LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Freud: Surmoi et civilisation FREUD: Toute civilisation doit s'édifier sur ... >>
Partager

Sujet :

   L'homme naturel est tout pour lui : il est l'unité numérique, l'entier absolu qui n'a de rapport qu'à lui-même ou à son semblable. L'homme 'est qu'une unité fractionnaire qui tient au dénominateur, et dont la est dans son rapport avec l'entier, qui est le corps social. Les bonnes institutions sociales sont celles qui savent le mieux dénaturer l'homme, r son existence absolue pour lui en donner une relative, et transporter le moi dans l'unité commune; en sorte que chaque particulier ne se croie plus un, mais partie de l'unité, et ne soit plus sensible que dans le tout. Un citoyen de Rome n'était ni Caius ni Lucius; c'était un Romain : même il aimait la partie exclusivement à lui. [...] Celui qui dans l'ordre civil veut conserver la primauté des sentiments de la nature, ne sait ce qu'il veut. Toujours en contradiction avec lui-même, toujours flottant entre ses penchants et ses devoirs il ne sera jamais ni homme ni citoyen; il ne sera bon ni pour lui ni pour les autres. Ce sera un de ces hommes de nos jours; un Français, un Anglais, un Bourgeois; ce ne sera rien. Pour être quelque chose, pour être soi-même et toujours un, il faut agir comme on parle; il faut être toujours décidé sur le parti qu'on doit prendre, le prendre hautement et le suivre toujours. J'attends qu'on me montre ce prodige pour savoir s'il est homme ou citoyen, ou comment il s'y prend pour être à la fois l'un et l'autre. » J.-J. ROUSSEAU

QUESTIONNEMENT INDICATIF

• « L'homme naturel » n'a-t-il de « rapport qu'à lui-même »? Son semblable est-il aussi pour « l'homme "naturel » un entier absolu ?
• Qu'est-ce que « l'homme civil »?
• Différence(s) entre « une unité numérique » et une « unité fractionnaire »?
— Comment expliquer « l'homme civil n'est qu'une unité fractionnaire qui tient au dénominateur »?
• Comment expliquer que « Les bonnes institutions sociales sont celles qui savent le mieux dénaturer l'homme »?
• Pourquoi « Celui qui dans Tordre civil veut conserver la primauté des sentiments de la nature, ne sait ce qu'il veut»?
• Comment est défini ici (implicitement) ce qui est bon ?
• Y a-t-il lieu de penser le terme « homme » en deux sens différents dans « il ne sera jamais ni homme ni citoyen » et « ce sera un de ces hommes de nos jours »?
• Dans le premier cas, « homme » est-il identique à « homme naturel » et citoyen à « homme civil »?
— Être quelque chose », « être soi-même », « être toujours un » sont-elles des expressions équivalentes ?
— La dernière phrase est-elle « ironique » ou non ? (Rousseau attend-il vraiment une preuve « empirique »?)

 

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "" a obtenu la note de :
aucune note

Corrigé consulté par :
  • Charlotte61552 le 19/03/2010 à 19H11
  • 150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit