NoCopy.net

CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La politique de 1900 à 1909 : Histoire 1900 Mai dans le monde (histoire chronologiqu ... >>


Partager

CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique)

Chronologie

Aperçu du corrigé : CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique)



Publié le : 27/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique)
Zoom

LUNDI 1

 

Armement. Le traité interdisant « l’emploi, le stockage, la production et le transfert et l’exportation » des mines antipersonnel, élaboré lors de la conférence d’Ottawa en décembre 1997, entre en vigueur. Adopté par 133 pays, sous la pression des associations humanitaires, le document a été ratifié par 65 États. Son efficacité est néanmoins réduite en raison du refus des principaux producteurs de mines - parmi lesquels les États-Unis, la Russie, la Chine, l’Inde, l’Iran et l’Irak - de s’engager.

 

Chine/États-Unis. La première tournée en Chine de Madeleine Albright, chef de la diplomatie américaine, pour préparer la visite du Premier ministre chinois Zhu Rongji aux États-Unis en avril prochain, se déroule dans un climat tendu, donnant lieu à de vifs échanges sur la question des droits de l’homme. Un autre sujet de discorde assombrit les relations entre les deux puissances : la situation au Kosovo. Madeleine Albright appelle Pékin à se comporter en puissance responsable.

 

JEUDI 4

 

Italie. Le capitaine Richard Ashby est acquitté par la cour martiale de Caroline du Nord. En 1997, aux commandes de son avion basé à Venise, il avait sectionné le câble d’un téléphérique dans les Alpes italiennes, provoquant la mort de vingt personnes. Face à l’indignation de l’opinion italienne, Bill Clinton reconnaît la responsabilité américaine dans cette « terrible tragédie » et promet une indemnisation rapide des familles des victimes.

 

DIMANCHE 7

 

Estonie. A l’issue des élections législatives, les trois partis favorables à la poursuite des réformes economiques et à l’économie de marché - Pro Patria, Parti de la réforme et Parti des modérés - remportent 53 des 101 sièges au Parlement estonien (Riigikogu). Le parti centriste de l’ancien Premier ministre Edgar Savisaar, qui s’est efforcé de séduire les laissés-pour-compte des réformes libérales engagées depuis le retour de l’Estonie à l’indépendance, en 1991, obtient, quant à lui, 28 sièges. Salvador. Malgré un taux d’abstentions record de 68 %, imputable en partie à l’insuffisance des transports en commun, Francisco Flores, candidat conservateur de l’Alliance républicaine nationaliste (Arena) et ancien président du Parlement, remporte l’élection présidentielle avec 52 % des suffrages.

 

MARDI 9

 

Espagne. Au terme d’une enquête

d’environ un mois, six importants militants de l’organisation séparatiste basque armée (ETA) sont arrêtés à Paris. Parmi ceux-ci, Javier Arizcuren Ruiz, alias Kantauri, qui passe pour le responsable de l’appareil militaire clandestin de l’ETA. Présentée comme le fruit de « la coopération policière franco-espagnole», l’opération intervient alors que se poursuit la trêve unilatérale décrétée par l’organisation basque à la mi-septembre dernier.

 

JEUDI 11

 

Allemagne. Le ministre des Finances du gouvernement allemand, Oskar Lafontaine, quitte ses fonctions. Il abandonne aussi la présidence du Parti social-démocrate (SPD), qu’il détenait depuis 1995. Chef de file de l’aile gauche du SPD, partisan de la baisse des taux d’intérêt et de la relance des salaires, il était en désaccord avec la politique économique du chancelier Gerhard Schrôder. La démission de cet Européen convaincu inquiète les capitales européennes, alors que justement des négociations cruciales sur le financement de l’Union européenne sont en cours. Contentant les milieux boursiers et les banquiers centraux, son départ annonce un « recentrage » du gouvernement allemand, lequel s’exposerait, en revanche, à perdre le soutien des Verts. Le 11, Gerhard Schrôder est nommé à la présidence du SPD. Hans Eichel devient ministre des Finances.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique) Corrigé de 3984 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique)" a obtenu la note de : aucune note

CHRONOLOGIE Mars 1999 dans le monde (histoire chronologique)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit