NoCopy.net

Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ■ JANVIER 1915 (Histoire chronologique) Recommandez-moi à votre maître et n’y r ... >>


Partager

Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France.

Citation

Aperçu du corrigé : Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France.



Publié le : 10/1/2019 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France.
Zoom

Étienne PASQUIER

vers 1600

Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France.

 

Magistrat intègre et esprit modéré, Étienne Pasquier (1529-1615) écrivit ces lignes au lendemain de la promulgation de l’Édit de Nantes (1598) qui mettait fin aux guerres de Religion.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France. Corrigé de 160 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France." a obtenu la note de : aucune note

Qui aurait dormi quarante ans penserait voir non la France, mais un cadavre de la France.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit