LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< FREUD: le rôle immense de la religion... >>
Partager

Sujet :

   Nous avons souvent entendu formuler l'exigence suivante : une science doit être construite sur des concepts fondamentaux clairs et nettement définis. En réalité, aucune science, même la plus exacte, ne commence par de telles définitions. Le véritable commencement de toute activité scientifique consiste plutôt dans la description de phénomènes, qui sont ensuite rassemblés, ordonnés et insérés dans des relations. Dans la description, déjà, on ne peut éviter d'appliquer au matériel certaines idées abstraites que l'on puise ici .ou là et certainement pas dans la seule expérience actuelle. De telles idées - qui deviendront les concepts fondamentaux de la science - sont, dans l'élaboration ultérieure des matériaux, encore plus indispensables. Elles comportent d'abord nécessairement un certain degré d'indétermination ; il ne peut être question de cerner clairement leur contenu. Aussi longtemps qu'elles sont dans cet état, on se met d'accord sur leur signification en multipliant les références au matériel de l'expérience, auquel elles semblent être empruntées mais qui, en réalité, leur est soumis. FREUD, Pulsions et destins des pulsions (in : Métapsychologie)

questions indicatives
 
 
Est-il question ici de la psychanalyse ou de toute science ? Par quoi commence, en fait, selon Freud, une « activité scientifique » ?
 
 Est-ce que — selon Freud — on peut décrire des phénomènes sans faire appel à des idées qui viennent seulement de « la seule expérience actuelle »?
 
 Préciser la différence entre « la description » et « l'élaboration... des matériaux ». Que signifie ici « matériaux » ? Pourquoi, et en quoi, ces « idées » comportent-elles d'abord nécessairement un certain degré d'indétermination ? Pouvez-vous citer des exemples ?
 
 Qu'est-ce qui peut justifier que « les idées » « semblent empruntées » « au matériel de l'expérience » mais qu' « e réalité (il) leur est soumis » ?
 
 Peut-on considérer qu'il y a une différence entre le commencement « de fait » et le commencement « de droit » d'une science ? Ou plutôt qu'il y a une différence entre le commencement d'une activité scientifique et le commencement « de droit » d'une science ?
 
 Une science doit être construite sur des concepts fondamentaux clairs et nettement définis. » Comment entendre ce « sur » ?
 
 Freud est-il un « empiriste naïf » ? Qu'essaie-t-il de justifier dans ce texte ? Que pensez-vous de son argumentation ?

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "" a obtenu la note de :
aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit