LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< AVANT-CORPS de JEAN SÉNAC - résumé de l'oeuv ... ASSOMMOIR (L’) ZoLA - résumé de l'œuvr ... >>


Partager

Jean Cocteau : « L’engagement d’un écrivain ? Je suis neutraliste. J’hésite en face de l’engagement. »

Citation

Aperçu du corrigé : Jean Cocteau : « L’engagement d’un écrivain ? Je suis neutraliste. J’hésite en face de l’engagement. »



Publié le : 21/9/2018 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
 Jean Cocteau :  « L’engagement d’un écrivain ? Je suis neutraliste. J’hésite en face de l’engagement. »
Zoom

Les mêmes accents se retrouvent dans d’autres textes en apparence plus détachés de l’actualité. Il n’est pas indifférent de savoir ce qui se passait dans le monde en 1935 pour saisir toute la densité de La guerre de Troie n’aura pas lieu. L’attitude de l’Allemagne faisait alors naître une menace sur la paix de l’Europe et Giraudoux, qui souhaitait vivement l’amitié entre le peuple français et le peuple allemand, lançait une véritable mise en garde. Que de grands chefs-d’œuvre du passé ont ainsi nourri leurs premières forces d’un « engagement » authentique, qu’il s’agisse de la Divine Comédie, des Tragiques ou du Tartuffe !




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1121 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Jean Cocteau : « L’engagement d’un écrivain ? Je suis neutraliste. J’hésite en face de l’engagement. »" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit