LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
317 - Quel est le film d'aventures fantastiques, de Peter Jackson, inspiré de l'oeuvre de Tolkien?
A
Delicatessen.
B
Basic instinct.
C
Le Seigneur des anneaux.
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : C


Les nouveautés du site

Gustave CAILLEBOTTE: LE PLONGEUR

Les scènes de baignade ou de canotage ont inspiré à Caillebotte de nombreux tableaux pleins de fraîcheur. Il lui suffisait d'ouvrir les fenêtres de sa maison, à Gennevilliers, pour apercevoir les baigneurs ou les canotiers profitant des premiers rayons du soleil. Habitué à séjourner dans la maison familiale au bord de a Seine, Caillebotte manifeste rapidement une prédilection pour...

1 page - 1,80 ¤

Gustave CAILLEBOTTE: LE PONT DE L'EUROPE

Témoin du bouleversement architectural de Paris, Caillebotte peint ce pont qui enjambe les voies de chemin de fer. Vision industrielle d'une capitale en pleine mutation. Avec cette oeuvre qui célèbre le renouveau de Paris, Gustave Caillebotte s'intéresse à une ville remodelée par les grands travaux entrepris sous le règne de Napoléon III. ...

1 page - 1,80 ¤

Gustave CAILLEBOTTE: LES RABOTEURS DE PARQUET

Comme Degas avant lui, Caillebotte donne une vision très photographique d'ouvriers au travail. La critique y voit l'oeuvre d'un peintre social ! Refusée en 1875 par le jury du Salon officiel, l'oeuvre fut présentée à l'exposition impressionniste de 1876. Le tableau lui attira d'emblée une très grande notoriété et son admission au sein du groupe. ...

3 pages - 1,80 ¤

Théo Van RYSSELBERGHE: MADAME MAURICE DENIS AU KAKEMONO

« Une fleur épanouie », voilà comment Suzanne Barazotti, biographe de Maurice Denis, définit Marthe, la femme du grand peintre. Théo Van Rysselberghe nous livre de cette mère de sept enfants un portrait fidèle et réaliste. Francs-tireurs de leur art, attirés l'un par l'Ecole de Pont-Aven, l'autre par le mouvement néo-impressionniste, Maurice Denis et Théo Van Rysselberghe exposèrent dans...

1 page - 1,80 ¤

Charles CAMOIN: LA PLACE AUX HERBES À SAINT-TROPEZ

C'est au cours de son premier séjour à Saint-Tropez que Camoin peint cette scène estivale tout en finesse et en légèreté. Pendant l'été 1905, Camoin séjourne à Saint-Tropez avec son ami Albert Marquet. Ils y peignent dans la bonne humeur des vues du village et les filles du bar des Roses. «Le temps se passe ici à sucer des...

1 page - 1,80 ¤

Charles CAMOIN: JARDIN A SAINT-TROPEZ

Cette vue de la propriété de Georges Grammont est une des oeuvres les plus somptueuses de Camoin. Grammont l'admirait tellement qu'il la légua au musée de l'Annonciade, à Saint-Tropez. Camoin avait fait la connaissance de l'amateur d'art Georges Grammont en 1935. Pour la plus grande joie du peintre, cet industriel lyonnais lui avait acheté d'emblée deux toiles. ...

1 page - 1,80 ¤

Charles CAMOIN: LE PORT DE CASSIS

Camoin, le Méridional, n'aimait rien de mieux qu'installer son chevalet au bord de la mer, au côté de son ami Marquet. En pleine période fauve, il nous livre cette oeuvre sobre et discrète. Au début des années 1900, Camoin peint souvent avec son ami Albert Marquet à Marseille, Saint-Tropez ou Cassis. S'il participe à la première exposition fauve en...

1 page - 1,80 ¤

Charles CAMOIN: LA PLACE DU MARCHÉ, TOULON

Pendant de longues années, Camoin sillonne la côte varoise à la recherche de nouveaux motifs. A Toulon, il installe son chevalet près de l'église Saint-François un jour de marché. Toute la Provence... Dans les années 1900, Camoin visite fréquemment Cassis, Toulon, Antibes et Saint-Tropez avec son ami Albert Marquet. Les deux peintres plantent leur chevalet en plein air et...

1 page - 1,80 ¤

Charles CAMOIN: VUE DE SAINT-TROPEZ

Dès 1905, Camoin tombe amoureux du petit port de pêche méditerranéen. Il y restera fidèle toute sa vie et peindra toujours cette lumière avec autant d'intensité. Charles Camoin laissera d'innombrables toiles magnifiant la beauté de la presqu'île des Maures. Malheureusement, un grand nombre d'entre elles ont été volées pendant la Seconde Guerre mondiale. Les collectionneurs ont parfois la joie...

1 page - 1,80 ¤

La mise en scène de Roger Planchon de DOM JUAN de Molière

On a parlé à propos de la mise en scène réalisée par Roger Planchon au T.N.P., en 1980, de «sociologie religieuse». Effectivement, comme dans son Tartuffe, Planchon met la religion au centre de l'oeuvre, la religion comme fait de société. Le metteur en scène utilise abondamment les figurants pour ancrer le texte dans son épaisseur historique et pour...

1 page - 1,80 ¤

La mise en scène d'Antoine Vitez de DOM JUAN de Molière

Dans le spectacle de Chéreau, la mise à nu de la théâtralité était explicitement en phase avec un engagement idéologique sans faille qui, sans jamais tomber dans la démonstration théorique, commandait la machinerie scénique et innervait le jeu des acteurs, imprimant à l'ensemble sa cohérence et sa vigueur. ...

1 page - 1,80 ¤

La mise en scène de Patrice Chéreau de DOM JUAN de Molière

En janvier 1969, Patrice Chéreau créa au Théâtre du Ville, à Lyon, un Dom Juan qui fit grand bruit. Ce spectacle, très controversé, constitue un tournant dans l'interprétation de la pièce. Le jeune metteur en scène, âgé alors de 25 ans, avait répondu à la demande de Maurice Maréchal, directeur du Théâtre, qui jouait le rôle de Sganarelle. ...

1 page - 1,80 ¤

La mise en scène de Jean Vilar de DOM JUAN de Molière

La mise en scène de Jean Vilar au T.N.P., en 1953, marque une date importante dans l'histoire de Dom Juan. Cette interprétation déplaçait complètement la perspective et la problématique dans lesquelles Jouvet avait situé la pièce. L'Espagne baroque de Christian Bérard faisait place à la France de Louis XIII. Jean Vilar incarnait un héros cartésien et résolument athée qui...

1 page - 1,80 ¤

La mise en scène de Louis Jouvet de DOM JUAN de Molière

Louis Jouvet a été, à notre époque, le véritable découvreur de Dom Juan. Avant de monter la pièce dans sa version originale et dans son intégralité en 1947, il l'avait mise au programme de ses cours d'art dramatique au Conservatoire de Paris. Ses séances de travail sur le rôle d'Elvire sont restées célèbres et ont marqué profondément l'interprétation...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: JARDIN POTAGER À L'HERMITAGE, PONTOISE

Pissarro a cherché toute sa vie le contact avec la nature. Un simple potager, où s'affairent des jardiniers, lui inspire une oeuvre à la fois sobre et lyrique. A l'inverse de Gauguin, qui a cherché l'inspiration dans des contrées lointaines, Pissarro a quitté les Antilles cour trouver dans la France rurale ses sujets ce prédilection. En réalité, il lui...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: FEMME DANS UN CLOS

Une lumière éclatante, des toits roses et bleus, et des touches légères, bien ordonnées répandent sur le paysage la clarté d'un joyeux jour de printemps à Éragny. Né dans des îles lointaines, Pissarro chantera pourtant toute sa vie la-terre'‘. les paysages de la campagne, les champs et les arbres, les jardins et les villages. ...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: LA SERVANTE ASSISE DANS LE JARDIN D'ÉRAGNY

Dans cette scène champêtre et lumineuse réalisée à Éragny, qu'aimait tant Pissarro, le peintre met en scène une jeune servante veillant sur ses propres enfants, simplement esquissés. Les années 1880 vont être critiques pour les impressionnistes, après la période héroïque de la naissance du mouvement. Chaque artiste cherche sa propre voie. ...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: LA BROUETTE, VERGER

La nature vibre sous la palette d'un Pissarro toujours aussi attaché à l'impressionnisme. Malgré ses détracteurs, il défendra jusqu'au bout la « vérité contre le métier », la simplicité contre la « roublardise ». Au début des années 1880, Pissarro continue à brosser avec la même ferveur de paisibles paysages champêtres. Alors que les symbolistes cherchent à donner un...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO : LA BERGÈRE

C'est Degas qui conseille à Pissarro de se lancer dans les personnages. Le peintre accepte et, en 1881, il présente ce chef-d'oeuvre : une simple paysanne. Il attendra un siècle et demi pour être enfin reconnu... Au début des années 1880, le mouvement impressionniste, qui fête sa septième exposition, semble s'essouffler. Seul Camille Pissarro ne change pas. Il continue...

2 pages - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: PAYSAGE A CHAPONVAL

Cette oeuvre rigoureusement construite, où dominent les bleus lumineux, traduit l'amour de Pissarro pour la nature riante et paisible. Tout le monde loua son talent. Les acheteurs, eux, boudèrent l'oeuvre. Longtemps avant certains observateurs, Paul Gauguin avait pris conscience du génie de Pissarro. ...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: LES TOITS ROUGES

Toute sa vie, Pissarro fut fasciné par le monde rural. Lorsqu'il ne brossait pas des paysans aux champs, il arpentait les sentiers de Pontoise à la recherche d'un sous-bois ou d'une colline agréable au regard. Au détour d'un chemin, il découvre des toits rouges qu'il couche aussitôt sur la toile. Dans les années 1870, Pissarro brosse de nombreuses vues...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: PAYSAGE A PONTOISE

En 1877, Pissarro est installé à Pontoise depuis dix ans. D'autres peintres, comme Cézanne, sont venus le rejoindre, et, ensemble, ils vont donner à l'impressionnisme un autre visage, plus champêtre, plus naturaliste. Davantage tourné vers des problèmes strictement picturaux. ...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: CHEMIN SOUS-BOIS

Camille PISSARRO 1830-1903 • Chemin sous-bois • Huile sur toile 81 cm x 65 cm • Signé et daté en bas, à droite «C. Pissarro 1877» • Peint en 1877 • Localisation : Paris, musée d'Orsay • Expositions : Paris, 1879 (Quatrième Exposition impressionniste), 1960; Tokyo, 1961; Memphis, 1977 ; Athènes, 1980 ; Leningrad 1981; Pontoise, 1982 ; San Francisco, 1986...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: LA MOISSON A MONTFOUCAULT

Chantre de la terre, amoureux de la campagne, Pissarro s'inspire d'une moisson dans un champ isolé pour brosser une oeuvre simple et puissante. Contrairement à Monet et à Renoir, qui étaient fascinés par l'eau et ses reflets, Pissarro montre très vite une prédilection pour les paysages campagnards. ...

1 page - 1,80 ¤

Camille PISSARRO: GELÉE BLANCHE

Ce paysage splendide est aujourd'hui considéré comme un des chefs d'oeuvre de l'impressionnisme. Un peintre, disciple de Seurat, applique à la décoration d'une grande surface la technique du petit point, et la réussite est parfaite....

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit