LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits

Toutes les dissertations

La démocratie peut-elle être sans contradiction ?

Qu'il pénètre, mon cher, dans l'intérieur des familles, et qu'à la fin l'anarchie gagne jusqu'aux animaux ? (...).Or, vois-tu le résultat de tous ces abus accumulés ? Conçois-tu bien qu'ils rendent l'âme des citoyens tellement ombrageuse qu'à la moindre apparence de contrainte ceux-ci s'indignent et se révoltent ?Et ils en viennent à la fin, tu le sais, à...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il refuser l'autre ?

« Imaginons que j'en sois venu à coller mon oreille contre une porte, à regarder par le trou d'une serrure. Je suis seul et sur le plan de la conscience non-thétique de moi. »Je suis seul & j'existe sur le plan de la conscience non-thétique ou immédiate de moi, cela signifie que mon attitude n'a aucun « dehors »,...

4 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une contradiction à désobéir ?

Quand chacun fait ce qui lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d'autres, et cela ne s'appelle pas un État libre. La liberté consiste moins à faire sa volonté qu'à n'être pas soumis à celle d'autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d'autrui à la nôtre. Quiconque est maître ne peut être...

7 pages - 1,80 ¤

Le savant est-il un sorcier ?

|| La réduction du savant au sorcier peut paraître étonnante: le savant cad le scientifique se veut rigoureux, objectif. Son savoir est vérifiable, postif. Toutefois, la science n'est-elle pas devenue une nouvelle religion ? Le savant n'est-il pas celui qu'on croit sur parole, qu'on écoute avec respect et dont on attend du presque surnaturel (immortalité, pilule miraculeuse, etc.)...

2 pages - 1,80 ¤

La connaissance est-elle un langage ?

b) Résultat de cet acte. Qu'est-ce qui dans la connaissance est de la nature du langage ? Par exemple, si le langage est la faculté d'exprimer des pensées à l'aide de signes articulés, en quoi la connaissance lui est- elle assimilable ? D'autre part, la connaissance est-elle un langage en ce qu'elle est transmissible, énonçable, partageable ? Le langage...

15 pages - 1,80 ¤

Peut-on faire l'éloge des apparences ?

 || Apparence Aspect extérieur d'une chose donnée dans la représentation. • Dans la philosophie classique, l'apparence désigne le reflet trompeur de l'être véritable. • Assimilable au phénomène chez Kant, elle s'oppose alors à la chose-en-soi. ||...

3 pages - 1,80 ¤

Pourquoi entreprend-on de démontrer ce que l'on sait déjà ?

|| La question « pourquoi « peut s’entendre de deux manières : lorsque je demande « pourquoi «, je demande quelle est la cause de quelque chose, qu’elle est la raison du fait qu’elle se soit produit. Mais je peux interroger également le but de cette chose, son but, l’objet vers quoi elle tend : je demande par exemple « Pourquoi as-tu fait ça ? «...

5 pages - 1,80 ¤

Peut-on être vraiment certain que 2 et 2 font 4 ?

VÉRITÉ: La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la...

5 pages - 1,80 ¤

Le droit est-il haïssable ?

 || Le droit, comme ensembles lois et des codes régissant la vie en société, édicté par le législateur est la condition même de l’existence d’une société. En ce sens, il ne peut y avoir de vie en commun sans l’existence du droit. Le droit est en ce sens ce qui permet d’aller au-delà de la brutalité de l’individu dans...

2 pages - 1,80 ¤

Qu'ai-je le droit d'exiger des autres ?

Le sujet peut paraître surprenant : la morale se définit contre l'égocentrisme et définit non pas d'abord mes droits mais mes devoirs vis-à-vis d'autrui. En ce sens, autrui, tant que je le reconnais comme alter ego (comme un autre qui est un autre moi), est d'abord ce qui constitue une limite à mon droit naturel, qui consiste à...

3 pages - 1,80 ¤

La recherche du bonheur est-elle une recherche du plaisir ?

Le vrai bonheur et la maîtrise des plaisirs   Ce resserrement de la définition du plaisir pourrait consister à préciser ce que c'est qu'un plaisir réel et stable, dont nous puissions être maîtres. C'est le rapport de l'homme au plaisir qui est en question : si l'homme parvient à limiter et maîtriser les objets qui lui sont susceptibles de lui procurer...

7 pages - 1,80 ¤

La pratique du devoir peut-elle être dangereuse ?

Il suffit que dans la joie de l'enthousiasme il y ait plus que dans le plaisir du bien-être, ce plaisir n'impliquant pas cette joie, cette joie enveloppant et même résorbant en elle ce plaisir. Cela, nous le sentons; et la certitude ainsi obtenue, bien loin d'être suspendue à une métaphysique, est ce qui donnera à cette métaphysique son...

1 page - 1,80 ¤

Le devoir moral peut-il être libérateur ?

Relation qui prend non « d'espace intersubjectif » et que Lévinas, là aussi a contrario de la croyance dominante, reconnaît comme inégalitaire, donc d'emblée (« initialement ») « asymétrique ». 2) Dans un second mouvement, Lévinas abandonne l'approche concrète d'autrui, pour aborder de manière plus conceptuelle la notion d'extériorité.Disons qu'il y a trois extériorités. Mais, à chaque fois, pour...

2 pages - 1,80 ¤

Le totalitarisme est-il la forme extrême du pouvoir d'État ?

Les individus n'on droit à aucune liberté propre, qu'elle soit d'expression ou de conscience. C'est ainsi que Baldur von Schirach dit un jour :  « Quand j'entends le mot culture, je sors mon revolver ».Les fondements des structures sociales sont éléminés et, en général, tout est fait pour étouffer les individualités. ( les camps pour la jeunesse qui abolissent les institutions...

4 pages - 1,80 ¤

L'Etat peut-il se confondre avec la société civile ?

 »               A ce stade, Etat et société civile semblent bien avoir les mêmes buts : sécurité, liberté et unification.     III - Critiques du contrat social au bénéfice de l'Etat               1) L'Etat c'est la Raison               L'homme ne peut atteindre la vérité que dans l'Etat, pas par le contrat social qui forme la société civile. Il faut aux hommes atteindre cet absolu...

2 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il une place, dans la société, pour le don gratuit ou l'échange désintéressé ?

  Références utiles   Blaise PASCAL (...) L'immortalité de l'âme est une chose qui nous importe si fort, qui nous touche si profondément, qu'il faut avoir perdu tout sentiment pour être dans l'indifférence de savoir ce qui en est. Toutes nos actions et nos pensées doivent prendre des routes si différentes, selon qu'il y aura des biens éternels à espérer ou non,...

2 pages - 1,80 ¤

N'y a-t-il de vérité que dans la forme du jugement ?

Qu'est-ce qui caractérise la forme du jugement ? Juger, c'est user de sa raison pour produire un discours juste sur les choses, ce qui peut supposer certaines pratiques particulières, certaines techniques d'argumentation par exemple. Cela amène à réfléchir sur la question de la méthode : par quelle méthode juge-t-on, par quelle méthode produit-on la vérité ? Suffit-il de produire un discours...

1 page - 1,80 ¤

Peut-on soumettre le vivant à une norme ?

L'être vivant  n'est pas une machine qui obéirait à un principe algorithmique propre à son espèce. Plusieurs cas hors norme ont déjà été décelé chez beaucoup d'espèce. Plutôt qu'écarter l'individu de  la norme établie, ne vaut il pas mieux repenser cette norme?          On pourrait certes objecter que remettre en question l'idée de norme pourrait risquer d'écarter l'idée...

4 pages - 1,80 ¤

Faut-il épurer la connaissance de toute interprétation ?

Mais ce n'est même ps d'un serpent dangereux qu'il s'agit, simplement d'un ver (« elle sort en rampant comme un ver «). Formulation dialectique, qui montre à la fois la profondeur et la vanité des choses ; tout doit se retourner comme un gant, tout a son contraire et son opposé dérisoire. Ce qui est raison est en...

5 pages - 1,80 ¤

Y a-t-il de l'indémontrable en mathématique ?

TEXTE pascal, De l'esprit de géométrie « C'est une maladie naturelle à l'homme de croire qu'il possède la vérité directement ; et de là vient qu'il est toujours disposé à nier tout ce qui lui est incompréhensible ; au lieu qu'en effet il ne connaît naturellement que le mensonge, et qu'il ne doit prendre pour véritables que les choses...

4 pages - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 1904 1905 1906 1907 1908 1909 1910 1911 1912 1913 1914 1915 1916 1917 1918 1919 1920 1921 1922 1923 1924 1925 1926 1927 1928 1929 1930 1931 1932 1933 1934 1935 1936 1937 1938 1939 1940 1941 1942 1943 1944 1945 1946 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1953 1954 1955 1956 1957 1958 1959 1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit