LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
Rechercher un sujet précis :


?

LA QUESTION DU JOUR
1072 - L'année 1976 s'ouvre, pour le parti communiste français, sur le XXIIe ·Congrès. li marque un tournant très important pour le P.C.F. puisqu'il sanctionne:
A
A. le renoncement à l'union de la gauche?
B
B. l'abandon de la notion de "dictature du prolétariat"?
C
C. l'acceptation du pluralisme des tendances?
Réponse
Fermer
La bonne reponse est : B
Correction :
B. L'abandon de la notion de "dictature du prolétariat". Sans aller pourtant jusqu'à épouser toutes les thèses de l'eurocommunisme (celles notamment du parti communiste italien, le plus important d'Europe occidentale, qui rejette les dogmes marxistes-léninistes et n'hésite pas à condamner la volonté hégémonique de l'URSS) le P.C.F. renonce donc à l'un des thèmes les plus mobilisateurs et essentiels du communisme militant. Il entend rassurer, sortir définitivement du ghetto politique dans lequel sa rigidité (son intégrisme?) idéologique l'avait enfermé. Il s'est clairement intégré dans le processus démocratique de la représentativité parlementaire, admettant donc le pluralisme des partis, en attendant de partager d'éventuelles responsabilités gouvernementales. Il a, on le sait, signé avec le P.S. et le M.R.G., en 1972, le programme commun de gouvernement. Il a appuyé sans réserve la candidature de François Mitterrand. Il continue de soutenir l'union de la gauche, dont de prochaines élections cantonales vont traduire une poussée victorieuse (52% des suffrages). Cependant, l'actualisation du projet communiste français, illustrée par le renoncement à la dictature d'un parti unique, signifie plus intimement la volonté de freiner la progression du P.S., progression qui s'effectue, les chiffres en témoignent, au détriment de l'allié communiste. La "déchirante" révision idéologique tient compte sans doute d'une évolution sociologique, mais s'accompagne surtout du désir de rameuter une frange électorale qui s'est laissée convaincre par le marxisme tempéré affiché par le parti socialiste, et séduire par son dynamisme


Les nouveautés du site

Roi Haakon VII

Symbole de la Résistance norvégienne. Haakon VII de Norvège fait partie de ce trio de rois qui subirent la défaite avec une telle dignité qu'ils servirent d'exemples à leurs peuples pendant l'épreuve. Les autres souverains sont la reine Wilhelmine de Hollande et le roi Christian de Danemark. Après l'invasion de la Norvège en avril 1940, Haakon transféra son gouvernement...

1 page - 1,80 ¤

Feld-maréchal von Runstedt

L'indispensable chef. Né en 1875, Gerd von Runstedt devint officier de l'armée allemande en 1892. Au cours de la Première Guerre mondiale, il servit dans l'état-major. Ensuite, il gravit tous les échelons de l'étroite hiérarchie de la Reichswehr de 100000 hommes, pour devenir l'un de ses deux généraux de groupe d'armées. En 1932, il ne témoigna aucune hostilité à...

1 page - 1,80 ¤

Amiral Raeder

Amiral Raeder Commandant en chef de la marine allemande. Nommé commandant en chef de la marine allemande en 1928, l'amiral Raeder démissionna en 1943, lorsque Hitler ordonna le désarmement des bâtiments de surface après le fiasco de la mer de Barents. Dès son entrée en fonctions, Raeder se voua à transformer la faible marine allemande en une force d'abord respectée,...

1 page - 1,80 ¤

Wilhelm Frick

Fonctionnaire nazi. Fils d'un instituteur et d'une paysanne, Wilhelm Frick naquit à Alsenz, dans le Palatinat le 12 mars 1877. Il étudia le droit à Munich, Göttingen et Berlin, puis devint docteur de l'Université de Heidelberg. En 1912, il s'installa à Munich pour ouvrir un cabinet juridique. A cause d'une affection pulmonaire, il ne put participer à la Première...

1 page - 1,80 ¤

Franz von Papen

Vice-chancelier d'Hitler. Franz von Papen naquit à Werl, en Westphalie, le 29 octobre 1879, dans une famille de riches aristocrates. En 1907, il devint lieutenant de cavalerie. Il partit ensuite pour le Mexique, à titre d'attaché militaire. Pendant la Première Guerre mondiale, il occupa de semblables fonctions à Washington, mais comme il se livra à des activités d'espionnage, les...

1 page - 1,80 ¤

J. Robert Oppenheimer

Créateur de la bombe atomique. Les savants, ou plus familièrement les «grosses têtes», jouèrent au cours du second conflit mondial un rôle qu'ils n'avaient jamais tenu dans les guerres précédentes. En 1945, ils fournirent aux Alliés l'arme la plus destructrice que le monde eût jamais connue. On peut considérer J. Robert Oppenheimer comme leur maître, car il dirigea l'équipe...

1 page - 1,80 ¤

Albert Einstein

Créateur de la physique nucléaire. Albert Einstein fut sans doute le plus grand génie scientifique du XXe siècle et, peut-être, de tous les temps. Sa théorie de la relativité suffit à lui assurer l'un ou l'autre de ces titres, car elle bouleversa la physique et ouvrit à la science des voies nouvelles. Cependant, Einstein aurait aussi pu prétendre à la...

1 page - 1,80 ¤

R. V. Jones

«L'homme qui brisa les rayons». Pendant la guerre, les hommes chargés des plus hautes responsabilités passaient pour «jeunes» s'ils avaient moins de 45 ans. Aussi, Reginald Victor Jones faisait-il figure de gamin parmi ses collègues, lorsque, en 1940, à peine âgé de 28 ans, il perça les secrets du système du guidage utilisé par les bombardiers allemands lancés au-dessus...

1 page - 1,80 ¤

Frank Whittle

Inventeur britannique du turboréacteur. Le nom de sir Frank Whittle restera toujours associé, dans l'esprit du public, aux débuts de l'aviation à réaction. Ses découvertes doivent certes beaucoup à d'autres pionniers, tel A. A. Griffith, inventeur du «lit volant», mais ce fut Whittle qui, le premier, associa la turbine à gaz et la propulsion à réaction. Dans «Jet», livre...

1 page - 1,80 ¤

Barnes Wallis

Savant et inventeur. Comme de nombreux savants et chercheurs, Barnes Wallis ne s'intéressa, au moins jusqu'en 1938, qu'à l'aspect intellectuel et théorique de ses recherches. Du temps lointain où il travaillait comme apprenti dans le chantier naval de Dept-ford, durant la période qui précéda la guerre, Wallis ne considéra jamais les machines qu'il manipulait comme de potentiels outils de...

1 page - 1,80 ¤

Sir Edward Appleton

Eminent physicien britannique. Sir Edward Appleton fut l'un des nombreux savants formés par le Laboratoire Cavendish de Cambridge. Il y travailla en tant qu'assistant de physique expérimentale de 1920 à 1924. Il reçut ses diplômes de sciences naturelles et de physique quelques semaines avant le début de la Seconde Guerre mondiale, à laquelle il participa dans le génie avec...

1 page - 1,80 ¤

Sir Robert Watson-Watt

Pionnier britannique du radar Pendant la guerre, le nom de Watson-Watt devint presque synonyme de radar et le brillant physicien d'origine écossaise fut, tout autant que Hugh Dowding, considéré comme l'un des sauveurs de son pays, au cours de la bataille d'Angleterre en 1940. Le radar fournit en effet un système d'alerte qui constitua l'un des facteurs décisifs de...

1 page - 1,80 ¤

Le professeur Blackett

Scientifique et conseiller britannique Patrick Blackett fut l'un des remarquables scientifiques anglais de la Seconde Guerre mondiale. De son poste à l'Université de Manchester, où il fut professeur de physique de 1937 à 1953, ainsi que de plusieurs quartiers généraux, il donna ses conseils sur beaucoup d'aspects de la recherche opérationnelle. Il fit ses études aux Royal Naval Collèges...

1 page - 1,80 ¤

Général Fritz Bayerlein

Chef d'état-major de l'Afrikakorps. Né le 14 janvier 1899 à Wùrzburg en Allemagne, Fritz Bayerlein s'engagea dans l'armée un an avant la fin de la Première Guerre mondiale. La paix revenue, il servit dans la Reichswehr et devint lieutenant en 1922. Au cours des années 1 930, il s'éleva rapidement dans la hiérarchie. En septembre 1939, il fit partie...

1 page - 1,80 ¤

Reinhard Heydrich

«L'homme au coeur de fer». Reinhard Tristan Eugen Heydrich naquit à Halle, en Saxe, le 7 mars 1 904. Son père, Bruno Heydrich, musicien de talent, avait fondé le Conservatoire de musique de Halle. En 1916, il figura sur le «Musiklexikon», avec la mention suivante: «Heydrich Bruno, de son vrai nom Süss». Cette dernière précision, qui révélait que la...

1 page - 1,80 ¤

L'amiral Karl Dönitz

Commandant en chef de la flotte sous-marine allemande. Né à Grûnau, près de Berlin, Karl Donitz entre dans la marine allemande en 1910 et, six ans plus tard, participe à la guerre dans les submersibles. Vers la fin de la guerre, alors qu'il est sous-officier à bord d'un sous-marin, il élabore sa théorie des «meutes» qui, estime-t-il, est le...

1 page - 1,80 ¤

Général Hasso von Manteuffel

Chef de Panzer. Hasso-Eccard von Manteuffel naquit à Potsdam le 14 janvier 1897, d'une lignée de distingués officiers prussiens avec une tradition militaire remontant au-delà du règne de Frédéric le Grand. Il était le petit-neveu du célèbre maréchal prussien Edwin Freiherr von Manteuffel, né en 1809 et mort en 1885. Hasso-Eccard embrassa donc tout naturellement la carrière militaire. Cadet...

1 page - 1,80 ¤

Maréchal Erwin Rommel

L'un des chefs les plus populaires de l'armée allemande Le fait de pouvoir respecter et admirer un ennemi, tandis qu'on combat avec acharnement pour ie vaincre, est véritablement l'un des traits les plus nobles de la guerre. Parmi les chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale, le feld-maréchal allemand Erwin Rommel appartient incontestablement à cette catégorie d'hommes. Les Alliés,...

1 page - 1,80 ¤

«Sepp» Dietrich

Général SS. En 1918, Joseph «Sepp» Dietrich termina la guerre avec le grade d'adjudant, ce qui ne laissait guère présager la gloire douteuse qui l'attendait dans les SS. «Sepp» Dietrich fit partie des élus d'Hitler. Aux tout premiers temps du nazisme, ce petit homme au cou épais et aux dispositions de videur de cabaret se fit un nom au...

1 page - 1,80 ¤

Général Jodl

Chef d'état-major d'Hitler. Alfred Jodl naquit le 10 mai 1 890 dans la ville de Würzburg, en Bavière. Pendant la Première Guerre mondiale, il fut officier d'artillerie. Après la signature du traité de Versailles, en 1919, il décida de rester dans la Reichswehr. Lentement, mais régulièrement, il s'éleva dans la hiérarchie. Colonel en 1935, il devint, en juin de...

1 page - 1,80 ¤

Feld-maréchal Model

Général du dernier recours. Walter Model naquit le 24 janvier 1891 à Genthin et s'engagea dans l'armée allemande en 1909. Au cours de la Première Guerre mondiale, puis sous la République de Weimar, il gravit régulièrement les échelons de la hiérarchie militaire. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il était chef d'état-major du 4e corps, chargé de...

1 page - 1,80 ¤

Le maréchal von Manstein

Un remarquable général allemand. Fritz Erich Lewinski, l'homme considéré généralement comme le meilleur commandant allemand de la guerre, fut adopté alors qu'il était enfant par la famille von Manstein dont il prit le nom. En 1906, il entra dans le 3e régiment des gardes de l'infanterie et, pendant la Première Guerre mondiale, il devint officier d'Etat-Major. Après avoir été...

1 page - 1,80 ¤

Général Heinz Guderian

Chef des blindés allemands. Quand on parle de guerre éclair, on associe spontanément les mots «blindés» et «Guderian». Le général Heinz Guderian, fils d'un général prussien et théoricien allemand typique, fut en effet l'un des champions les plus ardents des forces mécanisées rapides. ...

1 page - 1,80 ¤

Ernst Röhm

Chef des Chemises brunes Le capitaine Ernst Röhm, officier de l'ex armée allemande, rencontra Hitler pour la première fois en 1919, à une réunion secrète d'un groupe de nationalistes appelé le «poing de fer». Il aida Hitler à fonder le parti nazi et organisa la milice des Chemises brunes ou Sturmabteilung (SA). Cet instrument brutal, grâce auquel Hitler imposa...

1 page - 1,80 ¤

Sir Basil Liddell Hart

Capitaine-instructeur des généraux. Basil Henry Liddell Hart naquit à Paris, où son père était le pasteur de la communauté anglaise. D'abord élève de Saint-Paul, puis du Corpus Christi Collège, à Cambridge, il devint ensuite, en 1915, officier à titre temporaire du régiment King's Own Yorkshire Light Infantry. Grièvement blessé sur la Somme, il occupa sa convalescence à écrire un...

1 page - 1,80 ¤

1 2 3 4 5 6 ... 927 928 929 930 931 932 933 934 935 936 937 938 939 940 941 942 943 944 945 946 947 948 949 950 951 952 953 954 955 956 957 958 959 960 961 962 963 964 965 966 967 968 969 970 971 972 973 974 975 976 977 978 979 980 981 982 983 984 985 986 987 988 989 990 991 992 993 994 995 996 997 998 999 1000 1001 1002 1003 1004 1005 1006 1007 1008 1009 1010 1011 1012 1013 1014 1015 1016 1017 1018 1019 1020 1021 1022 1023 1024 1025 1026 1027 1028 1029 1030 1031 1032 1033 1034 1035 1036 1037 1038 1039 1040 1041 1042 1043 1044 1045 1046 1047 1048 1049 1050 1051 1052 1053 1054 1055 1056 1057 1058 1059 1060 1061 1062 1063 1064 1065 1066 1067 1068 1069 1070 1071 1072 1073 1074 1075 1076 ... 1301 1302 1303 1304 1305 1306

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit