LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>
Partager

Sujet :

   Toute objectivité, dûment vérifiée, dément le premier contact avec l'objet. Elle doit d'abord tout critiquer : la sensation, le sens commun, la pratique même la plus constante, l'étymologie enfin, car le verbe, qui est fait pour chanter et séduire, rencontre rarement la pensée. Loin de s'émerveiller, la pensée objective doit ironiser. Sans cette vigilance malveillante, nous ne prendrons jamais une attitude vraiment objective. S'il s'agit d'examiner des hommes, des égaux, des frères, la sympathie est le fond de la méthode. Mais devant ce monde inerte qui ne vit pas de notre vie, qui ne souffre d'aucune de nos peines et que n'exalte aucune de nos joies, nous devons brimer notre personne. Les axes de la poésie et de la science sont d'abord inverses. BACHELARD, La Psychanalyse du feu

Objet du texte

            L’objet du texte est clairement de poser le rapport qu’entretiennent ensemble l’objectivité scientifique d’un côté et l’analyse poétique de l’imaginaire de l’autre. Le texte semble articuler lui-même les deux versants principaux de la philosophie bachelardienne qui tend à purger les images de leur signification du point de vue épistémologique (en tant qu’elle constitue des obstacles épistémologique), en même temps qu’elle tend à redonner toute sa signification et sa force à l’image poétique dans les sciences humaines et la poésie. Il est donc intéressant de voir ici l’articulation des deux versants de la pensée de Bachelard pour dépasser l’éventuelle contradiction que sa doctrine pour porter en son sein : en fait c’est parce une distinction de plan qu’une telle articulation prend tout son sens.

Mouvements du texte

Nous pouvons distinguer deux mouvements principaux dans l’extrait qui nous occupe :

-          1er Mouvement ® Ce 1er mouvement s’étend du début du texte jusqu’à « une attitude vraiment objective ». Bachelard entend opérer la définition de l’objectivité scientifique, comment la définir ? Comment définir l’esprit scientifique et contre quels obstacles épistémologique doit-il se prémunir ?

-          2nd Mouvement ® Ce 2nd mouvement s’étend de « S’il s’agit d’examiner » jusqu ‘à la fin du texte. Bachelard envisage à présent la relation à entretenir avec les sciences humaines et la poésie. Il s’agir pour lui de faire une distinction de plan. Si l’esprit scientifique doit s’opposer aux rêveries, à l’imagination, et aux images elles-mêmes, il n’en reste pas moins qu’en tant que telle, l’imagination reste une puissance véritablement féconde – mais qui doit rester dans ses propres limites.

 

Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • yurienupoeme le 08/02/2012 à 08H20
  • isa1164 le 08/01/2012 à 08H17
  • ladym le 20/03/2011 à 20H17
  • westside le 21/10/2010 à 21H15
  • Josette22195 le 29/04/2010 à 29H12
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit