LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

Vérité et réalité ?

La vérité n'est donc pas un attribut des choses, elle n'est pas dans les choses en tant que telles mais dans le rapport entre les choses et nos pensées sur les choses. Ainsi, « le vrai et le faux ne sont pas dans les choses elles-mêmes mais dans la pensée «, écrit Aristote, dans la Métaphysique, E, 4,...

2 pages - 1,80 ¤

L'expérience reste muette sans une théorie organisatrice préalable ?

la société) sur le modèle de l'organisme vivant ; auj., souvent péjoratif 4. - Organique : a) Composé d'organes. b) Qui a rapport avec les organismes vivants ; par ex., la chimie organique étudie les composants chimiques qu'on rencontre dans des corps vivants, et, par ext., ceux de même type qu'on peut produire artificiellement ; qui concerne ce...

4 pages - 1,80 ¤

L'expérience première et la théorie seconde ?

1. Constate un fait. 2. À propos de ce fait, une idée naît dans son esprit. 3. En vue de cette idée, il raisonne, institue une expérience [...]. 4. De cette expérience résultent de nouveaux phénomènes qu'il faut observer et ainsi de suite. «Tout commence donc par une observation et semble s'achever pour mieux recommencer dans une nouvelle...

4 pages - 1,80 ¤

La force des religions et la foi ?

Foi:Du latin fides, « confiance », « croyance ».a) Adhésion ferme de l'esprit à une vérité révélée, ou à un ordre de choses dépassant le simple domaine de l'expérience (exemple : la foi religieuse). b) En morale, fidélité à un engagement. c) Mauvaise foi : chez Sartre, mensonge que l'homme se fait à lui-même, pour ne pas voir...

4 pages - 1,80 ¤

La religion est-elle une compensation nécessaire ?

Note : 5.1/10

Contre la croyance religieuse, Freud veut nourrir une autre croyance : celle du progrès de l'esprit humain, devenant mature et susceptible d'autonomie, c'est-à-dire capable de se donner sa propre loi sans la médiation d'une transcendance ecclésiastique et/ou divine. Cette opposition de l'intelligence et de la religion n'est-elle pas toutefois trop simple ? Est-ce véritablement par faiblesse et manque...

5 pages - 1,80 ¤

L'existence libère-t-elle du temps ?

Note : 5.1/10

On peut bien dire qu'ils existent mais de telle sorte que l'existence n'est jamais chez eux mise en question. À l'inverse, l'existence humaine n'est pas une simple possibilité que le devenir actualisera ; elle est prise dans ce devenir temporel qui épuise les projets, les rend caducs, et nous destine à l'inexistence. Dès lors exister, compte tenu de...

6 pages - 1,80 ¤

Désir et plénitude ?

Note : 5.1/10

Pour Descartes, perceptions, sentiments, émotions sont des « passions ». Cependant précise le philosophe que le terme de « passion » désignera pour lui surtout es émotions car « parmi toutes les pensées de l'âme, les passions sont celles qui l'agitent et l'ébranlent le plus fort ». En fait les six passions fondamentales citées par Descartes : l'admiration,...

5 pages - 1,80 ¤

Désir et temps ?

Note : 5.1/10

Définition des termes du sujet: TEMPS: Milieu indéfini et homogène, analogue à l'espace, dans lequel se déroulent les événements.Temps objectif: Mouvement continu et irréversible (« flèche du temps ») par lequel le présent rejoint le passé.Temps subjectif: Sentiment intérieur de la temporalité, telle qu'elle est vécue par le sujet (synonyme : durée). DÉSIR : Tension vers un objet que l'on...

3 pages - 1,80 ¤

Le désir comme manque ?

Note : 5.1/10

1,80 ¤

Pourquoi l'hypothèse de l'inconscient freudien est-elle problématique ?

Note : 5.1/10

En deuxième lieu, il devra satisfaire au critère de démarcation, c'est-à-dire qu'il ne devra pas être métaphysique mais devra représenter un monde de l'expérience possible. En troisième lieu, il devra constituer un système qui se distingue de quelque autre manière des autres systèmes du même type dans la mesure où il est le seul à représenter notre monde...

2 pages - 1,80 ¤

Perception et interprétation du réel ?

Note : 5.1/10

La cosmologie céleste fait appel à la psychologie de l'âme bienheureuse, la physique terrestre d'Aristote s'éclaire par la psychologie de l'âme inquiète. Aristote distingue deux sortes de corps, les lourds et les légers. Les corps légers (la fumée) vont spontanément vers le haut alors que les graves (une pierre) se meuvent d'eux-mêmes vers le...

8 pages - 1,80 ¤

Percevoir et connaître ?

Note : 5.1/10

ConnaissanceDu latin cognitio, « action d'apprendre ». Activité de l'esprit par laquelle l'homme cherche à expliquer et à comprendre des données sensibles.Le problème de l'origine et du fondement de la connaissance, ainsi que celui de ses limites, oppose en particulier Kant et les empiristes.Si percevoir c'est juger, comment ce jugement est-il possible ? Notre capacité de juger se...

3 pages - 1,80 ¤

Peut-on légitimement parler d'illusion des sens ?

Note : 5.1/10

Le produit de cette synthèse est un jugement sur le réel qui interprète et nomme ce qui est. Comme cette activité de l'esprit est spontanée, le fait de l'habitude, nous n'en avons pas conscience, et c'est seulement lorsque la synthèse proposée par la perception s'avère non conforme au réel que nous nous apercevons que nous nous sommes trompés....

3 pages - 1,80 ¤

Que peut changer la philosophie ?

Note : 5.1/10

Parallèlement, d'autres formes de pensée ont prouvé leur efficacité et ont transformé le monde : la science, les techniques ont changé le quotidien de façon au moins aussi importante que les débats entre partisans et opposants de la révolution prolétarienne. L'évolution des transports, des communications, des loisirs s'est faite en obéissant à d'autres déterminations que les débats conceptuels...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi s'attache-t-on aux choses ?

Note : 5.1/10

Nous ne sommes évidemment pas libres d'en faire l'usage que nous voulons. Nous n'avons pas vis-à-vis de lui la liberté que nous connaissons avec les choses extérieures dont nous pouvons être propriétaires. En parlant d'une « propriété » du corps, nous ne faisons donc que plaquer sur notre vécu corporel un schéma juridique qui lui est totalement étranger....

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il des pensées interdites ?

Note : 5.1/10

Sujet 3871Y a-t-il des pensées interdites ? Définition des termes du sujet: PENSÉE: Faculté de connaître, de comprendre, de juger, de raisonner, qui est censée caractériser l'homme, par opposition à l'animal. Synonyme d'entendement, de raison. PENSER: Exercer une activité proprement intellectuelle ou rationnelle; juger; exercer son esprit sur la matière de la connaissance; unir des représentations dans une conscience.Sans...

3 pages - 1,80 ¤

La liberté est-elle un bien comme un autre ?

Note : 5.1/10

Elle ne saurait être une propriété, c'est-à-dire une chose possédée légitimement au nom d'un droit (comme quand on dit de quelqu'un de riche qu'il a « du bien ») ; elle est un bien dans la mesure où elle convient aux hommes, où elle est bonne pour eux. Ce qui peut s'établir assez facilement si on admet que...

3 pages - 1,80 ¤

L'historien peut-il faire l'économie d'une philosophie de l'histoire ?

Note : 5.1/10

Et d'ailleurs, en définitive, y a-t-il une histoire totalisante pouvant guider l'historien ou des histoires multiples pouvant faire fonction de cadres régulateurs à l'historien ? L'idée d'une histoire et d'une philosophie globale de l'histoire n'est-elle pas lourde de malentendus? Est-elle même, à vrai dire, concevable?Si les trois premières questions sont intéressantes, la quatrième dessine une stratégie de dissertation...

5 pages - 1,80 ¤

La science peut-elle se passer de métaphysique ?

Note : 5.1/10

.../... il doit commencer tout de bon à s'appliquer à la vraie philosophie, dont la première partie est la métaphysique qui contient les principes de la connaissance entre lesquels est l'explication des principaux attributs de Dieu, de l'immatérialité de nos âmes et de toutes les notions claires et simples qui sont en nous. La...

2 pages - 1,80 ¤

La parole et l'action ?

Note : 5.1/10

Problème : La parole et l'action, deux figures du même ou de l'autre? Première partie : caractérisation des notions La parole désigne un mode de réalisation individuel de la langue, un acte de l'individu réalisant la faculté du langage.L'action est disposition de moyens en vue d'une fin et elle consiste à introduire des changements dans le monde extérieur. Deuxième partie : la...

2 pages - 1,80 ¤

Passion et déraison ?

Note : 5.1/10

PASSION: * Ce que l'âme subit, ce qu'elle reçoit passivement. Chez Descartes, le mot désigne tout état affectif, tout ce que le corps fait subir à l'âme. Son origine n'est pas rationnelle ni volontaire. * Inclination irrésistible et exclusive qui finit par dominer la volonté et la raison du sujet (la passion amoureuse). RAISON: Du latin ratio,...

5 pages - 1,80 ¤

Pourquoi s'intéresser au passé ?

Note : 5.1/10

Il s'agit donc de savoir, si le passé est en lui-même un objet digne d'égards? Ou, si, à l'inverse, faut-il chercher en nous les raisons de cette curiosité, voire de cette dévotion (culte des morts)? Est-ce donc sous l'effet de causes objectives, de raisons théoriques; ou de valeurs subjectives, pratiques que l'homme témoigne une telle attention aux faits...

3 pages - 1,80 ¤

La vérité comme valeur

Note : 5.1/10

L'erreur d'abord : contraire « épistémologique », elle se rectifie une fois les conditions de la vérité rendues effectives, ou s'évite en respectant les règles de la bonne méthode. Et pourtant, même si ses mécanismes ne sont intelligibles que du point de vue d'une juste compréhension du vrai, l'erreur n'engage-t-elle pas déjà plus qu'un manquement aux critères de...

2 pages - 1,80 ¤

Critiques de la religion ?

Note : 5.1/10

Critiquer la religion, c'est, au sens strict, l'évaluer sans a priori, en vue de porter sur elle, au terme de l'évaluation, un jugement favorable ou défavorable. Nous nous limiterons cependant ici aux jugements négatifs, dont les auteurs s'affirment comme des contempteurs de la religion. Nous avons rencontré ou rencontrerons des approches plus favorables, parfois même de type apologétique....

1 page - 1,80 ¤

Art et représentation ?

Note : 5.1/10

1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1903 1904 1905 1906 1907 1908 1909 1910 1911 1912 1913 1914 1915 1916 1917 1918 1919 1920 1921 1922 1923 1924 1925 1926 1927 1928 1929 1930 1931 1932 1933 1934 1935 1936 1937 1938 1939 1940 1941 1942 1943 1944 1945 1946 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1953 1954 1955 1956 1957 1958 1959 1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit