouvement afin d’exiger du pouvoir la reconnaissance de sa victoire aux élections municipales de novembre 1996, l’Église orthodoxe serbe condamne violemment le président Milosevic, l’accusant de « tenter de semer la discorde pour garder le pouvoir et [...] de trahir les valeurs nationales et morales ». Le lendemain, le gouvernement reconnaît que l’opposition a remporté le scrutin dans neuf circonscriptions de Belgrade et dans trois autres villes du pays. Cette concession partielle est rejetée par l\'OSCE et par les opposants, et les Etats-Unis adressent une mise en garde à Slobodan Milosevic. De leur côté, les députés monténégrins prennent leurs distances avec le gouvernement serbe et menacent de boycotter les séances du Parlement fédéral.

 

ONU. Le Ghanéen Kofi Annan prend ses fonctions de secrétaire général des Nations unies et s’engage à mener à bien la réforme de l’organisation internationale, dont le budget est lourdement déficitaire.

 

DIMANCHE 5

 

Algérie. À l’approche du ramadan (mois de carême), de nouveaux massacres sont commis par les commandos islamistes du GIA. Le 7, Abdelhaq Benhammouda, secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), annonce son intention de créer un parti politique. Le 7, une voiture piégée explose dans le centre d’Alger. Le 11, dans une interview au Monde, Hocine Aït-Ahmed, président du Front des forces socialistes (FFS), parti d’opposition, entend alerter l’opinion publique internationale au sujet de la gravité de la guerre civile, et accuse

 

le pouvoir algérien de vouloir « gérer le pays comme une caserne ». Le 24, alors que les attentats se sont intensifiés, le président Zéroual affirme « la ferme volonté de l’Etat de combattre les groupes terroristes jusqu’à leur extermination ». Le 28, Abdelhaq Benhammouda est assassiné.

 

MARDI 7

 

Corée du Sud. La Confédération coréenne des syndicats (KCTU), non reconnue par les autorités, menace le gouvernement de déclencher une grève générale si la nouvelle législation du travail - qui remet en cause les libertés syndicales et les droits sociaux dans le but de réduire les coûts salariaux -n’est pas abrogée. Le 9, de violents affrontements ont lieu entre forces de l’ordre et manifestants. Le lendemain, le tribunal de première instance de Séoul délivre un mandat d’amener contre sept dirigeants grévistes, dont le secrétaire général de la KCTU. Le 21, le président Kim Young-sam accepte que la législation sur le travail soit revue par le Parlement, mais les syndicats refusent les concessions gouvernementales et décident de poursuivre leur mouvement. Le 23, l’OCDE critique la nouvelle législation sur le travail et demande au gouvernement de reprendre les négociations avec toutes les parties concernées.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique) Corrigé de 3626 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique)" a obtenu la note de : aucune note

CHRONOLOGIE Janvier 1997 dans le monde (histoire chronologique)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit