septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< 1996 : l'histoire absente octobre 1996 dans le monde (histoire chronolo ... >>


Partager

septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique)

Chronologie

Aperçu du corrigé : septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique)



Publié le : 4/12/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique)
Zoom

POLITIQUE

septembre

La rentrée politique en France

 

Lor de l’université d’cté du Parti socialiste réunie à La Rochelle, Lionel Jospin appelle ses partisans à se mobiliser contre le gouvernement Juppé, jugé « cassant » et « impuissant ». A droite, les critiques de Philippe Séguin et de François Léotard se font également plus vives. Le 27, réagissant aux attaques feutrées émanant de son propre camp, Alain Juppé, qui a dû obtenir le soutien public du président de la République, demande « une adhésion sincère et franche » aux parlementaires RPR.

L\'Irak reprend pied au Kurdistan : Massoud Barzani, chef du PDK, au cimetière des Martyrs, à Souleimanieh, ville dont ses troupes viennent de s’emparer.

L\'Irak reprend pied au Kurdistan

 

Avec l’appui de l’armée irakienne, les forces du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) de Massoud Barzani s’emparent d’Erbil, chef-lieu de la partie du Kurdistan au nord du 36e parallèle, placée sous protection internationale, et en chassent les milices de l’Union patriotique du Kurdistan (UPK), formation rivale dirigée par Jalal Talaba-ni, soutenue par l’Iran. Avec l’appui de l’OTAN, et surtout de la Grande-Bretagne, les États-Unis décident de riposter. Le 3, vingt-sept missiles de croisière sont tirés par des bombardiers et des navires de guerre sur des cibles militaires dans le sud du pays. Toutefois, les autres pays alliés de la coalition anti-irakienne (dont la France) expriment leurs réserves quant à cette action. Le lendemain, alors que l’intervention irakienne est suivie de nombreuses arrestations dans les milieux de l\'opposition, de nouveaux missiles américains détruisent des sites de défense aérienne implantés au-dessous du 33e parallèle. Les États-Unis décident d’accroître la zone d’exclusion aérienne irakienne, mais la France refuse d’étendre sa mission de surveillance. Le 8, l’offensive contre les forces de l\'UPK se poursuit vers le sud. La Turquie instaure alors une zone-tampon de sécurité à sa frontière avec l’Irak afin d’éviter que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ne profite de la situation pour faire des incursions sur son territoire. Le 9, les troupes de Massoud Barzani s’emparent de la ville de Souleimanieh que contrôlaient les forces de l’UPK (qui se réfugient en Iran), tandis que le Washington Post et le New York Times révèlent l’échec des tentatives de déstabilisation du régime de Bagdad par la CIA. Le 12, l\'armée irakienne tire des missiles sur des avions américains patrouillant au-dessus de l’Irak. Alors que la tension s’apaise au cours des jours suivants, les pays du Golfe prennent leurs distances vis-à-vis de leur allié américain.

Accord de paix aux Philippines :

 

Nur Misuari, chef du Front national de libération Moro, est accueilli à Manille.

Accord de paix aux Philippines

2

Nur Misuari, chef du Front national de libération Moro, et le gouvernement philippin signent un accord qui devrait mettre fin à la rébellion musulmane déclenchée dans les années soixante-dix dans l’île de Mindanao. Cependant, l’accord est contesté par les chrétiens, majoritaires dans cette partie du pays, et par l’aile fondamentaliste du mouvement insurrectionnel.

Groupe de Rio, réunis en Bolivie, condamnent énergiquement la loi Helms-Burton, qui aggrave les sanctions contre Cuba.

Le processus de paix au Proche-Orient

4

La Roumanie en période préélectorale

2

Dans la perspective des élections présidentielle et législatives prévues en novembre, le président Ion Iliescu décide de rompre avec ses alliés nationalistes du Parti de l’union nationale.

L\'embargo américain contre Cuba

3

Se démarquant des États-Unis, les chefs d’État latino-américains du

Les pressions internationales se faisant plus vives, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou accepte de rencontrer Yasser Arafat à Erez, à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, mais d’importantes divergences persistent. Le 9, reçu à la Maison-Blanche, il est instamment invité par Bill Clinton de relancer le processus de paix. Le 25, alors que Benyamin Netanyahou entame une visite en Europe, l’Autorité palestinienne appelle à manifester contre l’ouverture d’un nouvel accès à un tunnel sous la Vieille Ville arabe de Jérusalem. Le 26, des affrontements meurtriers opposent la population et la police palestiniennes à l’armée israélienne dans plusieurs villes de Cisjordanie. Le 27, le couvre-feu est instauré à Hébron.


Des chars sont déployés à Naplouse, à l’entrée de Ramallah et à Gaza. Le Premier ministre israélien reste ferme, et réaffirme la souveraineté de son pays sur Jérusalem.

Tensions nationalistes entre la Chine et le Japon

 

Un groupe de nationalistes japonais débarque dans l’île de Senkaku (Diaoyu, pour les Chinois), dans l’archipel des Ryu-kyu, objet d\'un litige entre le Japon et la Chine en raison des réserves en pétrole que la région recèlerait. La Chine proteste.

Les affaires dans le monde politique français

Le sénateur RPR Philippe Marini rend public son rapport sur la réforme du droit des sociétés. Il prône une définition plus restrictive du délit d\'abus de biens sociaux en limitant les poursuites aux seuls cas d’enrichissement personnel.

Vers l\'interdiction totale des essais nucléaires ?

 L’Assemblée générale de l’ONU recommande la signature du traité relatif à l’interdiction complète des essais nucléaires (CTBT). Trois États - l’Inde, la Libye et le Bhoutan - ont voté contre le texte, tandis que cinq - Cuba, la Syrie, le Liban, la Tanzanie et l’île Maurice - se sont abstenus. L’opposition de l’Inde, qui, en tant que puissance dotée d\'une capacité nucléaire, dispose d’un droit de veto, en réduit considérablement la portée. Le 24, les cinq granc.es puissances nucléaires - États-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne et France - adhèrent au traité.

Jacques Chirac en visite en Pologne

 

En visite officielle en Pologne, le président de la République française se prononce en faveur de l’entrée de la Pologne dans l\'Union européenne dès l’an 2000.

La lutte contre le racisme en France

 

À la suite des déclarations de Jean-Marie Le Pen sur « l’inégalité des races », et des protestations qu’elles ont suscitées, le garde des Sceaux Jacques Toubon déclare vouloir renforcer la législation antiraciste en élargissant les sanctions à « l\'intention d\'inciter à la haine raciale ».

Timide démocratisation au Maroc

 

Le référendum sur la réforme constitutionnelle, qui prévoit l’instauration d’un Parlement bicaméral, est approuvé à la quasi-unanimité. Les députés seront tous élus au suffrage universel, et la nouvelle Assemblée aura le pouvoir de censurer le gouvernement. Cependant, le roi s’est réservé une importante marge de manœuvre.

L\'application des accords de paix en Bosnie-Herzégovine

Les premières élections générales depuis la fin de la guerre se déroulent dans le calme. Malgré les critiques du président bosniaque Alija Izctbcgovic quant à l’organisation du scrutin dans la partie serbe, les observateurs internationaux se félicitent de cette première résultante des accords de Dayton. Les nationalistes triomphent dans chaque camp. Recueillant plus de 81 % dans la population musulmane, Alija Izetbegovic l’emporte, devant le Croate Krezimir Zubak et le Serbe Momcilo Krajisnik, et prend la tête de la présidence collégiale.

La situation politique en Algérie

Le président de la République Liaminc Zéroual réunit, près d’Alger, une « conférence de l’entente nationale » chargée d’étudier les réformes susceptibles de mettre fin à la guerre civile. Seuls y participent le FLN, le Mouvement pour la renaissance islamique, et le Mouvement pour la société islamique. Le Front des forces socialistes (FFS), de Hocine Aït-Ahmed, ainsi que le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), de Saïd Sadi, refusent d’assister à ce qu’ils considèrent comme une « conférence-alibi ». Le lendemain, un texte rejetant la violence et affirmant le respect du pluralisme politique et de la Constitution est adopté.

Élections au Liban

 

La dernière phase des élections législatives libanaises se solde par la victoire des députés prosyriens. La participation dépasse 50 %.

« Sécession » des provinces du nord de l\'Italie : Umberto Bossi recueille l’eau du Pô aux sources du fleuve avant de marcher sur Venise y proclamer l’« indépendance de la Padanie ».

CHRONOLOGIE

« Sécession » des provinces du nord de l\'Italie

15

Au terme d’une marche de trois jours, Umberto Bossi, chef de file de la Ligue du Nord, proclame l’« indépendance de la Padanie », un néologisme censé regrouper toutes les provinces du nord de l’Italie situées de part et d’autre de la vallée du Pô.

Maurice Papon devant les assises

 À l’issue de quinze ans de procédures,  la chambre d’accusation de la cour

d\'appel de Bordeaux décide le renvoi de Maurice Papon devant la cour d’assises pour crimes contre l’humanité. L’ancien secrétaire général de la préfecture de la Gironde (de juin 1942 à août 1944) est accusé d’avoir participé sciemment à l’arrestation et à la déportation de milliers de juifs.

La commémoration du baptême de Clovis en France

 

Le pape Jean-Paul II est accueilli à Tours par le président de la République Jacques Chirac. Alors que cette visite suscite de nombreuses polémiques concernant l’identité de la France, les rapports entre l’Église et l’État, ainsi que la participation de celui-ci aux célébrations du baptême de Clovis, Jacques Chirac souligne, dans son discours de bienvenue, l’importance de la religion catholique en France, tout en rappelant les valeurs laïques de la République. Le 22, Jean-Paul II préside, à Reims, la commémoration religieuse des 1 500 ans du baptême de Clovis.

Élections contestées en Arménie

22

La réélection du président Levon Ter Petrossian est vivement contestée par l’opposition. Les manifestations dégénèrent en émeutes.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique) Corrigé de 4968 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique)" a obtenu la note de : aucune note

septembre 1996 dans le monde (histoire chronologique)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit