LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
295 - Quel président trouve-t-on sur le billet vert américain ?
A
Abraham Lincoln
B
Georges Washington
C
Thomas Jefferson
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B


Les nouveautés du site

Les charges sociales en économie

|| L'expression charges sociales désigne les sommes que tout employeur doit verser (de par la loi) à un organisme tiers officiel pour couvrir les besoins sociaux. Ces charges sont en rapport avec le montant global des salaires versés. Le salarié bénéficie en effet d'autres revenus non nominaux. Ce revenu supplémentaire (appelé parfois revenu social) est la plupart du temps indépendant de la quantité de. travail fournie.... ||...

1 page - 1,80 ¤

Chiffre d'affaires (économie)

|| Le chiffre d'affaires est une expression numérique mesurant les ventes d'une entreprise en une année. Cet indice purement quanUtatlf ne permet pas de porter un jugement sur la santé de l'entreprise ni sur sa gestion. Il renseigne sur l'importance de la firme, sur le degré de concentration et aussi sur la situation industrielle d'un pays. La comparaison de chiffres d'affaires dans une même branche pour...

1 page - 1,80 ¤

Les comptes de la nation (économie)

|| La comptabilité nationale est une technique, inspirée de la comptabilité commerciale, qui se propose de donner sous une forme quantitative un tableau d'ensemble de l'activité économique d'un pays. Elle décrit les phénomènes fondamentaux de la production, de la distribution, de la répartition et de l'accumulation des richesses. Elle enregistre les transactions entre les cinq catégories d'agents qui constituent la nation : les entreprises, les ménages,...

1 page - 1,80 ¤

La concurrence en économie

|| La concurrence traduit l'état de compétition qui caractérise les rapports entre agents économiques dans le cadre d'une économie de marché. Elle constitue le fondement de la théorie libérale. Une entreprise est dite compétiUve lorsqu'elle est en mesure de soutenir la concurrence des autres sur le marché. Il faut que ses prix soient assez bas polir déclencher le maximum de décisions d'achat. En se multipliant, celles-ci...

5 pages - 1,80 ¤

Le Conglomérat en économie

|| Les conglomérats, firmes tentaculaires qui regroupent de multiples activités et réalisent d'énormes chiffres d'affaires, ont fait leur apparition aux Etats-Unis dans la seconde moitié du XXe siècle. Ils se sont surtout multipliés à partir des années 1960. Constituées par des fusions et des abaorptions successives, ces sociétés couvrent une gamme d'activités très diverses, le plus souvent sans rapport les unes avec les autres.... ||...

1 page - 1,80 ¤

La notion de Conjoncture en économie

|| La conjoncture désigne l'ensemble des variations à court terme de certains phénomènes économiques (prix, production, revenu, épargne, emploi, commerce extérieur, etc.). La conjoncture procède de l'accumulation et du traitement de données numériques. Sa connaissance fait partie des moyens de prévision dans les économies modernes très diversifiées où les effets multiplicateurs  (d'investissement ou de récession) peuvent, faute d'une politique économique convenablement dosée et orientée, conduire à des...

1 page - 1,80 ¤

Le crédit en économie

|| Quand le tempe Intervient dans un échange, il s'agit soit d'une opération à terme (les deux partenaires décident aujourd'hui de réaliser plus tard une transaction), soit d'une opération 6 crêcllt. Dans ce dernier cas, il y a un décalage entre la prestation et la contre-prestation : un bien présent est échangé contre un bien futur. Le prêteur se contente de la promesse que lui...

1 page - 1,80 ¤

La notion de Crise en économie

|| Le terme de crise peut désigner toute perturbation durable de l'activité économique. La notion de crise sectorielle s'oppose à celle de crise générale. Celle-ci signifie que l'ensemble de l'économie d'un ou de plusieurs pays se trouve affecté. Dans cette acception, utilisée surtout .par les économistes marxistes, la crise atteint le système capitaliste lui-même, et cela de façon définitive..... ||...

1 page - 1,80 ¤

La Croissance en économie

|| Pendant des millénaires, l'excédent de la production sur la consommation correspond à un dépassement du minimum nécessaire à la survie physiologique des populations. Ce surplus est entièrement utilisé par les groupes sociaux dominants. A partir de la révolution Industrielle, le surplus dégagé chaque année se mesure par rapport au niveau de production atteint l'année précédente. Ce phénomène marque le passage d'une économie stationnaire à une...

1 page - 1,80 ¤

Le Cycle économique

|| Au XIXe siècle, les observateurs sont frappés par la reproduction des crises économiques. Ces crises sont générales, elles atteignent toutes les activités et souvent plusieurs pays, et elles se manifestent par l'arrêt brusque de la hausse des prix. L'économiste français Jean-Clément Juglar (1819-1905) découvre que ces crises s'insèrent dans des mécanismes plus fondamentaux ayant un comportement cyclique. Juglar constate .... ||...

1 page - 1,80 ¤

La Déflation en économie

|| Dans le passé, de nombreux économistes et hommes politiques ont cru qu'un résidu d'inftation était facilement résorbable. Il suffisait, selon eux, de pratiquer une déflation monétaire, en procédant à un retrait des billets de banque excédentaires. Par ce biais, on devait en principe bloquer la hausse des prix, voire provoquer leur baisse, tout en revalorisant l'unité monétaire, ce qui avait pour but de réconforter les...

1 page - 1,80 ¤

Dirigisme en économie

|| Le dirigisme est l'activité économique de l'État dans la surveillance. et le contrôle du secteur privé. Le dirigisme ne peut s'exercer que s'il existe un secteur privé important justifiant les mesures d'encadrement d'origine gouvernementale. L'objectif de cette restriction délibérée de l'initiative des producteurs et commerçants privés est d'empêcher que les comportements individuels ne portent préjudice à la recherche du bien commun, défini dans le cadre de...

1 page - 1,80 ¤

L'Épargne en économie

|| Constituée par la partie non consommée du revenu, l'épargne peut recevoir trois affectations : la thésaurisation (notamment sous forme d'or), le placement (ce qui implique en principe la recherche d'une plus-value et/ou d'un intérêt), l'Investissement (achat direct ou indirect de biens de production ou d'équipement). Cette distinction est surtout valable en ce qui concerne les ménages. Sur le plan national, il y a égalité entre...

1 page - 1,80 ¤

L'Impôt négatif en économie

|| Dans les sociétés industrielles, l'écart des revénus tend à s'accroitre. La progressivité de l'impôt direct n'a pu venir à bout des disparités. Les politiques de transferts sociaux ont produit quelques effets, mais on reste cependant très loin d'une juste répartition des ressources. Dans le même temps, dans le cadre des politiques d'inspiration keynesienne, l'état-providence (Welfare State) devient le maitre du jeu social :...

1 page - 1,80 ¤

Indice des prix en économie

|| L'indice des 296 postes à pondération variable remplace depuis mars 1971 l' "indice des 259 articles". Destiné comme ses prédécesseurs à mesurer le coût de la vie en France, le nouvel indice mensuel n'est pas seulement un indicateur économique chargé de déceler les tensions inflationnistes. Ses variations commandent directement l'évolution du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance) et influent, dans la plupart des cas, sur...

1 page - 1,80 ¤

L'inflation en économie

||   Lorsque la demande d'un bien quelconque excède l'offre, les prix ont tendance à augmenter. Ce phénomène aisément vérifiable est bien connu des paysans et des ménagères : si la récolte est médiocre, les carottes sont chères. Les théoriciens, pour qui l'inflation résulte d'un excès de la demande globale, ne disent pas autre chose. C'est pourquoi, historiquement, la plupart des grandes crises inflationnistes se sont déroulées...

5 pages - 1,80 ¤

Le libre-échange en économie

||  La doctrine libre-échangiste traduit une attitude fondamentale : le refus de conférer un sens économique aux frontières politiques. Elle a constitué un des fondements du libéralisme du XIXe siècle. Aujourd'hui, l'économie des échanges internationaux a changé de visage. Les pays industrialisés ne sont plus seuls en scène. La prépondérance des États-Unis et l'amorce d'intégration européenne ont bouleversé l'échiquier du commerce international. Depuis 1945, cependant, une...

1 page - 1,80 ¤

Macro-économie

|| Par opposition à la micro-économie, qui s'intéresse principalement aux comportements et aux réactions des individus, la macro-économie (du grec makros : grand) a un champ d'investigations d'une très grande ampleur. Elle prend en effet en considération des groupes ou des quantités globales, dans un cadre qui est généralement national. L'analyse macro-économique des faits et des décisions constitue le fondement de toutes les politiques économiques modernes.... ||...

1 page - 1,80 ¤

Malthusianisme (économie)

|| La hantise de la surpopulation est un phénomène récent. Durant des millénaires, l'homme se préoccupa essentiellement de survivre. Le XIXe siècle lui apporte à la fois la liberté des techniques et des thérapeutiques modernes et les contraintes d'un "monde fini". Dominée par les crises, les famines et la misère ouvrière, l'Europe industrielle du siècle dernier ne voit de salut que dans une limitation de la...

1 page - 1,80 ¤

Le Marginalisme en économie

|| L'école marglnallste fonde la notion de valeur sur des éléments psychologiques (désirs, besoins) et non plus seulement sur les coûts de production. Les auteurs qui imposent cette méthode de ralsonnèmant économique au XIXe siècle prolongent les recherches du philosophe français Condillac (1715-1780) qui avait esquissé dans son "Traité des sensations" une théorie subjective de la valeur. Selon Condillac, les opérations économiques n'ont pour origine que les...

1 page - 1,80 ¤

Multiplicateur (économie)

|| Le multiplicateur est le rapport existant entre un surcroit d'Investissement (d'exportation, de consommation...) et le surcroît de revenu ainsi provoqué. Le principe de multiplication peut être illustré par la formule : "La réaction dépasse l'action". Ainsi, un accroissement de l'investissement net fait augmenter le revenu national à raison d'un montant multiple et par conséquent supérieur à l'accroissement initial.... ||...

1 page - 1,80 ¤

Le PIB en économie

|| Le produit Intérieur brut (PIB) peut être considéré comme le résultat de l'acllvlté Intérieure de tous les agents économiques se trouvant aur le territoire national. Il se présente alors comme une somme de valeurs ajoutées. On peut aussi l'envisager comme une somme de biens et de services élaborés sur le territoire national. Tout en donnant des valeurs identiques, ces deux définitions du produit intérieur brut...

1 page - 1,80 ¤

Plein-emploi en économie

|| Le plein-emploi est réalisé lorsqu'un travail rémunéré peut être donné à tous ceux qui le souhaitent, quand le taux de ch6mage ne dépasse pas 3 p. 100 de la population active (ce taux correspond aux "chômeurs frictionnels" temporairement inoccupés parce qu'ils sont en train de changer d'emploi).... ||...

1 page - 1,80 ¤

Le PNB en économie

|| Le produit national brut (PNB) exprime de façon synthétique l'activité économique annuelle d'un pays. Ce concept répond aux définitions d'un système normalisé de comptabilité nationale, employé par les organismes internationaux (ONU, OCDE). Il est destiné à faciliter les comparaisons entre pays. Le PNB fournit donc une mesure de la production réalisée par l'ensemble des secteurs économiques (agriculture, industrie, services).... ||...

1 page - 1,80 ¤

La Prévision en économie

|| A l'origine des lois probabilistes, base de toute prévision, se trouve la théorie cinétique des gaz, mise au point au XIXe siècle, qui montrait que les mouvements désordonnés des petites particules expliquaient les mouvements ordonnés des gaz constitués par l'ensemble de ces particules. Pour la première fois, une loi scientifique se présentait sous forme de loi statistique.... ||...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit